Comment combattre la globalisation de la pauvreté

La globalisation de la pauvreté est probablement le problème le plus préoccupant de notre monde actuel. 2400 enfants meurent tous les jours dans le monde de causes liées à la pauvreté. Le montant annuel nécessaire pour faire cesser la faim dans le monde est de 30 milliards de dollars, tandis que le budget de l’armée américaine est de 530 milliards de dollars par an ! Les avantages d’une réduction de la pauvreté vont au-delà des efforts humanitaires et peuvent venir au secours des problèmes économiques et sociaux d’un pays. Vous contribuez à soulager la pauvreté en agissant tant localement que globalement.

Agissez globalement

  1. Renseignez-vous. Entretenez-vous avec différentes associations et sachez où vont les dons qui ont été collectés. Découvrez comment fonctionne une économie de pauvreté ainsi que le rôle que jouent les échanges commerciaux entre les pays pour soulager ou aggraver la pauvreté.
    • Vous devrez savoir ce que fait votre propre pays pour en aider d’autres, où vont les dons et comment ils sont employés. Souvent, les pays riches qui offrent de l’aide limitent en réalité l’accès de leurs marchés commerciaux avec les pays en voie de développement et mettent des conditions liées à leurs colis humanitaires en obligeant les pays pauvres à utiliser des services hors de prix et des marchandises issues des pays à l’origine des donations.
    • Sachez comment fonctionne l’aide humanitaire et comment marche une économie de pauvreté, ce qui vous aidera à savoir quelles associations méritent votre soutien.
    • Il est parfois plus efficace de soutenir un projet de loi particulier, comme le projet de loi relatif à l’Économie Sociale et Solidaire (EES). Consultez les pages gouvernementales en ligne pour voir quels projets de lois anti-pauvreté sont en voie d’être adoptés par l’Assemblée Nationale et le Sénat.
  2. Soutenez une association qui lutte contre la pauvreté. Il existe énormément d’associations et d’organisations non gouvernementales qui cherchent à éradiquer la pauvreté. Les meilleures associations ont tendance à être celles qui soutiennent le développement économique et l’autonomie d’un pays en voie de développement plutôt que de verser de l’argent et acheminer des produits trop chers, ce qui ne fait aucun bien.
    • Donnez directement de l’argent à ceux qui en ont besoin. Il existe des associations or Kiva qui vous permettent de faire des dons directs à ceux qui en ont le plus besoin, souvent au Kenya et en Ouganda. Ces programmes ont permis à des personnes de s’acheter une mobylette pour servir de taxi ou de posséder un moulin pour vendre de la farine, ce qu’elles n’auraient pas pu faire autrement. L’idée consiste à acheminer l’argent vers les personnes qui en ont besoin sans passer par les associations caritatives, lesquelles pourraient ou non donner l’aide et les moyens de subsistance qui sont vraiment nécessaires.
    • Une organisation comme Mercy Corps se mobilise pour agir dans l’urgence en direction de bien des pays à l’économie instable. Ces types de pays sont mûrs pour affronter l’immobilisme et les bouleversements à venir. L’importance d’une action d’urgence rend ces urgences moins désastreuses que ce qui a pu se voir aux États-Unis avec l’ouragan Katrina, aux Philippines ou au Japon lors du dernier tremblement de terre.
    • La responsabilisation des femmes est extrêmement importante pour soulager la pauvreté. Cela doit se faire par le biais de l’éducation et l’accès à la réglementation des naissances. Les femmes mieux éduquées ont tendance à avoir moins d’enfants et moins de grossesses non désirées. Étant donné que les femmes sont la plupart du temps les premières éducatrices des enfants, elles peuvent transmettre leur éducation et en offrir les fondements aux enfants de leur communauté.
    • On aide mieux ces communautés à grandir et à devenir autonomes en les responsabilisant qu’en leur donnant des vivres et des vêtements, ce qui en retour réduit la pauvreté de cette communauté. La responsabilisation des personnes passe par l’accès à l’éducation, aux soins médicaux et aux moyens de production.
  3. Faites du bénévolat. Il existe mille façons de faire du bénévolat à l’échelle globale. Vous pouvez faire un don d’argent ou offrir votre temps à des associations qui luttent contre la globalisation de la pauvreté. Vous ne vous contenterez pas de soutenir une bonne cause en faisant du bénévolat, vous vous battrez vraiment aux côtés de cette association.
    • Levez des fonds pour une association de votre choix. Lever des fonds vous permettra de collecter des dons, de sensibiliser la population et de trouver un moyen de vous rendre utile. #* Vous trouverez des tas d’associations en ligne si vous désirez parrainer un enfant pour lui donner un accès à l’éducation et à la nourriture. Vous pouvez aussi vous adresser auprès de Heifer International (offrez une chèvre ou un autre animal à une famille dans le besoin), de Médecins sans Frontières (qui offre des soins médicaux partout où ils sont nécessaires et SOS Villages d’Enfants (qui aide à trouver des familles aux petits orphelins et soutient ceux qui souffrent du Sida).
    • Vous pouvez aussi travailler à l’étranger ou dans votre propre communauté pour soulager la pauvreté. Contactez l’association de votre choix et voyez l’aide que vous pouvez proposer pour soulager la pauvreté.

Agissez localement

  1. Localisez les besoins dans votre communauté. Vous pouvez le faire en contactant une antenne locale d’aide aux personnes ou une association charitable et/ou religieuse près de chez vous. Voyez ce que vous pouvez faire pour donner un coup de main localement et connaître les besoins de l’association.
    • Soutenez des refuges de sans-abris de proximité. Offrez votre temps ou de l’argent à un refuge de SDF près de chez vous pour vous assurer qu’il puisse survivre. Des tas de refuges ont été délocalisés dans les banlieues des grandes villes où on en a le plus besoin, car ils ne sont pas « esthétiques ».
    • Faites du bénévolat aux Restos du Coeur. Cela vous donnera l’occasion de rencontrer les personnes qui en ont besoin, ce qui vous permet de mettre un visage sur la pauvreté et de discuter avec ces personnes de ce dont elles ont besoin ...
  2. Soutenez les lois et projets de loi qui permettent de soulager la pauvreté. Soyez à l’affût des lois et projets promulgués dans votre région. Opposez-vous aux lois qui cherchent à punir les pauvres pour la simple raison qu’ils sont démunis.
    • Soutenez le revenu minimum et les textes de loi qui protègent les salariés afin que les gens puissent vivre de leurs revenus et ne soient pas obligés de cumuler des petits boulots qui leur donnent à peine de quoi les nourrir ainsi que leurs familles.
    • Contactez le député de votre circonscription par téléphone ou par mail et dites-lui que vous vous désirez plus de mesures anti-pauvreté (il existe un site Internet pour contacter vos députés et sénateurs et vous y trouverez leurs coordonnées publiques). Un appel téléphonique ne vous prendra que quelques minutes et on ne vous posera sans doute pas de questions. Les représentants élus tâchent de donner aux citoyens ce qu’ils réclament. Si donc des tas de gens appellent pour exiger plus de mesures anti-pauvreté, les élus feront leur possible pour proposer des textes de lois dans ce sens.
  3. Faites un don. Les dons, surtout les dons d’argent à destination de certaines associations locales seront déterminants pour combattre la pauvreté dans votre communauté. La plupart des associations qui oeuvrent pour soulager la pauvreté ont des budgets limités et peu de financements et ont besoin de toute l’aide que peuvent leur offrir les membres de la communauté.
    • Offrez votre temps à une association caritative. Donnez un coup de main aux Restos du Cœur ou à une banque alimentaire, surtout pendant les fêtes de fin d’année.
    • Donnez des vêtements et des jouets à une banque alimentaire. Assurez-vous que les vêtements et les jouets soient en bon état et ne soient ni déchirés ni tachés.
    • Donnez de la nourriture. Les banques alimentaires ont besoin de denrées alimentaires non périssables comme des plats en conserves, des confitures, des fruits et légumes en boîte. Vous pouvez aussi donner des flacons d’épices inentamés. Les épices sont trop chères pour les personnes les plus démunies, mais ils peuvent améliorer le goût d’un plat.

Conseils

  • Ne traitez pas les personnes vivant dans la pauvreté comme des inférieurs. On peut s’appauvrir pour bien des raisons et le coupable est rarement la bêtise ou la paresse.

Avertissements

  • Prenez garde à ne pas donner à n’importe quelle association. Les grandes associations caritatives dépensent une grande partie de leur budget pour faire leur promotion pour trouver de nouveaux donateurs. Si une partie de votre don aidera les personnes démunies, une bonne partie sera utilisée pour payer les salaires des personnes qui travaillent pour l’association et pour faire sa publicité. Cela est valable aussi pour les organisations non gouvernementales qui ne font pas de profits.
  • Sachez où vous voulez faire du bénévolat. Des associations cherchent des bénévoles pour aider dans des pays comme la Somalie, qui un pays dangereux pour la plupart des gens. Sachez si l’endroit où vous voulez travailler est sûr, si vous voyagez seul et surtout si vous êtes une femme.
Information
Les membres de Guests ne peuvent laisser de commentaires.