Comment traiter la syphilis

La syphilis est une maladie sexuellement transmissible (MST) provoquée par une bactérie appelée treponema pallidum. Cette MST est hautement contagieuse et peut provoquer des dégâts irréversibles aux nerfs, aux tissus et au cerveau. Si vous ne la traitez pas, elle peut même entraîner la mort. Si vous la détectez dans les premiers stades de son développement, elle est facile à traiter. Dans les stades plus tardifs de la maladie, les traitements sont plus agressifs.

Discuter de son état avec un médecin

  1. Sachez reconnaître les symptômes de la syphilis. Si vous pensez avoir la syphilis, vous devez demander un diagnostic et un traitement médical. La syphilis présente plusieurs stades de développement avec des symptômes différents. Lors des stades tardifs, vous pourriez ne plus avoir de symptômes, mais vous pourriez présenter des dégâts importants au niveau du cerveau, du foie, des nerfs ou des os. Parmi les symptômes précoces de la syphilis, on retrouve les suivants :
    • un chancre, c'est-à-dire un petit ulcère qui apparaît au niveau de la bouche, de l'anus, du pénis ou du vagin
    • des rougeurs qui commencent au niveau du torse et qui s'étendent au reste du corps
    • des verrues autour de la bouche et des organes génitaux
    • des douleurs musculaires
    • de la fièvre
    • des douleurs dans la gorge
    • une inflammation des ganglions lymphatiques
  2. Passez un test de dépistage de la syphilis. Il existe une variété de tests qui peuvent être mis en place pour détecter la syphilis et l'avancée de sa progression. Cela peut être un simple examen des sécrétions des ulcères ou un examen du fluide spinal et un échocardiogramme. En général, une analyse sanguine rapide et peu chère suffit pour diagnostiquer la syphilis.
    • Les analyses sanguines permettent de confirmer la présence de globules blancs qui luttent contre la maladie.
    • Les tests de sécrétions prélevées au niveau des ulcères permettent de montrer la présence de la bactérie, mais ils ne peuvent être effectués que si les ulcères sont présents.
    • Les tests de fluide spinal peuvent être utilisés lorsque vous pensez avoir une forme cérébrale de la maladie.
  3. Informez votre médecin si vous êtes enceinte avant de commencer le traitement contre la syphilis. Certains antibiotiques peuvent être dangereux pour le développement du bébé si vous les prenez pendant la grossesse. On utilise en général de la pénicilline chez les femmes enceintes. La pénicilline G est le seul moyen connu pour prévenir la transmission de la syphilis de la mère au fœtus. La syphilis pendant la grossesse fait augmenter de beaucoup les risques de mort à la naissance.
  4. Demandez des antibiotiques alternatifs si vous êtes allergique à la pénicilline. Vous pouvez utiliser d'autres antibiotiques pour traiter la syphilis, y compris la tétracycline, la doxycycline, la céphalothine et l'érythromycine. Consultez votre médecin pour en savoir plus sur ces médicaments et sur leur effet espéré. Ne prenez pas de médicaments qui ne vous ont pas été prescrits.
    • La tétracycline et la doxycycline sont tous les deux des antibiotiques de la famille des tétracyclines.
    • La céphalothine se trouve dans la classe des céphalosporines.
    • L'érythromycine se trouve dans la famille des macrolides.

Obtenir le traitement approprié

  1. Suivez le plan de traitement pour la syphilis. Si vous en êtes aux premiers stades de la maladie, vous n'aurez besoin que d'une seule dose d'antibiotiques en injection. Cependant, vous allez devoir repasser des analyses dans les douze mois suivants pour savoir si la maladie a disparu. Vous devrez recevoir un nouveau traitement si l'infection n'a pas disparu.
    • La réaction de Jarisch-Herxheimer peut se produire le premier jour du traitement et elle devrait disparaître sous quelques heures ou maximum 24 heures. Cette réaction inclut de la fièvre, des frissons, des nausées, des douleurs et des maux de tête.
    • Même si vous vous faites traiter pendant la grossesse, votre bébé devra aussi recevoir un traitement.
  2. Ne sautez pas des doses du traitement. Si votre traitement contre la syphilis comprend plusieurs doses à administrer à plusieurs semaines ou mois d'intervalle, il est crucial de ne pas sauter de doses. Si vous ne prenez pas le traitement en entier, vous risquez de ne pas éliminer complètement l'infection. Vous devrez alors suivre un deuxième traitement.
    • Les traitements antibiotiques fonctionnent mieux si vous les prenez en suivant les instructions de votre médecin ou de votre pharmacien. Un traitement complet permet aussi d'éviter le développement de souches de bactérie qui résistent aux antibiotiques.
    • Le traitement de la syphilis au deuxième stade pourrait durer une année entière, mais il est essentiel pour éviter un handicap permanent provoqué par la syphilis au troisième stade.
  3. Retournez chez votre médecin pour faire des tests de dépistage réguliers. Cela vous assure d'avoir éliminé correctement l'infection tout en vous assurant un diagnostic et un nouveau traitement rapide si l'infection est encore présente. Pendant ce temps-là, vous devez vous abstenir de tout contact sexuel. Saisissez aussi l'occasion pour passer un test de dépistage du sida.

Prévenir la transmission de la syphilis pendant le traitement

  1. Abstenez-vous de tout contact sexuel. Si vous êtes atteint de la syphilis, il est essentiel de protéger les autres contre cette maladie, même si vous prenez en ce moment des antibiotiques. La maladie peut continuer à se transmettre pendant le traitement même s'il n'y a pas de symptômes physiques. Si vous êtes infecté, il est de votre responsabilité d'éviter tout contact sexuel (qu'il soit oral, anal ou vaginal) pendant le traitement pour éviter la transmission de la maladie.
    • Si vous avez des ulcères dans la bouche, vous devez aussi éviter d'embrasser qui que ce soit pour éviter de transmettre la maladie.
  2. Informez vos partenaires sexuels de votre infection. Cela inclut les anciens partenaires sexuels qui auraient pu être exposés à votre infection avant le traitement. Il est essentiel d'informer vos partenaires sexuels pour qu'ils puissent passer un test de dépistage et obtenir un traitement si nécessaire ou pour qu'ils puissent refuser tout contact sexuel avec vous jusqu'à ce que vous ne soyez plus atteint de la maladie. Si vous ne le faisiez pas, vous pourriez faire augmenter le risque de contamination.
  3. Utilisez un préservatif en latex. Cette barrière physique peut vous aider à éviter la transmission de la syphilis pendant le traitement. Assurez-vous d'utiliser un préservatif lors de tout contact vaginal, oral et anal. N'oubliez pas que le préservatif n'est efficace que s'il recouvre toutes les zones affectées pour éviter un contact avec les muqueuses ou la peau abîmée de votre partenaire.
    • Assurez-vous aussi d'utiliser un moyen de protection lors des rapports sexuels oraux avec une femme.

Conseils

  • Vous pouvez éviter la syphilis en pratiquant l'abstinence ou en maintenant une relation exclusivement monogame sur le long terme avec un partenaire qui a subi un test de dépistage et qui n'est pas atteint par l'infection.

Avertissements

  • Assurez-vous de recevoir le traitement adéquat contre la syphilis et présentez-vous à toutes les visites de contrôle. Si vous laissez l'infection atteindre son troisième stade, il n'y aura plus de traitement pour la guérir.
  • Les ulcères génitaux permettent de transmettre et de se faire contaminer plus facilement par le sida pendant les rapports sexuels.
  • Les préservatifs lubrifiés au spermicide ne sont pas plus efficaces que les autres préservatifs lubrifiés pour prévenir la propagation des MST.
  • La syphilis non traitée chez la femme enceinte peut infecter et même tuer le fœtus.
  • Abstenez-vous de tout rapport sexuel si vous observez des sécrétions inhabituelles, des ulcères ou des rougeurs au niveau de vos organes génitaux. Consultez un médecin le plus rapidement possible.
Cet article contient des informations médicales ou des conseils pouvant affecter votre santé. Avant de mettre en pratique les conseils de ce wikiHow, parlez-en de préférence à votre médecin ou à un spécialiste. Si les symptômes persistent plus de quelques jours, allez voir un professionnel de la santé. Lui seul est apte à vous fournir un avis médical, quelle que soit votre condition. S'il s'agit d'un jeune enfant, consultez un pédiatre sans attendre.Le numéro des urgences médicales européen est le : 112Vous retrouverez les autres numéros des urgences médicales pour de nombreux pays en cliquant ici.
Information
Les membres de Guests ne peuvent laisser de commentaires.