Comment commencer un essai persuasif

Un essai persuasif est un texte qui exprime un point de vue particulier en s'appuyant sur un argumentaire. Bien que similaire à un texte argumentatif, la logique de ce type d'écrit s'adresse généralement aux sentiments du lecteur au lieu de s'appuyer sur des preuves concrètes. De plus, il n'est pas nécessaire de présenter une antithèse. Si vous rédigez une dissertation en classe, ou si vous envoyez une lettre au rédacteur en chef d'un journal, veillez à bien choisir soigneusement vos arguments, pour produire un texte convaincant et cohérent.

Faire un remue-méninges et dresser un plan de l'essai

  1. Déterminez et affinez votre sujet. Ce sujet pourrait être imposé, par exemple, si vous rédigez une dissertation dans le cadre d'un cours. Cependant, s'il s'agit d'un éditorial de journal ou d'une lettre à votre député, vous aurez plus d'initiative concernant le choix du sujet à traiter. En tout cas, efforcez-vous de limiter votre sujet afin d'écrire sur une question suffisamment précise.
    • Par exemple, si vous choisissez d'écrire sur le système pénitentiaire aux États-Unis, vous découvrirez qu'il s'agit d'une question très vaste. Précisez le sujet pour ne parler que d'un seul aspect de la question, tel que le traitement réservé aux détenus âgés ou le taux d'alphabétisation des détenus.
  2. Déterminez votre point de vue. À présent que vous avez restreint le champ de votre sujet, vous pouvez chercher des idées concernant le contenu de votre essai. Pourquoi le sujet vous intéresse-t-il autant ? Quelles solutions proposez-vous pour résoudre le problème ou la question posée ? Il s'agit en fait du début de votre énoncé de thèse, ou de votre argument principal. Un texte persuasif s'adresse aux sentiments du lecteur. Par conséquent, examinez l'aspect émotionnel de votre sujet.
    • Un remue-méninges avec quelqu'un peut se révéler très utile pour enrichir vos idées ou compléter celles que vous avez déjà.
    • Par exemple, si vous écrivez sur le traitement en usine des porcs d'élevage, vous pouvez être en faveur de l'interdiction de ce traitement parce qu'il est barbare.
  3. Trouvez des éléments qui justifient votre point de vue. Dressez la liste des différentes raisons qui vont dans le sens de votre énoncé de thèse. Certaines de ces raisons peuvent être insignifiantes, mais notez-les quand même, car elles peuvent contenir un fond de vérité que vous pourrez réexaminer plus tard.
    • Ces raisons peuvent s'appuyer sur l'émotion et s'adresser aux valeurs morales ou à l'éthique du lecteur. Un texte persuasif n'a pas besoin de se fonder sur des preuves corroborées.
  4. Choisissez trois à cinq arguments parmi les plus convaincants. Vous ne serez vraisemblablement pas en mesure d'écrire à propos de tous les arguments possibles. Donc, choisissez les plus significatifs et les plus convaincants.
  5. Faites l'ébauche de votre énoncé de thèse. Cet énoncé, c'est-à-dire l'argument que vous souhaitez développer dans votre document, découle du point de vue que vous avez adopté concernant votre thème. L'écriture de l'énoncé de thèse doit expliquer le pourquoi et le comment de votre argumentaire. Le pourquoi correspond au sujet lui-même et le comment à votre point de vue.
    • Par exemple, l'énoncé de thèse sur le traitement intolérable subi par les animaux peut s'écrire de la façon suivante : « l'élevage des porcs doit être interdit parce qu'il est cruel et pénible pour ces animaux. De plus, il favorise la propagation des maladies et la contamination de la chaîne alimentaire de l'homme. »
    • Vous pouvez modifier votre énoncé de thèse pendant votre rédaction. C'est pourquoi, à ce stade, il est encore sous la forme d'un brouillon.
  6. Rédigez le plan de votre document. Un plan vous aidera à organiser vos idées et structurer votre texte. Vous pouvez repérer les parties du plan avec des chiffres romains (I, II, III, IV, etc. ), des chiffres habituels ou des puces. Exprimez vos idées en rédigeant des expressions et des phrases brèves.
    • Adoptez une structure contenant cinq paragraphes, et réservez un paragraphe pour l'introduction, trois paragraphes pour développer trois arguments d'appui et un paragraphe pour la conclusion. Cependant, votre article persuasif peut être plus long, notamment si vous rédigez une dissertation de recherche, qui nécessite plus d'éléments pour présenter le contexte du sujet.

Rédiger l'introduction

  1. Commencez votre document avec une accroche. Il s'agit d'une expression qui accroche l'attention de votre lecteur, et qui l'incite à lire la suite de votre article. Il peut être question d'une statistique étonnante, d'une citation, d'une question de rhétorique, d'une anecdote très brève ou d'une déclaration. Vous pouvez commencer par exposer une vue d'ensemble, puis amener votre énoncé de thèse, ou faire le contraire en commençant par un point particulier pour aboutir à votre énoncé.
    • Par exemple : « la population carcérale des États-Unis dépasse de 25 % celle de la Chine, donnant ainsi aux États-Unis le triste privilège de détenir le record mondial en la matière. »
  2. Soyez concis dans votre rédaction. En écrivant votre texte, vous prenez parti pour un point de vue, quelle qu'en soit la nature. Rédigez des assertions convaincantes sans tomber dans l'exagération, et évitez d'utiliser des expressions inutiles. N'oubliez pas que votre introduction a pour but d'attirer les lecteurs et de leur donner le sentiment que vous êtes un spécialiste dans le domaine.
    • Les essais persuasifs ont un meilleur impact lorsqu'ils allient une opinion et des faits pour convaincre le lectorat que le point de vue de l'auteur est bien fondé.
  3. Évitez les phrases introductives inconsistantes. Il y a différentes sortes d'introductions, mais certaines peuvent nuire à la force de votre argumentaire, quand elles manquent de précision ou de clarté ou si elles contiennent des informations inutiles. En voici quelques exemples.
    • La définition tirée d'un dictionnaire: vous pouvez essayer de définir un mot comme esclavage dans le but d'orienter votre discours. Cependant, ce procédé n'est pas très approprié pour introduire un sujet. Ci-après, un exemple de ce type d'introduction : « Le dictionnaire numérique la conjugaisin.fr définit l'esclavage comme étant l'état ou la condition d'esclave, l'état de ceux qui sont soumis à une tyrannie, ou au sens figuré, une grande dépendance, l'assujettissement de quelqu'un envers quelque chose ».
    • L'introduction très large, ou celle qui renvoie à la nuit des temps : un texte persuasif est écrit pour fournir une solution à un problème donné, mais si vous essayez de relier votre texte à une question plus large, telle que la condition humaine, vous risquerez de rater votre objectif. Voici un exemple de ce type d'introduction : « Depuis la nuit des temps, les êtres humains ont tué des animaux pour les manger. »
    • Le résumé d'une œuvre : par exemple, si vous rédigez une dissertation persuasive concernant un roman, vous pouvez être tenté d'inclure dans votre introduction des informations sur le livre lui-même, comme le titre, le nom de l'auteur, l'année de publication, etc. Généralement, ces informations n'apportent rien à votre énoncé de thèse, sauf si vous évoquez certains de ces détails dans un but déterminé. Voici un exemple de ce genre d'introduction : « Frédéric Douglass a rédigé son autobiographie sous le titre : le récit de la vie de Frédéric Douglass, esclave américain pendant les années 1840. Cette œuvre, dans laquelle il raconte l'histoire de sa vie, a été publiée en 1986 par les éditions Penguin Books. »
  4. Écrivez votre énoncé de thèse. Cet énoncé, dont vous avez déjà rédigé une ébauche, va présenter votre point de vue et donner au lecteur des indices sur votre démarche pour le défendre. Si vous le souhaitez, vous pouvez modifier légèrement votre énoncé pour l'adapter à votre introduction. Vous pourrez aussi en modifier le fond après la rédaction du plan de votre dissertation.
  5. Révisez l'introduction une fois que vous avez terminé votre dissertation. Pendant votre rédaction, pensez à développer d'autres idées, ou écarter certains arguments inadaptés. Cela peut changer l'orientation de votre texte. Pensez à réviser votre introduction et votre énoncé de thèse en fonction des changements que vous avez apportés au reste du texte.

Rédiger le reste de la dissertation

  1. Développez votre argumentaire. Renforcez votre introduction et votre énoncé de thèse à l'aide de vos arguments les plus convaincants. Suivez le plan que vous avez mis au point pour rester sur la bonne voie. Produisez des exemples concrets en utilisant vos propres termes. Consacrez un paragraphe pour chaque argument, si vous avez choisi une structure à cinq paragraphes.
    • Veillez à ce que votre argumentaire confirme effectivement votre énoncé de thèse. N'hésitez pas à vous référer à votre plan pour éviter de perdre le fil de vos idées.
  2. Utilisez des transitions. Vous aurez besoin de rédiger quelques phrases pour relier les paragraphes entre eux, et donner ainsi une certaine cohésion à votre texte, sinon votre dissertation aura l'allure d'un discours décousu. Les transitions aideront le lecteur à mieux comprendre la teneur de votre document et à suivre votre raisonnement.
  3. Rédigez la conclusion. Reformulez votre énoncé de thèse ainsi que les principaux arguments que vous avez développés pour appuyer votre point de vue. Votre conclusion devrait être plus qu'un simple résumé de votre texte. Soyez créatif et pensez à une idée originale qui peut contribuer à améliorer la cohésion des différentes parties de votre essai.
    • Évitez les phrases creuses et éculées qui ne riment à rien. Efforcez-vous de rédiger un texte sensé, concis et précis.
  4. Révisez et modifiez votre contenu. Dès la fin de votre premier jet, faites une pause, puis relisez l'ensemble de votre document. Ne perdez pas de vue votre introduction et votre énoncé de thèse pendant la révision du reste du texte. Est-ce que votre argumentaire appuie votre énoncé de thèse ? Y a-t-il des points qui contredisent cet énoncé ?
    • Vous serez peut-être obligé de modifier la teneur de votre énoncé de thèse. Affinez cet énoncé pour refléter votre discours d'une manière concise et claire.
  5. Relisez et vérifiez l'orthographe de votre texte. Assurez-vous que vous avez corrigé toutes les erreurs, car elles entacheront probablement la valeur générale de votre document. Veillez à respecter les règles de grammaire et d'orthographe pour renforcer le caractère persuasif de votre essai.
  6. Demandez à quelqu'un de lire votre document. Cette lecture vous aidera à repérer les passages incohérents ou les transitions floues. Faites appel à quelqu'un qui maîtrise bien les règles de grammaire et d'orthographe pour vous aider à corriger les erreurs éventuelles.

Conseils

  • Un texte persuasif n'est pas obligatoirement présenté sous une forme écrite. Il peut être associé à une création médiatique, comme un documentaire, une baladodiffusion, l'éditorial d'un journal télévisé ou une production d'un autre genre.
  • Si vous rédigez un devoir, vérifiez auprès de votre enseignant s'il est possible d'employer la première personne du singulier (je ) ou la deuxième personne du pluriel (vous ). Dans un texte persuasif, il est commun d'employer soit la première personne ou la deuxième.
Information
Les membres de Guests ne peuvent laisser de commentaires.