Comment couper des oignons sans pleurer

Vous vous demandez peut-être pourquoi les oignons font pleurer, et comment vous pourriez éviter ça ? Les oignons sont constitués d’un "manteau" de peaux extérieures (la couche marron), de "couches" (la partie blanche ferme et juteuse) et d’une "base" (une sorte de "barbe" ou "racines"). Lorsque vous coupez la base ou la racine, il s'en dégage une enzyme qui réagit avec le reste de l’oignon et aboutit à la formation d'un gaz. Lorsque ce gaz est combiné avec de l’eau, on obtient un acide. Et si cette eau atterrit dans votre œil, vous recevez rien moins que de l'acide. Arrrrgghh ! C’est cela qui vous fait pleurer ! Donc, si vous voulez toujours couper des oignons, voici quelques conseils simples qui vous éviteront de pleurer ! On commence par l'étape 1 !

Sans rien utiliser de spécial

  1. Utilisez un couteau très aiguisé lorsque vous coupez des oignons. Les enzymes sont libérées lorsque les cellules de l'oignon sont cassées ou écrasées. Si vous utilisez un couteau bien aiguisé, vous allez trancher nettement et rapidement l'oignon, il ne sera pas écrasé et ainsi, moins d'enzymes seront relâchées. De toute façon, quelle que soit la méthode employée, utilisez toujours un couteau très aiguisé, ne serait-ce que pour aller plus vite !
  2. Mettez vos oignons au freezer pendant 10 à 15 minutes avant de les couper. Cela réduira la quantité d'acide que l'enzyme relâche dans l'air. Il a montré que c'était la manière la plus efficace pour réduire les larmes provoquées par les oignons.
    • Au frigo, ça marche aussi ! Évitez de les mettre près des pommes ou des pommes de terre ! Ne les laissez pas plus de 20 minutes -- sinon, gare les odeurs dans votre frigo !
  3. Coupez vos oignons sous l'eau. C'est une méthode très efficace, mais la manœuvre est un peu délicate. Si vous ne voulez pas voir vos tranches ou vos morceaux partir partout, emportés qu'ils sont par l'eau, il va falloir réfléchir à la façon de récupérer ces morceaux. On n'a que deux mains après tout !
    • C'est sans compter aussi sur le fait que l'eau éclabousse partout et qu'on ne voit pas toujours très bien ce que l'on fait. Il y a cependant des tenants de cette technique sous l'eau courante
  4. Coupez les oignons sous l'eau chaude du robinet ou au-dessus d'un nuage de vapeur. Faites ça au-dessus d'une bouilloire ou d'une casserole d'eau en ébullition. Le principe, c'est que la vapeur ascendante emmène avec elle les fameuses enzymes, causes des larmes.
  5. Respirez par la bouche (pour attirer le gaz sur votre langue humide) et/ou tirez la langue en coupant les oignons. Votre langue va "fixer" les agents lacrymaux. Les nerfs olfactifs, situés près des canaux lacrymaux, vont être en quelque sorte "court-circuités" et vous ne pleurerez presque pas. La preuve : fermez la bouche et respirez par le nez, immédiatement, vous pleurez !
  6. Plongez les oignons dans l'eau. L'enzyme est dénaturée par l'eau et la présence d'air dans cette même eau. Sachez cependant que les oignons perdront un peu de leur saveur et qu'ils seront plus difficiles à travailler car plus glissants. Si vous aimez les oignons doux, prenez cette méthode !
  7. Ne coupez pas l'oignon en ramenant la lame vers vous. La chair de l'oignon est légèrement tubulaire et le gaz qui s'en échappe passe par ces "tubes". Donc, orientez-le à l'opposé de vous.
    • Dans une cuisine, il y a souvent des courants d'air, on aère. Voilà une belle occasion de répandre le gaz lacrymogène partout, et surtout vers vos yeux. Si vous avez un ventilateur qui traîne dans la cuisine, mettez-le en route, mais orientez-le dans la bonne direction !
  8. Sifflez en travaillant. Siffler crée un mini-courant d'air, qui éloigne tout de vous, et en particulier ce qui va sortir de votre oignon. Lancez simplement une chanson entraînante sur laquelle vous allez siffloter, et coupez alors des montagnes d'oignons. Interdiction de s'arrêter de siffler !
  9. Mâchez du pain ou du chewing-gum. De nombreuses personnes disent que mâcher, et surtout mâcher du chewing-gum, permet d'éviter de pleurer lors de la découpe des oignons. Mâchez très lentement, faites même sortir un peu le pian dehors. Votre bouche sera très humide, ce qui n'est pas très plaisant, mais vous ne pleurerez pas ! Il faut savoir ce qu'on veut !
    • Certaines personnes optent pour le chewing-gum. Il n'y a pas de raison pour que ça marche, mais essayez toujours : on ne sait jamais !

Soyez ingénieux

  1. Portez des lunettes ajustées ou un masque. Si vous avez des lunettes de nageur ou de chimiste, n'hésitez pas à les mettre, ça marche bien. Cependant, elles doivent être bien étanches. Si ce n'est pas le cas, vous risqueriez bien de pleurer deux fois plus : le gaz lacrymogène est coincé dedans !
    • Faites attention avec ces lunettes "anti-pleurs" et uni-taille que l'on vend sur Internet ! En général, elles ne sont pas étanches à 100%. Autre inconvénient : si vous portez déjà des lunettes de correction, autant oublier cette méthode !
  2. Coupez vos oignons sous une hotte aspirante, dans le flux d'un ventilateur ou dans un courant d'air. Ainsi, le gaz est emmené loin de vous ! Ça marche aussi au-dessus d'un feu de cuisinière (mis à fond). Sinon, vous pouvez peler votre oignon sur le rebord d'une fenêtre, ou carrément dehors !
  3. Mettez des verres de contact. Ils créeront une barrière entre la surface de vos yeux et le gaz. C'est plus efficace que les lunettes !
  4. Utilisez un produit acide. Une solution aqueuse acide ou ionique dénaturera l'enzyme. Voici quelques exemples avec des produits qu'on a tous chez soi :
    • Versez du vinaigre sur la planche à découper. Celui-ci dénaturera l'enzyme.
    • Plongez vos oignons dans de l'eau salée. Cette solution ionique dénaturera aussi l'enzyme. Par contre, le goût de l'oignon sera un peu modifié.
    • Imbibez votre couteau de quelques goûtes de jus de citron.
  5. Utilisez une bougie.Placez un lumignon allumé à proximité de la planche à découper. Le gaz généré par l'oignon sera attiré et détruit par la flamme.
    • Certains disent que cette méthode ne marche pas, qu'elle ne fait que masquer l'odeur. Après tout, pourquoi pas !

Conseils

  • Les oignons doux, comme les Vidalias, font moins pleurer. Essayez d'utiliser ceux-ci ! l
  • Découpez les oignons en dernier. Ainsi, vous pleurerez moins dans votre cuisine baignée d'air "lacrymal" !

Avertissements

  • On fait "attention" quand on utilise un couteau aiguisé, une coupure est si vite arrivée. À déconseiller aux enfants, sauf s'ils sont sous la surveillance d'un adulte !

Éléments nécessaires

  • une planche à découper
  • un couteau aiguisé
  • de l'eau (dans la plupart des astuces)
  • un réfrigérateur/congélateur (facultatif)
  • des lunettes de protection (facultatif)
  • une bougie (facultatif)
  • du pain ou du chewing-gum (facultatif)
  • du vinaigre ou de l'eau salée (facultatif)
  • des verres de contact
Information
Les membres de Guests ne peuvent laisser de commentaires.