Comment enlever un tatouage

La pièce est envahie de paillettes, il y a des flamands roses dans la piscine, votre odeur est celle d'un bar et ce que vous pensiez être un bleu ou un suçon est en réalité… un tatouage. Si vous avez envie d'oublier votre dernier vendredi soir et surtout, d'enlever ce tatouage qui sort de nulle part, il existe plusieurs méthodes. Les méthodes professionnelles sont chères, mais bien plus efficaces que celles que vous pouvez mettre en œuvre à la maison. De plus, elles sont fortement recommandées.

Faire enlever un tatouage par un professionnel

  1. La chirurgie au laser par un dermatologue ou un chirurgien esthétique. Le traitement au laser est l'une des seules méthodes qui n'induisent pas l'élimination physique de la zone tatouée. Au lieu de cela, le professionnel utilisera de la lumière pulsée hautement concentrée pour retirer le tatouage indésirable.
    • Le dermatologue ou le chirurgien esthétique vous proposera une première consultation, durant laquelle vous discuterez des méthodes envisageables, mais également du nombre de séances nécessaires pour effacer le tatouage. Si le laser est la méthode la plus efficace et la plus sure pour enlever votre tatouage, il y a des risques que l'intervention laisse des cicatrices, qu'elle provoque des cloques ou des croûtes, sans parler de la douleur au niveau de la zone en traitée.
    • Toutefois, le professionnel appliquera un gel anesthésiant sur votre peau avant de commencer.
    • Sachez que cette intervention étant considérée comme un acte esthétique, elle ne sera pas prise en charge par l'assurance maladie ou votre mutuelle.
  2. Renseignez-vous sur la dermabrasion auprès d'un dermatologue. Cette procédure consiste à asperger la peau d'une solution anesthésiante, avant de la poncer jusqu'à atteindre le derme préservé des pigments du tatouage. Votre peau sera ainsi propre et débarrassée de l'encre à tatouage.
    • Avant d'intervenir, le professionnel vous administrera un anesthésiant local. Il se peut que vous saigniez et que vous ayez mal.
    • En fonction de la taille du tatouage, la séance chez un dermatologue peut coûter à partir de 70 euros et aller jusqu'à 160 euros.
    • Après traitement, la zone traitée sera douloureuse pendant une semaine, voire une dizaine de jours. De plus, vous devrez y appliquer un onguent. Sachez par ailleurs que tout comme le traitement au laser, la dermabrasion n'effacera pas complètement le tatouage.
    • La dermabrasion n'est pas recommandée si votre peau a tendance à marquer ou à présenter de l'hyperpigmentation.
  3. Renseignez-vous sur la chirurgie auprès de votre médecin. S'il s'agit d'un tatouage de petite taille, il pourra peut-être l'effacer complètement en découpant la zone de peau concernée.
    • Durant cette intervention, le médecin découpera le tatouage au scalpel. Cela fait, il recoudra votre peau de manière à combler le trou laissé par l'intervention, créant par la même occasion une petite cicatrice.
    • S'il s'agit d'un grand tatouage, la chirurgie reste une option, mais plusieurs séances seront nécessaires, sans parler d'une éventuelle greffe de peau.
  4. Renseignez-vous sur la cryochirurgie et les peelings chimiques. La cryochirurgie consiste à geler le tatouage et à le bruler avec de l'azote liquide. Le peeling chimique est à peu près similaire puisqu'il s'agit de bruler la zone tatouée, afin que la peau pèle.
    • Soyez conscient que la cryochirurgie et le peeling chimique sont susceptibles de ne pas éliminer complètement le tatouage et qu'il s'agit de procédures particulièrement douloureuses. De plus elles ne sont pas aussi efficaces que le traitement au laser.
  5. Choisissez une méthode en fonction du type de tatouage. L'efficacité de toute méthode varie en fonction du travail effectué par le tatoueur, de votre type et de votre couleur de peau, du tatouage lui-même et du tatoueur. Avant de vous lancer dans une quelconque procédure, il convient de rassembler le plus d'informations possible quant à la méthode choisie pour effacer votre tatouage.
    • Dans la majorité des cas et quelle que soit la méthode choisie, il y a de fortes chances pour que vous ayez une cicatrice. Cependant, il arrive parfois qu'une cicatrice vaille mieux qu'un tatouage !
    • Cela vaut peut-être mieux que vous économisiez votre argent pour confier cette tâche à un professionnel. Ainsi, vous serez certain d'obtenir le meilleur résultat possible, tout en réduisant les risques d'avoir une cicatrice ou d'endommager votre peau.
  6. Choisissez un dermatologue ou un chirurgien esthétique. Dans la mesure du possible, assurez-vous qu'il s'agisse d'un professionnel agréé, qui bénéficie d'une bonne réputation. Vous pouvez vous tourner vers votre médecin de famille, afin que ce dernier vous recommande un dermatologue ou un chirurgien esthétique spécialisé dans le détatouage.

Les méthodes alternatives (non vérifiées)

  1. Essayez la méthode qui consiste à se détatouer avec du sel ou salabrasion. La salabrasion consiste à frotter la peau avec du sel pour la chauffer, puis à gratter les couches supérieures, y compris le tatouage.
    • La salabrasion est une vieille méthode utilisée auparavant au Moyen-Orient et destinée à effacer les tatouages. Néanmoins, les méthodes modernes de détatouage sont bien plus efficaces et ne laissent pratiquement aucune cicatrice sur la zone traitée.
    • En frottant avec du sel, vous endommagerez la couche supérieure – ou épiderme – de votre peau qui présentera une cicatrice bien visible par la suite. Cette méthode peut-être particulièrement préjudiciable si vous avez la peau sensible. De plus, il n'est pas dit qu'il s'agisse d'une méthode efficace pour effacer les tatouages soi-même.
  2. Les crèmes de détatouage. L'utilisation de crèmes de détatouage se révèle moins chère et moins douloureuse que les autres méthodes actuellement existantes. Néanmoins, elles sont efficaces à condition de les utiliser régulièrement. Aux États-Unis, le « Tattoo Removal Institute » recommande deux crèmes distinctes qui peuvent marcher : TatBGone et Tattoo-OFF.
    • Ces crèmes sont relativement couteuses, elles demandent entre 3 à 9 mois d'utilisation pour éclaircir les tatouages.
    • Gardez en tête que les crèmes ne sont pas aussi efficaces que le détatouage professionnel. Aussi, vous devez les utiliser avec précaution.
  3. Soyez conscient des dangers qui entourent l'utilisation des préparations contenant du TCA. Le TCA ou acide trichloracétique entre dans la composition de crèmes de gommages chimiques à appliquer soi-même. Il a pour effet d'éclaircir les tatouages. Comme pour tout composant chimique, l'utilisation du TCA comporte des risques tels que des brûlures sévères à la suite de son application sur la peau.
    • Si les produits contenant du TCA – de l'hydroquinone ou encore de l'alpha arbutine – représentent une alternative bon marché au détatouage professionnel, ils peuvent agir légèrement, en effet, mais peuvent surtout causer de sérieux troubles médicaux.

Conseils

  • Se faire détatouer est une décision personnelle, qu'il ne faut pas prendre à la légère. Soyez prudent et faites toutes les recherches nécessaires avant de vous lancer dans une telle intervention.
  • L'efficacité des alternatives mentionnées dans cet article n'a pas été officiellement vérifiée et ces méthodes sont loin d'être recommandées. De plus, elles ne sont pas aussi efficaces que les procédés appliqués par les professionnels.
Information
Les membres de Guests ne peuvent laisser de commentaires.