Comment acheter une voiture

Trouver et acheter la voiture parfaite n’est pas chose facile. Nombreuses sont les décisions qu’il faut faire ainsi que les options qu’il faut soupeser, sans parler des différentes couleurs parmi lesquelles il faut choisir. Le prix doit bien évidemment être un facteur décisif, ainsi que la fréquence à laquelle vous l’utiliserez. Que vous souhaitiez acquérir du neuf ou de l’occasion, d’un concessionnaire ou d’un particulier, il y a deux choses primordiales à retenir : anticiper ses besoins et savoir se retirer au bon moment. Vous trouverez ici toutes les informations nécessaires pour acheter une voiture.

Faire vos devoirs

  1. Faites une liste de ce que vous recherchez dans une voiture. Cette approche un peu scolaire est une bonne idée, particulièrement lorsque vous achetez quelque chose d’aussi cher qu’une voiture. Bien souvent, cela vous permet de déterminer ce que vous voulez tirer de votre voiture.
    • Vous pouvez y inclure des critères tels que l’apparence, les performances, la sécurité, la fiabilité, la taille, le confort, le type de carburant, le prix, la valeur en cas de revente, le type de transmission, la taille du moteur, le kilométrage (si c’est une voiture d’occasion), le nombre de km au litre, ainsi que la couleur.
  2. Organisez votre liste en mettant en priorité ce qui est le plus important à vos yeux. Sur quels aspects de votre future voiture seriez-vous prêts à faire l’impasse et quels sont ceux qui vous paraissent indispensables ? Nombreux sont ceux qui disent rechercher la sécurité, la fiabilité et le faible kilométrage, tandis qu’en réalité ils désirent une voiture performante, confortable et au design agréable. Soyez honnêtes envers vous-même ; cela vous facilitera grandement la tâche.
  3. Analysez les avantages et les inconvénients lorsque vous achetez une voiture neuve. L’odeur. La sensation. Le toucher. Acheter une voiture neuve peut ressembler à une expérience religieuse, mais cela peut également creuser un trou dans votre porte-monnaie si vous n’êtes pas vigilant. Soupesez scrupuleusement les avantages et les inconvénients en fonction de votre situation :
    • Les avantages.
      • La liberté du choix. Vous pouvez décider de vous offrir la voiture de vos rêves ou bien vous limiter aux véhicules disponibles.
      • Un meilleur financement. Si vous décidez d’investir dans une voiture neuve, vos intérêts financiers pourraient bien être meilleurs que si vous achetiez une voiture d’occasion.
      • De nouvelles options. Les voitures neuves sont équipées de nouvelles options à la pointe de la technologie.
      • La certitude de savoir ce que vous achetez. Lorsque vous achetez du neuf, vous avez une excellente idée de ce que vous allez obtenir ; il n’y a aucun doute à avoir quant aux antécédents de la voiture.
    • Les inconvénients.
      • Un prix plus élevé. Pas besoin d’y réfléchir à deux fois. Vous dépenserez plus d’argent dans une voiture neuve que dans un véhicule d’occasion.
      • Une dépréciation immédiate. Dès que vous aurez sorti le véhicule du garage, il aura perdu environ 11% de sa valeur. On appelle cela "l’effet citron".
      • Une assurance plus chère. Il est plus coûteux d’assurer une décapotable flambant neuve.
      • Des informations ambigües quant à l’année du modèle. Le modèle que vous achetez est-il de bonne facture ou bien est-ce une série défectueuse ? Vous ne le saurez vraiment qu’avec le temps— un certain temps.
  4. Analysez les avantages et les inconvénients d’acheter une voiture d’occasion. Les voitures d’occasion font souvent le bonheur de bien des gens : elles sont relativement peu coûteuses et le consommateur a une idée de ce qu’il doit attendre de sa voiture. Néanmoins, il reste des inconvénients associés à l’achat d’un véhicule d’occasion. Ayez-en connaissance avant de prendre votre décision.
    • Les avantages.
      • Le prix. En achetant du neuf vous risquez de débourser une certaine somme ; mais une voiture similaire tirée des petites annonces peut s’avérer beaucoup moins coûteuse.
      • De meilleurs taux d’assurance. Les compagnies d’assurance savent que les conducteurs de véhicule d’occasion ont tendance à être plus prudent et elles accordent donc leur prix.
      • Une moindre dépréciation. Votre voiture perdra moins de valeur si vous l’achetez d’occasion, car la dépréciation initiale a déjà eu lieu.
    • Les inconvénients.
      • Une plus grosse marge pour le vendeur. Les vendeurs savent qu’ils peuvent gagner beaucoup sur les voitures d’occasion. En acheter une signifie généralement que le vendeur en tire une marge importante.
      • Un financement plus coûteux. Cela coûte souvent plus de financer un véhicule d’occasion.
      • Plus d’entretien. Les voitures d’occasion ont souvent besoin de plus d’entretien à des prix plus élevés.
      • Une méconnaissance des antécédents mécaniques et accidentels. Lorsque vous achetez une voiture d’occasion, vous n’avez pas nécessairement les moyens de savoir qui la conduisait, à quelle fréquence ou si elle a déjà été accidentée.
  5. Prévoyez un budget. Donnez-vous un budget, sans penser à combien vous dépensez ou bien quel type de voiture vous voulez. Votre budget vous empêchera de dépenser trop et vous dira quand et pourquoi vous éloigner d’une mauvaise affaire.
  6. Recherchez des modèles qui correspondent à vos critères ainsi qu’à votre budget. Vous pouvez visiter les concessionnaires, les sites internet de voitures ou bien les petites annonces, entre autres. Deux choses à retenir avant de commencer.
    • Servez-vous d’internet. Le pire cauchemar d’un vendeur de voitures est un acheteur éduqué : un acheteur qui sait ce qu’il veut n’est pas impulsif et conscient des offres disponibles selon son budget. Vous pouvez vous aider à parvenir à cela en surfant sur le web.
    • Sauvegardez les résultats de vos recherches. De cette façon vous garderez un point de référence lorsque vous continuerez à prospecter, surtout si vous optez pour un concessionnaire. Les vendeurs vous proposeront des prix inutilement élevés que vous pourrez démasquer si vous avez bien fait vos devoirs.

La prospection

  1. Allez dans des concessionnaires sans intention d’acheter. Si possible, essayez d’y aller un jour de fermeture, vous pourrez ainsi regarder les véhicules en toute tranquillité et ne pas être dérangé par un vendeur. Si un vendeur vous aborde, répondez que vous n’avez pas l’intention d’acheter, que vous jetez juste un œil et que vous souhaiteriez le faire seul. S’il continue à vous harceler, allez-vous en vers un autre magasin. Vous ne voudrez surement pas acheter d’un vendeur qui ne respecte pas les désirs de ses clients.
  2. Essayez de déterminer combien le concessionnaire a acheté la voiture que vous regardez. On appelle ce prix le "prix facturé, " et on peut facilement le trouver sur internet. En connaissant ce prix, vous pouvez commencer les négociations en partant du bas pour monter, plutôt que l’inverse. C’est une position beaucoup plus confortable.
    • Assurez-vous que le prix facturé que vous avez est celui qui contient toutes les options que vous désirez. Le prix facturé ne signifie pas grand-chose à moins de correspondre parfaitement avec les options de la voiture que vous achetez.
  3. Obtenez des offres de prix sur internet que vous utiliserez comme moyen de négociation. Utilisez des sites web tels que cherchons.com ou twenga.fr pour trouver des prix que vous pourrez utiliser lorsque vous déciderez de négocier en personne. Beaucoup de concessionnaires possèdent également une section internet qui peut vous fournir des devis en quelques jours, servez-vous en !
  4. Organisez votre financement avant d’aller chez le concessionnaire. Pour la meilleure affaire possible, il est primordial d’avoir un plan de financement structuré avant d’envisager un investissement. Ceci implique plusieurs facteurs :
    • Vous devez connaître votre cote de solvabilité si vous avez l’intention de vous faire financer. Vous pouvez obtenir une estimation gratuite auprès d’un organisme de crédits. Si ce n’est pas déjà fait, obtenez le montant de votre cote de solvabilité.
    • Tentez d’obtenir un prêt auprès de votre banque ou d’une agence de crédit. Passer directement par le concessionnaire peut être une mauvaise idée. Sécurisez votre prêt avant d’entreprendre l’achat ; le concessionnaire peut vous proposer un bon prix, mais si ce n’est pas le cas vous devez être en mesure de pouvoir l’assumer d’une autre manière.

Choisir la voiture de vos rêves

  1. Soyez prêts à quitter la négociation à n’importe quel moment. Un acheteur intelligent sait qu’il possède le dernier mot dans la négociation s’il sait comment s’y prendre : il doit être capable de se retirer. Une personne qui n’est pas capable de refuser une offre— à n’importe quel moment de la négociation— est probablement quelqu’un qui paiera trop cher pour sa voiture.
    • Un vendeur intelligent pourra tenter de vous faire réfléchir au temps que vous avez investi dans cette voiture, en vous faisant penser qu’un tel investissement serait perdu si vous abandonniez. Ne tombez pas dans ce piège. Sachez que tout le temps que vous passerez à négocier et prospecter, même si la négociation n’aboutit pas, représente un investissement en soi et finira forcément par payer.
  2. Si vous avez l’intention de garder votre voiture pour un bon moment, ne pensez pas au crédit-bail. Les concessionnaires savent qu’ils peuvent généralement tirer profit des personnes qui désirent louer une voiture. Le mythe qui consiste à dire qu’une voiture en crédit-bail est toujours une mauvaise idée n’est pas totalement vrai, si vous n’avez pas l’intention de garder votre véhicule plus de trois ans, c’est une bonne affaire. Mais si vous comptez garder votre voiture pour plus longtemps, payer ce crédit vous coûtera plus que vous aviez négocié pour acheter la voiture.
  3. Excellez lors du test de conduite. Si vous décidez de tester la voiture, gardez le contrôle de vos émotions. Les vendeurs savent qu’on s’attache émotionnellement dès lors qu’on a testé le véhicule. Quand un client est attaché à une voiture, il aura largement tendance à dépenser plus, car ilest moins enclin à se retirer du deal. Voici quelques choses que vous pouvez faire afin de tempérer votre enthousiasme lorsque vous faites un essai de voiture :
    • N’hésitez pas à demander au vendeur de se taire, si besoin. Pendant un essai de voiture, un bon vendeur continuera à vous parler de toutes les options de la voiture, en essayant de vous convaincre que c’est une bonne affaire. En faisant cela, il essaye de vous impliquer émotionnellement parlant. S’il ne vous laisse pas une minute de répit, demandez-lui le silence un point c’est tout.
    • Amenez votre époux (se) lors du test de la voiture. Il/elle vous aidera à rester critique et concentré afin de tirer le meilleur parti de cette voiture. Il/elle pourra également vous aider à repérer les entourloupes éventuelles.
    • Prenez votre temps et soyez méticuleux. Si vous êtes sur le point d’acheter cette voiture, vous devriez vous y sentir très à votre aise. Ne précipitez pas la conduite et posez les questions qui vous semblent bonnes. Attendez une réponse claire.
  4. Quittez les lieux si le vendeur apporte une feuille blanche. Mieux, dites au vendeur que vous quitterez les lieux si jamais il apporte une feuille blanche. Cette feuille blanche est un mécanisme ingénieux que le vendeur emploie pour rassembler des chiffres, vous amenant à convenir d’un prix gonflé. C'est un tour de magie que les vendeurs savent utiliser. Ne vous laissez pas avoir.
  5. Négociez sur le prix final. Les vendeurs essaieront d’alléger le prix (ostensiblement pour vous, mais pas vraiment pour eux) en ajoutant des services, des à-côtés, etc. au prix que vous aurez convenu après négociation, en vous faisant sentir mal voire coupable de ne pas accepter car c’est ce que vous aviez "négocié." Ne tombez pas dans le piège.
    • Vous pouvez dire par exemple : "Je ne suis prête à négocier que sur le prix final. Si nous nous entendons sur un prix, il doit s’agir du prix final et non pas du point de départ pour une nouvelle négociation."
  6. Sachez repérer les combines des vendeurs. Les vendeurs ne sont pas tous mielleux et fourbes, mais beaucoup de ceux qui le sont vendent des voitures. En connaissant leurs techniques de vente vous serez mieux préparés à négocier.
    • Ne tombez pas dans le piège de la culpabilité. Ne vous sentez pas coupable de refuser une offre si vous savez qu’elle est mauvaise. Un vendeur pourrait vous faire sentir coupable de lui avoir fait perdre son temps après avoir fait un essai sur route. Il s’agit de leur métier. Vous n’avez rien à vous reprocher.
    • Sachez que les vendeurs commencent à négocier avec un prix de départ incroyablement élevé. C’est une façon de vous "casser", en vous laissant croire que le prix auquel ils sont prêts à se résoudre est une bonne affaire. Si vous connaissez le prix facturé (le prix auquel le vendeur a acheté la voiture), n’hésitez pas à rejeter une offre insultante.
    • Informez-vous quant à la distribution de la commission. Après une vente, le vendeur touche entre 10 % et 25 % de la différence entre le prix de facture et le prix de vente. Plus le prix de vente est élevé, plus la commission sera donc importante.
  7. Si vous le voulez, essayez cette astuce. Choisissez la voiture que vous désirez acquérir. Localisez plusieurs concessionnaires de votre région qui détiennent cette voiture. Appelez chacun des vendeurs et annoncez-leur que vous avez l’intention d’acheter cette voiture ce même jour à 17 h au concessionnaire qui vous fera la meilleure offre. Précisez que vous n’avez pas l’intention de négocier, que vous ne vous déplacerez que lorsque le prix aura été fixé et que vous désirez un prix final (avec les taxes et commissions incluses).
    • Il se peut que les vendeurs refusent ce petit jeu, mais ils perdraient une occasion de vendre une voiture (chose inacceptable pour un vendeur). Garantissez-leur que s’ils vous donnent le meilleur prix possible, vous accepterez leur offre.
  8. Avant d’acheter une voiture d’occasion, emmenez-la chez un garagiste qualifié pour une inspection complète en vue d’un achat. Que vous l’achetiez à un particulier ou à un concessionnaire, vous pouvez demander à ce que la voiture soit examinée par un garagiste de confiance qui vérifiera son historique, ses performances, voire même des problèmes de fuite éventuels. C’est avec l’esprit tranquille que vous ferez le meilleur choix.
  9. Lisez avec attention les lignes en petits caractères du contrat avant de le signer. Ne baissez pas votre garde avant d’avoir conduit la voiture de vos rêves hors du concessionnaire. Assurez-vous de bien comprendre tous les termes du contrat et n’hésitez pas à poser des questions. Bien souvent, les vendeurs tenteront d’ajouter 10 euros par mois voire même des charges déguisées pour vous soutirer encore un peu plus d’argent. Ne soyez pas crédule et dites-vous qu’un vendeur ne porte pas vos intérêts dans son cœur.
    • Si par exemple le vendeur tente de gonfler votre facture en augmentant subrepticement vos taux d’intérêt, sachez que cette pratique est passible de lourdes amendes, étant donné qu’elle est illégale. Si vous pensez en être victime, contactez un avocat.

Conseils

  • Attendez d’avoir bien fait vos devoirs et de savoir exactement ce que vous recherchez avant de vous rendre chez un concessionnaire.
  • Venez accompagné de votre partenaire ou bien d’un ami lorsque vous déciderez d’entrer chez le concessionnaire. On vous prendra ainsi plus au sérieux. Si vous êtes seul, entrez avec l’air assuré. Si vous êtes une femme célibataire, il vaut mieux vous faire accompagner d’un ami masculin qui a quelques connaissances automobiles, afin que le vendeur ait moins de chances de vous berner. Les vendeurs tenteront de vous leurrer, ne leur faites pas confiance.
  • Agissez comme si vous maîtrisiez votre sujet, ne les laissez pas vous écarter de ce que vous êtes réellement venu chercher. Soyez confiant et ferme et s’ils tentent de vous diriger vers autre chose, quittez les lieux.

Avertissements

  • Certains éléments de ce wikiHow peuvent dépendre de votre pays de résidence. Renseignez-vous pour obtenir toutes les informations légales pertinentes.
  • Assurez-vous de lire le contrat dans son intégralité. Ne signez pas à moins d’avoir compris toutes ses implications. Si vous avez un doute, emmenez le contrat chez vous et faites-le examiner par un juriste. Une fois signé, le véhicule vous appartient !
  • Faites toujours un essai sur route et vérifiez des détails tels que : le bruit du moteur, le fonctionnement des essuie-glaces, l’air conditionné (si applicable), le chauffage, les clignotants et les feux. Vérifiez les portes-gobelets, la boite à gants, le coffre, la qualité des sièges (pas de rayures ou de taches). Regardez sous le capot pour vérifier qu’il n’y a rien qui vous paraisse inhabituel et assurez-vous du confort des sièges (cette voiture sera-t-elle confortable pour les longs voyages ?) Demandez-vous si la voiture est visible pour les autres conducteurs, si elle est équipée de ceintures, d’air bags, de poignées sous le toit, de pare-soleils et d’autoradio. .
  • Demandez-vous toujours si la voiture que vous achetez vaut le prix qu’on vous propose. Si ce n’est pas le cas, faites une offre moins élevée et si on vous la refuse, ne vous inquiétez pas – il reste beaucoup d’autres voitures à examiner, celle de vos rêves vous attend patiemment.
  • Si vous êtes désireux de connaître la résistance de votre voiture au cas où un accident devait survenir, vous pouvez consulter en ligne les résultats des crashs tests de différentes marques sur Euro NCAP.
Information
Les membres de Guests ne peuvent laisser de commentaires.