Comment vivre avec quelqu'un atteint de trouble dissociatif de l'identité

Le trouble dissociatif de l’identité (ou TDI), que l’on appelle aussi trouble de la personnalité multiple, est un trouble où le patient possède plus de deux identités, chacune d’entre elles ayant son propre comportement, ses propres humeurs et ses propres émotions. Dans de nombreux cas, le patient peut ne pas du tout être au courant qu’il a plusieurs personnalités. Si l’un de vos proches est atteint de TDI, il est important de vous souvenir que vous devez le soutenir et l’aimer. Lisez l’article suivant pour savoir comment vous pouvez rendre votre vie plus facile en vivant avec quelqu'un atteint de TDI.

Créez un environnement sûr pour votre proche

  1. Comprenez le trouble. Il est important que vous jouiez un rôle prépondérant dans la compréhension de ce trouble, y compris en comprenant quels en sont les symptômes, quelles en sont les causes et comment vous pouvez l’aider à se réintégrer. Pour comprendre le trouble en détail, vous devez en discuter avec un professionnel qui peut vous expliquer ce qu’est le TDI. Voici quelques points de base que vous devez comprendre :
    • Sachez qu’on parle de TDI lorsque la personne souffre de plusieurs personnalités qui prennent le dessus sur sa vraie personnalité. Chaque personnalité a des souvenirs différents, alors si votre proche fait quelque chose lorsque l’une de ces personnalités le contrôle, il a peu de chances de s’en souvenir.
    • Les causes les plus communes de ce trouble incluent les maltraitances pendant l’enfance, des traumatismes, un sentiment d’insécurité ou des tortures.
    • Les symptômes du TDI incluent des hallucinations auditives, une amnésie (une perte de la mémoire), des épisodes de fugue pendant lesquels le patient est à la recherche de quelque chose sans savoir ce que c’est et pourquoi il le cherche, une dépression et des angoisses.
  2. Ne paniquez pas lors d’un épisode de changement de personnalité. La première règle est d’éviter de paniquer lorsque vous vous rendez compte que votre proche change de personnalité. La seule chose à faire est de rester le plus calme possible. N’oubliez pas qu’une personne atteinte de TDI peut avoir entre 2 et 100 personnalités et que toutes ces personnalités sont différentes. Il peut avoir des personnalités d’adultes et des personnalités d’enfants. Le patient peut passer à une personnalité différente d’un seul coup même s'il est en train de faire quelque chose, comme de travailler, de discuter ou toute autre activité.
  3. Soyez patient. Votre proche est atteint d’un trouble très handicapant. Même si vous vous sentez parfois frustré ou blessé à cause de quelque chose qu’il a fait, vous devez absolument vous souvenir qu’il n’a pas nécessairement conscience de ce qu’il dit. Il n’a plus aucun contrôle lorsque l’une de ses personnalités prend le dessus, alors essayez de rester patient, même si l’une de ses personnalités dit ou fait quelque chose qui vous blesse.
  4. Montrez-lui que vous l’aimez et que vous compatissez. En plus d’avoir de la patience, vous devez aussi avoir de la compassion. Votre proche passe par des situations vraiment effrayantes. Il aura besoin de tout l’amour et tout le soutien que vous pouvez lui donner. Dites-lui des choses gentilles, écoutez-le lorsqu'il veut vous parler et montrez-lui que vous vous souciez de lui.
  5. Évitez les conflits et d’autres situations stressantes. Le stress est l’un des facteurs majeurs qui déclenchent un changement de personnalité. Faites de votre mieux pour lui éviter tout stress. Il est aussi important d’éviter de lui causer plus de stress avec des conflits et des disputes. Si votre proche fait quelque chose qui vous met en colère, prenez un petit moment pour respirer profondément et contrôler votre colère. Vous pouvez ensuite discuter avec lui pour lui expliquer ce qui vous a mis en colère et pour lui dire comment il peut éviter de le refaire dans le futur.
    • Si vous n’êtes pas d’accord avec quelque chose qu’il dit ou qu’il fait, utilisez la technique du oui, mais … Lorsque vous affirmez quelque chose avec lequel vous n’êtes pas d’accord, dites oui, mais … pour éviter d’entrer en conflit direct avec lui.
  6. Gardez votre proche occupé avec une activité. Bien que certaines personnes atteintes de TDI puissent gérer leur temps et leur programme toutes seules, d’autres n’y arriveront pas aussi bien. Si votre proche a du mal à suivre ce qu’il est supposé faire, aidez-le à se souvenir des activités qu’il a organisées.
    • Créez un tableau que vous pouvez laisser à un certain endroit où votre proche pourra le trouver. Sur le tableau, notez des choses importantes qu’il doit faire ainsi que des suggestions pour des activités plus amusantes.

Suivez l’évolution de votre proche

  1. Assurez-vous qu’il reçoit l’aide dont il a besoin. Que ce soient des médicaments pour d’autres symptômes qui apparaissent souvent lors d’un TDI, comme la dépression ou les angoisses, ou que vous vous assuriez qu’il se rend bien aux rendez-vous chez le thérapeute, vous devez l’aider avec ces deux choses. Surveillez-le pour qu’il prenne bien les médicaments qu’il prend tous les jours et préparez un programme pour les sessions de thérapie et les autres rendez-vous auxquels il doit se rendre.
  2. Sachez reconnaître les signes avant-coureurs d’un changement de personnalité. Chaque individu est différent, mais il y a des signes que presque chaque patient atteint de TDI montre avant un épisode de changement de personnalité. En voici quelques-uns :
    • des flashbacks de souvenirs de maltraitance ou de souvenirs négatifs.
    • une dépression ou une tristesse excessive
    • des changements fréquents d’humeur
    • une perte de mémoire
    • un comportement agressif
    • une sensation d’engourdissement
  3. Surveillez les biens de votre proche. Lorsqu’un individu passe par un changement de personnalité, les souvenirs de ses autres personnalités ne passent pas automatiquement à la personnalité qui fait surface. Cela peut provoquer des difficultés à conserver des objets importants comme son portefeuille, son téléphone portable, etc. Créez un inventaire des objets importants de votre proche et mettez des post-its ou des étiquettes sur ou à l’intérieur de ces objets avec votre nom et votre numéro de téléphone. De cette façon, si quelqu'un retrouve cet objet, il pourra vous appeler.
    • Il est aussi important de conserver une copie des documents importants de votre proche, comme sa carte de sécu, ses informations médicales, ses mots de passe, etc.
  4. Surveillez des tendances à se faire du mal à lui-même. Les personnes qui souffrent de ce trouble ont presque toujours subi des maltraitances pendant leur enfance. Les personnes atteintes de TDI ont tendance à se blesser elles-mêmes, par exemple en essayant de se suicider, en ayant des comportements violents, en abusant de certaines substances et en prenant des risques, car ils ont l’impression que ces comportements pourraient mettre fin à leurs sentiments de honte, d’horreur et de peur provoqués par les maltraitances passées.
    • Si vous remarquez que votre proche a commencé à se blesser lui-même, appelez votre thérapeute ou la police immédiatement.

Prenez soin de vous-même

  1. Prenez le temps de faire des choses que vous aimez. Il est extrêmement important de prendre le temps de vous occuper de vous. Les soins à apporter à une personne atteinte de TDI peuvent être stressants, c’est pourquoi vous devez vous souvenir de suivre un régime alimentaire équilibré, ainsi que de vous donner du temps pour vous reposer et vous détendre. Parfois, vous devrez donner la priorité à vos besoins pour conserver la force mentale et physique dont vous avez besoin pour soutenir votre proche atteint de TDI.
  2. Prenez des pauses lorsque vous en avez besoin. Organisez-vous pour passer des moments seul pendant lesquels vous ne devez pas vous faire de souci à propos du programme des autres. Restez en contact avec vos amis et assurez-vous de sortir et de vous amuser toutes les semaines. Une pause peut vous aider à reconstituer vos forces pour pouvoir continuer à gérer la situation de votre proche avec patience et compassion.
    • Participez à des cours de yoga pour vous aider à vous recentrer et à restaurer votre paix intérieure. Le yoga et la méditation peuvent être deux façons excellentes de vous détendre et de vous débarrasser de tensions et d’inquiétudes que vous pourriez avoir.
  3. Participez à des thérapies familiales. Il existe des thérapies familiales spécialement conçues pour les membres de la famille d’une personne atteinte de TDI. Il est très important de participer à ces thérapies, car vous pourriez en apprendre plus sur les façons d’aider votre proche à surmonter son trouble et à rester fort.
    • Il existe aussi des groupes de soutien que vous pouvez rejoindre pour rencontrer d’autres personnes qui vivent aussi avec un proche atteint de TDI. Vous pouvez discuter avec votre thérapeute à propos de ces groupes de soutien ou faites une recherche sur Internet pour en trouver un près de chez vous.
  4. Ne perdez pas espoir. Même si certains jours ont l’air plus durs, vous ne devez jamais perdre espoir. Avec votre soutien et l’aide d’un thérapeute, votre proche peut surmonter ce trouble et éventuellement intégrer toutes ses personnalités.

Conseils

  • Mettez en place votre façon personnelle de vous calmer, par exemple en comptant jusqu’à dix, en répétant une certaine phrase ou en faisant des exercices de respiration.
  • Souvenez-vous que votre proche ne contrôle pas vraiment ce qu’il dit ou ce qu’il fait, essayez de ne rien prendre personnellement.

Avertissements

  • Si votre proche devient agressif envers lui-même ou envers vous, et si vous avez l’impression qu’il pourrait devenir violent, appelez la police.
Information
Les membres de Guests ne peuvent laisser de commentaires.