Comment gérer l'adultère d'un conjoint

Gérer l'adultère d'un conjoint est probablement la chose la plus difficile que vous puissiez être amené(e) à faire. Il n'existe aucune bonne réponse quand il s'agit de décider si oui ou non vous voulez que les choses s'arrangent. Tout ce que vous pouvez faire est de vous entretenir avec votre conjoint, suivre votre intuition et voir si cela vaut la peine de sauver votre relation amoureuse. Vous devez faire une chose à la fois et prendre soin de vous si vous prenez la décision de sauver votre couple.

Sachez ce que vous ne devez pas faire

  1. Ne culpabilisez pas. La raison pour laquelle votre conjoint vous trompe n'est pas toujours évidente et vous pourriez penser qu'il est tout naturel que ce soit de votre faute. Vous pensez peut-être que vous vous êtes éloigné(e) de lui ou que vous n'avez pas assumé au lit. Vous avez peut-être été immergé(e) dans votre travail et n'avez pas consacré assez de temps à votre couple. Néanmoins, cela pourrait être des indices pour vous encourager à améliorer votre relation amoureuse, mais vous devriez aussi savoir que vos actes ne sont pas forcément à l'origine de la trahison de votre conjoint et que vous ne devriez pas vous rendre responsable de ses égarements.
    • Vous avez évidemment votre part de responsabilités si votre relation connaît une crise et il est important de le reconnaître. Néanmoins, vous ne devriez jamais penser qu'une erreur de votre part puisse justifier l'adultère de votre conjoint.
    • Vous déresponsabilisez votre partenaire si vous persistez à croire que tout est de votre faute. Il est tout aussi important de tenir compte du comportement de votre conjoint.
  2. Ne soyez pas obsédé(e) par la tierce personne. Vous pouvez poser un millier de questions au sujet de l'homme ou de la femme à l'origine de l'adultère, passer des heures à consulter son profil sur les réseaux sociaux ou même essayer de l'entrevoir, si vous avez envie de vous rendre cinglé(e) le plus rapidement possible. Vous pourriez croire qu'il vous sera plus facile de savoir ce qui ne va pas dans votre relation en sachant le plus possible de choses sur cette personne. En réalité, cela ne vous donnera aucune réponse au problème, mais augmentera encore votre peine.
    • Quand un conjoint a une relation adultère, cela concerne rarement la tierce personne. La plupart du temps, il s'agit plutôt de l'expression d'une insatisfaction personnelle ou liée au mariage, sauf si le conjoint vit une relation très forte avec la tierce personne. Vous ne penserez pas à votre conjoint ni à votre relation amoureuse, si vous reportez systématiquement votre attention sur l'autre femme ou homme.
    • Bien que le fait de connaître certaines choses au sujet de cet adultère puisse vous consoler, vous ne devriez pas trop vous préoccuper du physique, de la profession ou d'autres détails concernant la tierce personne et susceptibles de vous déprimer. Cela n'en vaut tout bonnement pas la peine.
  3. Ne cherchez pas à analyser la situation. Même si vous pensez pouvoir tourner la page en trouvant une explication logique à cet adultère, comme le fait que votre mari se soit senti diminué en perdant son emploi ou que la tierce personne ait déployé tant de séduction que votre épouse n'a pas pu résister, il n'y a aucun intérêt à trouver du sens à ce qui n'en a pas. Acceptez le fait que vous êtes blessé(e) et que vous devez trouver un moyen de vous en sortir, mais ne croyez pas que vous y parviendrez en trouvant des excuses à votre conjoint.
    • Ce qui s'est passé dans la tête de votre conjoint quand il vous a trompé(e) peut défier toute logique. Ne passez pas trop de temps à chercher une raison valable pour ce qui s'est passé et tâchez plutôt d'aller de l'avant.
  4. Ne le dites pas à tout le monde. Vous pourriez vous sentir profondément blessé(e) et incroyablement furieux(se) et vous pourriez ressentir le besoin de le dire à tous les membres de votre famille, à vos amis proches ou même d'en parler sur un réseau social pour exprimer tout ce que vous ressentez. Néanmoins, le regard des autres vis-à-vis de votre relation de couple ne sera plus jamais le même et il faudra l'assumer, si vous trouvez le moyen de vous réconcilier et d'avoir à nouveau une bonne relation amoureuse. Ne le confiez qu'à quelques proches discrets qui pourraient vous aider à faire le point sur la situation, plutôt que de le dire à tous ceux que vous connaissez.
    • Vous pourriez ressentir dans un premier temps du soulagement à dire à tout le monde ce qui s'est passé, mais cela pourrait aussi provoquer beaucoup de peine et de regrets. Vous pourriez ne pas vous rendre compte que vous n'êtes pas forcément prêt(e) à assumer les conseils et critiques des autres.
    • Prenez vos précautions si vous ne savez pas au juste ce que vous allez faire quand vous parlez de l'adultère de votre conjoint à des amis proches. Si vos amis pensent qu'il est préférable que vous quittiez votre conjoint, ils pourraient aussi vous dire les innombrables choses qu'ils n'aimaient pas chez lui, ce qui ne va pas vraiment vous remonter le moral et vous conduire à commettre des maladresses, si vous faites le choix de sauver votre couple. # Ne vous préoccupez pas trop de ce que vos amis et votre famille vont en penser. En plus de ne pas dire à tout le monde ce qui s'est passé, vous ne devriez pas non plus vous soucier de ce que les gens que vous connaissez vont penser de cet adultère. Les personnes qui vous sont proches peuvent vous donner de bons conseils, mais c'est finalement à vous de voir ce qui vous convient le mieux et vous ne devriez pas vous demander ce que les autres penseront si vous décidez de quitter votre conjoint ou de rester avec lui. Ce que pensent les autres n'a en fin de compte aucune importance et vous ne devriez pas laisser l'opinion des autres vous embrouiller dans vos prises de décisions.
    • Vous pouvez réellement reprendre des forces et voir votre situation autrement en parlant de cet adultère à des personnes qui vous sont proches. Mais ce qu'ils en pensent ne remplacera finalement jamais votre propre opinion de la situation.
  5. Ne prenez pas des mesures d'envergure avant d'y avoir réfléchi. Vous pouvez avoir le réflexe de faire vos bagages ou de jeter votre conjoint adultère à la porte à l'instant où vous apprenez son adultère, mais vous devriez avant tout prendre le temps d'y réfléchir sérieusement. Vous pouvez évidemment vous séparer provisoirement de votre conjoint, mais évitez de dire que vous exigez le divorce ou que vous allez prendre tout de suite des mesures drastiques. Donnez-vous le temps de réfléchir à ce qui s'est passé et ce qui convient le mieux pour vous et pour votre relation au lieu de faire quelque chose que vous pourriez regretter plus tard.
    • Bien que la décision de vous séparer provisoirement puisse être une bonne chose, vous devriez éviter de dire que vous voulez divorcer dès que vous savez qu'on vous a trompé(e). Même si c'est ce que votre intuition vous dit de faire, attendez d'avoir des idées plus claires avant de prendre une décision aussi radicale.
  6. Ne punissez pas votre conjoint. Vous pourriez ressentir du plaisir à faire du mal à votre conjoint, de lui confisquer ce qu'il aimait ou d'exiger qu'il vous rende vos affaires, mais ce type de comportement ne vous mènera pas bien loin et il ne vous aidera pas à faire avancer votre relation de couple. Vous pouvez évidemment être blessé(e), faire preuve de froideur vis-à-vis de votre conjoint et garder vos distances pendant un certain temps, mais vous ne devriez pas mettre un point d'honneur à humilier votre conjoint, car vous finirez par être très malheureux tous les deux.
    • Vous ne ferez que nourrir de l'amertume et aggraver votre relation de couple en punissant votre conjoint. Il n'y a pas de mal à envisager une séparation provisoire ni d'être plus froid ou distant que d'habitude, mais vous n'arrangerez pas les choses en vous montrant trop cruel(le).

Vos premières mesures

  1. Posez vos exigences. Vous devriez prendre le temps de songer à ce que vous voulez de votre conjoint avant de discuter avec lui. Ne vous contentez pas de parler de cet adultère pour ensuite hurler et faire une scène. Prenez plutôt le temps de formuler calmement ce que vous exigez du conjoint de telle sorte qu'il sache ce que vous attendez de lui, surtout s'il veut poursuivre votre relation de couple. Cela ne devrait pas avoir des allures de punition, mais devrait être un moyen d'avancer ensemble.
    • Faites comprendre à votre partenaire ce qu'il doit faire pour vous afin de poursuivre votre relation amoureuse. Cela peut comprendre un rendez-vous chez un conseiller conjugal et ce si possible séparément, de prendre des mesures concrètes pour redécouvrir ce que vous aimiez faire ensemble, de trouver le temps d'échanger tous les soirs ou de dormir dans des chambres séparées jusqu'à ce que vous soyez à nouveau à l'aise pour partager un espace commun.
    • Si vous songez au divorce, vous pourriez vous trouver un avocat le plus vite possible. Plus tôt vous le ferez et meilleure sera votre position pour négocier la transaction.
  2. Donnez-vous du temps. Même si vous vous sentez prêt(e) à pardonner à votre conjoint ou à reprendre une vie de couple normale, vous devriez savoir qu'il faudra un certain temps pour retrouver la confiance et l'affection que vous aviez pour votre conjoint. Même si vous êtes tous deux déterminés à sauver votre couple, il faudra beaucoup de temps avant que les choses soient à nouveau « normales », faute d'un mot plus approprié et avant que vous retrouviez l'amour que vous éprouviez pour la personne que vous avez épousée. Cela est tout naturel. Vous pourriez rencontrer de gros problèmes si vous essayez de bousculer la situation.
    • Vous ne pourrez pas pardonner à votre conjoint ou reprendre votre relation comme si de rien n'était du jour au lendemain. Cela peut prendre des mois, voire des années, pour reconstruire un climat de confiance.
    • Vous devez aussi prendre votre temps. Il faut un certain temps pour être à l'aise quand vous dormez à nouveau avec votre conjoint, quand vous sortez avec lui ou appréciez à nouveau de faire ensemble ce que vous aimiez faire. Soyez préparé(e) à cette éventualité.
  3. Exprimez vos sentiments. Faites comprendre à votre conjoint ce que vous ressentez. Parlez-lui de votre colère, de votre souffrance, de cette trahison et de la douleur que vous avez endurée. Ne restez pas sur vos gardes ni ne faites comme si ce n'était pas trop grave. Montrez-lui vraiment votre peine et faites-lui comprendre ce que vous ressentez. Vous ne pourrez pas reprendre un nouveau départ ensemble, si vous n'êtes pas honnête et si vous ne vous ouvrez pas à ce que vous avez vécu. Vous devriez vraiment le faire, même si vous êtes timide ou avez peur de révéler vos sentiments véritables.
    • Vous pouvez mettre par écrit tout ce que vous voulez faire partager, si vous n'osez pas le confier à votre conjoint en tête-à-tête ou si vous n'avez pas exprimé tout ce que vous vouliez dire. Ce faisant, vous ne serez pas distrait(e) par la situation et n'oublierez pas ce qui vous paraît important.
    • Attendez quelques jours ou assez longtemps pour vous sentir à l'aise et pouvoir en parler le plus franchement possible, si vous êtes trop bouleversé(e) pour parler de ce qui s'est passé. Cette discussion ne sera évidemment jamais très détendue, mais vous pouvez prendre le temps de vous y faire si vous en avez besoin. Ceci dit, vous ne devriez pas non plus attendre trop longtemps pour avoir cette discussion.
  4. Posez des questions pour lesquelles vous voulez avoir des réponses. Vous pourriez exiger de la clarté en ce qui concerne les agissements de votre conjoint adultère. Si vous voulez reconstituer le puzzle de ce qui s'est passé, vous pouvez poser des questions sur la durée de cet adultère, comment il s'est produit et quand il a commencé et même ce que votre conjoint a pu ressentir pour la tierce personne. Cependant, vous devriez y réfléchir à deux fois avant de demander des détails que vous feriez mieux d'ignorer, si vous voulez donner une deuxième chance à votre couple.
    • Posez toutes les questions que vous pensez être utiles pour savoir où en est votre relation. Essayez, par contre, d'éviter des questions destinées uniquement à satisfaire votre curiosité. La réponse pourrait finir par être trop blessante.
  5. Faites-vous examiner. Cela peut être assez embarrassant, mais vous et votre conjoint devriez vous faire examiner tout de suite par un médecin. Vous ne connaissez pas l'état de santé de la tierce personne et vous ne savez pas si cette dernière vous a ou non transmis quelque chose. Vous devez le faire pour votre sécurité à tous deux, même si votre conjoint va rétorquer que ce n'est pas nécessaire.
    • Cette procédure va aussi faire comprendre à votre conjoint la gravité de ce qu'il a fait. Il vous a fait courir un risque en couchant avec quelqu'un d'autre tout en continuant à avoir des relations sexuelles avec vous et il est important de le reconnaître.
  6. Soyez à l'écoute de votre conjoint. Bien que vous puissiez vous sentir blessé(e), dépassé(e) par les événements ou tout autre sentiment que vous voulez exprimer, il est tout aussi important de rester à l'écoute de votre conjoint. Vous pourriez croire que le fait de l'écouter est bien la dernière chose que vous avez envie de faire, mais il vous faudra aussi écouter sa version de l'histoire, si vous voulez clarifier la situation et aller de l'avant dans votre couple. Vous pourriez prendre connaissance de sentiments et de frustrations dont vous ignoriez tout. #* Il est injuste de croire qu'il ne mérite pas de parler de sa version des faits ou des sentiments qu'il a pu ressentir. Bien que vous ne soyez pas forcément prêt(e) à affronter ce que votre conjoint a pu ressentir, vous devez le laisser s'exprimer si vous voulez aller de l'avant. # Améliorez chaque jour votre communication. Une fois que vous et votre conjoint avez commencé à parler de cet adultère, vous pouvez faire l'effort d'améliorer vos échanges. Assurez-vous d'être honnête et ouvert(e), de parler souvent ensemble et d'éviter le plus possible d'avoir une attitude passivement agressive. Bien que cela puisse sans doute être impossible après ce que votre conjoint vous a fait, il est important de communiquer le mieux que vous pouvez si vous voulez que les choses s'arrangent.
    • Mettez un point d'honneur à vous retrouver tous les jours, à écarter toutes formes de distractions et de prendre la température de votre relation de couple, à partir du moment où vous acceptez de lui donner une deuxième chance. Vous devriez vous concentrer sur le présent et l'avenir proche plutôt que sur le passé, si vous avez l'impression que la procédure est épuisante et ne fait que rappeler de vieilles rancœurs.
    • Il est important que votre conjoint et vous fassiez régulièrement le point de ce que vous ressentez. C'est le moment d'être vigilant et de vous concentrer sur votre relation. Il est difficile d'aller de l'avant si votre communication n'est pas bonne.
    • Tâchez de parler à la première personne, comme de dire : « J'aimerais que tu me dises bonjour quand tu rentres du travail » plutôt que de dire : « Tu ne fais jamais attention à moi quand tu rentres du travail », ce qui paraît plus accusateur.
  7. Voyez si vous voulez essayer de réparer les dégâts. Vous devez évidemment prendre une décision importante, à partir du moment où vous évoquez cet adultère. Pensez-vous pouvoir pardonner un jour à votre conjoint et envisager à nouveau une relation amoureuse saine ou croyez-vous que cela ne remarchera jamais ? Il est important que vous soyez honnête avec vous-même et que vous sachiez si votre relation vaut la peine ou non d'être sauvée. Le plus important est de vous donner le temps de bien y réfléchir avant de prendre une décision trop précipitée.
    • Vous pouvez prendre la décision de poursuivre ou non la relation, si vous avez parlé à votre conjoint, exprimé vos sentiments et entendu sa version des faits tout en ayant pris le temps de réfléchir à vos propres sentiments.
    • Préparez-vous à fournir de gros efforts, si vous décidez de ne pas poursuivre votre relation de couple. Si vous savez que votre histoire est terminée, il est temps de prendre des mesures pour obtenir un divorce. Vous devriez vous renseigner sur la procédure de séparation, si c'est la voie que vous voulez suivre.

Reconstruisez votre relation de couple

  1. Faites ce qu'il y a de mieux pour vous. Aucun magazine, ami ou membre de la famille ne pourra malheureusement vous dire ce qu'il y a de mieux à faire. Vos décisions seront encore plus complexes si des enfants sont impliqués. Bien que vous puissiez vous dire qu'il n'y a qu'un seul moyen de régler ce problème, il vous faudra en fin de compte être honnête avec vous-même et voir ce qu'en pense votre cœur. Vous pouvez mettre beaucoup de temps à connaître la vérité, mais le plus important est de reconnaître que vous seul(e) savez ce que vous avez à faire ou à penser – et certainement pas votre conjoint.
    • Cette réflexion peut être assez intimidante, car il est probable qu'il vous faudra un certain temps pour trouver la réponse. Mais vous feriez mieux d'écouter votre intuition si elle vous a déjà soufflé la réponse.
  2. Faites le choix de pardonner. Souvenez-vous que le pardon est aussi un choix. Ce n'est pas quelque chose qui se produit ou non. Si vous êtes disposé(e) à pardonner ou même à essayer de le faire, vous devez prendre la décision de faire ce choix. Le pardon ne va pas vous tomber du ciel, vous devez faire l'effort pour parvenir à le faire. La première étape est d'accepter de faire l'effort d'arranger la situation.
    • Soyez honnête à ce sujet avec votre conjoint. Ne faites pas mystère de votre désir de lui pardonner. Faites-lui comprendre que vous cherchez vraiment à sauver votre couple.
  3. Passez du temps ensemble sans qu'il soit question de votre problème. Si vous voulez reconstruire votre relation amoureuse, vous devriez avoir des rapports de qualité qui n'ont rien à voir avec l'adultère de votre conjoint. Faites l'effort de renouer avec les activités que vous aviez ensemble et évitez les endroits qui peuvent vous rappeler les circonstances de la trahison de l'autre. Faites l'effort de tout recommencer à zéro, en vous assurant que votre relation repose sur des bases solides à travers des activités quotidiennes avant de vouloir avancer trop vite.
    • Vous pouvez même découvrir une nouvelle activité à faire ensemble, comme la randonnée ou la cuisine. Cela vous permet de voir votre relation sous un jour différent. Assurez-vous simplement que votre partenaire n'en souffre pas ni n'essaye de s'intéresser à quelque chose qui ne lui plaît pas.
  4. Prenez soin de vous. Quand vous devez gérer l'adultère d'un conjoint, vous pourriez oublier de prendre soin de vous. Vous pourriez être accaparé(e) par un tourbillon d'émotions trop complexes pour songer à préparer trois repas par jour, prendre l'air et vous reposer suffisamment. Mais c'est exactement ce que vous devez faire si vous voulez garder vos forces pendant cette période difficile et avoir assez d'énergie pour reconstruire votre relation. Voici quelques-unes des choses que vous devriez garder à l'esprit :
    • Essayez de dormir de sept à huit heures chaque nuit. Vous devriez trouver avec votre conjoint une solution de rechange, si vous avez du mal à dormir avec lui.
    • Tâchez de prendre trois repas équilibrés par jour. Vous pourriez être tenté(e) de manger n'importe quoi, comme des sucreries parce que vous êtes tendu(e), mais vous devriez vous en tenir à des aliments sains pour garder le moral. Les aliments trop gras peuvent vous déprimer et vous rendre plus apathique.
    • Essayez d'avoir tous les jours une activité physique d'au moins une demi-heure. C'est un bon moment pour détendre le corps et l'esprit et vous donner un peu de temps pour être seul(e) et ne pas penser à ce problème.
    • Tenez un journal intime. Essayez de tenir un journal pendant au moins deux fois par semaine pour vous retrouver avec vos pensées.
    • Ne vous isolez pas. Passez plus de temps avec vos amis et votre famille pour vous recentrer.
  5. Faites appel à un conseiller conjugal. Bien que ce ne soit pas à la portée de tout le monde, vous et votre conjoint devriez voir si cela peut sauver votre couple. Vous pourriez avoir l'impression que c'est trop vous demander ou trop embarrassant, mais cela peut vraiment être le meilleur moyen de vous ménager un espace sécurisant où vous pouvez tous deux partager des sentiments et être à l'aise pour le faire. Trouvez un conseiller conjugal de confiance et faites en sorte de donner le meilleur de vous-même pendant vos séances.
    • Faites clairement comprendre à votre conjoint qu'il est impensable pour vous de partir, si c'est important pour vous. Votre partenaire a violé la confiance que vous lui avez accordée, il devrait donc être d'accord de voir un conseiller conjugal avec vous.
  6. Rassurez vos enfants. Gérer l'adultère de votre conjoint sera encore plus compliqué si vous avez des enfants. Ces derniers risquent de sentir la tension dans votre foyer et il est préférable d'être honnête avec eux sur le fait que vous et votre conjoint avez un problème. Vous n'avez pas besoin d'entrer dans les détails, mais vous devez leur dire que vous les aimez toujours et que vous et votre conjoint ferez de votre mieux pour essayer de trouver une solution.
    • Si vous songez mettre fin à votre relation, ne laissez pas votre conjoint se servir des enfants pour vous culpabiliser et vous faire changer d'avis. S'il déclare que les enfants seraient bien mieux avec leurs deux parents au foyer, ce n'est pas le cas si ces derniers se disputent constamment ou ne tiennent plus l'un à l'autre.
    • Trouvez du temps pour être avec vos enfants pendant que vous gérez cette situation difficile. Vous vous sentirez plus fort(e) en étant le plus souvent possible avec vos enfants. # Sachez quand c'est vraiment fini. Il est temps de mettre fin à votre relation si vous vous êtes donné beaucoup de mal pour arranger les choses et n'arrivez pas à pardonner à votre conjoint ou à recommencer à zéro. Ne vous blâmez pas pour avoir été incapable de pardonner à votre conjoint, même s'il a fait de gros efforts pour regagner votre confiance. Il y a certaines choses que l'on ne peut tout bonnement pas pardonner. Il est temps de prendre une décision et de passer à autre chose, si vous trouvez que vous ne pouvez pas continuer cette relation et que vous avez fait des efforts pour faire marcher votre couple.
    • Ne vous rendez pas malade parce que vous ne parvenez pas à pardonner. Vous avez fait un effort et c'est en premier lieu votre partenaire qui a abusé de votre confiance.
    • Vous ne devriez pas non plus avoir honte de votre choix, si vous avez décidé de donner une deuxième chance à votre couple. Vous avez fait un choix que vous considérez comme étant ce qu'il y a de mieux pour vous et pour votre famille et personne n'a le droit de le juger.

Conseils

  • Vous pouvez essayer d'entrer dans la messagerie du téléphone de votre conjoint et y choisir l'un ou l'autre numéro qui ne vous semble pas familier pour essayer de l'appeler anonymement et voir qui vous répond.
  • Il est fort probable que ce numéro soit masqué, lequel ne vous dira pas s'il s'agit d'un correspondant masculin ou féminin.

Avertissements

  • Ne faites pas de scènes de jalousie pour lui faire croire que vous l'avez espionné ou avez pensé à des choses extraordinaires. Vous devriez d'abord lui poser des questions le plus franchement possible.
  • Ne donnez pas l'impression de fouiner dans sa vie quand vous parlez à votre conjoint, vous l'éloigneriez de tout ce que vous cherchez à découvrir.
Information
Les membres de Guests ne peuvent laisser de commentaires.