Comment gérer les symptômes de l'endométriose à la maison

L’endométriose résulte d’une croissance anormale des tissus de l’endomètre (qui appartiennent au revêtement de l’utérus), à l’extérieur de la cavité utérine. Cette maladie peut provoquer des douleurs, de la gêne, des saignements et une détresse émotionnelle, c’est pourquoi il peut vous sembler difficile de faire face dans un premier temps. Cherchez systématiquement l’aide d’un médecin pour obtenir un traitement, avant toute autre chose. Une fois que votre médecin vous aura donné le traitement médical approprié, vous pourrez suivre certaines étapes pour vous aider à gérer la situation à la maison.

Utiliser des traitements traditionnels et des alternatives à base de plantes

  1. Prenez des AINS sans ordonnance. Les douleurs qui apparaissent dans l’abdomen et la région pelvienne sont les symptômes les plus pénibles de l’endométriose. Heureusement, les anti-inflammatoires non-stéroïdiens (AINS) peuvent soulager les douleurs liées à cette maladie. Il s’agit par exemple de l’ibuprofène, le naproxène sodique et l’aspirine. Ces médicaments sont bons pour tous types de crampes liées aux règles.
    • Si la douleur augmente pendant vos règles, pensez à prendre des AINS environ 24 heures avant le début présumé de celles-ci.
    • Discutez avec votre médecin du dosage de AINS le plus adapté pour vous. En général, vos pouvez prendre entre 400 et 600 mg d’ibuprofène par voie orale toutes les 4 à 6 heures.
    • Pour le naproxène sodique, vous pouvez généralement prendre 275 mg toutes les 6 à 8 heures, sans dépasser 1375 mg par jour.
    • Autrement, vous pouvez essayer de prendre 325 à 650 mg d’aspirine par voie orale, trois à quatre fois par jour. Ne dépassez pas les 4 grammes. Discutez toujours avec votre médecin avant de prendre des médicaments.
  2. Essayez le paracétamol. Les AINS ne conviennent pas à tout le monde, car ils peuvent provoquer des nausées. Ils peuvent même vous faire vomir ou provoquer une diarrhée. Si c’est le cas pour vous, vous pouvez prendre du paracétamol (ou acétaminophène) à la place.
    • Typiquement, la dose de paracétamol est de 650 à 1000 mg toutes les quatre à six heures. Ne dépassez pas les 4000 mg dans la journée. Ne prenez pas plus que ce que votre médecin vous recommande, car le paracétamol peut provoquer des dommages aux reins s’il n’est pas utilisé correctement. La consommation d’alcool augmente ce risque.
  3. Pensez au gattilier (ou arbre au poivre). Le gattilier est une plante que certaines femmes utilisent pour aider à réguler leur taux d’hormones. Puisque la principale façon de contrôler l’endométriose consiste à prendre des hormones, la régulation hormonale par le gattilier peut également aider.
    • Discutez-en d’abord avec votre médecin, car cette plante doit être utilisée pendant au moins un an pour que l’on voie les effets. Celle-ci peut interférer avec d’autres médicaments, incluant votre thérapie hormonale, ainsi que les médicaments contre la maladie de Parkinson et les antipsychotiques.
    • Le dosage standard est de 400 mg chaque matin.
  4. Pensez à prendre de la bromélaïne. Ce médicament est utilisé pour aider à soulager la douleur. Cependant, il peut également interagir avec d’autres médicaments, c’est pourquoi vous devez en discuter d’abord avec votre médecin.
    • Essayez d’en prendre 40 mg le matin, l’après-midi et le soir.
    • Si vous prenez des anticoagulants, cela peut également améliorer leur efficacité, ce qui peut poser problème.
  5. Demandez à prendre des compléments à base de fer. Si vous avez saigné fortement pendant une longue période, vous risquez de faire une anémie. Demandez à votre médecin si vous devez prendre du fer en complément à la maison pour vous aider à reconstituer les stocks de fer de votre sang.

Utiliser des traitements « physiques »

  1. Pensez à l’acupuncture. La recherche sur l’acupuncture et l’endométriose est limitée, mais sachez que cela peut aider avec votre maladie. La meilleure façon de trouver un bon acupuncteur est de prendre conseil auprès de votre médecin.
    • Il n’y a eu que peu de recherche réalisée sur le sujet, mais celle-ci a montré que l’acupuncture pouvait aider à gérer la douleur chez certaines femmes et peut également faire disparaitre tous les symptômes chez d’autres femmes.
  2. Tirez avantage de la chaleur. Lorsque vous souffrez de crampes dues à l’endométriose, la chaleur peut aider à soulager la douleur. Essayez de poser une chaufferette sur votre dos ou votre ventre. Vous pouvez également prendre un bain chaud pour aider à soulager les crampes.
  3. Essayez un bain de siège. Remplissez deux petites bassines d’eau. Vous devriez pouvoir vous y asseoir. Certains bains de siège peuvent se placer au-dessus des toilettes afin de faciliter les choses. Remplissez une des bassines avec de l’eau chaude et une autre avec de l’eau froide.
    • Assoyez-vous successivement dans un des deux bains, pendant 3 minutes dans l’eau chaude et 1 minute dans l’eau froide. Passez d’une baignoire à l’autre 3 fois. Vous pouvez faire cela deux fois par jour.
    • N’utilisez pas de l’eau trop chaude, au risque de vous bruler la peau.
    • Faites cela tous les quelques jours mais pas lorsque vous avez vos règles.
  4. Pensez à un massage thérapeutique. Les massages peuvent vous aider si l’endométriose provoque des blocages au niveau de votre utérus. Demandez à votre médecin de vous conseiller un thérapeute.

Gérer des saignements importants

  1. Planifiez en amont. Des saignements trop importants au cours de vos règles est un symptôme commun de l’endométriose. Il est recommandé de poursuivre le traitement médical avec votre docteur, mais en plus, vous pouvez planifier avant vos menstruations. Lorsque c’est possible, évitez de prévoir des événements et/ou activités contraignantes et chronophages si vous avez toujours des règles abondantes.
    • Les saignements entre les règles constituent un autre symptôme, alors il est bon de toujours avoir des serviettes et des tampons sous la main.
  2. Buvez davantage. Vous pouvez également ajouter un peu de sel dans votre alimentation lorsque vous souffrez de règles abondantes. Si vous avez des vertiges lorsque vous êtes debout ou si votre cœur bat trop vite ou trop fort après vous être allongée, c’est un signe que ce traitement est fait pour vous. Buvez au moins 4 verres d’eau supplémentaire.
    • Vous pouvez également essayer le jus de tomate ou les bouillons, dans lesquels il y a généralement du sel rajouté.
  3. Pensez à combiner les produits menstruels. Si vos règles sont très abondantes, vous aurez peut-être besoin d’utiliser un ensemble de produits variés pour vous protéger. Par exemple, vous pouvez utiliser une serviette et un tampon en même temps pour aider à juguler le flux de sang.
    • Vous pouvez également utiliser une coupe menstruelle à la place du tampon ou des serviettes lavables à la place des serviettes jetables.
    • Vous devez toujours avoir des serviettes ou des tampons sous la main, au cas où.
  4. Choisissez les serviettes les plus absorbantes. Lorsque vous utilisez des serviettes, pensez à utiliser les versions les plus longues et les plus larges parmi les produits haut de gamme les plus absorbants. Les ailettes peuvent également aider à vous prémunir d’une fuite.

Procéder à des changements de mode de vie

  1. Rejoignez un groupe de soutien. Discuter avec d’autres personnes souffrant d’endométriose peut beaucoup vous aider. Vous vous sentirez probablement mieux si vous pouvez discuter de la maladie, partager des techniques d’adaptation et évacuer vos émotions dans un environnement où vous obtiendrez le soutien nécessaire.
    • Demandez à votre médecin s’il connait des groupes de soutien dans votre région.
  2. Faites tous les jours de l’exercice. L’exercice provoque une libération d’endorphine dans votre cerveau, ainsi que d’autres substances comme la sérotonine, ce qui a pour effet de vous faire vous sentir bien. En d’autres termes, faire de l’exercice peut vous aider à soulager la douleur liée à l’endométriose.
    • De plus, faire de l’exercice peut aider à prévenir l’endométriose, bien qu’on ne sache pas quel effet le sport peut avoir lorsque la maladie est déjà installée.
    • Essayez de pratiquer au moins 30 minutes de sport par jour, 5 jours par semaine, ou 150 minutes d’activité aérobie par semaine. Les activités aérobies incluent par exemple la nage, la course, le sport collectif, monter les escaliers. Vous devriez également travailler en force au moins deux fois par semaine.
  3. Réduisez votre consommation d’hydrates de carbone raffinés et de sucres transformés. Réduire votre consommation d’hydrates de carbone raffinés et de sucres transformés peut améliorer les symptômes tels que la nausée, les ballonnements et la fatigue. La plupart des femmes souffrant d’endométriose devraient ajouter une source supplémentaire de fer dans leur alimentation (comme des haricots, des pois et des légumes-feuilles verts sombres) pour remplacer le fer perdu pendant les menstruations. Discutez avec votre médecin pour qu’il vous teste afin de déterminer votre degré de déficience en fer.
    • Essayez de consommer des aliments connus pour leurs propriété anti-inflammatoires, ce qui peut aider à contrôler vos symptômes. Les tomates, l’huile d’olive, les légumes-feuilles verts (comme les épinards, le chou-kale et le chou-cavalier), les noix (amandes et noix communes), le poisson gras (tels que le saumon, le maquereau, le thon et les sardines) ainsi que les fruits (les fraises, les myrtilles, les cerises et les oranges) sont tous des anti-inflammatoires que vous devriez incorporer dans votre alimentation.
  4. Consommez une variété d’aliments sains. En gardant votre corps en bonne santé, cela peut vous aider à gérer plus efficacement vos symptômes. Essayez de consommer une variété de fruits, de légumes, de céréales complètes et de protéines maigres.
    • Si vous n’êtes pas sûre de savoir comment manger sainement, pensez à prendre rendez-vous avec un(e) nutritionniste. Il ou elle pourra vous aider à mettre sur pied le régime alimentaire idéal.
    • Essayez également d’éviter les allergènes alimentaires courants. Par exemple, les conservateurs, le maïs et le soja sont des allergènes alimentaires courants.
  5. Faites de la méditation. La méditation peut vous aider à combattre plus efficacement la douleur. La respiration profonde peut particulièrement vous aider à soulager la douleur.
    • Une méthode de méditation simple consiste à respirer profondément et de façon détendue. Cela implique de ne se concentrer que sur sa respiration, en bloquant toutes les autres pensées et sensations. Fermez les yeux. Comptez jusqu’à quatre dans votre tête en inspirant par le nez, retenez votre respiration en comptant jusqu’à quatre, puis expirez en comptant à nouveau jusqu’à quatre. Continuez à faire cet exercice jusqu’à ce que vous vous sentiez détendue.
    • La méditation peut également vous aider à diminuer le stress, ce qui peut en retour aider à soulager les symptômes.
  6. N’oubliez pas d’aller voir votre médecin. Si vous pensez souffrir d’endométriose, il est important de voir votre médecin avant de prendre un traitement à la maison. Celui-ci pourra diagnostiquer si oui ou non il s’agit bien d’endométriose et il pourra vous aider à prendre les médicaments dont vous avez besoin.
    • En d’autres termes, si vous saignez trop pendant vos règles, que vous saignez également entre les règles ou si ces dernières sont trop douloureuses, c’est une bonne idée d’aller consulter votre médecin.

Conseils

  • Gardez un contact régulier avec votre médecin. L’endométriose est mieux gérée par un mélange de traitements médicaux et de mécanismes d’adaptation.
Information
Les membres de Guests ne peuvent laisser de commentaires.