Comment poser des bardeaux d'asphalte

En installant vos nouveaux bardeaux par vos propres moyens, vous économiserez du temps et beaucoup d'argent. Vous pourrez appliquer les mêmes techniques de pose que les couvreurs professionnels et obtenir un résultat d'une qualité irréprochable. Pensez à refaire votre toiture pour maintenir votre logement en bon état, assurer la sécurité de votre famille et la protéger contre les intempéries. Lisez cet article et apprenez à préparer votre toiture, poser des bardeaux en rangées régulières et mettre en place les bardeaux de faîtage d'une manière professionnelle.

Préparation du toit

  1. Déterminez le nombre de bardeaux nécessaires pour couvrir votre toit. Généralement, il faut trois lots de bardeaux pour couvrir jusqu'à 100 pi, soit 9,29 m. Les lots de bardeaux d'asphalte sont généralement emballés dans des paquets, et l'origine du terme lot remonterait à l'époque où les bardeaux en bois étaient livrés en paquets tenus par du fil. Prenez les dimensions de votre toit et achetez vos bardeaux en conséquence.
    • Mesurez la longueur et la largeur de chacune des sections du toit, calculez les surfaces, puis faites la somme pour obtenir la surface totale de votre toiture. Divisez cette surface par 100 pour trouver le nombre de lots nécessaires. Multipliez ce nombre par 3 pour obtenir le nombre de paquets que vous devrez acheter.
  2. Mesurez la longueur d'un bardeau tel qu'il est posé sur le toit. Ainsi, vous pourrez déterminer le nombre de bardeaux d'une rangée qui fait la largeur du toit. La majorité des bardeaux d'asphalte font 3 pieds de longueur, soit 91,4 cm. Si la largeur du toit n'est pas un multiple pair de la longueur, vous devrez couper le bardeau que vous poserez à l'une des extrémités de chaque rangée.
    • La rangée des bardeaux du bas doit dépasser le bord de la toiture. Si vous posez des bardeaux en bois, vous devez les couper pour obtenir une bordure rectiligne.
  3. Enlevez les vieux bardeaux et le solin. Commencez à démonter les bardeaux à partir de l'extrémité la plus éloignée de la benne à ordures. Pour démonter les bardeaux plus rapidement, utilisez une fourche de jardinage ou une pelle à bords droits. Finissez le travail manuellement à l'aide d'un marteau.
    • Extrayez les clous et desserrez les faîtières. Il est normal de ne pas extraire tous les clous à ce stade. Vous pourrez repasser plus tard et enlever ceux qui restent.
    • Détachez les solins métalliques autour des cheminées, des conduits d'aération et des noues du toit. Les solins des noues sont presque toujours bons à mettre à la poubelle. Certains couvreurs réutilisent les solins métalliques s'ils sont encore en bon état. Cependant, il vaut mieux vous débarrasser du vieux solin pendant que vous y êtes.
  4. Nettoyez le toit. Balayez le toit pour soigneusement. Retirez les clous qui n'ont pas été enlevés précédemment. Reprenez la fixation des éléments du platelage si besoin est. Examinez l'état du platelage, et remplacez les sections pourries ou endommagées.
  5. Installez un revêtement intermédiaire et du solin neuf. Placez sur le toit du carton bitumé, du papier-feutre ou un revêtement imperméable. Certains couvreurs utilisent un revêtement très efficace, qui a un grammage de 6,8 kg. Ne lésinez pas sur les agrafes en posant le revêtement sur le toit. Placez des capsules en fer blanc sous les agrafes, si le toit risque d'être exposé au vent avant l'installation des bardeaux.
    • Utilisez un écran d'étanchéité adhésif pour éviter les infiltrations de glace et d'eau, là où il y a un risque d'accumulation de glace, de feuilles et de brindilles, aux noues et aux intersections de la toiture avec les murs. Vous pouvez aussi utiliser du solin à la place de l'écran adhésif.
    • Installez du solin neuf. Clouez des morceaux de solin spécial ou larmier métallique le long des bordures de la toiture.
  6. Choisissez un type de rangée de départ. Vous pouvez poser une rangée de départ composée de bardeaux étroits spécialement conçus pour cet usage, comme ceux fabriqués par la société « GAF Pro-Start ». Vous pouvez aussi tailler des bardeaux normaux en fonction de vos besoins. Certains préfèrent n'acheter qu'une seule variété de bardeaux, et les couper avant de les poser, tandis que d'autres optent pour la facilité et achètent des bardeaux prêts à poser.
  7. Tracez des lignes pour avoir des repères qui vous aideront à poser les bardeaux. En fonction des bardeaux que vous utiliserez et de la forme du toit à couvrir, vous devrez peut-être tracer à la craie une ligne directrice à environ 18 cm du rebord inférieur de la toiture. Dans les deux cas, placez la bande adhésive de la rangée de départ le long du bord de la gouttière et des rives du toit.
    • Tracez une ligne allant du bord gauche au bord droit de la toiture. Cette ligne doit être facilement repérable pour chaque rangée. Continuez à tracer des lignes de repère supplémentaires sur le toit, en fonction de la largeur du bardeau pour au moins quatre rangées.

Poser des bardeaux à trois onglets

  1. Coupez les bardeaux de la bande de départ en cas de besoin. Si vous préparez vos propres bardeaux, coupez les onglets des bardeaux de la bande de départ, c'est-à-dire la rangée inférieure. Avant de poser les bardeaux de cette rangée, raccourcissez les onglets de moitié, soit 15 cm environ. Placez la bande adhésive le long du larmier et des rives. Vous ferez la pose de façon à doubler l'épaisseur de la rangée inférieure.
    • Au lieu de tailler les trois onglets, il est possible devez poser les bardeaux de la rangée de départ à l'envers, de façon à avoir les onglets tournés vers le haut. Si vous appliquez l'une de ces deux méthodes, à savoir placer le bord continu du bardeau le long du bord de la gouttière, ou raccourcir de 15 cm les onglets des bardeaux de la rangée de départ, vous n'aurez pas de fentes entre les onglets de ces bardeaux et les bardeaux de la rangée suivante, qui seront posés par dessus. Cette technique évite aussi d'exposer le papier goudronné aux intempéries, à travers les fentes de la rangée du bas.
    • Clouez les bardeaux dépourvus d'onglets, comme les bardeaux prêts à l'emploi, vendus par « Pro-Start », et appliquez du ciment bitumineux à l'aide d'un pistolet à calfeutrer en de nombreux points régulièrement espacés sur le bord de la gouttière, puis appuyez les bardeaux sur le ciment. Un cordon continu de ciment pourrait favoriser la rétention de la condensation sous la toiture.
  2. Coupez les onglets selon cinq longueurs différentes. Pour avoir la bonne dimension nécessaire à une pose correcte, coupez des bardeaux parmi ceux que vous avez achetés, pour obtenir des tailles différentes. Avant de commencer la première rangée, coupez la moitié du premier onglet des bardeaux. Chaque coupe doit déplacer les fentes des bardeaux en cours de pose, de la moitié d'un onglet par rapport aux fentes des bardeaux de la rangée précédente et de la rangée suivante. Conservez tous les déchets, en particulier les onglets entiers pour les utiliser sur les bardeaux du faîtage. Opérez comme indiqué ci-dessous.
    • Coupez une demi-onglet sur les bardeaux de la première rangée.
    • Enlevez un onglet complet des bardeaux de la deuxième rangée.
    • Enlevez un onglet et demi des bardeaux de la troisième rangée.
    • Coupez deux onglets des bardeaux de la quatrième rangée.
    • Pour la cinquième rangée, enlevez la moitié du dernier onglet.
    • Laissez les bardeaux de la sixième rangée intacts.
  3. Commencez à poser les rangées de bardeaux. Clouez le bardeau d'extrémité, à environ 15 cm de la bordure inférieure. Enfoncez un clou à 5 cm de chaque extrémité du bardeau, et un autre clou à 2,5 cm au-dessus de chaque découpe.
    • Les bardeaux suivants couvriront les clous verticalement sur environ 2,5 cm. Horizontalement, les clous d'extrémité seront couverts par les bardeaux suivants, sur environ la moitié d'un onglet. Assurez-vous que ces clous permettront de fixer le bord supérieur des bardeaux adjacents, qui se trouvent en dessous.
  4. Placez un bardeau entier contre le bardeau découpé et clouez-le correctement. Recommencez cette opération élémentaire, en alternant les bardeaux et en avançant vers le côté droit de la toiture. Efforcez-vous de poser les bardeaux bien à plat en suivant la ligne tracée à la craie.
    • Servez-vous de 4 clous par bardeau et 6 clous pour les bardeaux placés sur la face de la toiture exposée au vent, pour les renforcer. Dans certaines localités, le règlement exige la pose de 6 clous sur tous les côtés du bardeau.
  5. Coupez le dernier bardeau aux dimensions appropriées quand vous serez à la fin de la rangée. Vous pouvez laisser déborder le bardeau d'extrémité sur le côté du toit. Vous pouvez aussi couper le bas du bardeau, si vous le souhaitez. Continuez à travailler en suivant cette technique jusqu'à la 5e rangée, puis reprenez le processus dès le début, comme pour poser la première rangée, en commençant par un bardeau entier à partir du repère tracé à la craie. Répétez l'ensemble du processus jusqu'à atteindre le faîtage.
    • Dans le cas d'une toiture à quatre pans, laissez environ la largeur d'un onglet pour recouvrir le pan suivant de la toiture au niveau de la noue, afin de renforcer la jointure en cet endroit.

Pose des bardeaux du faîtage

  1. Installez la dernière rangée. Pliez les bardeaux de la dernière rangée sur environ 15 cm et appliquez-les sur le faîtage, en plaçant les onglets de l'autre côté. Ainsi, la toiture couvrira le faîtage et les bardeaux seront cloués sur l'autre versant. Par la suite, les clous seront couverts par les bardeaux de la rangée suivante.
    • Placez au-dessus du faîtage des bardeaux à un onglet ou des bardeaux de faîtage, et appliquez un cordon de ciment bitumineux sous le premier bardeau pour maintenir l'onglet en place. Clouez-le là où le bardeau suivant couvrira les clous sur environ 2,5 cm dans le sens horizontal et vertical.
  2. Posez les bardeaux du faîtage. Clouez ces bardeaux sur les deux côtés du faîtage, la face granulée vers le haut. En arrivant à l'autre bout de la toiture, coupez les bardeaux au niveau de la ligne de clouage.
  3. Appliquez un épais cordon de ciment bitumineux. Mettez du ciment à des intervalles réguliers autour du bord du dernier bardeau de faîtage, là où vous avez coupé la ligne de clouage. Posez des clous aux quatre coins du dernier bardeau du faîtage
    • Appliquez aussi du ciment bitumineux sur les têtes exposées des clous de ce bardeau afin d'empêcher les infiltrations d'eau.

Conseils

  • Il y a également des bardeaux dépourvus d'onglets , recouverts d'un revêtement en stratifié ayant l'apparence du bois, lesquels ne sont pas des bardeaux à trois onglets , et doivent être coupés selon 5 longueurs différentes pour s'insérer dans les fentes .
  • Avant de commencer l'installation, ayez le nombre de bardeaux nécessaires à portée de main sur le toit, pour ne pas interrompre la pose.
  • Le papier feutre pour toiture est imprégné de goudron, et ce matériau contribue à l'étanchéité de la toiture.
  • Certains experts vous diront qu'il faut démarrer la pose au milieu de la toiture et progresser vers les extrémités. Cette technique permet à deux couvreurs de travailler ensemble sur une même section, pour obtenir une apparence plus équilibrée. Les deux méthodes sont correctes.
  • Il y a une petite bande adhésive en pointillés sur les bords des bardeaux. Cette bande n'est pas recouverte par le ruban de protection. Cependant, veillez à ce que la bande adhésive principale, qui est deux à trois fois plus large et qui offre une adhérence plus forte, soit toujours découverte.

Avertissements

  • La chaleur peut endommager les bardeaux d'asphalte. Vous devez éviter d'installer des bardeaux de ce type et de marcher, ramper ou vous tenir debout dessus, pendant qu'il fait très chaud. Cela pourrait endommager vos bardeaux. Choisissez de travailler pendant une demi-journée, en commençant assez tôt le matin.
  • Sur les toits abrupts, pensez à clouer des arrêtoirs sur le toit avec des bandes métalliques qui vous permettront d'avoir des appuis pour vous tenir en équilibre. Ces arrêtoirs empêcheront aussi les matériaux de tomber sur le sol. Utilisez également des cordes et un harnais de sécurité.
  • Les couvreurs peu consciencieux ou expéditifs ne prennent pas le temps d'enlever le ruban en plastique qui recouvre les bandes adhésives des bardeaux, avant de les poser. Par conséquent, les bardeaux n’adhéreront pas bien et risqueront de se briser ou d'être soufflés par vents supérieurs à 64 km/h.

Éléments nécessaires

  • Des marteaux de couvreur
  • Un marteau à agrafer ou une agrafeuse
  • Une boîte de craie
  • Une équerre de charpentier ou une équerre de couvreur
  • Un pistolet à calfeutrer
  • Des échelles ou des échafaudages
  • Un compresseur d'air
  • Une cloueuse pneumatique pour bardeaux de toiture
  • Des punaises ou des agrafes de 1,6 cm
  • Des clous à toiture de 2,5 cm au moins
  • Des tubes de ciment bitumineux
  • Du papier goudronné pour toiture, grammage 6,8 kg
  • Du solin, ou du larmier métallique préformé pour les bords du toit
  • Des bardeaux à 3 ou 4 onglets, en nombre suffisant pour couvrir la toiture
  • Des bardeaux préformés pour faîtage
Information
Les membres de Guests ne peuvent laisser de commentaires.