Comment savoir si on grandit

La plupart des enfants, et certains adultes d’ailleurs, désirent grandir. Malheureusement pour eux, il n’existe pas un moyen immédiat pour augmenter la taille. Si vous êtes un enfant, vous devez prendre patience. Si vous êtes un adulte, vous n’avez plus qu’à espérer ne pas commencer à vous rétrécir de façon prématurée ! Apprenez des méthodes faciles pour suivre l’évolution de votre taille et savoir si vous grandissez.

Suivre sa croissance

  1. Cherchez des signes de croissance. Avez-vous commencé par vous cogner la tête contre cette petite porte de votre sous-sol ? Avez-vous finalement dépassé le signe interdit au moins de au parc d’attractions des montagnes russes ? Petit à petit, vous prendrez de la taille.
    • Les petits pantalons constituent des moyens simples pour vous signaler si vous grandissez. Si vos jeans que vous aviez l’habitude de retrousser vous donnent l’impression d’être paré pour une inondation, alors il est peut-être temps de prendre votre taille (et de nouveaux jeans).
    • Le développement des pieds est un autre signe probable de la croissance. Cela va de soi, car ils vous servent de base. Tout comme les racines en expansion maintiennent un arbre qui grandit, il existe clairement une corrélation entre la taille du pied et celle de l’homme.
  2. Trouvez un point de comparaison. Si vous avez une sœur ou un frère, vous vous êtes probablement mis à côté de lui pour voir qui de vous deux est le plus élancé. Cependant, choisir un objet statique constitue un excellent moyen pour montrer que vous prenez de la taille.
    • Presque tout objet statique qui ne grandit pas, le fond d’une gravure sur le mur, le plafond d’une cabane, votre père debout à côté de vous, peut servir de point de repère. Plus votre visage se rapproche de la gravure, plus vous vous cognez la tête contre le plafond ou atteignez les omoplates de votre père, plus vous grandissez.
    • Bien évidemment, le point de repère pour un enfant est habituellement le mur, le cadre de la porte, le panneau intérieur d’une porte où la taille peut également être marquée.
  3. Tenez-vous contre le mur. Il existe un moyen pour obtenir une mesure précise sur une surface plane comme le mur, mais la cohérence est de rigueur. Si vous aviez l’habitude de mesurer votre taille à pied nu, veillez à enlever vos chaussures chaque fois que vous décidez de suivre votre évolution.
    • Déchaussez-vous et aplatissez vos cheveux s’il le faut.
    • Tenez-vous droit, les talons et le dos à plat contre le mur. Maintenez vos pieds à terre et joignez-les (pas la pointe des pieds).
    • Regardez droit devant. Dites à quelqu’un de repérer le point le plus élevé de votre tête contre le mur à l’aide d’un crayon. L’autre méthode moins efficace, mais qui fonctionne si vous êtes seul consiste à tenir un bouquin sur votre tête. Plaquez-le contre le mur, puis tournez-vous en maintenant le livre en place. Marquez ensuite l’endroit à l’aide d’un crayon.
  4. Prenez note de votre évolution. Les parents font cela afin de voir à quelle vitesse leur enfant grandit !
    • Marquez les limites sur le mur à l’aide d’un stylo ou d’un marqueur si vous désirez qu’elles soient plus permanentes que celles faites au crayon, puis ajoutez-y la date (en plus du nom et de l’âge de l’enfant, si vous le souhaitez).
    • Si vous n’avez pas envie de marquer un mur, prenez un mètre ruban et relevez la distance de la paroi du plancher jusqu’à la marque. Notez les informations importantes dans un journal.
  5. Allez voir un médecin. Les mesures de la taille et du poids font partie d’une procédure habituelle au cours d’une consultation médicale pour les adultes et les enfants, car les changements inhabituels au niveau de ces éléments peuvent signaler d’éventuels problèmes de santé. Notamment chez les enfants, une saine croissance indique que le corps est en bonne santé. Votre médecin déterminera votre vitesse de croissance, ce qui représentera vos étapes de croissance avec le temps.
    • Le médecin ou l’infirmière prendra une mesure exacte pour son rapport. Cherchez à savoir le résultat et prenez note de cela pour votre propre information, si cela vous plait.
    • Si votre âge dépasse la quarantaine, ne vous étonnez pas de voir votre taille rétrécir à petit coup. À cette étape, vous êtes bien au-delà de la fin de votre croissance, et les effets de la gravité, notamment sur la colonne vertébrale, commencent à réduire votre taille. Cependant, une diminution excessive de la taille peut être le symptôme d’un mal tel que l’ostéoporose (notamment la fragilité des os).
  6. Projetez la taille que vous désirez atteindre. Étant donné que la génétique joue le plus grand rôle dans votre éventuelle taille définitive, en regardant la taille de vos parents vous vous ferez une idée du niveau que vous attendriez.
    • L’article comment devenir plus grand vous fournit quelques informations vous permettant de prédire la taille, notamment celles qui sont mentionnées. Toutefois, prenez garde. La méthode la plus simple a une marge d’erreur de plus ou moins 10 cm, ce qui veut dire que vous pourriez avoir prédit une taille de 1 m 66, et finir avec 1 m 56 ou 1 m 76.
    • Le code de Gray simplifié prévoit qu’on additionne les tailles des deux parents (en centimètre), qu’on la divise par deux, et qu’on y ajoute (chez les garçons) ou qu’on en soustraie (chez les filles) 10 cm.
    • Pour les petits enfants, le fait de doubler la taille d’une fille à 1 an et demi, ou celle d’un garçon à l’âge de 2 ans peut donner une estimation assez précise.
    • Des méthodes de calcul plus précises (facilitées par des calculatrices en ligne), ou les radiographies de la main permettant de déterminer l’âge osseux sont aussi disponibles et ont une importance particulière pour les adolescents.

Améliorer ses chances de grandir

  1. Acceptez vos limites. Votre taille définitive est déterminée en grande partie en fonction des lois de la génétique (environ 70 %), et la santé, l’alimentation ainsi que les facteurs environnementaux décident du reste (environ 30 %).
    • Par conséquent, si vous vous retrouvez avec une taille au-dessus ou en dessous de ce que vous espériez, vous ne pouvez que tenir vos gènes pour responsable de cela. De plus, il est inutile de compter sur les échelles de suspension pour prendre de la taille !
  2. Oubliez les bonnes allégations qui se font en ligne par rapport au fait de grandir. La moindre recherche en ligne peut vous fournir des milliers de sites qui proposent des méthodes infaillibles pour augmenter la taille, mais la plupart d’entre elles ne servent à rien. Les pilules spéciales ne vous feront pas grandir. Au contraire, elles ne feront que vous rendre malade et vous faire gaspiller votre argent.
    • Il existe plusieurs sites qui proposent des exercices qui visent à étirer le corps. Même si l’étirement est une bonne chose et pourrait augmenter un peu votre taille pendant une courte période, cette méthode ne vous donnera pas un changement à long terme. N’oubliez pas que la gravité a toujours le dessus.
    • Cela étant dit, les mouvements physiques qui améliorent la posture et rendent plus droit peuvent au moins vous aider à avoir l’air plus grand.
  3. Dormez convenablement. Lorsque nous dormons, notre corps produit des hormones de croissance. Pour cela, un sommeil paisible et profond augmente vos chances de maximiser votre croissance génétique potentielle.
    • En ce qui concerne la santé émotionnelle, mentale et physique, l’adolescent en pleine croissance devrait essayer de dormir 8 à 10 h par nuit, de préférence en suivant un horaire régulier en vue d’un bon équilibre de l’horloge biologique.
  4. Consommez des repas sains. Il n’existe pas de nourriture magique qui puisse vous aider à prendre de la taille, mais une alimentation équilibrée pourra être utile dans le processus de croissance enclenché par votre corps.
    • Vous connaissez la procédure en matière d’alimentation saine : consommez davantage de légumes et fruits, moins de matières grasses saturées et de sucre raffiné, des protéines maigres, plus d’aliments frais et moins de nourritures industrielles.
    • Certaines substances nutritives particulières comme le calcium, qui affermissent l’ossature (et contribue ainsi à l’amélioration de la posture) se révèlent bénéfiques quant au fait de paraitre et d’avoir le sentiment d’être plus grand.
    • D’autres éléments nutritionnels essentiels tels que la vitamine D, le zinc et la niacine, que vous devrez inclure dans une alimentation variée et saine, peuvent également donner d’autres avantages en ce qui concerne la croissance de l’organisme.
  5. Faites régulièrement du sport. Vous ne devez pas vous centraliser sur les mouvements qui prétendent vous faire grandir. Au contraire, concentrez-vous sur un enchainement sain qui implique la musculation et des exercices aérobiques. La bonne santé offre plus de chance à votre corps de se développer.
    • Tel que mentionné précédemment, l’étirement est bénéfique pour le corps, mais les mouvements d’étirement qui prétendent vous faire grandir de manière permanente n’ont que des effets éphémères. Concentrez-vous sur la forme physique et la santé, et laissez le processus de croissance se dérouler normalement (dans la mesure où votre génétique vous prédispose à cela).
    • Une heure ou plus d’activité physique chaque jour peut aider les adolescents à paraitre et à se sentir bien, ce qui peut avoir d’autres avantages, même si vous n’avez pas pris de la taille. Vous avez la possibilité de faire des recherches en ligne pour avoir accès à des types d’activités physiques recommandées.

Conseils

  • Regardez la taille de vos habits. Remarquer que l’ourlet d’un pantalon qui touchait le sol lorsque vous l’aviez acheté et qui maintenant n’atteint même plus votre cheville représente un signe certain que vous grandissez. Cependant, il se peut également que les vêtements se rétrécissent sous l’effet d’une mauvaise lessive.
  • Ne soyez pas obsédé par votre taille. Vous avez très peu à faire pour accélérer votre croissance, et certains d’entre nous grandissent trop lentement pour connaitre une croissance spectaculaire au cours d’une courte période.
  • Si possible, dites à quelqu’un d’autre de marquer votre taille. Cela est plus précis et facile.
  • Essayez de prendre votre taille à la même heure tous les jours. Votre épine dorsale se développe la nuit lorsque vous êtes couché, et se comprime au cours de la journée. Il est évidemment possible que vous soyez plus élancé d’un centimètre dans la matinée par rapport à la soirée.
  • Mettez des vêtements datant de l’année passée ou de quelques mois pour voir comment ces habits vous siéent. Ce pantalon trop grand vous sied-il à présent ? Vous grandissez !
  • Mesurez avec beaucoup d’attention tout en maintenant chaque fois votre corps dans la même position. Vous ne noterez peut-être pas un grand changement, et pour cela, des mesures bien prises garantiront une meilleure précision.
  • Pour avoir plus de précision, vous pouvez périodiquement vous faire prendre la taille dans le même centre médical.
  • Ne soyez pas découragé si vous ne constatez pas un changement immédiat. Profitez de la vie ainsi que des relations amicales qui n’ont rien à voir avec votre taille.
Information
Les membres de Guests ne peuvent laisser de commentaires.