Comment commencer une ferme d'élevage

Il y a plusieurs raisons pour lesquelles une personne pourrait vouloir élever du bétail. Certains élèvent de grands troupeaux pour les vendre, d'autres, dans le cas des producteurs laitiers, les élèvent pour vendre leur lait. D'autres encore élèvent du bétail pour le montrer dans les foires et autres événements locaux. Dans l'économie actuelle, de nombreuses familles décident d'élever du bétail pour leur usage personnel. Si vous voulez avoir quelques bêtes pour les besoins de votre famille ou pour élever un troupeau pour le vendre, voici quelques notions de base sur la façon d'élever du bétail ; depuis l'achat de terres jusqu'à la sélection des bovins que vous voulez élever.

Étapes

  1. Faites un plan de négoce (business plan). Faites une analyse SWOT de vous-même et de l'industrie bovine dans laquelle vous allez entrer. Planifiez quel genre de vaches vous voulez sans regarder les races, et quel genre de ferme vous souhaitez gérer.
    • Gardez à l'esprit qu'il vaut mieux commencer petit. Ne dépensez pas votre argent au cours des 2 premières années après l'achat ou avoir hérité de la ferme. Si les choses ont besoin de réparations, ne réparez que les clôtures ou les installations qui sont la priorité sur d'autres choses, telles que la rénovation de la grange ou la maison, ou de refaire les installations de manutention de ce que vous projetez de faire. Achetez des machines à une vente aux enchères, pas de nouvelles. N'achetez que les articles d'équipement et autres dont vous avez besoin en ce moment et non pas ce que vous voulez. Vous obtiendrez ce que vous voulez au cours des 5 à 10 prochaines années, alors que se poursuit la croissance de votre nouvelle opération.
    • Essayez d'être un producteur à faible coût, car c'est la meilleure façon de gagner de l'argent, et la meilleure façon de commencer si vous n'avez pas beaucoup pour commencer !
  2. Localisez l'endroit où vous souhaitez élever du bétail pour les 10 à 30 prochaines années, ou plus. Ceci est important, car vous avez besoin de trouver un endroit qui vous est familier ou que vous aimez vraiment et avoir confiance en l'idée que vous pouvez augmenter votre cheptel.
    • Cet endroit peut être aussi éloigné que l'Alberta, au Canada, ou l'Uruguay, en Amérique du Sud. Des facteurs tels que le climat, les variations saisonnières, les marchés, la végétation et la topographie sont différents pour chaque site que vous pouvez choisir.
  3. Une fois que vous avez pris la décision d'où vous souhaitez démarrer, trouver des terres à vendre. Gardez à l'esprit que vous devrez peut-être investir dans un acompte, un prêt ou une hypothèque dans le pays où vous souhaitez acheter, si vous n'avez pas assez d'argent pour le payer dans l'année de l'achat.
    • Les prix des terrains ont tendance à augmenter dans les zones où il y a une population plus élevée, là où il y a une demande plus élevée que dans d'autres zones.
    • Notez également qu'il est fortement recommandé d'acheter une ferme qui possède déjà des installations et des clôtures installées' pour le bétail plutôt qu'acheter une ferme qui doit être converti en l'un de vos rêves.
  4. Sachez-en plus sur cet endroit qui vous intéresse. Prenez contact avec le bureau régional qui vous intéresse pour obtenir plus d'informations sur le type de sol, la végétation, les taux de charge du bétail et la capacité de charge des pâturages (prairies cultivées ou prairies indigènes), les exigences du marché des bovins, etc. De plus, rendez visite aux voisins qui sont dans la zone où vous souhaitez démarrer l'agriculture/élevage et parlez avec eux.
    • Souvent, les voisins vont vous fournir plus d'informations qu'une administration publique ne pourra vous donner.
  5. Recherchez et ensuite achetez le type d'installations, l'équipement et la machinerie nécessaire pour le type de bétail que vous avez choisi d'élever. Analyser votre fonctionnement et votre situation financière pour voir ce dont vous avez besoin (pas ce que vous voulez) pour les installations actuelles, l'équipement et la machinerie. Les clôtures, l'arrosage des installations, les mangeoires/les abreuvoirs sont la priorité au-dessus de tous les autres actifs nécessaires. Un tracteur, du matériel de fenaison, une remorque, des installations de manutention et d'autres bâtiments sont également importants.
    • Si vous avez choisi une exploitation laitière, il vous faudra plusieurs bâtiments et une salle de traite avec des cloisons pour être en mesure de mener à bien votre opération, en plus d'installations de vêlage, une grange pour les veaux et une étable où garder les vaches quand elles ne sont pas prêtes pour la traite.
      • Pour se prononcer sur le type de cloisonnements à utiliser pour la traite, il y a plusieurs éléments à considérer : d'abord, les vaches ont été traitées avant et que font-elles d'habitude ? Il est préférable de garder le même type de cloisonnements. Si vous comptez les élever vous-même, des recherches sur les différents types de cloisonnements pourront déterminer ce qui serait le mieux dans votre situation.
    • Avec des bovins de boucherie, bien souvent, des clôtures, des hangars et des sources d'eau sont tout ce dont vous avez besoin, surtout si vous êtes désireux d'élever des bovins alimentés à base d'herbe, qu'il s'agisse d'une finalité de boucherie ou de reproduction. Faites des exceptions si vous êtes prêt à dépenser de l'argent supplémentaire sur les coûts d'alimentation en hiver et en complétant l'alimentation en céréales pour vos vaches, ou si vous êtes désireux de monter un parc d'engraissement.
  6. Déterminez le type de bétail que vous voulez élever en fonction de votre budget et de vos objectifs. Les choix les plus populaires sont les exploitations laitières ou de bovinés. Gardez à l'esprit que le démarrage et l'élevage de bovins laitiers est beaucoup plus gourmand en termes de temps et plus coûteux que les bovins de boucherie, et il vous faudra plus d'équipement pour les produits laitiers que pour la viande de bœuf, selon la réglementation en vigueur.
  7. Faites des recherches les différentes races que vous pouvez ou voulez élever. Déterminez le type de races que vous voulez en fonction de vos objectifs pour votre ferme, pas en fonction de ce que vous aimez et ce que vous êtes prêt à faire pour contourner les inconvénients d'une race particulière.
    • Si vous êtes en début de production de viande bovine avec une race qui est connue pour son bon tempérament et ne soit pas trop exigeante en matière de main d'œuvre.
      • Si vous êtes motivé pour élever des bovins de type Angus à cause de la demande des marchés de votre région, soyez très prudent quant au choix du type de bétail que vous voulez.
    • Cependant, si vous êtes orienté vers la production laitière, les vaches de Guernesey et les bovins Ayrshire peuvent également être un bon choix.
  8. Commencez par quelques vaches. N'allez pas franco et n'achetez pas toutes de vaches que vous pouvez stocker sur vos terres que vous avez achetées pour une année entière. Achetez de bonnes vaches, celles qui ont une bonne morphologie, du tempérament, une capacité de maternage et la capacité de s'adapter au fourrage (entre autres choses), et évitez celles qui ont l'air mince et à deux doigts de s'effondrer. Les génisses peuvent être une option si vous souhaitez attendre 2 ans jusqu'à ce que vous vendiez leurs veaux ; une vache de race avec un veau est une autre option, car vous pouvez vendre le veau dans un mois ou deux, et attendre encore quelques mois avant d'avoir d'autres veaux. Des vaches expérimentées ont tendance à être plus faciles à gérer et à manipuler que des génisses.
    • Évitez d'acheter un taureau si vous avez seulement 4 ou 5 femelles ; n'achetez un taureau que si vous avez au moins 10 vaches, ou si ne souhaitez plus utiliser l'insémination artificielle. Si vous n'avez que 2 ou 5 vaches, l'insémination artificielle est l'option la moins chère et ce qu'il y a de mieux (mais pas toujours le plus efficace) pour la reproduction de toutes vos vaches. Si vous ne voulez pas utiliser l'insémination, louez un taureau ou trouvez un autre éleveur de bétail qui soit d'accord pour garder vos vaches pendant quelques mois pour laisser son taureau se reproduire avec vos vaches.
  9. Déterminer la quantité de pâturage qui sera nécessaire pour la race de bovins que vous avez sélectionnés. Décidez si le terrain que vous possédez déjà est suffisant ou si vous avez besoin d'acheter ou de louer des pâturages supplémentaires.
    • Déterminez si vous aurez besoin de cultiver vous-même de l'herbe pour avoir du foin pour le bétail ou l'acheter. Assurez-vous d'utiliser uniquement le foin de la meilleure qualité que vous pouvez vous permettre.
    • Gardez à l'esprit que les coûts de l'alimentation représentent près de 26% du coût de l'élevage du bétail. Avoir une superficie suffisante pendant les mois d'été pour que le bétail puisse paître réduit énormément les coûts, tout comme cultiver du foin de qualité supérieure. Gardez aussi à l'esprit vos plans pour le pâturage, tels que le pâturage d'hiver si vous ne voulez pas de vous obliger à acheter ou à produire de foin en permanence. Les pâturages d'hiver diffèrent de région à région, donc soyez conscient de vos options.
  10. Commencez à tenir de bons dossiers sur les finances, la reproduction/le vêlage, la santé/la vaccination, les achats/les ventes et les actifs de votre opération. Les dossiers les plus importants sont vos dossiers financiers, car ces informations déterminent si votre opération vous procure des bénéfices nets ou cause des pertes. Au Canada, il est obligatoire d'avoir des enregistrements sur tous les animaux de la ferme, en plus d'une étiquette d'information RFID pour chaque animal acheté, vendu ou né à la ferme.
  11. Et surtout, amusez-vous ! C'est un mode de vie stressant et exigeant, mais vous apprendrez toujours beaucoup et serez bien occupé à nourrir et à maintenir la santé de votre cheptel.

Conseils

Planifiez, planifiez et planifiez ! Planifiez le type de bétail que vous recherchez sans regarder TOUTES les races, le genre de ferme que vous voulez et comment vous voulez le faire fonctionner, et mettez à plat vos forces, vos faiblesses, les opportunités et les menaces, de ce que vous êtes capables de faire dans l'industrie de l'élevage dans son ensemble.
  • Commencez petit. Commencez avec seulement quelques vaches ou génisses, puis construisez votre troupeau à partir de là une fois que vous aurez acquis plus d'expérience avec les animaux que vous avez actuellement.
  • Ne conservez pas vos veaux de primipares. Ils seront plus voraces et pas aussi bons que les veaux de vaches plus âgées.
  • Évitez un taureau autant que possible. L'insémination artificielle a été inventée dans le but d'éviter les coûts et les dangers de la prise en charge d'un taureau.
  • Testez votre bétail quant à sa valeur nutritive. Il est essentiel de connaître les moments où vos vaches seront à leurs besoins nutritionnels maximaux et quand ils seront à leur plus bas.
  • Les clôtures, l'eau et l'alimentation sont la priorité, et doit être fait/acheté avant d'acheter votre bétail. Utilisez les types d'abreuvoirs qui sont les meilleurs selon votre région : par exemple, les zones où l'hiver prédomine pendant 4 à 6 mois de l'année, des abreuvoirs automatiques avec des éléments de chauffage dans la cuve sont ce qui a de mieux pour l'hivernage des vaches.
    • Assurez-vous que les bovins aient accès à l'eau en tout temps. En hiver, vérifiez l'eau plusieurs fois par jour pour éviter le gel de surface.
  • Acheter plus de foin que ce dont vous aurez besoin. Il n'y a rien de tel que d'avoir trop de foin.
  • Il n'y a pas de meilleure race à posséder. Achetez la race qui vous attire le plus ou celle que vous pensez vous donnera le plus en termes de profit. L'angus peut être un bon choix si vous habitez dans les régions où les marchés exigent du bétail de type angus et angus-croisés.
    • N'oubliez pas les normes établies lors de la sélection et l'achat de bétail. Recherchez les animaux les plus sains dans le groupe si vous achetez lors de transactions privées, ou les groupes les plus sains lors d'un marché aux enchères. Prenez en compte les facteurs tels que la morphologie, la vivacité, l'équilibre et les caractéristiques spécifiques souhaitées de la race de votre choix.
  • Achetez ce dont vous avez besoin , pas ce que vous voulez .
  • Posez des questions, et ayez un vétérinaire local pour vos animaux que vous pouvez appeler en cas de problèmes de santé ou d'urgence et que vous ne pouvez pas gérer vous-même.
  • Parlez avec le vétérinaire local des programmes de santé du troupeau et des initiatives à prendre pour votre cheptel. Cela devrait être fait juste après que vous ayez acheté vos animaux.
  • Tenir de bons dossiers, notamment concernant l'élevage et le vêlage, mais aussi en ce qui concerne les dossiers de santé et financiers.
  • Essayez de maintenir vos coûts opérationnels aussi bas que possible, essayez de mettre en œuvre un programme de pâturage pour toute l'année, si possible, pour permettre aux vaches de ne pas rester dans leurs enclos et les laisser pâturer toute l'année.
  • Visitez les sites locaux de ventes pour trouver l'équipement nécessaire. Vérifiez les tableaux d'affichage dans les magasins d'alimentation et les magasins de la région pour d'autres bonnes affaires.

Avertissements

  • Évitez les animaux malades, amaigris, et en mauvaise santé.
  • Les bovins sont beaucoup plus rapides et plus forts que vous. Les vaches peuvent être très dangereuses lorsqu'il s'agit de protéger un veau. Les taureaux peuvent être imprévisibles quand vous vous montrez complaisant avec eux.
  • Ne relâchez jamais notre vigilance ni ne faites confiance à un taureau
  • Gardez toujours un oeil sur les problèmes lorsque vous travaillez avec des vaches et des taureaux
  • Ne vous pas mettez dans quelque chose que vous pensez ne pas pouvoir gérer.
  • Rappelez-vous la loi de Murphy : "Tout ce qui peut arriver arrivera".
  • Ne dépensez pas tout votre argent dans les 2 premières années pour vous procurer l'équipement le plus récent ou les installations de manutention les plus chères. Vous finirez ruiné plus tôt que vous ne le pensez.
  • Essayez d'éviter les dettes autant que possible
  • L'élevage du bétail n'est pas un travail de 35 heures par semaine. C'est un travail quotidien 24h./24, 7j./7, 365 jours par an. Les vaches ne savent jamais quand c'est votre anniversaire ou quand arrive Noël, et s'en moqueront.
  • L'élevage du bétail peut être un travail dur, laborieux et fatigant à la fois. C'est stressant, il y aura du sang, de la sueur et des larmes, et il y aura des moments où vous regrettez même avoir commencé un élevage.
Information
Les membres de Guests ne peuvent laisser de commentaires.