Comment traiter une fracture ouverte pendant les premiers secours

Une fracture est un terme médical utilisé pour décrire un os cassé qui la plupart du temps ne traverse pas la peau et n'est pas visible sur l'extérieur du corps. Une fracture ouverte se produit lorsque les bords tranchants d'un os cassé percent la peau et sortent du corps ou lorsqu'un corps étranger provoque une blessure et pénètre jusqu'à l'os. Ce genre de fracture demande une attention médicale immédiate pour réduire le risque d'infection et assurer une guérison adéquate. En plus, les fractures ouvertes pourraient aussi impliquer des dégâts aux muscles, tendons et ligaments autour, ce qui va compliquer le traitement et la guérison.

Répondre rapidement à une fracture ouverte

  1. Appelez immédiatement les urgences. Une fracture ouverte présente un risque élevé d'infection et la possibilité d'autres traumatismes importants. Plus vous recevez des soins médicaux tôt, moins il y a de risques que se développe une infection. Appelez le 112 ou demandez à une personne de le faire pendant que vous commencez le traitement.
  2. Demandez à la victime où elle a été blessée. Si vous n'avez pas vu l'accident se produire, vous devez demander rapidement à la victime de vous expliquer ce qu'il s'est passé. Faites-le pendant que vous rassemblez les éléments dont vous avez besoin pour traiter la plaie et que vous appelez les urgences. Selon la quantité de sang perdu, ou si la personne est consciente ou non, c'est peut-être vous qui allez devoir raconter aux secours ce qu'il s'est passé. Ils vont sûrement vous demander les informations suivantes :
    • comment la fracture s'est-elle produite : après une chute, dans un accident de voiture, en recevant un coup ou pendant la pratique d'un sport ?
    • à quoi ressemble la plaie tout de suite après l'accident et continue-t-elle de s'élargir ?
    • quelle quantité de sang a été perdue ?
    • la victime doit-elle recevoir un traitement si elle est en état de choc ?
  3. Déterminez l'emplacement de la plaie et si l'os ressort de la peau. Cela ne veut pas dire que vous devez toucher la blessure, vous devez simplement l'observer. Si la plaie est provoquée par un objet qui a pénétré la peau ou si la plaie est provoquée par l'os qui en sort, le traitement sera différent. La gravité de la plaie est variable. Il pourrait n'y avoir qu'une seule ouverture dans la peau sans os visible ou la plaie pourrait contenir un morceau d'os plutôt large.
    • L'os aura une couleur qui tire vers le blanc, mais pas le blanc éclatant que vous voyez généralement sur les squelettes. Il a plutôt une couleur ivoire comme les défenses d'éléphant ou les dents.
  4. Ne retirez pas un corps étranger qui a pénétré dans le corps. L'objet en question aurait pu percer une artère. Si vous le retirez, l'artère va se mettre à saigner à profusion et la victime pourrait se vider rapidement de son sang et mourir. Vous devez plutôt traiter la plaie en y laissant le corps dedans en faisant attention de ne pas le toucher ou le déplacer.
  5. Déterminez s'il n'y a pas d'autres blessures qui pourraient mettre la vie de la victime en danger. À cause de la force nécessaire pour voir apparaître une fracture ouverte, il existe entre 40 et 70 % de possibilités de présence d'un autre traumatisme dangereux. Cela pourrait inclure une hémorragie grave au niveau de la blessure.

Apporter les premiers secours

  1. Évaluez la situation. Les secours pourraient ne pas arriver immédiatement si la personne s'est blessée pendant une randonnée. Ils pourraient arriver plus vite dans une zone plus peuplée, mais il est quand même important que vous vous occupiez des premiers secours.
    • Si vous avez accès à un kit de premiers secours ou des gants, assurez-vous de les mettre pour vous protéger des maladies transmises par voie sanguine.
  2. Prenez une photo de la plaie. Utilisez votre téléphone ou un appareil photo pour prendre une photo de la zone avant de procéder aux premiers secours. Si vous pouvez donner une photo de la blessure aux secours, vous pourrez réduire l'exposition de la plaie à l'air, car ils n'auront pas à retirer le bandage pour observer la plaie.
  3. Couvrez la plaie avec un bandage stérile et contrôlez l'hémorragie. Si vous avez des bandages stériles à disposition, servez-vous-en pour couvrir la plaie et appliquer une pression dessus pour arrêter le saignement autour de l'os. Cependant, si vous n'avez pas de bandage stérile sous la main, vous pourriez avoir des serviettes hygiéniques ou des serviettes pour l'incontinence. Elles seront plus propres que les tissus qui se trouvent près du lieu de l'accident et vont réduire le risque d'infection. Si vous n'en avez pas, utilisez du tissu blanc, par exemple un t-shirt ou des draps. Si vous n'avez rien de tout cela, utilisez ce que vous avez sous la main.
  4. Fabriquez une attelle temporaire avec un matériau solide. Soutenez la zone pour réduire la douleur et la gêne de la victime en utilisant des serviettes douces, des coussins, des vêtements ou des couvertures. Cela vous aidera à réduire l'éventualité d'un choc. Si vous n'avez rien de tout cela disponible, ne déplacez pas la victime et ne bougez pas la zone de la blessure et attendez que les secours arrivent pour poser l'attelle.
  5. Jugez son état de choc et traitez-le. La force de la blessure et l'étendue du traumatisme pourraient provoquer un état de choc chez la victime. Cela peut mettre sa vie en danger. Parmi les signes d'un état de choc, on inclut la sensation de perdre connaissance, une respiration rapide et brève, la peau froide et moite, les lèvres bleues, un pouls rapide, mais faible et de l'anxiété.
    • Essayez de placer la tête de la victime plus basse que son tronc. Les jambes ne doivent être relevées que si elles n'ont pas été blessées.
    • Essayez de mettre la victime le plus à l'aise possible. Enroulez-la dans une couverture ou dans n'importe quoi pour la garder au chaud.
    • Vérifiez les signes vitaux de la personne blessée. Assurez-vous que son pouls et sa respiration restent normaux.

Comprendre le traitement médical adéquat

  1. Dites aux secours ce qu'ils veulent savoir. Le médecin aux urgences pourrait vous demander des informations en ce qui concerne l'accident, l'historique médical et les médicaments que la victime pourrait prendre. Bien que la plupart des fractures ouvertes soient évidentes, s'il y a une plaie dans la zone de fracture, le médecin va conclure à une fracture ouverte.
  2. Attendez-vous à des traitements prophylactiques, ce qui signifie que le médecin va essayer de prévenir une infection. Avant de remettre l'os en place ou de fermer la blessure, le médecin va administrer des antibiotiques et estimer si le patient a besoin d'un rappel contre le tétanos. Si le patient n'a pas reçu de rappel antitétanique depuis cinq ans, il va en recevoir un. Ces mesures sont mises en place pour réduire le risque d'infection et encourager la guérison.
    • Le médecin va installer une intraveineuse pour injecter un antibiotique contre un spectre large de bactéries. Chaque bactérie est sensible à un certain type d'antibiotiques. Cette méthode permet d'éviter le passage par le système digestif et apporter plus rapidement le médicament aux cellules.
    • Si la personne ne se souvient pas de son dernier rappel antitétanique, le médecin va préférer prévenir que guérir et va lui faire un rappel. Même s'il ne provoque pas de douleur au moment de l'injection, le vaccin contre le tétanos pourrait être sensible pendant trois jours.
  3. Attendez-vous à un traitement chirurgical. Le traitement médical standard pour une fracture ouverte est la chirurgie. Du nettoyage de la plaie en salle d'opération à la stabilisation de l'os et la fermeture de la zone, le but est de réduire le risque d'infection, d'améliorer la guérison et d'encourager le retour à la normale de l'os et des articulations adjacentes.
    • Une fois au bloc, le chirurgien va utiliser une solution d'antibiotiques et une solution saline pour nettoyer les débris qui se trouvent dans la plaie, pour retirer les tissus arrachés et pour préparer la zone à être stabilisée et fermée.
    • L'os cassé va être réaligné avec des plaques et des vis pour le tenir en position pendant la guérison.
    • La zone sera ensuite généralement fermée avec des points de suture ou des agrafes si elle se trouve sur un groupe large de muscles. Ils devront être retirés une fois que la plaie a guéri.
    • Le chirurgien installera aussi un plâtre ou une attelle pour stabiliser la zone. L'attelle peut être amovible afin de traiter la zone ou la zone peut être laissée à l'air libre et un appareil de stabilisation externe sera installé. Cet appareil utilise des tiges enfoncées dans la jambe attachées à une barre de stabilisation à l'extérieur pour éviter que la zone bouge. Le patient n'aura pas le droit d'utiliser l'articulation au-dessus et en dessous de la fracture pendant que le stabilisateur externe est en place.
  4. Attendez-vous à des complications éventuelles à cause de la blessure. Les individus qui souffrent de fractures ouvertes prennent un risque plus élevé de complications à cause d'infections, du tétanos, de blessures neurovasculaires et de syndrome des loges. Une infection peut empêcher la soudure de la fracture, ce qui signifie que l'os ne va pas guérir. Cela peut entraîner une infection dans l'os et une éventuelle amputation.
    • Le taux d'infection varie. Une fracture ouverte au tibia (dans le bas de la jambe) possède le taux le plus élevé d'infection, parfois entre 25 et 50 % ce qui affecte de manière significative la guérison et le retour à un fonctionnement normal. Le risque d'infection peut monter jusqu'à 20 % dans les cas graves. Cependant, plus la durée entre l'accident et les soins est courte, plus le risque d'infections est bas.

Avertissements

  • N'essayez pas de remettre vous-même en place l'os.
  • Contrôlez l'hémorragie en appuyant sur la plaie, mais autour de l'os qui dépasse.
  • Les fractures ouvertes ont un taux d'infection élevé. Touchez le moins possible la blessure et couvrez-la d'un bandage stérile si possible.
Cet article contient des informations médicales ou des conseils pouvant affecter votre santé. Avant de mettre en pratique les conseils de ce wikiHow, parlez-en de préférence à votre médecin ou à un spécialiste. Si les symptômes persistent plus de quelques jours, allez voir un professionnel de la santé. Lui seul est apte à vous fournir un avis médical, quelle que soit votre condition. S'il s'agit d'un jeune enfant, consultez un pédiatre sans attendre.Le numéro des urgences médicales européen est le : 112Vous retrouverez les autres numéros des urgences médicales pour de nombreux pays en cliquant ici.
Information
Les membres de Guests ne peuvent laisser de commentaires.