Comment peindre un tableau

Peindre un tableau est un moyen fantastique d'exprimer sa créativité. Afin de révéler le Rembrandt ou le Pollock qui sommeille en vous, vous allez tout d'abord devoir acquérir le matériel et les techniques nécessaires à la réalisation du type de tableau que vous souhaitez peindre. Apprenez aussi à choisir le style de peinture qui vous convient et les pinceaux adéquats, puis sélectionnez un sujet ou un modèle et laissez enfin parler votre créativité.

Choisir ses peintures et ses pinceaux

  1. Mettez-vous à l'aquarelle. La peinture la plus accessible, la plus simple et la plus abordable est sans aucun doute l'aquarelle, disponible sous forme de tubes ou de petits godets offrant une vaste palette de couleurs. Selon la qualité de la peinture, une aquarelle sera claire et bucolique ou éclatante et saisissante. C'est une façon superbe et très efficace de commencer la peinture, surtout pour qui souhaite peindre des paysages et des natures mortes magiques et mystérieuses.
    • À l'état brut, l'aquarelle est lourde et épaisse ; elle s'utilise avec un pinceau mouillé qui va diluer la peinture du godet ou encore sur une palette, diluée directement à l'eau. C'est une peinture légère et diaphane, assez facile à utiliser pour un débutant, bien que difficile à maîtriser.
    • Une peinture de bonne qualité vous épargnera bien des déconvenues en tant que débutant. La marque Sennelier offre une gamme d'aquarelles disponibles en tubes et en godets et d'une qualité nettement supérieure à une aquarelle ordinaire. Choisissez un coffret pour ne pas avoir à acheter plusieurs couleurs à l'unité et pour vous permettre de ranger et conserver facilement votre peinture. Les marques Schminke et Windsor & Newton offrent elles aussi des aquarelles de qualité et sont disponibles dans la plupart des magasins d'arts créatifs et spécialisés.
  2. L'acrylique : une peinture aux possibilités multiples. Vite sèche et offrant autant de possibilités que la peinture à l'huile, l'acrylique est bien souvent la peinture de choix pour les amateurs comme pour les peintres confirmés. Diluable à l'eau, l'acrylique est facile à utiliser et est disponible dans la plupart des magasins d'arts créatifs et les boutiques de beaux-arts spécialisées. C'est la peinture parfaite pour mettre en valeur le moindre détail et pour réaliser des chefs-d'œuvre de la peinture abstraite. Elle est nettement moins chère que la peinture à l'huile, mais les résultats n'en sont pas moins professionnels.
    • La peinture acrylique se trouve généralement sous forme de tubes, comme la peinture à l'huile. Sur une palette de peintre, il est facile de la diluer avec de l'eau ou de mélanger les couleurs entre elles afin d'obtenir de nouvelles nuances. Séchant rapidement, l'acrylique est idéal pour peindre en plusieurs couches, ajoutant ainsi de la profondeur et de la précision à vos paysages, portraits ou tout autre sujet que vous aurez choisi de représenter.
  3. Peignez à l'huile comme un véritable maitre. La peinture offrant le plus de possibilités artistiques et les résultats les plus éclatants avec un fini professionnel est sans aucun doute la peinture à l'huile. Elle est également la peinture la plus onéreuse du marché et met plus de temps à sécher, mais elle offre une infinité de techniques de mélange de couleurs, de composition et de superposition aux peintres professionnels. La peinture à l'huile n'est pas forcément la plus aisée pour quelqu'un qui débute en peinture, mais elle est cependant à considérer dans le long terme, voire à tenter si vous êtes à la recherche d'un projet ambitieux et stimulant.
    • La peinture à l'huile se trouve quelquefois sous forme de godets et la technique d'utilisation se rapproche alors fort de celle utilisée pour délayer l'aquarelle. La peinture à l'huile en godets sèche donc généralement plus vite que celle vendue traditionnellement en tubes. Procurez-vous un éventail de couleurs primaires et apprenez à faire vos propres mélanges de couleurs afin de faire quelques économies.
    • À moins que vous envisagiez d'appliquer la peinture directement du tube sur la toile à la façon de Kooning, célèbre pour ses empâtements (l'effet obtenu, bien qu'indéniablement génial, fini par revenir extrêmement cher), vous aurez besoin de vous procurer, en plus de la peinture, un solvant pour la diluer.
    • Avant de commencer une peinture à l'huile, vous devrez tout d'abord préparer le support en l'enduisant d'un apprêt acrylique. Sans cette couche préparatoire, la peinture finirait par détruire votre toile ou votre papier. Toute surface amenée à entrer en contact avec la peinture à l'huile, comme une palette de peintre, devra être protégée afin qu'elle dure plus longtemps.
  4. Utilisez les produits naturels que vous avez sous la main pour réaliser votre tableau. Qui a dit que vous deviez obligatoirement acheter de la peinture ? Selon le tableau que vous souhaitez réaliser, vous pouvez très bien utiliser des baies, des infusions de thé ou bien encore de la cendre pour peindre votre toile.
    • Les peintures naturelles et plus particulièrement les peintures organiques peuvent changer de couleur et se faner dans le temps (ou pourrir, tout dépend de la façon dont vous voyez les choses). Cela peut ajouter un certain cachet et un élément temporel à votre peinture, évoluant jour après jour, semaine après semaine, bien après que vous l'ayez terminée. Vérifiez votre peinture à l'œuf et utilisez-la avant qu'elle ne commence à sentir et jetez ce que vous n'avez pas utilisé ou passez une couche d'acrylique pour la finition.
  5. Choisissez les pinceaux adéquats pour votre type de peinture. Selon le type de peinture que vous avez choisi pour votre tableau, vous aurez besoin de vous fournir les pinceaux adéquats.
    • Utilisez des pinceaux à pointe ronde pour l'aquarelle. Des pinceaux en poils synthétiques à pointe plate sont plus adaptés à la peinture acrylique, alors que les pinceaux Filbert sont plus appropriés pour la peinture à l'huile. Vous pouvez également expérimenter avec des fibres différentes avant de choisir quelque chose qui vous convient et qui correspond à votre budget.
  6. Outre la peinture et les pinceaux, vous aurez besoin de plusieurs autres choses pour parfaire votre équipement de peintre. En effet, il ne suffit pas d'être muni de peinture et de pinceaux pour réaliser un tableau et vous aurez besoin de vous équiper pour éviter de vous salir et pour organiser et ranger votre équipement.
    • Choisissez également une toile adaptée au type de peinture que vous avez choisi d'utiliser. Une toile tendue sur châssis est idéale pour les peintures lourdes, comme l'acrylique et la peinture à huile, tandis que l'aquarelle se réalise sur un papier spécial aquarelle : il supporte en effet parfaitement l'humidité sans se gondoler ni s'abimer.
    • Pour l'aquarelle notamment, vous aurez besoin d'une panoplie de petits pots, godets et autres récipients remplis d'eau afin de mouiller vos pinceaux et de les laver et uniquement dédiés à votre activité artistique : ainsi, vous n'aurez pas besoin de les briquer et de les faire briller comme votre plus beau service en cristal.
    • Munissez-vous d'une palette de peintre ou encore d'un bac à peinture. Les meilleures surfaces sur lesquelles mélanger, diluer et vérifier la consistance de la peinture sont incontestablement le plastique ou l'émail blanc. Ces matériaux vous permettent en effet de mieux voir les couleurs, en contraste avec le blanc et certaines palettes et bacs sont également munis de petits godets incorporés qui vous faciliteront la tâche pour mélanger vos couleurs, et ce pour quelques euros seulement. Une plaque en verre fera également l'affaire.

Les premiers gestes

  1. Préparez votre « atelier peinture ». Mettez des affaires que vous ne craignez pas de tacher et installez votre matériel. Tout projet impliquant de la peinture entraine un certain désordre et des projections de peinture. Il est donc important de tout préparer en conséquence afin d'éviter les taches indélébiles sur votre moquette, tapis ou toute autre surface concernée. Installez votre atelier dans un espace assez spacieux et lumineux afin de commencer à peindre.
    • Un chevalet vous sera utile, mais pas indispensable. N'importe quelle surface plane et dure, comme un porte-bloc pour maintenir votre papier aquarelle ou un bureau, préalablement protégé par un vieux drap ou du papier journal, pour soutenir votre toile fera l'affaire.
    • Protégez toutes les surfaces susceptibles d'entrer en contact avec la peinture à l'aide d'un vieux drap ou de vieux journaux. Ainsi, vous n'aurez pas à vous soucier des projections de peinture, des taches ou des godets malencontreusement renversés et pourrez vous concentrer tout à votre ouvrage.
  2. Esquissez votre œuvre sur votre toile ou papier. Cette étape n'est pas indispensable, vous pouvez en effet peindre à main levée si vous vous en sentez capable. Il est cependant plus facile de commencer en réalisant une esquisse, même grossière, de votre sujet et de vous en servir comme guide. Si vous avez l'intention de peindre un pot de fleurs, par exemple, vous n'avez pas besoin de tout dessiner dans les moindres détails, mais il vous sera plus facile de peindre vos fleurs si vous avez déjà une ébauche de votre modèle sur votre toile.
    • Tracez les contours de votre modèle, sans vous préoccuper des détails ; les lignes gestuelles, elles, viendront traduire la notion de perspective entre tous les éléments qui composent votre sujet et qui constituent autant de petites formes, de petits tableaux à l'intérieur du tableau. Essayez de saisir et de reproduire ce qui relie tous ces petits tableaux entre eux pour former le tableau final.
    • Identifiez la source de lumière et étudiez les jeux d'ombre sur votre modèle puis essayez de trouver comment vous allez réussir à capturer l'ombre et la lumière avec les couleurs et les techniques appropriées.
  3. Sur une palette, préparez votre peinture et mélangez autant de couleurs que vous souhaitez. Avant de commencer à peindre, prenez quelques instants pour mélanger vos couleurs et obtenir les nuances dont vous aurez besoin pour réaliser votre tableau. Certains peintres cherchent à reproduire les couleurs exactes de leur modèle, pour que le résultat soit le plus fidèle possible à la réalité, alors que d'autres artistes préféreront représenter les choses différemment. En peinture, tout est permis.
    • Mélangez d'abord de petites quantités de peinture et testez la couleur obtenue sur un fond blanc, afin de vous rendre bien compte de la nuance du mélange, plutôt que de vider d'emblée des tubes entiers de peinture. Essayez de prévoir la quantité de peinture dont vous aurez besoin pour réaliser votre tableau afin de ne pas faire trop de gâchis.
    • Adoucissez vos couleurs vives avec une pointe de blanc ou ajoutez-y du noir pour obtenir une nuance différente. Le mélange de deux couleurs diamétralement opposées sur le cercle chromatique vous permettra d'obtenir un ton différent et un éventail de possibilités sans limites.
    • Jouer sur les contrastes vous aidera à conférer un réel dynamisme à votre tableau. Étudiez bien les couleurs et jouez avec tous les tons, teintes et nuances possibles.
  4. Apprenez à vous servir d'un pinceau. Habituez-vous à manier, nettoyer et prendre soin de vos pinceaux avant même de commencer à peindre. Avant de vous retrouver jusqu'aux yeux dans la peinture, votre tableau à moitié fini, exercez-vous à utiliser la bonne quantité de peinture avec le pinceau et à tracer des lignes fluides et régulières avec. Ne vous souciez pas de peindre quelque chose de précis, donnez juste quelques coups de pinceau dès que vous commencez à mélanger vos couleurs ou que vous diluez votre peinture.
    • Procédez par petites touches, courtes et légères, alternées avec de longues touches plus appuyées. N'appliquez que le minimum de peinture nécessaire à l'aide de votre pinceau afin d'arriver à la teinte désirée. Inutile de saturer votre toile avec de la peinture. N'hésitez pas à utiliser plusieurs types de pinceaux et différentes techniques pour obtenir une variété d'effets et de textures.
  5. Commencez par le fond. Il est généralement conseillé de commencer par peindre le fond ou arrière-plan, pour progresser vers l'avant-plan et votre sujet principal. Au fur et à mesure de votre progression, votre peinture va devenir de plus en plus détaillée : c'est en effet en superposant les couches, de la couche du dessous, soit l'arrière-plan, à la couche supérieure, c'est-à-dire l'objet le plus proche de vous, que vous obtiendrez un tableau tout en profondeur et en détail et non en procédant à l'inverse. Si vous commencez par peindre le détail des pétales, votre peinture perdra de sa profondeur et paraîtra quelque peu déséquilibrée. N'hésitez pas à expérimenter diverses techniques pour trouver celle qui vous correspond le mieux.
    • Bob Ross, présentateur d'une émission de télévision américaine adoré du grand public, mais également peintre renommé, commençait toujours ses toiles en peignant le fond de son tableau, sans avoir d'idée précise sur ce qu'il allait ensuite représenter. Il utilisait souvent une large palette de couleurs complémentaires pour réaliser un magnifique coucher de soleil pour le fond, en utilisant la technique du brossage à sec ; puis il ajoutait au gré de son humeur et de son imagination divers éléments de plus en plus détaillés pour parfaire son paysage. C'est une façon géniale de commencer à peindre.

Peindre votre tableau

  1. Lancez-vous dans la peinture de votre tableau sans vous soucier d'un éventuel « accident ». Commencez doucement, sans vous presser, en n'utilisant que peu de peinture pour créer des formes sur votre toile. Si vous n'avez pas de sujet précis en tête, laissez libre cours à votre imagination et laissez votre pinceau créer de nouvelles formes puis travaillez-les. Si vous avez déjà une esquisse, vous pourrez, une fois que vous aurez fini votre fond, commencer à superposer couleurs et formes pour donner de la perspective et de la profondeur à votre tableau.
    • Dès que vous commencez à peindre, il vous faudra travailler avec attention la perspective de votre tableau pour lui conférer un certain dynamisme ainsi que du relief.
    • Respectez cette perspective en espaçant les éléments de votre tableau de manière adéquate. Si tous ces éléments sont équidistants les uns des autres, votre tableau perdra toute sa profondeur et son dynamisme. Les éléments à l'arrière-plan doivent être proportionnellement plus petits que des éléments plus proches.
    • Certains peintres préfèrent examiner leur tableau à l'envers. Votre cerveau vous transmet en effet une image symbolique de ce que vous êtes en train de peindre : vous savez à quoi ressemble une pomme et aurez tendance à peindre cette représentation de la pomme que vous transmet votre cerveau plutôt que la pomme qui est en face de vous. Examiner votre tableau sous une autre perspective peut vous permettre de voir les formes peintes sur la toile plutôt que leur représentation cérébrale.
  2. Ajoutez de la couleur, du plus clair vers le plus foncé. Identifier la source de lumière et les ombres créées afin de peaufiner votre tableau et d'utiliser les bonnes nuances. Ajoutez les touches de couleurs claires d'abord puis ajoutez petit à petit les tons plus sombres. Il est beaucoup plus facile de recouvrir une sous-couche claire avec une couche sombre que l'inverse. N'allez pas trop vite, prenez plutôt votre temps. Mélangez de petites quantités de peinture au fur et à mesure et procédez par petites touches, lentement et judicieusement .
  3. Utilisez votre pinceau pour un aspect texturé. Expérimentez en variant la quantité de peinture sur votre pinceau et en utilisant différentes techniques. De petites touches courtes vont créer un aspect évoquant de la fourrure, alors que des touches plus longues et plus appuyées rendront un aspect lisse et plat. Une très petite quantité de peinture va donner une sorte de patine à votre tableau alors qu'une couche épaisse offrira une certaine densité.
    • Si vous pensez avoir ruiné votre tableau en utilisant trop de peinture à un endroit, ne paniquez pas. Accueillez plutôt ce genre d'incident favorablement et intégrez-le au tableau. Ne perdez pas trop de temps à essayer de « rattraper » cette erreur, mais laissez-la plutôt tranquille : continuez votre peinture et revenez-y une fois votre tableau fini afin de voir quel impact cet élément peut avoir sur la composition de votre tableau.
  4. Travaillez à votre tableau un élément après l'autre. Il vaut souvent mieux se concentrer sur une seule partie de votre toile à la fois et l'achever avant de passer à un autre élément du tableau. Cela dit, faites ce qui vous convient le mieux. Certains peintres préfèrent travailler sur plusieurs éléments à la fois et sur l'ensemble de leur toile selon ce qu'ils ont décidé de peindre. Cela dépend entièrement de vous. Mais il est généralement plus facile d'achever une partie du tableau avant de passer à la suivante.
    • Il est important de prendre du recul de temps à autre afin d'avoir une vue d'ensemble de votre peinture. Il est alors intéressant de voir comment chaque région du tableau, peinte à un moment défini, va influencer votre tableau et sa composition.
  5. Donnez de la vie à votre tableau. Même si vous décidez de peindre une nature morte, il faut que l'ensemble de votre peinture attire le regard et pas seulement votre sujet central. De la composition à la technique en passant par les couleurs, tout doit être structuré et varié. Avec du temps et de la pratique, vous y parviendrez.
    • Si vous pensez que votre tableau manque de profondeur, étudiez les fondamentaux de la théorie des couleurs afin de comprendre comment les utiliser au mieux.
  6. Ne vous découragez pas. Peindre un tableau n'est pas chose facile ! Ne vous énervez pas dès le début. Maintenant que vous avez préparé tout votre matériel et votre atelier, exercez-vous et développez votre talent d'artiste en expérimentant différentes techniques et en choisissant des modèles divers et variés. Pensez à changer de style de tableau de temps à autre, mais surtout continuez à développer votre créativité et persévérez.

Choisir ses sujets

  1. Peignez un paysage. Les paysages sont en effet le meilleur moyen de révéler vos talents d'artiste tout en exprimant votre amour de la nature. Les paysages nécessitent de la perspective et de la profondeur et il vous faudra développer un véritable œil d'artiste afin de trouver le meilleur angle possible, ainsi que la technique et le talent nécessaires pour retranscrire sa beauté sur une toile. C'est un art véritable auquel certains artistes ont dévoué toute leur vie.
    • Vous n'avez pas besoin de vivre au pied d'une montagne ou au beau milieu du désert pour peindre des paysages époustouflants. Installez-vous dans votre jardin et trouvez le meilleur angle et une perspective intéressante pour peindre votre abri de jardin ou le pré d'à côté.
    • Bien que la représentation artistique de la nature existe depuis l'époque minoenne de l'histoire de l'art, les paysages ont acquis un statut et une reconnaissance jusque-là inégalés avec l'ascension du transcendantalisme et du naturalisme au cours du XIXe siècle. Aujourd'hui, il est courant de représenter l'influence humaine dans un paysage à travers la présence de routes, de panneaux publicitaires ou encore de voitures.
  2. Faites un portrait. Trouvez un modèle humain ou animal, veillez à ce qu'il soit bien exposé à la lumière et placez-le devant un fond sobre afin de bien cerner votre modèle vivant. Il vous faudra une certaine technique avant de saisir votre sujet en détails mais vous pouvez également choisir une approche plus impressionniste et simplement essayer de capturer son essence plutôt que de tenter de reproduire son portrait à la perfection.
    • En général, le secret de l'art du portrait se trouve dans le détail : les plus grands artistes peintres de la Renaissance furent initialement formés à la gravure et à l'orfèvrerie afin de parfaire l'art du détail. Il n'existe pas de règle pour peindre un portrait.
    • Étudiez le dessin d'après nature afin d'apprendre à reproduire le corps, les proportions et les mouvements de l'être humain. Vous pouvez également travailler d'après photographie afin d'éviter à votre modèle de rester immobile pendant plusieurs heures d'affilée. Ou alors faites ça à l'ancienne, en installant confortablement votre modèle avec un verre de vin et de la musique classique afin qu'il soit confortable et détendu.
    • L'autoportrait est également un style de peinture assez prisé et dynamique. Placez-vous en face d'un miroir et peignez ce que vous y voyez. Réveillez le Rembrandt qui sommeille en vous.
  3. Peignez une nature morte. Arrangez un ensemble d'objets sur une table de manière à ce qu'ils soient bien exposés à la lumière afin de les étudier et de les reproduire ensuite en peinture. Fleurs, fruits, légumes, jouets et autres objets de la vie courante constituent des sujets parfaits pour une nature morte. Arrangez-les de manière esthétique sur une table, en veillant à ce que la lumière soit assez forte pour projeter des ombres et donner de la profondeur à l'arrangement, puis commencez à peindre.
    • Les natures mortes classiques répondent à certaines traditions et thèmes symboliques, une simple composition sur une table représentant en fait un tableau au message métaphorique complexe. Ces tableaux sont appelés vanitas, signifiant vanité en latin. L'ensemble de fleurs, de fruits et de légumes, éléments naturels périssables et éphémères, sont souvent symboles de mortalité ; durant l'âge d'or des natures mortes en revanche, la représentation sur toile de richesses servait à symboliser l'opulence. Dans certaines parties du monde, le produit des vendanges savamment arrangé avait pour but de célébrer le travail et l'agriculture.
  4. Peignez en musique. Outrepassez les règles. Sortez des chemins battus. Osez expérimenter dans l'abstrait et l'expressionnisme. Écoutez du jazz hard bop et peignez ce que vous entendez en mélangeant vos couleurs au fur et à mesure et en traduisant les sons que vous percevez en peinture. Osez mettre en images et en couleurs l'abstrait sous toutes ses formes.
    • Quels que soient votre matériel et votre sujet, ne vous sentez en aucun cas obligé(e) de reproduire à l'identique votre modèle. Vous avez envie de faire la caricature de votre modèle ou de le transformer en personnage de BD ? N'hésitez pas une seule seconde.

Conseils

  • Installez-vous pour peindre dans un endroit où vous ne risquez pas d'abimer quoi que ce soit !

Éléments nécessaires

  • Une palette
  • De l'eau
  • De la peinture
  • Un support
  • Des pinceaux
  • De l'essuie-tout
Information
Les membres de Guests ne peuvent laisser de commentaires.