Comment devenir un explorateur

Nous avons tous un explorateur qui sommeille en nous. Que vous partiez à la découverte de votre voisinage ou que vous en fassiez votre métier, WikiHow vous donne les clés pour être un explorateur hors pair. De la préparation de votre sac à dos à la levée de fonds pour votre prochain projet, le monde s'ouvre à vous ! Il est temps de partir à l'aventure !

Explorer en amateur

  1. Trouvez une zone à explorer. Contrairement aux apparences, même les endroits qui vous paraissent anodins peuvent devenir de véritables zones de découvertes : une porte cachée dans votre maison, les bois voisins, un sentier, votre voisinage...
    • Vous vous sentez l'âme d'un aventurier ? Vous voulez découvrir les secrets de la Terre ? Vous vivez à proximité d'une montagne, d'une jungle ou d'une forêt ? Dans la mesure du possible, partez à la découverte d'un territoire inexploré, mais préparez-vous aux obstacles que vous rencontrerez sur le terrain !
  2. Préparez votre sac à dos. Pensez à emporter des bouteilles d'eau, de la nourriture, un stylo et un carnet, une lampe torche, une boussole et tout ce dont vous pourriez avoir besoin, en fonction du lieu d'exploration choisi. Vous trouverez une liste plus complète dans la catégorie des « Éléments nécessaires ».
    • Chaque voyage nécessite un équipement approprié. Par exemple, si vous partez camper le temps d'un week-end, vous aurez besoin, évidemment, d'un équipement de camping, d'une tente et de vivres en quantité suffisante. Si vous n'envisagez qu'une après-midi d'exploration, vous pourrez voyager plus léger.
    • Veillez à porter votre sac à dos en toute sécurité, pour vous épargner une blessure évitable ! Votre sac ne doit pas être trop lourd, afin de ne pas vous ralentir dans votre progression.
  3. Ne partez pas seul. Partir avec un ami vous donnera un sentiment de sécurité. De plus, votre exploration n'en sera que plus efficace, puisqu'à deux, vous ferez plus d'observations. De manière plus pragmatique, vous pourriez avoir besoin d'aide pour grimper aux arbres, trouver un point d'observation ou juste prendre des notes.
    • Partez avec quelqu'un qui a soif d'aventure autant que vous ! Une personne sujette au vertige, effrayée par les insectes ou qui déteste se salir ne fera que vous ralentir !
    • Partez en groupe restreint, de trois ou quatre personnes maximum. En effet, au-delà de quatre personnes, il est difficile de maintenir la cohésion du groupe, ce qui est susceptible de gâcher votre voyage.
  4. Portez des vêtements appropriés à la zone que vous voulez explorer. Si vous comptez traverser la forêt derrière chez vous, l'idéal est de chausser une bonne paire de baskets et de vous vêtir d'un pantalon épais pour vous protéger de la poussière, des broussailles et des ronces. Si vous préférez explorer une plage, prenez des chaussures adaptées au sable et n'oubliez pas la crème solaire !
    • Assurez-vous que votre ami soit bien équipé aussi ! Dans le cas contraire, il risque de vous blâmer pour tout ce qui pourrait lui arriver.
  5. Si nécessaire, munissez-vous d'un plan de la zone à explorer. La pire chose qu'il pourrait vous arriver serait de vous perdre et d'être en danger. Par ailleurs, le plan sera un repère utile pour marquer votre chemin et vous rappeler de ce que vous avez vu et à quel endroit. Vous pourrez ainsi recréer vos souvenirs et l'expérience que vous aurez vécue.
    • S'il n'existe pas de plan de la zone, dessinez votre propres tracés ! En plus d'être amusant, cela vous donnera le sentiment d'être un véritable explorateur ! Vous pouvez créer votre propre plan en ajoutant des détails ou en corrigeant un plan déjà existant.
  6. Étudiez votre environnement. Apprenez à reconnaître ce qui vous sera utile ou non dans la nature. Familiarisez-vous avec l'astronomie (pour vous repérer grâce aux constellations), la botanique, la météorologie...et surtout, sachez toujours identifier les points cardinaux. Supposez que vous partiez à l'étranger, vous serez beaucoup plus à l'aise si vous faites des recherches préalables !
    • Une exploration peut être dangereuse. Il est donc important de reconnaître les substances dangereuses (sumac vénéneux, par exemple) ou les signes peu rassurants (des traces du passage d'un ours...). Si nécessaire, vous devez pouvoir rebrousser chemin ou changer de direction. Plus vous accumulerez de connaissances, plus vous serez efficace.
  7. Construisez votre camp. Plus vous passez du temps à explorer, plus votre aventure sera amusante. Si vous pouvez y passer une nuit, ce serait idéal ! Dans la mesure du possible, trouvez un endroit adapté pour installer votre « quartier général ». Montez votre tente sur un sol convenable et dur, en vous assurant d'être hors de portée d'un animal. Votre « quartier général » peut même devenir votre base pour :
    • Observer les animaux
    • Identifier les plantes, les animaux et les insectes
    • Étudier les roches et le terrain
    • Fouiller à la recherches de fossiles ou d'anciennes reliques

Devenir un explorateur professionnel

  1. Lisez, étudiez et partagez avec d'autres passionnés. Pour être un explorateur professionnel, il ne suffit pas de le vouloir. Vous devez vous informer sur tout ce qui peut vous permettre de le devenir. Pour acquérir autant de connaissances que possible sur les trésors de notre planète, instruisez-vous. Lisez des ouvrages de géographie, d'ethnographie, de sociologie, mais aussi des récits d'aventures... Discutez et partagez vos expériences avec d'autres voyageurs, qui vous feront bénéficier de leurs propres découvertes. Plus votre futur voyage sera précis, meilleure sera votre préparation.
    • Paradoxalement, un explorateur professionnel ne fait pas qu'explorer ! Il cherche à enrichir sa connaissance, mais aussi celle de tous, par de nouvelles découvertes. Vous devez vous projeter au-delà de votre propre exploration : présenter publiquement votre recherche, écrire un livre... À cet égard, faire des recherches vous permettra de mieux définir votre projet.
  2. Montez votre projet. Toute cette connaissance nouvelle n'est pas inutile. Maintenant que vous avez une idée de ce qui existe dans le monde, vous pouvez choisir votre zone d'exploration : les lacs de Sibérie, les cabanes des Namas en Afrique du Sud... Une fois votre destination choisie, pensez à ce que vous pourrez tirer de vos découvertes. Une nouvelle méthode d'irrigation pour une tribu africaine ? Un roman sur la vie en Arctique ?
    • Plus votre projet sera original, plus il vous sera facile de le commencer. Une fois votre exploration terminée, vous aurez encore ce projet à réaliser. De plus, ce sera une nouvelle occasion de revivre vos aventures !
  3. Présenter votre projet à vos éventuels futurs sponsors. En effet, une exploration engendre des frais. Ceux-ci ne feront qu'augmenter au fur et à mesure de l'élaboration de votre projet, notamment si vous prévoyez un voyage long et périlleux. Il vous sera donc nécessaire de trouver des sponsors, des partenaires médiatiques et des donateurs pour soutenir et donner de la crédibilité à votre projet. À votre retour, vous voudrez sûrement partager votre travail !
    • Kickstarter est un site internet précurseur dans le domaine du financement participatif. Il permet aux personnes désireuses, comme vous, de créer un projet nécessitant des fonds, de rencontrer des donateurs généreux qui croient en elles. Un fois votre projet achevé, ne les oubliez pas !
    • Il faut vendre votre projet, comme s'il était vital pour vous. Votre enthousiasme doit être communicatif et vous devez être capable de partager votre passion. Présentez votre point de vue de manière claire, et précisez en quoi il est important et ce qu'il peut apporter. Plus vous croirez vous-même en votre projet, plus vous serez convaincant.
  4. L'exploration exige aussi une préparation physique. La plupart des expéditions constituent un défi, à la fois psychologique et physique. Certains explorateurs s'entraînent même pendant des années avant d'entreprendre leur voyage. La préparation inclut un régime alimentaire strict et un entraînement sportif adapté. Mais vous ne sentirez tous les bienfaits de ces contraintes que pendant votre expédition !
    • Votre entraînement doit être adapté à votre voyage. Si vous prévoyez de faire de l'escalade ou de l'alpinisme, développez la puissance des muscles de vos bras. Si vous comptez traverser la toundra sur plusieurs jours, suivez un entraînement quotidien composé de marche, de jogging et de course. Plus vous serez préparé physiquement, plus vous aurez confiance en vous.
  5. Rejoignez des groupes et des associations d'explorateurs. La construction de votre réputation d'explorateur commence par les relations que vous vous ferez au sein de groupes spécialisés. Citons, par exemple, la Société géographique royale d'Angleterre (ou « Royal Geographical Society »), le Club des explorateurs américain ( ou « Explorers Club »), « Explorers Connect », le club privé « Travelers Club » ou, pour les passionnés d'équitation, la « Long Riders' Guild ». Au-delà d'un soutien financier, ces groupes constituent une source inestimable d'informations et d'autres ressources.
    • Comme avec les sponsors, vous devrez présenter votre projet à ces groupes. Mais, en tant que professionnel, vous serez accueilli à bras ouverts, si votre professionnalisme et votre engagement sont reconnus de tous.
  6. Ne réagissez pas face aux personnes qui ne vous prennent pas au sérieux. En réalité, vous devriez même vous attendre à des réactions d'incrédulité et même de mépris. Allez dire à quelqu'un que vous allez passer les douze prochains mois aux côtés des Pygmées ! Il est probable que l'on vous traite de « fou », mais rassurez-vous : la plupart des explorateurs ont ce petit grain de folie qui les rend si intéressants !
    • Votre voyage risque d'être périlleux. Vous prendrez les chemins les moins fréquentés, ceux que la plupart des gens ont évité. Ne vous laissez pas décourager : le jeu en vaut la chandelle !
  7. Quelles que soient les circonstances, gardez foi en vous. Vous allez créer votre propre voie, au sens propre comme au figuré. Il vous faudra de solides ressources mentales pour lutter contre vos détracteurs, les médias, les moments difficiles (comme passer la nuit sous une tente dans le froid). Vous devez rester convaincu que ce que vous faites a du sens, car cela pourrait être votre seul secours dans certaines situations.
    • Entourez-vous de personnes auprès desquelles vous vous sentez bien. Dans les semaines précédant votre départ, il est conseillé de vous créer une sorte de cocon protecteur, constitué de votre famille et de vos amis. Cela permettra de partir dans un état d'esprit positif et de dissiper vos doutes. Il est normal d'appréhender avant le départ, mais tout cela disparaîtra dès que vous vous mettrez au travail.

Devenir un maître de l'exploration

  1. Apprenez les règles de survie. L'essence même de l'exploration est de découvrir des endroits encore inconnus. Vous vous retrouverez souvent seul dans des situations qui seront nouvelles pour vous. Pour pouvoir les gérer au mieux, votre meilleure chance réside dans l'apprentissage des techniques de survie.
    • Devenez un maître du camouflage. Il faudra vous fondre dans l'environnement que vous explorez pour ne pas effrayer la faune locale. Cela vous permettra de l'étudier sereinement, mais aussi de vous en protéger !
    • Apprenez à faire un feu. Il s'agit de l'une des bases de l'exploration. Quelle que soit la situation, il faudra vous réchauffer et cuisiner. De plus, le feu éloignera les bêtes hostiles. Enfin, un feu pourra vous réconforter et vous donner un sentiment de sécurité.
    • Sachez vous ravitailler en eau. Savoir trouver et se servir des sources d'eau peut être inestimable, et rassurant si la situation devient extrême !
    • Apprenez à construire un abri. Cela vous protégera des animaux, des insectes mais aussi des aléas météorologiques. De plus, avoir votre propre abri vous donnera l'impression d'être chez vous.
    • Vous devez connaître les gestes des premiers secours. Quelle que soit votre blessure, d'une simple coupure à une fracture du poignet, vous êtes votre propre médecin. Il est donc nécessaire d'apprendre les bons gestes (désinfecter une plaie, poser une attelle...) et de reconnaître ce qui peut être utilisé comme un médicament dans votre environnement.
  2. Soyez toujours en alerte. À quelques mètres de chez lui ou à mille lieues en Papouasie Nouvelle-Guinée, un bon explorateur est d'abord un observateur attentif. Si ce n'est pas votre cas, vous risquez de rentrer bredouille. Vous devez donc apprendre à être observateur.
    • Si vous partez en groupe, répartissez-vous correctement afin de pouvoir explorer le terrain dans ses moindres recoins.
  3. Suivez votre instinct. Commencer votre exploration avec un plan peut être utile. Mais ce sont les choses qui vous paraissent les plus insignifiantes qui vous mèneront aux plus grandes aventures ! Alors, n'hésitez pas à vous fier à votre instinct !
    • Mais il ne faut pas partir à l'aveugle. Utilisez votre sens de l'orientation pour ne pas vous perdre. Lorsque vous quittez un chemin, assurez-vous de pouvoir le retrouver. Sinon, préparez en amont votre déviation le plus minutieusement possible.
  4. Prenez des notes sur vos découvertes. Quel intérêt de partir en exploration si, à peine rentré, vos souvenirs sont déjà flous ? Pour les garder en mémoire le plus longtemps possible, mettez-les par écrit ! Par ailleurs, à votre retour, cela vous sera utile pour concrétiser votre projet.
    • Faites aussi des tableaux. Plus pratique et plus concret, un tableau vous permettra de noter vos observations plus rapidement, de les classer, d'en repérer les particularités...
    • Prenez le temps nécessaire à cette tâche d'écriture. Il ne s'agit pas de rester sur votre cahier pendant toute votre exploration, sinon vous risquez de manquer l'essentiel ! En revanche, à la fin de la journée (ou même la nuit), prenez le temps de relire et de retravailler vos notes.
  5. Dépassez l'observation brute. Supposez que vous trouviez une branche tombée à terre, apparemment sans intérêt. Mais en y réfléchissant et en se posant les bonnes questions, vous pourrez aboutir à des conclusions intéressantes : la présence d'un animal, une tempête qui vient de passer, un arbre mourant à proximité... Trouvez vos réponses en rassemblant tous vos indices, même les plus petits.
    • Une fois votre voyage terminé, il faut en tirer les enseignements. Rassemblez toutes les notes que vous avez prises et les indices que vous avez collectés en un gigantesque puzzle, qui soit le plus cohérent possible. Cela vous permettra aussi de mettre en lumière les éléments qui méritent une attention particulière.
  6. Prenez du recul. Parfois, votre enthousiasme débordant et votre impatience peuvent vous empêcher de voir certaines choses. Prenez le temps de poser un regard d'ensemble sur votre travail et de l'observer à nouveau.
    • Utilisez tous vos sens. Analyser un à un vos ressentis : ce que vous sentez (sous les pieds, au contact de vos paumes...), ce que vous voyez, ce que vous entendez, ce que vous pouvez goûter.

Conseils

  • Saisissez toutes les opportunités qui se présentent !
  • Pensez à regarder les prévisions météorologiques pour vous vêtir correctement et prendre les vêtements de rechange dont vous pourriez avoir besoin.
  • Avant de partir à l'aventure, la précaution la plus élémentaire à prendre est de prévenir une personne des détails de votre voyage.

Avertissements

  • Ne partez pas seul. Le fait d'être en groupe a de nombreux avantages, notamment s'il vous arrive une mésaventure. En effet, vous serez aidé par vos coéquipiers, sans oublier le sentiment de sécurité procurée par leur présence.

Éléments nécessaires

  • De l'eau (en quantité)
  • Boussole
  • Montre
  • Cahier de notes
  • Nourriture
  • Vêtements de rechange
  • Parapluie
  • Torche
  • Paire de jumelles
  • Papier et stylo
  • Appareil photo / Caméra
  • Nécessaire pour allumer un feu (boîte d'allumettes, allumettes, silex)
  • Corde
  • Couteau suisse
Information
Les membres de Guests ne peuvent laisser de commentaires.