Comment surmonter le fait d'avoir été rejeté

Quel que soit votre âge, votre passé, votre talent ou votre éclat, vous ne serez jamais trop âgé, trop beau ou trop intelligent pour être rejeté. La seule façon de se garantir une vie sans la moindre forme de rejet est de ne jamais essayer de faire quoi que ce soit et de ne jamais interagir avec qui que ce soit. Cependant, ce n’est tout simplement pas tenable, ni souhaitable, et vous ferez nécessairement l’expérience du rejet à un moment ou à un autre. Le rejet peut vous toucher dans votre vie amoureuse, vos études, votre pratique sportive ou encore votre vie professionnelle. Le fait de vous sentir rejeté ne doit cependant pas vous détruire ! Pour surmonter le rejet, il ne s’agit de faire comme si tout allait bien ou de nier les faits, mais simplement d’apprendre à faire face et de continuer à vivre.

Surmonter la blessure initiale

  1. Comprenez qu’il est normal de souffrir. Se sentir blessé après avoir été rejeté est tout à fait normal pour un être humain. Les réactions sont tout à la fois émotionnelles et physiologiques. Des recherches ont montré que le fait de se sentir rejeté de manière inattendue provoque des symptômes physiques. En effet, la douleur émotionnelle active les mêmes neurones que la douleur physique. Le fait d’être rejeté peut, de fait, vous donner l’impression d’avoir le “coeur brisé,” car cela active le système parasympathique qui régule notamment le rythme cardiaque.
    • Le fait d’être rejeté dans le cadre d’une relation amoureuse, lorsqu’une rupture se passe mal par exemple, peut de fait activer les mêmes réponses cérébrales que celles expérimentées par un toxicomane lors du sevrage.
    • Les personnes souffrant de dépression nerveuse peuvent avoir encore plus de mal à se remettre d’un rejet, d’après certaines études. La dépression inhibant la production d’endorphines, les antalgiques naturellement présents dans l’organisme, les personnes déprimées qui se sentent rejetées ressentent la douleur avec plus de force et pendant plus longtemps que les personnes non déprimées.
  2. Autorisez-vous à ressentir de la douleur. Le fait d’être rejeté provoque une réelle douleur, à la fois physique et émotionnelle. En niant cette douleur ou en la minimisant, si par exemple vous balayez d’un simple « oh, c’est rien » la lettre de refus d’inscription à votre école de prédilection, vous risquez d’aggraver les choses sur le long terme. Il faut reconnaître qu’il est normal de se sentir blessé pour pouvoir passer à autre chose.
    • La société nous encourage souvent à “être fort” et à rester impassible, comme si le fait d’accepter ses émotions et de les exprimer faisaient de vous une personne inférieure. C’est pourtant loin d’être le cas. Les personnes qui répriment leurs émotions plutôt que de les vivre pleinement ont plus de difficulté à résoudre leurs problèmes et plus de risques de provoquer des situations dans lesquelles elles seront amenées à ressentir à nouveau des émotions négatives.
  3. Exprimez ce que vous ressentez. En exprimant vos émotions, vous accepterez le fait que vous êtes en train de vivre quelque chose de difficile. Le rejet peut provoquer un sentiment profond de déception, d’abandon et de perte. Vous ressentirez probablement d’abord une période de deuil due au fait que vous n’avez pas obtenir ce que vous espériez. Ne minimisez pas vos sentiments et ne les étouffez pas.
    • Pleurez si vous en ressentez le besoin. Le fait de pleurer permet de diminuer les sentiments de nervosité, d’anxiété et d’irritabilité ainsi que le stress ressenti par l’organisme. Les vrais hommes (et les vraies femmes) pleurent donc, et ont raison de le faire.
    • Évitez tant que possible de crier, hurler ou de frapper des objets. Des études ont montré que le fait d’exprimer sa colère en s’en prenant à un objet inanimé, tel qu’un oreiller, peut en fait alimenter la colère. Il est plus productif d’écrire ce que l’on ressent, en réfléchissant aux causes de sa colère.
    • Exprimer ses sentiments à travers l’art, la musique ou la poésie peut être un bon exutoire. Évitez toutefois les formes d’expression excessivement tristes ou colériques, car elles ne feraient qu’aggraver la situation.
  4. Examinez vos sentiments. Cela vous aidera beaucoup de comprendre pourquoi vous vous sentez aussi bouleversé après un rejet. Êtes-vous déçu que quelqu’un d’autre ait été sélectionné à votre place dans l’équipe ? Êtes-vous triste que la personne qui vous plait ne s’intéresse pas à vous ? Avez-vous l’impression d’être un bon à rien parce que vous n’avez pas été embauché à un poste que vous convoitiez ? Réfléchir à ce que vous ressentez vous aidera à mieux réagir.
    • Profitez de cette occasion pour réfléchir à ce qui a pu provoquer le rejet dont vous avez été victime. Il ne s’agit pas de vous démolir, simplement de réfléchir de manière rationnelle à ce que vous pourriez essayer de faire différemment la prochaine fois. Quelles que soient les raisons que vous identifiez, vous obtiendrez une base de travail plutôt que de simplement rester sur votre sensation d’échec. Vous découvrirez peut-être qu’il est meilleur pour vous de ne pas passer trop de temps avec des personnes narcissiques, de vous entraîner davantage ou de rendre vos devoirs à temps.
  5. Tenez-vous-en aux faits. Le fait d’être rejeté peut provoquer une baisse brutale de l’estime de soi, surtout si le rejet prend une forme très personnelle, comme dans le cas d’une rupture amoureuse. Essayez cependant de regarder les choses de la manière la plus neutre possible, lorsque vous examinerez vos pensées et vos sentiments.
    • Par exemple, plutôt que de vous dire « Cette fille qui me plaît a refusé de sortir avec moi parce que je suis gros et moche », tenez-vous-en à ce que vous savez réellement : « Cette fille qui me plaît a refusé de sortir avec moi ». Cela ne change pas le fait que vous avez été rejeté et que c’est douloureux, mais dans cette deuxième version vous évitez de vous critiquer et de vous blâmer, ce qui n’est jamais une chose à faire.
    • Le rejet fait temporairement baisser votre QI. Si vous avez du mal à réfléchir clairement à la situation, ne vous blâmez pas. Vous en êtes effectivement momentanément incapable.
  6. Évitez de vous en prendre aux autres. Le fait d’être rejeté est douloureux et peut de ce fait pousser certaines personnes à s’en prendre aux autres. Il s’agit parfois d’une façon de reprendre le contrôle ou de réclamer l’attention de son entourage. Quoi qu’il en soit, cette réaction peut accentuer le rejet ou l’isolement dont vous souffrez déjà. Alors, même si vous trouvez tentant de vous défouler sur les autres lorsque vous vous sentez rejeté, évitez de le faire.
  7. Prenez de l’ibuprofène ou du paracétamol. Même si cela peut sembler surprenant, il semble que la douleur émotionnelle suit le même parcours nerveux que la douleur physique. La prise d’antalgiques courants, vendus sans ordonnance, peut donc faire diminuer la douleur émotionnelle ressentie après un rejet.
    • N’utilisez que des médicaments disponibles sans prescription médicale, et dans la limite des doses recommandées. Le but est de réduire la douleur, pas de commencer une addiction ou de vous détruire le foie.
  8. Restez en bonne santé. Mangez de manière équilibrée et faites de l’exercice. N’essayez pas de « soigner » votre mal-être avec de l’alcool ou des substances dangereuses. Faire de l’exercice permet à l’organisme de produire des antalgiques naturels. Dèsq ue vous vous sentez sur le point de craquer, allez vous promener, faire un tour en vélo, nager ou pratiquer n’importe quelle activité physique que vous appréciez.
    • Si le rejet dont vous avez été victime vous met en colère, essayez de canaliser vos émotions à l’aide d’un sport intense comme la course à pied, le kick-boxing, le taekwondo ou le karaté.
  9. Passez du temps avec vos amis. L’un des effets secondaires néfastes du rejet est provoquer un sentiment d’isolement. Passez du temps avec des personnes qui vous donnent le sentiment d’être aimé et soutenu. Des études ont montré que le fait de s’amuser et d’entretenir des relations saines avec vos proches permet de renforcer le système immunitaire. En étant entouré de membres de votre famille et d’amis, vous pourrez surmonter votre douleur d’avoir été rejeté.
  10. Amusez-vous. Changez-vous les idées et impliquez-vous dans des activités qui vous apportent du plaisir. Regardez des films drôles, regardez des sketchs à la télé ou allez voir un spectacle comique. Même si le fait de rire ne va pas vous faire oublier tous vos soucis, cela vous permettre de vous sentir moins en colère et renforcera vos émotions positives.
    • Le rire est vraiment important pour se remettre d’une expérience de rejet, car cela provoque la production d’endorphines et permet donc de se sentir plus positif et mieux dans sa peau. Le rire peut même augmenter la résistance à la douleur physique !
  11. Confiez-vous à une personne de confiance. Il peut s’agir d’un ami, d’un frère ou d’une sœur, d’un parent ou d’un thérapeute. Racontez-lui ce que vous avez vécu et la façon dont vous vous sentez. Elle vous parlera peut-être à son tour de ses propres expériences du même genre et de la façon dont elle a surmonté cette épreuve. Cela vous aidera peut-être.

Surmonter le rejet

  1. Pratiquez l’autocompassion. Le rejet peut endommager votre estime de vous, ce qui peut à son tour vous conduire à vous blâmer de manière disproportionnée ou à croire que vous ne parviendrez jamais au succès ou au bonheur. En pratiquant l’autocompassion, vous apprendrez à accepter vos propres erreurs comme faisant partie de la vie plutôt que de les ressasser indéfiniment. Les trois éléments de base de l’autocompassion sont :
    • la bonté envers soi-même. Cela signifie vous comporter envers vous-même avec autant de bonté et de compréhension qu’envers un proche. Il ne s’agit d’excuser toutes vos erreurs ou d’ignorer les problèmes, simplement de reconnaître que vous n’êtes pas parfait. En vous aimant vous-même, vous serez plus à même d’aimer les autres.
    • la reconnaissance de votre humanité. En reconnaissant le fait que vous êtes simplement humain, il est plus facile d’accepter les expériences négatives telles que le rejet, qui sont le lot commun de l’humanité. Vous comprendrez ainsi que ce n’est pas forcément vous le problème. En comprenant que le rejet est expérimenté par tout un chacun, vous arriverez mieux à vous en remettre.
    • la pleine conscience. Pratiquer la pleine conscience signifie reconnaître et accepter toutes les situations sans émettre de jugement à leur encontre. La pratique de la pleine conscience, par le biais de la méditation notamment, permet de traiter ses émotions négatives sans s’attarder dessus.
  2. Évitez de prendre ce rejet de manière personnellle. Il est très facile de voir dans le rejet la confirmation de vos pires peurs à propos de vous-même : que vous n’êtes pas doué pour ceci ou cela, que vous ne méritez pas d’être aimé, que vous n’y arriverez jamais etc. En apprenant à ne pas prendre le rejet personnellement, il sera plus facile d’en tirer un enseignement positif et de vous sentir moins atteint sur le plan émotionnel.
    • Ne faites pas de catastrophisme. Le catastrophisme consiste à exagérer une erreur ou un échec tout en occultant les côtés positifs. Si vous avez été rejeté lors d’un entretien d’embauche, cela ne signifie pas du tout que vous ne trouverez jamais de travail et que vous finirez par habiter dans un carton sous un pont. Si lors d’un entretien ou d’un examen vous recevez des commentaires négatifs, vous avez toujours la possibilité d’en tirer des leçons et de vous améliorer. En faisant du moindre échec une catastrophe, vous vous privez de la possibilité d’apprendre et de sortir grandi de vos expériences négatives, y compris des expériences très négatives comme le fait d’être rejeté.
  3. Faites la liste de vos qualités. Le rejet est en général un coup violent que l’on reçoit et il est facile de laisser la petite voix négative prendre toute la place dans votre tête si vous n’y prenez pas garde. Pour contrebalancer votre tendance à ne vois que ce qui cloche chez vous, soyez proactif et écrivez la liste de toutes vos qualités, grandes ou petites. Des études ont montré que le fait de se rappeler consciemment que vous êtes digne d’amour et d’estime peut non seulement vous aider à vous remettre plus rapidement d’un rejet, mais aussi vous aider à mieux réagir aux situations de rejet que vous pourriez connaître dans le futur.
  4. Considérez le rejet comme ce qu’il est vraiment. Il s’agit d’un changement, souvent abrupt et indésirable, qui survient au sujet de quelque chose que vous espériez. En réalité, il s’agit aussi d’une opportunité de vous réorienter vers quelque chose de plus productif et qui vous convienne mieux. Même si le rejet est douloureux sur le moment, il peut vous apprendre à développer vos points forts et à concentrer votre énergie sur quelque chose de plus productif.
    • Par exemple, si vous venez de vivre une rupture amoureuse, votre ancien partenaire vient simplement de rendre évident le fait que votre couple ne pouvait pas fonctionner sur le long terme. Même si ce rejet est cinglant, mieux vaut reconnaître que cette situation était vouée à l’échec maintenant plutôt que de vous investir davantage avec quelqu’un pour vous rendre compte plus tard que vous ne serez jamais compatibles.
  5. Laissez le temps faire son oeuvre. Si ce cliché existe, ce n’est pas pour rien. Le temps qui passe permet de guérir bien des choses en nous permettant de prendre de la distance. Cela peut vous permettre de grandir en tant qu’individu, ce qui vous permettra de jeter un regard différent sur les choses. Les choses sont très difficiles lorsque la douleur est encore fraîche, mais avec le temps vous vous rendrez compte que ce que vous avez perdu n’en valait pas la peine.
  6. Apprenez quelque chose de nouveau. Apprendre à faire quelque chose que vous avez toujours souhaité faire vous donnera un sentiment de réussite, ce qui vous permettra de réparer votre estime de vous. En apprenant quelque chose de plaisant comme une nouvelle langue, la cuisine ou la guitare, vous aurez aussi meilleur moral.
    • Vous pouvant éventuellement suivre des cours de formation à l’affirmation de soi. Parfois, certaines personnes sont rejetées parce qu’elles ne sont pas capables de communiquer clairement quels sont leurs besoins ou leurs désirs. En apprenant à affirmer davantage vos besoins et vos désirs, vous diminuerez vos chances d’être rejeté.
    • Parfois il est possible de ressentir des doutes lorsque l’on fait quelque chose de nouveau. Allez-y progressivement, de façon à ne pas vous sentir dépassé. Si vous avez décidé de remanier certaines parties de votre vie, il est normal que de temps à autre vous vous sentiez démuni face à l’inconnu. Essayez cependant de mettre ce sentiment de côté et réalisez que c’est en fait positif d’avoir un regard vierge sur les choses. Vous serez ainsi beaucoup plus réceptif à de nouvelles façons de voir les choses.
  7. Récompensez-vous. Le « shopping thérapeutique » peut réellement avoir un effet positif. Certaines études ont montré par exemple que lorsque l’on fait les magasins, on peut parfois projeter la façon dont un nouvel objet pourra s’intégrer à sa nouvelle vie. Acheter un nouveau vêtement qui vous va bien ou vous faire faire une nouvelle coupe de cheveux plus flatteuse peut améliorer votre confiance en vous.
    • N’utilisez pas le shopping pour panser vos plaies, vous ne feriez que masquer le vrai problème. Veillez aussi à ne pas dépenser trop ou vous risqueriez simplement d’aggraver votre niveau de stress. Malgré tout, cela peut vous remonter le moral de vous gâter un peu, surtout si cela peut vous permettre de vous remettre sur de bons rails.

Rester fort

  1. Gardez à l’esprit que l’on ne peut pas être compatible avec tout le monde. Si le rejet dont vous avez souffert était personnel, comme lors d’une rupture ou des sélections pour votre équipe de sport, il est facile de croire que cela fait de vous une personne inférieure. Cependant, si vous êtes bien dans votre peau et que vous gardez à l’esprit que vous ne pouvez tout simplement pas vous entendre avec tout le monde, il sera plus facile de vous remettre de ce rejet de passer rapidement à autre chose. Souvenez-vous : plus vous vous aimerez vous-même, moins l’avis des autres aura d’importance à vos yeux.
  2. Entraînez-vous à être rejeté dans des situations ayant peu d’enjeu. Mettez-vous dans des situations dans lesquelles il est possible que vous expérimentiez un rejet sans que cela ait de grandes conséquences négatives ou personnelles. De cette façon, vous apprendrez que le rejet n’a rien à voir avec vous personnellement.
    • Vous pouvez par exemple demander quelque chose qu’il y a de fortes chances qu’on vous refuse, mais à laquelle vous ne tenez pas vraiment, pour vous entraîner à mieux réagir en cas de rejet.
  3. Continuez à prendre des risques. Les personnes qui ont été rejetées ont tendance à se mettre à l’abri des risques en arrêtant d’essayer de faire de nouvelles choses ou de rencontrer de nouvelles personnes. Votre peur d’être rejeté ne doit pas prendre le pas sur votre attitude positive et pleine d’espoir, même en cas de rejet réel.
    • Par exemple, lorsqu’au cours d’une conversation avec un ami on se sent rejeté, il est parfois tentant de couper court à la conversation. Si cela permet un soulagement momentané de ses sentiments douloureux, cela vous isole également d votre entourage et peut finir par aggraver le rejet dont vous êtes victime.
    • Souvenez-vous que vous êtes, de fait, rejeté dans 100% des choses que vous ne tentez pas de faire.
  4. Attendez-vous au succès tout en sachant que vous pouvez échouer. Il s’agit d’un équilibre très difficile à trouver, mais c’est une chose importante pour garder une attitude saine même après avoir été rejeté. Des études ont montré que le fait de croire que l’on va réussir ou au contraire que l’on va échouer influence l’effort que l’on met en oeuvre pour réaliser ce but. Si vous pensez que vous allez réussir, vous ferez plus d’efforts dans le bon sens.
    • Gardez cependant à l’esprit que votre perception de votre propre réussite ne conditionne pas votre réussite réelle, simplement votre attitude pour y parvenir. Il reste possible et parfois probable de connaître des échecs, malgré son talent et son travail.
    • En comprenant que vous ne pouvez contrôler que vos propres actions, et pas leur issue, vous apprendrez à ne pas prendre d’éventuels rejets de manière aussi personnelle. Gardez à l’esprit que l’échec est toujours possible, mais que quelle que soit l’issue il faut toujours faire de votre mieux.
  5. Apprenez à pardonner. Lorsque vous ressentez de la douleur ou une déception suite à un rejet, pardonner à la personne qui vous a rejeté est la dernière chose que vous avez envie de faire. Cependant, en essayant de vous mettre à la place de la personne qui vous a rejeté et de comprendre pourquoi elle l’a fait, il sera plus facile de gérer vos propres émotions. En cherchant à comprendre pourquoi quelqu’un vous a rejeté, vous comprendrez certainement que cela n’a rien à voir avec vous.

Conseils

  • Gardez à l’esprit cette citation du basketteur légendaire Michael Jordan : “J’ai raté plus de 9000 paniers tout au long de ma carrière. J’ai perdu presque 300 matchs. À 26 reprises j’ai raté le but décisif de la victoire qu’on m’avait confié. J’ai échoué encore et encore, et c’est ce qui me permet de réussir.”
  • Toutes les formes de rejet ne se valent pas. Si vous avez par exemple l’impression que vous n’avez pas été embauché en raison d’une discrimination, il existe des recours légaux pour faire respecter vos droits.
  • Des recherches ont montré que le fait d’avoir une attitude positive et de s’attendre à être accepté permet de l’être plus facilement. Cela ne veut pas dire qu’une attitude positive permet d’éviter toute forme de rejet, mais cela montre que l’attitude joue tout de même un rôle.

Avertissements

  • Ne vous laissez pas aller à la colère ou à l’agressivité, quand bien même vous vous sentez blessé. Même si le fait de vous en prendre aux autres peut vous donner un sentiment de répit momentané, cela n’aboutira finalement qu’à vous faire du tort, à vous aussi bien qu’à l’autre.
  • Analysez vos sentiments mais ne vous y attardez pas. En ressassant des idées négatives, vous risquez d’avoir plus de mal à passer à autre chose.
Information
Les membres de Guests ne peuvent laisser de commentaires.