Comment écrire un roman intéressant

Vous avez une idée de base pour une intrigue, mais vous ne savez pas quoi faire avec ? Des tas d'articles vous diront comment écrire quand vous avez une histoire en tête ou comment déployer votre intrigue une fois que vous en avez les grandes lignes. Mais que faire si vous n'avez qu'une vague idée de la chose ? Cet article vous aidera à monter votre intrigue ou roman du début à la fin, que ce soit un ouvrage pour la jeunesse ou une saga en sept volumes.

Étapes

  1. Ayez une idée. C'est formidable si vous avez une lueur d'histoire quelque par. Si ce n'est pas le cas, réfléchissez-y ou prêtez-vous à tous ces exercices de créativité qui abondent en ligne. Vous n'avez pas besoin de trouver dès à présent toute une histoire – mais vous devriez au moins en avoir une idée, même nébuleuse. Vous pouvez commencer votre intrigue par n'importe quoi : une expression, un visage, un personnage ou une situation, aussi longtemps que cela vous plait et vous inspire.
  2. Faites une intrigue de votre idée en n'oubliant pas d'y ajouter un rebondissement, même infime. C'est la structure sur laquelle repose toute l'intrigue. Cette étape vous sera sans doute familière si vous connaissez déjà la méthode boule de neige ou d'autres moyens de développer une idée. Ainsi donc, comment ferez-vous pour transformer en sujet d'intrigue la simple idée d'une jeune fille aux yeux noirs ? Sachez d'abord qu'une intrigue tourne autour de deux choses : des personnages et un conflit. Il existe évidemment d'autres éléments dans l'histoire, comme le sujet et le décor, un évènement précis et autres, mais le cœur de toute histoire réside d'abord dans ses personnages et leur problème. Prenons par exemple notre jeune fille aux yeux noirs. Là, nous nous posons des questions avec pour objectif de créer un personnage qui a un problème. Qui est elle ? Que veut-elle ? Qu'est-ce qui s'oppose à ce qu'elle désire ? Quand vous avez un personnage avec un problème à résoudre, vous avez aussi une intrigue à écrire. Notez votre idée.
  3. Faites de votre idée une intrigue romanesque. Le plus dur reste à venir. Vous avez une haute idée de votre histoire, mais comment allez-vous vous prendre pour en faire une intrigue ? Vous pouvez évidemment commencer à écrire et voir où cela vous mène, mais, si vous avez un faible pour ce type d'approche, il est peu probable que vous ayez besoin de lire cet article. Vous recherchez une intrigue. Voici ce que vous devriez faire : commencer par la fin.
  4. Oui, vous avez bien lu, la fin. Cette jeune fille aux yeux noirs finit-elle par séduire son homme ? Ou bien le laisse-t-elle tomber pour se marier avec le gars plein aux as ? Trouvez d'abord la fin de votre histoire et, si cela ne vous donne aucune idée d'intrigue, continuez à lire ce qui suit.
  5. Songez à vos personnages. Maintenant que vous avez un problème, vous avez des personnages, vous avez une situation de départ et un dénouement. Vous devriez à présent réfléchir à vos personnages, si vous cherchez toujours votre intrigue. Donnez-leur de l'épaisseur. Donnez-leur des amis, une famille, un emploi, un passé, un vécu, des besoins et des désirs.
  6. Montez des points forts d'intrigue. Maintenant que vous avez vos personnages et la fin de votre histoire, mettez vos héros dans leur univers et observez leurs agissements. Assurez-vous de bien noter les caractéristiques que vous donnez à chacun d'eux. L'un d'eux va peut-être obtenir cet avancement professionnel génial. Notre fille aux yeux noirs va peut-être rivaliser avec une camarade riche et gâtée dans le cadre d'une activité sportive. La meilleure amie de votre personnage principal vient peut-être d'apprendre que la fille aux yeux noirs n'a jamais renoncé à son grand amour. Il vous suffit de trouver des idées de ce qui pourrait les toucher dans leur univers et ce que leur entourage pourrait faire pour leur mettre les bâtons dans les roues.
  7. Adaptez les points forts de votre intrigue au cadre de votre histoire. C'est la partie la plus amusante du processus. Quelques connaissances de structure narrative ne sont pas inutiles à ce stade de l'opération. Pour illustrer cet article, l'analyse de la structure d'un texte de Freytag peut vous aider. Les intrigues comportent cinq parties bien définies :
    • la mise en place : la vie de tous les jours du ou des personnages et la mise en valeur de l'incident qui les met face à un conflit
    • le déroulement de l'action : les conflits, les problèmes et autres échecs que le personnage doit affronter pour atteindre son objectif. Dans une structure à trois actes, le deuxième est généralement le plus riche de toute l'histoire
    • l'apogée : ce qu'il y a de plus important, il s'agit de décrire ce moment où tout semble possible ou impossible et le personnage doit décider ici s'il veut gagner ou être un bon perdant – c'est le moment crucial de l'histoire où le conflit atteint un point culminant
    • le dénouement de l'histoire : comment les choses se réalisent après l'apogée, le héros gagne ou perd, tout se met en place pour conduire à la fin de l'histoire
    • l'épilogue : un nouvel équilibre est atteint, la vie de tous les jours reprend son cours, mais différemment (ou peut-être pas) de la vie d'avant du personnage
  8. Mettez les points forts que vous avez trouvés, quelque part sur la structure de l'intrigue, en allant soit en avant ou en arrière dans le déroulement de l'histoire. Votre fin tombera sans doute au beau milieu du dénouement ou de l'épilogue, mais vous pourriez avoir trouvé plutôt un apogée, si vous êtes doué ou chanceux. Si vous n'avez pas d'apogée en soi, songez au dénouement que vous voudriez avoir et réfléchissez à l'évènement qui pourrait être nécessaire pour en créer un. Tout ce qui conduit à cet évènement depuis le début est considéré comme un déroulement de l'action. Tout ce qui résulte de cet évènement est un dénouement. Et tout ce qui n'entre pas dans l'une de ces deux catégories ne devrait pas être utilisé dans le cadre de votre intrigue, sauf s'il existe une intrigue parallèle.
  9. Modifiez un peu ou redéfinissez votre intrigue, quand c'est nécessaire. Vous devriez avoir à présent une intrigue qui tienne la route. Elle peut ne pas être très complexe ni spécialement séduisante, mais vous avez au moins de quoi commencer. Quand vous avez décidé de la scène qui illustre au mieux la série d'évènements qui va conduire à l'apogée, vous pourriez vouloir les changer un peu, voire même de changer l'apogée. Ce n'est pas un problème. L'écriture est un processus créatif, lequel ne va pas forcément vous fournir des idées parfaites et prêtes à l'emploi.

Conseils

  • Mettez-vous à la place des personnages, que diraient-ils ? Que pourraient-ils faire ou comment réagiraient-ils ? Donnez la réponse à travers vos personnages et non pas en votre nom, ce qui ne donnerait pas un personnage très convaincant. Tâchez aussi d'adopter un certain rythme, car vous allez devenir ennuyeux et répétitif à force de multiplier un évènement spectaculaire après l'autre. Votre lecteur doit être tenu en haleine. Vous devriez déployer des nuances d'émotions subtiles, car l'être humain peut avoir des hauts et des bas et ne ressent pas la même chose pendant des années, n'est-ce pas ? Nous sommes parfois heureux et parfois fâchés. Vous devriez donc tenir compte de l'humanité de vos personnages.
  • Trouvez un certain équilibre dans l'expression des émotions de votre intrigue. Vous devriez insérer un peu d'humour, même si vous écrivez un drame. Introduisez un évènement dramatique à un endroit de l'intrigue dans une histoire qui finit bien.
  • Gardez une liste d'idées intéressantes qui vous viennent en tête. Certaines d'entre elles pourraient s'insérer dans votre intrigue. Si ce n'est pas le cas, conservez-les pour une autre histoire. Une histoire a besoin de plusieurs idées différentes et il est bien plus facile de commencer avec un tas d'idée que de vous demander ce que vous allez faire ensuite.
  • Souvenez-vous qu'une intrigue est formée par les motivations de vos personnages. Soulignez bien vos personnages quand vous les créez avant de prévoir tout évènement majeur dans votre histoire. Comment pouvez-vous connaitre leurs réactions à certains évènements de votre intrigue si vous n'avez pas développé leur personnalité ?
  • Donnez aussi de sérieuses motivations au personnage le moins sympa de votre histoire. Il sera plus facile de monter une intrigue quand vous avez une idée à ce sujet.
  • Tenez-vous aux motivations de vos personnages, une fois que vous les avez mises en place. Vos personnages auront l'air faux et superficiels si vous les faites entrer de force dans une intrigue qui ne leur correspond pas. Croyez en vos héros et servez-vous de leurs origines ou de leur vécu pour résoudre le problème, votre histoire n'en sera que plus fluide !
  • Vous pouvez vous baser sur une histoire vraie pour inventer la vôtre, vous pourriez vous mettre plus facilement à la place des personnages.
  • Commencez par un résumé très vague de votre histoire – son début, son déroulement et sa fin – et ajoutez-y les détails jusqu'à ce que l'intrigue soit complète. N'essayez pas de monter votre intrigue du début à la fin, car c'est très difficile et cela vous prendra trop de temps.
  • N'essayez pas de bousculer le processus. L'intrigue peut mettre un certain temps à se mettre en place, mais plus cela prendra de temps et exigera de travail et plus cela aura de chances d'être bon.
Information
Les membres de Guests ne peuvent laisser de commentaires.