Comment écrire une introduction

Une introduction bien rédigée donne au lecteur un aperçu du contenu de vos écrits. Elle expose l'énoncé du suet. Elle pose aussi des questions auxquelles il sera répondu plus tard. Elle provoque des réflexions. Si vous voulez écrire une excellente introduction et si vous n'avez aucune idée de la manière de procéder, lisez ce qui suit. Vous apprendrez à démarrer une intro, la développer et comment emballer le tout.

Les astuces de base pour écrire l'introduction d'un exposé

  1. Harponnez le lecteur avec une superbe première phrase. Votre première phrase devrait impliquer le lecteur et lui donner envie d'en lire davantage. Si votre phrase n'a aucun intérêt ou est trop convenue, la personne qui lit votre exposé pourrait ne pas être motivée à continuer. Donnez d'emblée le ton avec une accroche brillante.
    • Posez une question. Une excellente question donnera envie au lecteur de poursuivre afin de connaître la réponse.
      • Un exemple : « Qu'ont en commun les dauphins et les avions supersoniques de l'armée ? »
    • Continuez avec un fait important ou une statistique. Ces éléments mettront votre sujet dans son contexte.
      • Un exemple : « Le pont du Golden Gate est constamment repeint 365 jours par an. Cela fait 230 000 litres de peinture pour chaque couche. »
    • Servez-vous d'une citation. Une citation de personnalité connue (ou non) pourrait titiller le lecteur s'il en a entendu parler.
      • Par exemple : « Machiavel a dit : 'Rien de grand n'a pu se faire sans danger.'"
    • Définissez un mot clé ou une expression. Si un mot clé ou une expression est inhabituel, particulière ou technique, vous devriez d'abord en donner la définition.
      • Par exemple : « Merriam-Webster définit la ténacité comme un besoin constant de rester fidèle à un objectif ou de rechercher quelque chose qui a de la valeur ou qui est désiré.'"
  2. Expliquez brièvement de quoi vous parlez dans le reste de votre exposé. Après votre accroche et peut-être une à deux phrases après l'accroche, vous devrez expliquer brièvement ce que contient votre exposé. Cela servira de guide ou de carte routière au lecteur qui pourra s'en servir quand il poursuit sa lecture.
    • Vous n'avez pas besoin de démarrer en disant : « Cet exposé est au sujet de X » si vous ne le voulez pas. Vous pouvez résumer cela rapidement et avec élégance sans dire spécifiquement ce dont vous allez parler.
      • Un exemple : « Les premiers colons américains ont affronté toutes sortes de maladies au 17e siècle. Ces maladies les ont conduits à élaborer des remèdes médicaux artisanaux. »
    • Ne donnez pas trop de détails dans votre résumé très bref. Ce n'est pas nommé un résumé pour rien. Vous devez en dire assez au lecteur sans toutefois divulguer chaque fait significatif de votre exposé.
  3. Faites la transition vers votre thèse. Votre thèse est probablement la partie la plus importante de l'introduction. Votre thèse est votre argument réduit à une seule phrase. Si on vous demandait de décrire votre situation professionnelle en vous servant d'une seule phrase, vous soumettriez là votre thèse. Voici deux exemples d'affirmation d'une thèse :
    • « Ce que l'on nomme « année sabbatique » est devenu de plus en plus nécessaire pour une bonne raison : elle permet à de jeunes étudiants d'assumer des responsabilités dans une ambiance détendue avant d'entrer à l'université, où il peut être difficile d'apprendre ces compétences. »
    • « L'ouvrage de E. B. White La toile de Charlotte défend vigoureusement le droit des femmes d'être les égales des hommes et d'avoir leur mot à dire en société, même si les personnages du livre sont des animaux. «
  4. Ne faites pas les erreurs suivantes quand vous écrivez votre thèse. Votre thèse est la phrase la plus importante de l'introduction ; vous devez donc vous assurer de la formuler correctement afin qu'elle ne contienne pas les erreurs suivantes, couramment commises :
    • Votre thèse n'est pas un fait ni une observation. Votre thèse devrait prendre position ; c'est un argument auquel on peut s'opposer.
    • Votre thèse n'est pas une énumération ni une question, moins encore un tremplin pour parler d'autre chose. Votre thèse se concentre sur une seule idée ou un argument vis-à-vis d'idées et est une déclaration.
    • Votre thèse ne devrait pas être mise à la première personne (contenant le pronom personnel « je », comme dans « je pense que… » ), sauf si vous avez la permission de le faire.
  5. Faites, si nécessaire, une transition entre la thèse et le premier paragraphe du texte. Votre thèse devrait habituellement être la dernière phrase de votre introduction. Ce n'est cependant pas toujours le cas. Vous aurez parfois une phrase ou deux après votre thèse en tant que moyen de faire la transition entre votre introduction et le corps principal du texte.
    • Un exemple : « La population des éléphants a augmenté de façon significative, après la mise en place de mesures de protection environnementale étendues un peu partout en Afrique. »

L'introduction pour un texte narratif personnel

  1. Démarrez avec votre accroche. Comme mentionné ci-dessus, votre accroche peut-être à peu près tout ce que vous voulez – surtout pour un texte personnel – tant qu'il expose l'action et évoque de quoi il s'agit. Vous pourriez trouver des points de départ intéressants ou des exemples pour votre introduction parmi les accroches suivantes :
    • « Je descendais la rue devant chez nous quand l'accident s'est produit. »
    • « Bien qu'elle ne s'en soit pas rendu compte à cette époque, ma mère a été prête à faire une déclaration politique d'une portée considérable le matin du 6 mai 1981 sans même en toucher un mot à quiconque. »
    • « J'ai fait quelques erreurs dans ma jeunesse, mais aucune d'elles ne m'a tant appris que lorsque j'ai contrevenu à la loi pour la première fois. »
  2. N'ayez pas peur d'être très personnel. Les écrits personnels tirent leur puissance d'évocation du fait que nous partageons des informations qui ne le sont pas d'habitude. Cela peut être n'importe quoi entre une phobie et une histoire d'amour. N'ayez pas peur de procurer ce type d'information dans votre introduction si cela a un lien avec l'histoire que vous racontez. Donnez votre aperçu de l'histoire tout en restant fidèle à l'événement et honnête, sans en dire de trop.
  3. Sachez qu'un texte personnel ne contiendra pas forcément une thèse classique. Bien que votre introduction pourrait contenir une sorte de thèse, cela n'aura rien d'une thèse telle que celle que vous introduisez dans un exposé ou un essai. Et c'est très bien ainsi. Votre récit personnel peut n'être qu'une narration ou l'explication d'un événement. Votre introduction n'a pas besoin de contenir une thèse classique, si cela ne vous aide pas à raconter votre histoire ou donner une information d'arrière-plan qui aura un rôle à jouer dans le récit plus tard.

Rédigez l'introduction d'un essai de laboratoire

  1. Sachez la différence entre un résumé et une introduction. Un résumé est un condensé de l'expérience. Cela suppose que le lecteur sache quelque chose de l'objet du sujet, mais n'a pas lu le texte lui-même. Il devrait faire environ 200 mots. Par ailleurs, une introduction détaille le type d'expérience, son objet et son importance ainsi que quelques informations générales sur le contexte de l'expérience pour bien la comprendre. Cela n'a rien à voir avec les résultats de l'expérience.
  2. Expliquez brièvement l'expérience. Une bonne introduction doit expliquer correctement de quoi il s'agit, quel que soit le sujet d'expérimentation, qu'il soit génétique ou thermique ou qu'il concerne la tectonique des plaques. Une introduction brillante va exposer clairement quels facteurs détermineront ce en quoi l'expérience est une réussite.
  3. Expliquez les objectifs de l'expérience. Où voulez-vous en venir en procédant à cette expérience ? Ces objectifs devraient être en relation avec votre hypothèse, mais ne devraient pas en être les synonymes. Vos objectifs seront analysés dans votre conclusion et il est donc extrêmement important d'être clair à ce sujet.
  4. Offrez une prédiction sur le résultat probable de l'expérience, si c'est faisable. Il pourrait être utile de faire la liste des issues théoriques de l'expérience, surtout si votre expérimentation a conduit à une découverte révolutionnaire. Cela produit un contraste entre ce qui est attendu et ce qui s'est passé en réalité.

Rédigez l'introduction d'un article littéraire ou cinématographique

  1. Démarrez avec une affirmation. L'affirmation peut être reliée au sujet lui-même ou à une conclusion à laquelle vous êtes arrivé à propos de la signification de l'œuvre. Une affirmation a l'avantage d'avoir un ton directif et devrait attirer l'attention du lecteur. Voici quelques exemples de premières phrases explicatives :
    • « Il existe des films qui débordent de beauté, comme l'illustre parfaitement L'arbre de Vie de Terrance Malick. »
  2. Raccrochez, si possible, votre thèse à votre introduction. Votre thèse sera l'analyse et la présentation de l'œuvre artistique dont vous faites un article. En gros, vous pouvez approuver ou rejeter une œuvre artistique ou choisir de ne pas donner d'opinion pour préférer peindre le portrait d'une œuvre. Il vaut mieux mentionner au moins dans l'introduction si vous avez l'intention de donner un avis, car bien des lecteurs de comptes-rendus cinématographiques attendent votre avis sur le film dont vous parlez.
  3. Situez, si nécessaire, l'oeuvre dans son contexte littéraire ou cinématographique. Bien des lecteurs d'articles artistiques sérieux attendent du critique de mettre l'oeuvre dont il est question dans son contexte. Qu'est-ce que cela veut dire ? Cela signifie de parler des autres livres ou films qui ont influencé l'œuvre, que cette dernière se réclame délibérément d'un courant artistique ou qu'elle soit inspirée, par exemple, par une mouvance politique. Bien des lecteurs apprécient de voir ce recadrage au moins dans l'introduction.

Rédigez une introduction pour un article de recherche

  1. Commencez par introduire votre sujet. Des articles de recherche peuvent être scientifiques ou littéraires ; quel que soit votre sujet, réduisez-le un peu dans l'intro pour donner un indice sur quel domaine scientifique ou autre vous allez vous concentrer. Quelques exemples pourraient comprendre :
    • « Des intellectuels dévoués ont étudié le parallèle entre le langage et la culture depuis que le lien entre les deux a été établi pour la première fois. »
    • « Nos opinions sur la possibilité de vie sur d'autres planètes ont considérablement évolué. »
  2. Envisagez d'indiquer la direction que votre article de recherche va prendre. Si votre papier est complexe et s'occupe de bien des éléments divers, il pourrait être utile de les énumérer dans votre introduction afin que l'on sache quelle direction prendra votre texte de recherche. Cela aidera le lecteur à relever l'argument de base de votre papier avant de le lire, ce qui le rendra finalement plus facile à comprendre.
  3. Introduisez clairement votre thèse. Insérez une thèse claire qui est soutenue, si possible, par des preuves, et ce généralement vers la fin de l'introduction. Comme les articles de recherche doivent fortement s'appuyer sur des preuves, il vaut mieux mettre ces dernières d'emblée au début et au milieu de l'introduction, ce qui va renforcer votre argumentation.

Conseils

  • N'utilisez pas de stéréotypes ou des clichés (des expressions galvaudées qui n'ont pas beaucoup de sens), ni de propos ennuyeux quand vous écrivez votre introduction.
Information
Les membres de Guests ne peuvent laisser de commentaires.