Comment ajouter un appentis à un hangar

Lorsque votre hangar ne vous offre plus l'espace suffisant pour satisfaire à vos besoins de stockage, il est possible d'explorer de nouveaux horizons avec l'adjonction d'un appentis. À la condition toutefois que le bâtiment soit structurellement sain et qu'il dispose d'un mur extérieur sur lequel il est possible d'adosser la structure, ce projet devient envisageable et même relativement simple.

Planifier votre projet

  1. Faites le point sur la législation. Consultez les autorités locales compétentes en matière de construction et renseignez-vous sur les lois en vigueur, les éventuels permis nécessaires et les marges de reculement pour les bâtiments de stockage.
  2. Dessinez un plan de votre projet. Voici quelques éléments de compréhension :
    • Déterminez la longueur et la largeur de votre appentis.
    • Décidez du lieu et de la manière dont vous cherchez à joindre l'appentis à votre hangar, ainsi que la façon dont sa toiture doit rejoindre celle du hangar.
    • Choisissez les matériaux pour les fondations. Des semelles traitées sous pression pourront être utilisées puisque, dans notre exemple, la structure aura de petites dimensions.
    • Définissez l'angle du toit. Le toit doit être orienté dans une seule et même direction pour assurer l'évacuation de l'eau.
  3. Choisissez les matériaux que vous allez utiliser. Le bois est un matériau suffisamment solide et peu coûteux pour la charpente quand l'étain sera parfaitement approprié comme matériau de revêtement pour la toiture.
    • On peut imaginer qu'une toiture puisse être en bardeaux, c'est-à-dire faite de rouleaux avec des poutres métalliques pour l'encadrement et des plaques de ciment ou un revêtement en matière composite.
    • Choisissez les matériaux qui conviennent à votre situation géographique et climatique et qui correspondent au hangar.
    • Pensez à ajouter un revêtement supplémentaire au mur fait en contreplaqué CDX afin de renforcer la structure. Le contreplaqué CDX permet également de lutter indirectement contre l'humidité.
  4. Achetez les matériaux nécessaires à la construction. Les éléments de base pour l'ajout d'un appentis à un hangar ayant un bardage en étain sont :
    • Des poteaux pour soutenir l'avant-toit durant la construction.
      • Des planches en pin jaune aux dimensions 10 cm X 10 cm traitées sous pression devraient permettre de soutenir un toit léger encadré de panneaux 5 cm X 10 cm d'une longueur inférieure ou égale à 4,5 m.
      • Pour augmenter la durée de vie et la résistance du toit, le recours à des poutres de bois de 15 cm X 15 cm ou d'acier pourrait faire l'affaire tout aussi bien, si ce n'est mieux.
    • Les chevrons employés pour la structure du toit devront être suffisamment solides pour supporter le poids des liteaux, du revêtement ainsi que le poids des ouvriers pendant les travaux.
      • Une structure inférieure à 3 m de large peut être encadrée par du pin jaune issu des Landes à la condition que les planches soient dépourvues de trous et de nœuds et qu'elles soient structurellement saines.
      • Le pin tordu latifolié, l'épinette et les autres espèces de pins tendres sont trop noueux et donc trop fragiles pour se prêter à la structure d'un toit.
      • Pour un toit de 3 m de large et plus, un encadrement aux dimensions minimales de 15 cm X 40 cm doit être utilisé.
    • La panne sablière s'étendant sur toute la longueur du toit de l'appentis et reposant sur les piliers. Elle doit être suffisamment solide pour supporter la charge de plusieurs chevrons.
      • Utilisez une taille minimale de 5 cm X 15 cm pour une planche en pin jaune.
      • La panne faîtière est à fixer directement sur le mur du hangar, lequel supporte l'appentis. Elle doit être en bois, de la même taille que la panne sablière et doit impérativement être solidement attachée au mur.
      • Assurez-vous d'utiliser des ancres, comme l'ancre dite « ouragan » par exemple et ce, conformément aux impératifs du code de construction local.
    • Les poutres de lattage ou les éléments de charpente qui se trouvent fixés sur les chevrons autant que sur une toiture métallique devraient être en pin des marais ou d'une qualité similaire.
      • Des liteaux aux dimensions de 2,5 cm x 10 cm devraient être suffisants pour supporter une charge normale sur une largeur où les chevrons sont espacés d'environ 60 cm.
      • Les liteaux aux dimensions de 5 cm x 10 cm sont préférables, car bien plus simples à fixer (les clous s'y enfoncent plus facilement) et ne sont pas excessivement plus chers que les 2,5 cm x 10 cm.
    • Des clous et des vis pour les attaches.
      • Les clous doivent être suffisamment longs pour pénétrer l'élément joint et l'élément de support et doivent impérativement être assez épais pour assurer la fixation des deux éléments.
      • Des vis peuvent être utilisées pour fixer des matériaux dissemblables, comme la charpente métallique à un revêtement, le bardage à une ossature en bois ou encore pour joindre deux pièces de bois différentes.

Placer les piliers

  1. Délimitez la surface de votre adjonction. Enlevez tous les débris et la végétation qui pourrait être un problème pour la construction ou l'usage que vous ferez de cet espace et nivelez le sol à une hauteur que vous jugez convenable. Si vous voulez laisser un sol en terre battue dans votre espace, le compactage ne sera probablement pas nécessaire.
  2. Creusez vos trous pour les piliers de la structure.
    • Mesurez la distance entre le mur d'apposition de l'appentis et l'angle pris comme référence de départ.
    • Pour un nouvel espace qui va s'étendre sur toute la largeur de la structure, il vous suffit de tendre une ficelle depuis le mur de votre hangar ou même de le déterminer de manière arbitraire.
  3. Placez le premier pieu dans un angle en utilisant un marteau pour l'enfoncer solidement.
    • Tendez une corde entre les deux piliers situés aux extrémités pour aligner la position des piliers intermédiaires. Bien que vous puissiez mesurer l'écartement entre chaque pilier et le mur pour disposer les poteaux intermédiaires ; avoir recours à une ficelle rendra la tâche plus facile.
    • Creusez les trous et définissez la position des piliers intermédiaires.
  4. Utilisez un niveau ligne ou un niveau à lunette fixe pour marquer un repère (une note de référence) à chaque emplacement.
    • Cette ligne permettra de déterminer la longueur des chevrons.
    • Commencez par marquer les poteaux aux extrémités et utilisez une ficelle pour le marquage des piliers intermédiaires.
  5. Entaillez le haut de vos piliers pour permettre à la panne sablière de reposer dans l'encoche.
    • Entaillez votre premier pilier sur environ 4 cm de profondeur.
    • Utilisez une scie circulaire réglée à environ 4 cm de profondeur pour couper dans le pilier à la base de l'entaille.
    • Réglez la scie circulaire sur la profondeur maximale. Mesurez environ 4 cm sur le côté du pilier et sciez perpendiculairement à la première entaille jusqu'à faire rejoindre les deux coupes. Lorsque les deux entailles se rejoignent, un bloc de bois devrait se désolidariser laissant ainsi apparaître l'encoche pour accueillir votre sablière.
    • Répétez le processus avec chaque pilier.
    • Si vous le souhaitez, vous pouvez simplement clouer la panne sablière directement sur le côté du pilier, mais attention, cela fait reposer tout le poids du toit sur vos fixations.
  6. Placez la panne sablière dans les encoches.
    • Si la panne sablière n'est pas assez longue pour couvrir la longueur totale de l'appentis, assurez-vous de l'avoir bien centré et qu'elle ne dépasse pas d'un côté.
    • Clouez la panne sablière en vous assurant que l'espace entre vos piliers soit respecté et qu'ils soient parallèles entre eux.
  7. Assurez-vous de la verticalité des piliers et remblayez les trous pour les maintenir définitivement en place.
    • Pour les parties exposées aux vents forts ou aux tempêtes, un remblayage des trous avec un mélange de béton est conseillé.
    • Si ce n'est pas nécessaire, comblez seulement les trous avec de la terre pour fixer les poteaux.
  8. Maintenez les piliers de votre appentis à l'aide de renforcements. Rappelez-vous de fixer solidement ce que vous avez installé, vous n'aurez donc pas négligé un élément essentiel du processus avant de passer à l'étape suivante.

Construire les supports de toit

  1. Fixez une panne dite faîtière sur le côté de votre hangar pour pouvoir fixer ensuite l'extrémité supérieure de vos chevrons.
    • Pour fixer une panne en bois sur une structure en métal, utilisez une perceuse avec des mèches suffisamment larges pour la maintenir fermement. Si possible, clouez à travers le revêtement, et ce, directement dans les éléments de la charpente du hangar.
    • Quelle que soit la méthode que vous choisissez, assurez-vous que la panne soit bien fixée. Ceci est important, car elle devra supporter le poids de la nouvelle structure et celui de la personne en charge de la construction.
  2. Marquez l'emplacement des chevrons sur la panne faîtière et la sablière.
    • Marquez l'emplacement du premier chevron avec le bord et reproduisait cette distance le long des pannes de manière à assurer leur équidistance.
    • Marquez les emplacements en prenant pour référence l'extrémité du chevron et non son centre pour des raisons pratiques.
  3. Mesurez l'angle dessiné par la projection de votre toit sur l'axe horizontal.
    • Prenez une équerre de construction (connue également sous le nom d'équerre à chevrons), posez-la sur un pilier contre le fil reliant les deux pannes.
    • Mesurez l'angle au moyen du rapporteur.
  4. Coupez les chevrons à une extrémité selon l'angle mesuré.
    • Prenez un chevron et vérifiez la coupe. Si elle ne convient pas bien, ajustez-la. Un bon ajustement optimisera la prise de vos clous lorsque vous fixerez les chevrons.
    • Lorsque vous aurez déterminé le meilleur angle, coupez vos chevrons selon cet angle.
    • Si vous n'êtes pas certain que les deux pannes soient exactement parallèles, ne coupez pas l'extrémité inférieure du chevron. Cela peut être fait après l'installation des chevrons.
  5. Fixez les chevrons aux pannes en utilisant la méthode de fixation décrite ci-dessous.
    • Utilisez un crayon pour marquer l'emplacement où vous cherchez à placer les chevrons selon un angle droit.
    • Placez le chevron à environ 6 mm à l'avant de la panne faîtière.
    • Placez le clou à environ 3 mm du chevron. Le secret du clouage en biais est d'enfoncer le clou à droite et puis de lui faire faire un angle. Plantez le clou dans le bois sur environ 6 mm de profondeur.
    • Faites faire au clou un angle d'environ 50 degrés avec le mur. Enfoncez le clou jusqu'à ce qu'il dépasse légèrement du chevron.
    • Repositionnez la planche jusqu'à ce que l'angle soit exact. Terminez en conduisant le clou dans les deux éléments.
    • Évitez de planter les clous trop près de l'extrémité de la planche, cela pourrait la fendre et vous ferait faire des assemblages presque impossibles à réaliser.
  6. Disposez les extrémités inférieures de vos chevrons sur les marques faites et fixez-les à l'aide de clou comme vu précédemment. Utilisez autant de clous que possible en faisant attention à ne pas fendre les chevrons, surtout si vous ne prévoyez pas d'utiliser un ancrage structurel (hurricane clip) pour renforcer la structure et la capacité de rétention du clou.

Ajouter le revêtement

  1. Disposez les liteaux. Ce sont des planches qui s'étendent perpendiculairement aux chevrons et sur lesquelles vous fixerez l'étain ou tout autre type de revêtement.
    • Pour les toitures en métal de calibre 29, l'espacement entre les liteaux peut aller jusqu'à 75 cm.
    • Clouez les liteaux avec un minimum de deux clous sur chaque chevron, en prenant soin de les garder bien alignés.
  2. Coupez la toiture sur la structure si nécessaire pour que les dimensions et la coupe puissent correspondre parfaitement.
    • Typiquement, la toiture d'un appentis ne correspond pas à la prolongation de la toiture du hangar.
    • La toiture de l'appentis devra s'insérer sous celle du hangar pour empêcher l'eau de pluie de s'infiltrer dans votre structure.
  3. Posez votre métal sur les liteaux en commençant par une extrémité. Certaines structures métalliques pour les revêtements de toiture sont ondulées de sorte que les différentes parties puissent s'assembler une continuité pour une étanchéité optimale
  4. Attachez votre toiture en métal avec le système approprié. Des vis à bois hexagonales et filetées avec des rondelles en néoprène seraient idéales.
  5. Insérer la garniture de votre choix pour finir le toit de votre appentis.
    • Ces plaques métalliques vont combler l'espace entre les liteaux et la toiture et vont assurer l'étanchéité latérale de la structure.
    • Utilisez un morceau de métal découpé aux bonnes dimensions pour donner un aspect fini et décent à cette partie. Ces éléments ont ainsi deux fonctions.

Compléter l'intérieur et l'extérieur

  1. Procédez à la parcellisation de votre appentis selon vos besoins d'organisation.
    • Le hangar pris ici en référence correspond à des mesures de 3 m de large pour 6 m de long. Aussi, une partition spatiale pourrait organiser notre appentis en deux parties ; l'une ferait 2 m x 3 m et l'autre reprendrait les dimensions restantes soit 4 m x 3 m.
    • Cette partition a été créée par l'installation d'éléments de charpente en acier entre l'un des piliers de soutien de l'avant-toit et la panne faîtière disposée sur le mur.
  2. Ajoutez des portes si nécessaire. Choisissez une porte extérieure préencadrée pour rendre le travail plus facile.
  3. Ajouter un plancher. Si vous voulez conserver un sol en terre battue, vous pouvez sauter cette étape. Si vous préférez un plancher, choisissez-le et posez-le sur les semelles antidérapantes qui ont servi de votre fondation.
  4. Ajoutez les murs extérieurs. Vous pouvez clouer de grandes planches sur votre structure pour faire vos murs extérieurs ou reprendre le bardage utilisé pour votre toit conviendrait tout aussi bien.

Terminer le travail

  1. Passez en revue toutes les fixations pour vous assurer qu'aucune n'a été négligée lors de la construction.
    • Faites attention aux clous ou aux vis qui fixent les éléments de votre toiture. Vérifiez également le revêtement ainsi que les plaques métalliques utilisées au niveau des angles et des bords de la structure.
    • Assurez-vous que tous les coins métalliques (si vous avez employé de l'étain) sont laminés ou formés de telle manière qu'aucune arête ne dépasse.
  2. Nettoyer le chantier et mettez à l'abri vos outils.

Conseils

  • Si vous dessinez un plan fait à échelle et que vous le prenez avec vous lors de vos achats au magasin de découpe ou dans un magasin spécialisé dans les matériaux de construction, les conseillers pourront probablement vous aider à choisir et à découper vos éléments.
  • Utilisez des attaches fortes pour toutes les jointures structurelles. Lorsque vous clouez les planches ensemble, assurez-vous que les clous supportent bien la charge, utilisez des clous pour enduit de ciment et assurez-vous également qu'ils pénètrent suffisamment les planches.
  • Utilisez une équerre, un niveau et un fil à plomb de sorte que vous puissiez facilement fixer les panneaux et le revêtement de la toiture.
  • Utilisez des attaches conçues spécialement pour les matériaux de toiture. Pour les toitures en métal (étain), l'utilisation de rondelles en néoprène et de vis ou de clous en plomb plafonnés est indispensable.
  • Beaucoup de compagnies de construction ne prennent pas en charge ce type de projet lorsque la structure additionnelle est inférieure à une certaine superficie et que vous ne projetez pas de faire des raccordements électriques ou de plomberie. Cependant, il ne serait pas complètement inutile de procéder à quelques vérifications avant de commencer les travaux.
  • Les toits en métal d'assez forte pente (ainsi que des antennes paraboliques) peuvent être pulvérisés de PAM ou d'huile d'autre sorte avant une averse de neige. Ce procédé permet à la neige de glisser le long de la structure et ainsi ne pas peser. Cela peut probablement sauver votre projet et lui éviter de s'effondrer sous le poids de celle-ci.

Avertissements

  • Utilisez un équipement de sécurité approprié pour toutes les phases de ce projet. Des lunettes de sécurité sont recommandées lors de l'utilisation d'un marteau pour enfoncer les clous ou pendant l'emploi de la scie circulaire. En outre, des gants doivent être portés en tout temps, que ce soit lors de la manipulation des poutres ou de la toiture métallique qui présente des arêtes coupantes.
  • Faites preuve de prudence et adoptez des méthodes appropriées lorsque vous travaillez sur une échelle et sur un échafaudage.
Information
Les membres de Guests ne peuvent laisser de commentaires.