Comment avoir l'air intelligent

Il n’est pas trop dur d’avoir l’air intelligent, même si tu ne l’es pas, que ce soit pour impressionner des camarades ou un prof, pour avoir une meilleure réputation ou pour attirer l’attention d’une fille ou d’un garçon qui te plaît.

Utilise les mots qu’il faut

  1. Parle clairement, sur un ton égal. Quand tu parles, tu devrais t’exprimer clairement sur un ton posé. Commence par avoir un débit de paroles le plus égal possible. Quand tu as tendance à crier ou à murmurer, tu pourrais donner l’impression de ne pas être très intelligent. Tu ne devrais pas parler trop vite afin d’avoir un discours plus clair. Tu devrais aussi éviter de bredouiller. Tu auras l’air plus intelligent si tu articules bien tes mots.
    • La prononciation consiste à t’exprimer clairement, sans avaler les mots ni bégayer. Tu devrais, par exemple, faire bien attention dans la prononciation de certains mots complexes, surtout si tu parles trop vite.
    • Tu peux te servir d’exercices de prononciation pour obtenir un bon rythme de parole et t’assurer que tu prononces correctement. Essaye de dire: “Un chasseur sachant chasser sans son chien est un savant chasseur”.
  2. Utilise une bonne grammaire. Quand tu parles, exprime-toi le plus correctement possible. Ne te soucie pas trop des expressions trop familières et trop courantes, mais fais en sorte que ton discours tienne la route. Le fait de mal t’exprimer peut laisser entendre – même si ce n’est pas le cas – que tu ne maîtrises pas ta propre langue. Cela va certainement donner l’impression que tu n’es pas très intelligent(e).
    • Si tu ne sais pas trop ce que parler correctement veut dire, écoute la façon de parler de personnes très intelligentes et lis beaucoup de livres d’excellente qualité. Avec un peu d’efforts, tu finiras par comprendre.
    • Un exemple d’expression incorrecte pourrait être : "Si j’aurais su, j’aurais pas fait ça" au lieu de "Si j’avais su, je ne l’aurais pas fait". Un autre exemple pourrait être de remplacer ou de couper un mot, comme de dire : "T’as été" au lieu de "Tu as été" ou bien "J’habite sur Toulouse" au lieu de "J’habite à Toulouse".
  3. Utilise et prononce les mots correctement. Certaines choses vont te faire paraître plus bête que tu ne l’es, comme d’employer des mots à tort et à travers. Cela a tendance à se produire avec des mots plus complexes, surtout si tu veux te donner un air très intelligent en utilisant un vocabulaire assez sophistiqué que tu ne maîtrises pas. Contente-toi de mots que tu comprends vraiment.
    • Les exemples de mauvaise prononciation de mots comprennent "y en a qui croivent" au lieu de "certains croient que…" ainsi que "faire montrer" au lieu de "montrer".
    • Un usage de mot incorrect pourrait être "c’est compréhensif" au lieu de "c’est compréhensible".
    • Note par écrit un mot et relis-le plus tard, si tu as envie de te servir d’un mot dont tu ne comprends pas tout à fait le sens.
  4. Réduis ton usage de formules de remplissage. Ce sont ces mots que tu utilises pendant que tu essayes de trouver ce que tu voudrais dire ensuite. Tout le monde se sert de ce type de mots, même sans s’en rendre compte. Cela consiste à dire "heu", "hum", "hé" "donc", "alors" et autres mots similaires. Ils changent d’une région à l’autre mais l’effet est le même : tu donnes l’impression de ne pas être très vif et on a du mal à te comprendre.
    • Essaye de parler plus lentement et tâche, si possible, de ne rien dire quand tu fais une pause pour réfléchir ou pour changer ta façon de formuler ton propos.

Choisis ton sujet de conversation

  1. Renseigne-toi davantage. Pose des questions quand tu discutes ou que tu te trouves dans un groupe et que tu as envie d’avoir l’air plus intelligent. Cela semble paradoxal, n’est-ce pas ? Néanmoins, si tu poses les bonnes questions au bon moment, cela montre en fait que tu as réfléchi à la situation et que tu y penses intelligemment. Pense à des questions qui montrent que tu as une longueur d’avance sur la discussion ou que tu cherches le raisonnement qui se trouve derrière certains agissements. Songe à la question qui montre que tu cherches à avoir une compréhension plus approfondie de sujets assez complexes. Ce sont les types de questions qui te donneront un air plus intelligent.
    • Voici des exemples de questions pertinentes : “Sommes-nous prêts à le faire avec plus d’efficacité ?”, “Quelle est, selon toi, l‘origine du problème ?” ou bien "Qu’avons-nous appris de cet échec et que nous pouvons éviter la prochaine fois ?”
  2. Donne des détails quand tu parles. Sois plus explicite quand tu abordes un sujet. Que s’est-il réellement passé ? Quand ? Pourquoi ? Qui était en cause ? Cela montre que tu ne t’arrêtes pas la surface de l’événement dont tu parles.
    • Ne dis pas, par exemple, que "l’entretien s’est mal passé". Dis plutôt que "l’entretien n’a pas abouti, que nous avons apporté des solutions mais que les autres n’ont pas voulu négocier. Je les soupçonne de ne pas nous prendre au sérieux. Voyons ce que nous pouvons faire pour conforter notre position".
  3. Explique ton raisonnement. Quand tu donnes ton opinion, ne te contente pas d’émettre un avis. Explique pourquoi tu es arrivé(e) à un tel raisonnement. Les personnes intelligentes ont de bonnes raisons de penser telle chose et elles vont habituellement te dire pourquoi. Tu fais comprendre à ton vis-à-vis que tu dois repenser à la situation s’il n’y a aucune logique derrière l’opinion que tu exprimes.
    • Ne dis pas, par exemple, que tu n’aimes pas Laurent Gerra. Tu devrais plutôt dire que tu as l’impression que le comique a un humour trop forcé, que ses piques sont souvent les mêmes et que l’on finit par s’en lasser. Explique bien pourquoi ses sketches ne te plaisent plus.
  4. Essaye de trouver une solution à un problème. Les personnes intelligentes aiment résoudre des problèmes. Les problèmes sont pour eux des exercices mentaux qui stimulent leur cerveau. Arrête-toi et réfléchis s’il y a dans ta vie quelque chose ou quelqu’un qui te pose un problème plutôt que d’ignorer la situation. Cela montre aux autres que tu es capable de réfléchir.
    • Quand on te dit, par exemple : "Je n’aime pas telle matière", ne te contente pas d’approuver. Tu pourrais demander à cette personne ce qui lui déplaît dans cette matière et ce qu’elle pourrait faire et comment pour changer d’avis.
  5. Pose un problème de façon simple. Tout le monde peut assimiler des tonnes de vocabulaire complexe et de sortir des phrases que l’on ne comprend même pas soi-même. Une certaine souplesse dans le langage est une bonne chose pour masquer le manque de connaissances d’une personne pour un sujet. Une personne vraiment intelligente, quelqu’un qui comprend vraiment bien une situation donnée peut en parler assez simplement pour se faire comprendre de tout le monde, y compris un enfant. Ne te cache pas derrière un langage complexe : explique-toi le plus simplement possible si tu veux montrer que tu comprends vraiment quelque chose.
    • Voici une mauvaise définition du fonctionnement d’Internet : "Internet est un système globalisé qui utilise une série de protocoles Internet standard pour relier entre elles des milliards d’applications dans le monde".
    • Voici une définition plus claire du fonctionnement d’Internet : "L’information que vous voyez sur votre ordinateur est envoyée en petits paquets, comme une lettre. On vous dit aussi d’où viennent les messages et où ils vont et comment relier entre elles ces informations éparses. Ces informations peuvent ensuite être envoyées via une série de relais, tout comme on le fait aussi pour un courrier traditionnel afin qu’il arrive à destination."

Cultive-toi

  1. Développe ton vocabulaire. On ne te demande pas d’utiliser des mots comme “abscons”. Il va sans dire que tu te vantes si tu te sers d’un tas de mots complexes ou inhabituels. Tu devrais plutôt parler comme nous le faisons dans cet article. Développe ton vocabulaire de telle sorte que tu sois capable d’employer des mots courants mais de très bon niveau. Ce sont des mots que tu vas employer plus couramment à l’université qu’au collège. Tu auras l’air bien plus intelligent si tu emploies ce type de vocabulaire et si tu te sers correctement de ces mots.
    • Voici quelques mots que tu pourrais employer : exacerber, anathème, fastidieux, idiosyncrasie et alambiqué.
    • Tu peux développer ton vocabulaire à travers la lecture. Lis des ouvrages d’un niveau de lecture plus élevé. Note les mots que tu ne connais pas et vérifie-en le sens. Enregistre-les au fur et à mesure et tu auras rapidement un vocabulaire plus étendu.
  2. Fais des recherches concernant tes centres d’intérêt. Tu vas rencontrer très peu de personnes qui maîtrisent vraiment n’importe quel sujet. Quand tu te trouves face à une personne qui semble vraiment intelligente, cela est habituellement dû au fait qu’elle est très douée dans un domaine bien précis. Tu peux parvenir au même résultat ! Tout le monde est passionné par quelque chose. Il te sera plus facile de devenir un spécialiste dans un domaine qui te plaît vraiment. Fais des recherches approfondies sur un sujet qui t’intéresse et tu en apprendras beaucoup, ce qui te permettra de parler de ta passion avec la maîtrise d’un génie.
    • Disons par exemple, que tu es mordu(e) de jeux vidéo. Tu pourrais commencer par apprendre comment ils fonctionnent et pourquoi certains sont meilleurs que d’autres. Savais-tu qu’il y a énormément de recherche derrière un bon jeu de guerre ou historique ? Tu peux en apprendre davantage en lisant des blogues de joueurs, en consultant des communautés de joueurs en ligne ainsi qu’en regardant des émissions à ce sujet sur YouTube.
  3. N’oublie pas de rester bien informé. Les personnes intelligentes s’informent sur ce qui se passe dans le monde. Elles peuvent s’en tenir à l’évolution de leurs propres centres d’intérêt, mais elles ne les perdent jamais de vue. Elles ne vont évidemment pas s’intéresser à des débats ou des écrits concernant ce qu’elles savent déjà. Les personnes intelligentes recherchent des points de vue différents afin qu’elles puissent comprendre tous les aspects d’un problème. Quand tu suis des sujets d’actualité, tu seras capable d’en parler dans une discussion, ce qui te donnera un air plus intelligent.
    • Tu peux suivre des sujets d’actualité en lisant les journaux. Il existe bien des journaux télévisés et imprimés de qualité et d’émissions en ligne que tu peux consulter gratuitement. Wikipedia couvre aussi quelques sujets d’actualité.
  4. Ne néglige pas non plus ton expression écrite. Avoir l’air intelligent va au-delà de ta façon de t’exprimer. Tu dois aussi faire attention à tes écrits. Si tu aicris ôssi mâle ke sa, tu ne vas pas laisser une bonne impression à ceux qui te lisent. On ne te prendra pas au sérieux si ton texte est bourré de fautes, même si tu es assez intelligent(e) et si ce que tu écris est assez pertinent. Rédige des phrases complètes dans une grammaire correcte et avec une bonne orthographe.
    • Un exemple de texte très mal écrit : "L’argent est évidemment important mais si vous lui courez après, vous n’aurez pas fini de courir, mdr. Qu’est-ce qui est important, alors ? "
    • Et voici la même phrase écrite avec plus d’intelligence : "L’argent a évidemment de l’importance. Néanmoins, vous risquez de passer à côté de l’essentiel si vous passez toute votre vie à poursuivre des objectifs purement matériels en pensant qu’ils vont résoudre tous vos problèmes. Demandez-vous ce qui compte vraiment : avoir une vie épanouissante ou avoir beaucoup d’argent ? "
    • Tu peux aussi te servir de correcteurs de textes en ligne comme Google Docs pour t’aider à donner un ton plus professionnel et intelligent à tes écrits. Ces programmes sont gratuits.

Maîtrise l’art de la conversation

  1. N’aies pas peur de te taire. Tu pourrais croire que tu auras l’air stupide si tu te tais, mais c’est loin d’être le cas. Ne te sens pas obligé(e) de donner systématiquement ton avis ou de mener la discussion pour te donner l’air intelligent. Tu peux facilement faire une erreur, voire paraître stupide si tu dis quelque chose pour le simple plaisir de donner ton avis. Tu devrais plutôt te taire si tu ne connais rien d’un sujet donné ou si tu n’as rien de très pertinent à dire. #*Tu donnes l’impression de réfléchir à la situation, ce qui est un signe d’intelligence, si tu sais garder le silence. En fait, tu auras l’air plus intelligent si tu te tais.
  2. Évite de donner une fausse impression d’intelligence. Nous associons certaines choses à une forme d’intelligence, mais les personnes vraiment brillantes sauront te démasquer si tu fais semblant d’avoir une grande intelligence. Elles sauront aussi que ces indicateurs d’intelligence n’en sont pas du tout en réalité. Tâche simplement de rester toi-même au lieu de jouer le rôle d’une personne qui paraît être très intelligente.
    • Le meilleur exemple est ici l’utilisation d’une certaine prononciation. Tu pourrais croire que tu auras l’air plus intelligent en adoptant un ton assez pédant, mais c’est assez difficile à imiter. Tu finiras par être confondu(e) et tu auras l’air plus ridicule que franchement intelligent.
  3. Essaye d’avoir une vraie discussion. N’as-tu jamais assisté à une discussion franchement idiote ? Réfléchis au déroulement de cette discussion. La plupart du temps, tu remarqueras un problème récurrent : la discussion ne va jamais nulle part. Les gens vont discuter et débattre ensemble pour le simple plaisir de dire quelque chose. C’est tout à fait normal – car les gens aiment être entendus – mais si tu n’as pas de répartie, tu finiras par avoir deux monologues séparés et non pas une vraie discussion. Une discussion devrait être un échange équilibré qui suit un certain chemin jusqu’à ce qu’elle arrive quelque part, et non pas de parler pour ne rien dire à quelqu’un qui fait la même chose.
  4. Agis avec une certaine assurance. Tu devrais être assez sûr(e) de toi quand tu parles. On sera plus susceptible de croire tout ce que tu diras (même si tu as tort) si tu es doué(e) pour inspirer une certaine confiance. Tu peux avoir l’air plus intelligent rien qu’en adoptant un ton positif et une certaine assurance.
    • Tu peux donner une meilleure impression de confiance en toi en prenant la parole quand tu as une opinion ou quelque chose à ajouter, en regardant les gens dans les yeux, en parlant avec fermeté et clarté avec un débit de paroles mesuré.
    • Les gens ont tendance à parler plus fort et plus vite ou à murmurer quand ils sont nerveux. Tu devrais éviter ça et tu auras l’air nettement plus sûr(e) de toi.
    • Un autre indice d’assurance est de ne pas douter de soi. Il s’agit de dire : “Je suis assez sûr de moi” et non pas “Je suis sûr de moi, vous croyez ? ”. Tu peux le faire !

Conseils

  • Réfléchis bien avant de parler, car il est probable que tu dises quelque chose de pas très pertinent, voire d’assez stupide.
  • Tâche de bien t’impliquer dans ta communauté. Tu vas non seulement aider d’autres gens, mais tu seras aussi reconnu(e) pour ce que tu fais. Plus on te trouvera intelligent(e) et plus tu auras confiance en toi.
  • Il vaut mieux parfois te taire – quand tu es fatigué(e), quand tu as bu, que tu es fâché(e) ou autre. Quand tu te trouves dans l’une de ces situations, tu pourrais dire des choses risibles ou tenir des propos que l’on pourrait te reprocher des mois ou des années plus tard.
  • Perfectionne ton langage corporel. Un langage corporel charismatique est le critère par excellente pour être plus persuasif. Développe de bonnes expressions du visage, une dégaine sympathique et un ton de voix mesuré. Exprime-toi toujours calmement et d’une voix égale, même si quelqu’un t’ennuie ou te fait enrager.
    • Sache aussi quand il vaut mieux laisser tomber un débat. Quand un sujet est réfuté, ceux qui le soutiennent sont forcément dans l’erreur. Si, par exemple, on te dit qu’il est impossible d’installer un bain bouillonnant dans une baignoire classique et que tu n’as pas été d’accord, demande à ton interlocuteur si tu as vraiment dit ça. Fais en sorte de ne pas paraître trop agressif mais adopte plutôt un ton assez surpris en laissant entendre que tu n’as jamais entendu parler d’une ânerie pareille.
  • Tu peux vérifier la prononciation de certains mots en ouvrant un programme tel que Microsoft Word. Tu peux aussi faire une recherche avec Google si tu as un problème de prononciation.
  • Le sarcasme est intelligent s’il est bien employé.
  • Pose des questions liées à ce que disent les autres. Les gens aiment que l’on s’intéresse à ce qu’ils disent et apprécieront tes questions. Cependant, n’importe quelle question ne fera pas forcément l’affaire. Quand des gens affirment quelque chose, demande-leur ce qu’ils veulent dire au juste, quelles en sont les conséquences ou quels sont les points de vue opposés, par exemple. L’une des premières qualités d’une personne intelligente est de savoir poser de bonnes questions. Entraîne-toi à poser des questions et remarque si les gens rebondissent par rapport aux questions que tu leur poses. Si cela se produit, cela veut dire que tu as posé une bonne question – souviens-toi de ce type de questions et garde-les en réserve dans ta boîte à outils conversationnelle.
  • Lis tout ce qui te tombe sous la main, réfléchis beaucoup et sois attentif(ve) en classe. Là, tu pourras être vraiment intelligent(e) et non pas juste le paraître. Aborde tes cours avec plus de responsabilité et prends des notes à l’école. Pose de bonnes questions à tes profs. Cela te donnera l’air d’être très intelligent.
  • Apprends les expressions qui ne te sont pas familières, comme “dévoiler un secret de polichinelle” ou évite de les employer.
  • Tu peux impressionner tes profs ou d’autres adultes en ayant des connaissances en politique. Tâche de trouver le temps de regarder les journaux télévisés ou, si tu les trouves trop ennuyeux, essaye de regarder des émissions qui traitent de sujets d’actualité.
  • Consulte un dictionnaire ou un manuel de grammaire à tes moments perdus. Les personnes intelligentes s’intéressent souvent à ces domaines et tu feras partie de ces gens-là si tu étoffes ton vocabulaire.
    • Tâche d’avoir chez toi un classique de la grammaire comme le Bescherelle.

Avertissements

  • Ne sois pas trop prétentieux(se), car ce n’est une qualité pour personne.
  • Ne te sers pas constamment de mots trop longs. Tu pourrais te tromper et agacer les personnes qui t’entourent, si elles n’ont pas l’habitude de t’entendre parler de la sorte et on pourrait simplement te trouver trop prétentieux(se).
  • N’utilise pas trop de points d’exclamation ou d’interrogation dans tes écrits.
  • Surveille attentivement le ton de ta voix. L’intelligence conduit souvent aussi à une forme de rejet. Sois intelligent(e) d’une manière sympathique et altruiste.
  • Ne te sers jamais d’abréviations ou de termes utilisés en ligne, de type lol ou mdr. Utilise des mots complets quand tu parles à quelqu’un, tu n’as pas besoin d’économiser des syllabes, car on risque de se moquer de toi.
Information
Les membres de Guests ne peuvent laisser de commentaires.