Comment devenir PDG

Devenir Président Directeur Général ne se fait pas du jour au lendemain. Les PDG se frayent un chemin et grimpent les échelons grâce à une combinaison de plusieurs éléments : un travail acharné, de la persévérance, des traits de personnalité et des qualités qui en font un chef d'entreprise de haut niveau. Lisez l'article ci-dessous pour apprendre davantage sur la voie à suivre pour devenir PDG et aussi comment rester un bon PDG.

Les bonnes études

  1. Les bonnes études. Si vous voulez être PDG, il vous faudra être bon à l'école. Idéalement, vous devriez être bon à la fois au lycée et à l'université jusqu'à un diplôme d'études supérieures ou un diplôme d'une grande école de commerce ou d'ingénierie. Choisissez des études dans une spécialité en relation avec le domaine qui vous intéresse, mais assurez-vous que les choses restent assez générales afin d'être flexible, au cas où vous n'auriez pas trouvé un poste de rêve directement à votre sortie de l'université.
    • Beaucoup de chefs d'entreprise commencent par un diplôme universitaire général, un diplôme d'une école de commerce ou d'ingénierie. Nombreux sont les PDG qui ont travaillé ensuite plusieurs années en tant que salariés, ont gravi les échelons, puis sont revenus aux études en optant pour un programme de MBA et ont ainsi obtenu un diplôme d'études supérieures. Tout cela prend du temps, mais sachez que pour espérer caracoler dans les hautes sphères des grands groupes internationaux, il est difficile de ne pas passer par la case MBA. Cela dit, ne restez pas à l'écart du marché du travail uniquement parce que vous n'avez pas encore terminé vos études.
    • Plus l'entreprise au somment de laquelle vous espérez un jour grimper est importante, plus la renommée de l'université où vous étudierez est importante. Évidemment, certains dirigeants d'entreprise n'ont jamais été à l'université, mais vu les chiffres, vous aurez davantage d'opportunités si votre diplôme est obtenu dans une grande école de prestige. Aux États-Unis, il existe un groupe de huit universités privées qui sont appelées les « Ivy League Schools ». Parmi elles, les plus anciennes du pays et les plus prestigieuses du pays. Le terme « ivy league » a des connotations d'excellence universitaire, de grande sélectivité des admissions ainsi que d'élitisme social. Au niveau mondial, il faut considérer d'autres universités de prestige qui offrent d'excellents programmes de MBA.
  2. Passez du temps sur les cours de gestion financière. Il n'y a rien qui aide davantage un PDG que ses connaissances en analyse financière avancée pour prendre les bonnes décisions pour l'entreprise. Même si on apprend la gestion, les finances et l'économie à n'importe quel stade de la vie, vos cours d'université sont probablement le meilleur endroit pour apprendre. Si vous n'êtes pas spécialiste en comptabilité, en économie, ni en finance, prenez le maximum de cours dans ces domaines, aussi basiques soient-ils.
    • Une fois que vous faites partie des salariés, profitez de toutes les possibilités que votre société propose pour augmenter vos connaissances en fiscalité des entreprises et groupes multinationaux en participant à des séminaires, à des classes spéciales et à d'autres événements. Un grand PDG ne cesse de se perfectionner en rafraîchissant ses connaissances.
  3. Faites-vous des contacts professionnels tôt. Pendant vos études, assistez à des séminaires de business et à des événements de networking dès que possible. Postulez à des stages lors desquels vous montrerez vos compétences en leadership et vous afficherez votre volonté de travailler dur. Continuez à postuler jusqu'à ce que vous en décrochez un (ou plusieurs). Prenez votre temps pour aider les autres, les activités de bienfaisance et autres organisations charitables vous permettront de côtoyer d'autres futurs cadres d'entreprise. En bref, agissez comme si vous êtes déjà arrivé en haut de la pyramide, avant même d'y être.
    • N'hésitez pas. Il n'est jamais trop tôt pour commencer à faire bonne impression face aux patrons d'entreprise et les dirigeants locaux. On ne sait jamais qui pourrait vous aider plus tard... Quelqu'un qui vous remarquera et qui vous ouvrira la porte pour un premier poste avec en plus une bonne référence ou une bonne appréciation, le moment venu.
  4. Ayez les dents longues. Dès que vous avez obtenu un simple poste, un emploi qui correspond à vos qualifications du moment (si vous êtes encore à l'université), acceptez-le avec l'intention de diriger un jour l'ensemble de la société. Rares sont les employés qui apportent de la vitalité et qui prennent leur poste au sérieux. Consolidez l'équipe dont vous faites partie, ayez un esprit d'équipe et vous serez remarqué. Acceptez les tâches supplémentaires avec zèle, cherchez à aider quand c'est possible. Faites tout votre possible pour montrer à vos patrons que vous avez l'intention de gravir les échelons.
    • Faites de votre mieux pour entrer en contact avec les cadres de haut niveau au sein de l'entreprise et restez en bon terme avec les responsables ou les collègues, tout au cours de votre carrière. Observez la façon dont ils agissent et parlent. Vous pourriez même demander à l'un d'entre eux de devenir votre mentor, votre tuteur. Certaines entreprises mettent aujourd'hui en place des programmes de mentoring. Au pire, il vous dira « non ». Les dirigeants ont tendance à préférer l'audace à la timidité. Les programmes de mentorat sont des outils puissants pour accélérer votre carrière.
  5. Restez le plus flexible possible. L'ambition première est une des qualités des plus utiles (certains pourraient même dire vitales) pour un chef d'entreprise. Être ambitieux et agressif au niveau de votre carrière signifie aussi être ouvert à différentes options, y compris celles auxquelles vous ne vous attendiez pas. Au moins, restez flexible sur la possibilité de changer de postes ou de lieux de travail afin d'avancer. Si vous sautez sur un poste de gestionnaire dans une succursale de l'autre côté du pays, vous aurez probablement un avantage sur les autres qui sont plus frileux à ce sujet.
    • Une fois que vous avez travaillé au sein d'une entreprise pendant un an ou deux, si vous sentez que vous êtes passé à côté d'avancements au profit de collègues, recherchez régulièrement à droite et à gauche d'autres options, parmi les offres d'emploi. Postulez à n'importe quelle annonce qui vous ferait montrer. Nombreux sont les chefs d'entreprise qui ont commencé leurs carrières en tant que gestionnaires et vice-présidents juniors pour deux ou trois entreprises similaires, avant d'être à la tête de leur propre entreprise.
    • N'ayez pas peur de créer votre entreprise. Les dirigeants et les entrepreneurs partagent de nombreuses aptitudes et leur tempérament en autre. C'est la raison pour laquelle une personne qui désire devenir PDG peut très bien commencer par créer son entreprise et vice-versa. Si vous avez l'opportunité de vous lancer à votre compte et si cela semble être la meilleure option pour parvenir au sommet, n'hésitez pas à vous lancer. Faire prospérer une entreprise à partir de zéro peut facilement impressionner sur n'importe quel CV corporatif.
  6. Faites partie d'un comité d'entreprise. Si vous le pouvez, choisissez un conseil d'administration d'une société respectable. Cela vous donnera une expérience inestimable dont vous pourrez vous servir lorsque vous négocierez avec le conseil de votre propre entreprise, une fois aux commandes. C'est aussi un excellent point sur votre CV : près de la moitié de tous les chefs d'entreprise aux États-Unis ont été membres du conseil d'administration avant de devenir PDG.

Être un bon PDG

  1. Comprenez en quoi consiste le fait de diriger. Le PDG d'une entreprise n'est pas nécessairement le fondateur, ni même le propriétaire, un PDG n'est pas tout à fait un entrepreneur. Un PDG n'est pas un simple comptable ni un simple employé de bureau. Au contraire, la responsabilité du PDG est de « faire tourner » l'entreprise : superviser les décisions financières, résoudre les déséquilibres et veiller à la productivité de l'entreprise et si possible l'augmenter chaque année. Cela signifie qu'un big boss est une combinaison d'au moins 3 éléments : un cerveau qui voit grand et qui sache prendre des risques tels un entrepreneur, une main de fer en ce qui concerne les finances et les ressources humaines et aussi des manches qui se relèvent régulièrement pour peaufiner, parfois lui-même, pour que tout soit parfait, dans les détails.
  2. Reposez-vous sur l'expérience. La plupart des PDG atteignent leur position après de nombreuses et longues années, parfois des décennies passées dans le même secteur, voire dans la même entreprise. Une fois au sommet, n'oubliez pas d'où vous venez. Utilisez tout ce que vous savez sur l'entreprise (ou le secteur d'activité) pour que tout fonctionne aussi efficacement que possible. Vous connaissez dorénavant la différence entre les « règles de base » écrites et les mêmes règles transformées par la pratique. Vous savez maintenant que vos connaissances à tous les échelons peuvent vous donner une autre perspective sur les événements qui vous sont automatiquement un peu éloignés. N'oubliez pas le comportement et le style de croyances des employés « de base » de l'entreprise, vous y étiez il y a peu de temps.
  3. Un leader sait motiver ses salariés et a une vision d'ensemble. Pour être un grand patron, vous devez faire tourner l'entreprise, tout en créant une atmosphère de travail différente. En d'autres termes, un grand leader crée le sentiment parmi ses employés qu'ils font partie de quelque chose de spécial, quelque chose de plus grand et de plus important que les autres. C'est pourquoi votre attitude et vos actions envers vos collaborateurs donneront très clairement le ton et ce, à tous les niveaux de la société.
    • Soyez exigeant avec vos collaborateurs, mais permettez-leur des erreurs. Montrez-leur que l'entreprise croit tellement en eux qu'ils devront persister jusqu'à ce qu'ils y arrivent (uniquement s'ils sont bons à ce qu'ils font, bien évidemment). Stimulez la productivité en encourageant la prise de risques et les opinions personnelles. Développez la communication avec vos collaborateurs, laissez toujours votre porte ouverte, sachez gérer et éviter les conflits, soyez à l'écoute. Vous aurez toujours le dernier mot de toute façon.
  4. Soyez clair. En tant que PDG, il est de votre devoir de faire tourner la boîte. Même en déléguant la plupart des tâches quotidiennes à vos collaborateurs, vous êtes celui qui connaît les moindres recoins de la structure de l'entreprise et les évolutions de celle-ci. Sachant cela, utilisez ces informations pour communiquer vos projets et vos décisions à vos collaborateurs, clairement, simplement et ouvertement. S'ils connaissent votre vision de l'entreprise, ils auront beaucoup plus de facilité à vous aider à réaliser les missions.
  5. Restez accessible. Ne succombez jamais à l'idée que le PDG vit et travaille dans une tour d'ivoire alors que le reste de l'entreprise travaille à ses pieds, guidés par les ordres dictés d'en haut. Un bon leader est toujours accessible et au courant de tout : il rend visite à chaque secteur, en aidant si nécessaire et s'il le peut. Il communique avec ses collaborateurs et il est à l'écoute de leurs commentaires. Vous passerez une grande partie de votre temps dans votre bureau, à planifier et à penser en termes généraux, en réunion, mais le reste de votre temps vous devrez être sur le terrain.
    • N'hésitez pas à vous mettre à la place d'un collaborateur. Si vous sentez que vous pouvez lui montrer et de lui expliquer la façon dont vous préférez qu'il fasse les choses, ne le réprimandez pas, ne lui dites pas que ce n'est pas bien fait. Au contraire, prenez plutôt sa place et faites-le vous-même, en expliquant le raisonnement de chaque étape, discutez-en. Un bon manager donne l'exemple, ne dicte pas ses ordres.
  6. Pensez stratégie. Souvenez-vous que l'avenir de l'entreprise dépend de votre gestion, une fois PDG. Vous devez être capable d'un raisonnement prodigieux : par exemple, d'avoir comme aux échecs, plusieurs coups d'avance sur la situation actuelle, de savoir ce qu'il va se passer au prochain virage et de deviner ce que l'avenir nous réserve. Soyez toujours au courant de ce qui se passe dans le monde et sachez positionner votre entreprise face à ses concurrents. Comment fait-on pour rester à la tête de l'entreprise ? Si vous ne l'êtes pas encore, comment fait-on pour éliminer le type qui est à la tête et prendre sa place ? Si ce genre de questions vous guident dans votre stratégie d'entreprise, vous serez un PDG très efficace.
Information
Les membres de Guests ne peuvent laisser de commentaires.