Comment prendre soin de son cheval

Les chevaux sont des animaux à la fois fascinants et complexes qui nécessitent beaucoup de soins et d'attention. Prendre soin de son cheval implique de s'occuper de sa toilette, son alimentation, de sa formation, renforcer les liens affectifs et le garder en bonne santé. Cet article vous en apprendra davantage sur la façon de prendre soin de son cheval.

Assurer la propreté de votre cheval

  1. Amenez votre cheval à l'endroit prévu pour sa toilette. Vous devriez avoir une cabine ou étable séparée spécialement destinée à la toilette de votre compagnon. Attachez votre cheval de façon à ce qu'il ne s'éloigne pas pendant que vous lui faites sa toilette.
    • Portez de vieux vêtements parce que le toilettage du cheval peut être très salissant.
  2. Utilisez une brosse à crins en caoutchouc pour décoller la saleté sur le pelage de votre cheval. Faites des mouvements circulaires avec la brosse sur le corps de votre ami. Pour éviter de blesser sa peau délicate, n'utilisez pas de brosse à crins en caoutchouc sur son visage ou ses jambes.
  3. Utilisez une brosse à poils durs pour enlever la saleté de la surface du pelage. Faites des mouvements de va-et-vient avec la brosse pour enlever la saleté collée sur le pelage de votre animal. Vous devriez voir un nuage de poussière se détacher de ses poils chaque fois que vous passez la brosse sur son corps.
    • Effectuez bien les mouvements avec la brosse, sinon la saleté va rester collée sur le corps du cheval et lui provoquer une irritation.
  4. Utilisez une brosse plus souple pour lisser les poils de votre cheval. Faites de grands coups de brossage sur le pelage pour lisser ses poils et éliminer toute saleté restante. Cette brosse souple rendra aussi le pelage de votre compagnon beau et brillant.
  5. Utilisez une tondeuse électrique pour couper les poils sur le corps de votre cheval. S'il y a des parties du corps dont le pelage a besoin d'être taillé, utilisez une tondeuse électrique pour le faire. N'utilisez pas de tondeuse électrique sur ou autour du visage, sinon vous pouvez l'effrayer et même le blesser.
  6. Utilisez un peigne à crins pour démêler la crinière et la queue de votre cheval. Allez-y doucement et démêlez les enchevêtrements avec soin pour éviter de tirer sur les poils ou provoquer leur chute. Vous pouvez également utiliser la brosse à poils durs sur la queue de l'animal pour lui donner une apparence agréable et douce.
  7. Nettoyez les sabots de votre cheval. Tenez-vous debout à côté du cheval et utilisez une main pour plier et soutenir le sabot de votre ami. Utilisez un cure-pied pour enlever les cailloux, les herbes ou tout autre objet qui se seraient logés dans les sabots du cheval. Grattez le sabot en éloignant votre visage pour que la saleté qui se décolle des sabots ne pénètre pas votre visage ou corps.
    • Vous devez aussi tailler les sabots de votre animal toutes les 6-8 semaines pour les maintenir en bon état. Ferrer les chevaux n'est pas toujours nécessaire. En fait, certains experts estiment que le ferrage peut créer plus de problèmes que de solutions.
  8. Baignez votre cheval chaque fois que cela s'avère nécessaire. Si votre cheval parait très sale, donnez-lui un bain. Commencez par des jets d'eau chaude sur son corps pour mouiller l'excès de saleté et préparer son pelage au shampoing. Ensuite, appliquez le shampoing sur son pelage et frottez à l'aide d'une brosse à crins avant de rincer. Après avoir rincé le shampoing, appliquez le revitalisant sur son pelage en utilisant toujours une brosse à crins et rincez bien.
    • Pour éviter que le shampoing ou le revitalisant ne pénètre dans les yeux du cheval, utilisez un gant de toilette humide pour nettoyer son visage.

Assurer la nutrition de votre cheval

  1. Donnez beaucoup d'eau à boire à votre cheval. Assurez-vous que l'eau qui se trouve dans son auge est propre et non glacée. Gardez l'auge de l'animal propre en la lavant au jet d'eau chaque jour.
  2. Nourrissez votre cheval avec du foin de bonne qualité. Les chevaux mangent de grandes quantités d'herbe et c'est leur principale source d'alimentation. En fait, un cheval doit manger environ 6-9 kg de foin tous les jours, soit 1-2 % de son poids total. Assurez-vous donc que votre compagnon a toujours suffisamment de foin à sa disposition.
    • Assurez-vous que le foin que vous utilisez pour nourrir votre cheval ne contient pas de moisissures ni de saleté.
  3. Donnez de petites quantités de céréales à votre animal durant la journée. Chaque jour, un cheval peut consommer 0,3 kg de graines par poids de 45,5 kg. Donnez des céréales à votre compagnon deux ou trois fois par jour et de manière espacée.
    • Mesurez les portions de céréales que vous donnez à votre cheval pour vous assurer que vous lui donnez la quantité adéquate.
    • Pendant les périodes chaudes, ne donnez des céréales à votre ami qu'aux heures les plus fraiches de la journée, comme tôt le matin et tard dans la soirée.
  4. Donnez au cheval plus ou moins de nourriture selon ses besoins. Les besoins nutritionnels d'un cheval dépendent de son niveau d'activité et de la quantité d'herbe fraiche qu'il a broutée au pâturage. Évaluez les besoins de votre animal tous les jours afin de déterminer si vous devez diminuer ou ajouter la quantité de nourriture qu'il consomme.
    • Si votre cheval a brouté suffisamment d'herbes au pâturage durant la journée, il n'aura plus besoin de trop de foin.
    • Si votre cheval a eu une journée de travail difficile avec beaucoup de galopades, vous devez lui donner plus de nourriture pour lui permettre de reconstituer les calories qui ont été brulées.
  5. Programmez le repas une heure avant ou après les galopades. Ne nourrissez pas votre cheval immédiatement avant ou juste après qu'il ait fini de faire un exercice physique pénible, car le flux sanguin sera détourné des organes et cela peut gêner la digestion. Programmez les repas après les activités physiques du cheval.
    • Si vous avez prévu une activité physique très intense pour votre cheval, planifiez son repas trois heures avant cette activité.
  6. Opérez des changements alimentaires de manière graduelle. Si vous éprouvez la nécessité de changer l'alimentation de votre cheval, ne vous lancez pas brusquement dans la nouvelle alimentation. Commencez par remplacer 25 % de l'ancienne alimentation par la nouvelle alimentation. Après deux jours, remplacez 50 % de l'ancien aliment par le nouvel aliment. Ensuite, passez à 75 % les deux jours suivants. Enfin, vous donnerez à votre cheval 100 % du nouvel aliment.
    • En plus d'opérer des changements alimentaires progressifs, vous devez également nourrir votre cheval à la même heure chaque jour. Les chevaux sont plus en forme lorsqu'ils mangent à des heures régulières.
    • Apporter des changements brusques à l'alimentation ou à l'horaire d'alimentation du cheval peut entrainer la colique et la fourbure. La colique est une maladie qui provoque des douleurs abdominales intenses et peut même nécessiter une intervention chirurgicale.La fourbure provoque une mauvaise circulation et peut même entrainer la rupture entre le sabot et le pied. La fourbure peut être fatale.

Tisser des liens d'amitié avec son cheval

  1. Passez du temps avec votre cheval et laissez-le s'approcher de vous. Prenez souvent le temps de vous assoir dans l'enclos (sur la clôture ou sur une chaise, pas sur le sol) et laissez votre cheval s'approcher de vous de sa propre initiative. Quand vous vous asseyez, prêtez attention au comportement de votre cheval pour voir ce qu'il fait lorsqu'il ne travaille pas avec vous. En prenant le temps d'être présent dans l'environnement de votre cheval, vous pourrez gagner sa confiance et en savoir plus sur sa personnalité.
  2. Approchez votre cheval par de doux mouvements souples et un comportement calme. Au lieu de vous précipiter sur votre cheval, en lui jetant brutalement la selle dessus et vous pressant d'aller faire un tour, ralentissez un peu vos mouvements. Laissez votre cheval renifler votre main et parlez-lui. Ralentir ses mouvements et avoir une présence apaisante amélioreront la confiance qui existe entre votre cheval et vous.
  3. Caressez votre cheval. Prenez le temps de caresser votre cheval pour lui faire savoir que vous l'appréciez. Massez ses oreilles, son museau et tapotez sa tête. Cherchez à connaitre les parties de son corps que votre cheval aime qu'on caresse et faites cela quotidiennement dans vos interactions.
  4. Donnez modérément des friandises au cheval. Donner des friandises au cheval pour le récompenser est aussi un excellent moyen de tisser des liens étroits avec lui. Assurez-vous que vous ne le faites pas trop souvent de peur que votre cheval n'en devienne dépendant au point de fouiller vos vêtements avec son museau pour chercher des friandises.
    • Les pommes et les carottes fraiches constituent d'excellentes friandises pour le cheval.
  5. Encouragez les mouvements de flexion du cou. Baisser le cou est une manière propre au cheval d'exprimer sa confiance ou sa soumission. Si votre cheval est disposé à baisser son cou en votre présence, c'est que vous entretenez de bons rapports.
    • Pour que votre cheval incline facilement son cou, tirez doucement sur la corde qui passe en dessous de sa tête.
    • Si votre cheval ne cède pas, continuez à tisser vos liens d'amitié et essayez à un autre moment de lui faire baisser le cou.

Assumer la formation de votre cheval

  1. Suivez les règles de sécurité de base lorsque vous entrainez votre cheval. Chaque interaction que vous avez avec votre cheval constitue une occasion de lui enseigner quelque chose. Profitez de ces moments au maximum et maintenez la sécurité autour de votre cheval en suivant quelques règles de base de sécurité.
    • Ne vous tenez jamais ni ne marchez directement derrière ou devant l'animal.
    • Lorsque vous faites des séances d'entrainement, tenez-vous debout sur le côté gauche de votre cheval et à l'angle de sa tête.
    • Parlez à votre cheval et caressez son corps tandis que vous vous déplacez pour vous tenir hors de son champ visuel.
    • Si vous voulez manipuler le sabot de votre cheval, penchez-vous au lieu de vous accroupir.
  2. Évoluez lentement. Votre compagnon ne sera pas en mesure d'apprendre une nouvelle technique ou commande en une seule journée. Pour enseigner de nouvelles choses à votre cheval, vous devez prendre une étape à la fois. Décomposez l'objectif principal de formation en de petits objectifs que vous travaillerez un seul à la fois.
    • Par exemple, si vous voulez habituer votre cheval au tir à l'arc, commencez d'abord par lui apprendre à suivre une cible avec son nez.
  3. Soyez patient. Essayer de forcer le cheval ou réagir énergiquement face à une mauvaise conduite de sa part peut aggraver les choses. Au contraire, gardez votre calme. Votre ami peut être effrayé ou frustré si vous semblez en colère ou bouleversé, il est donc très important pour vous de rester calme et positif, même si votre cheval ne répond pas positivement à ce que vous essayez de lui apprendre.
  4. Parlez à votre cheval doucement et à voix basse. Ne criez jamais ni ne parlez à haute voix devant votre cheval sinon vous pourriez lui faire peur. Au lieu de cela, parlez-lui avec douceur et d'une voix basse pour qu'il garde son calme et réponde à vos instructions.
  5. Utilisez les techniques de renforcement positif. Assurez-vous que vous encouragez les réalisations positives de votre cheval en utilisant le renforcement positif lorsqu'il fait exactement ce que vous lui avez demandé. Offrir des friandises constitue la forme la plus commune de renforcement positif. Le renforcement positif permet à votre cheval de comprendre qu'il est sur la bonne voie.
  6. Utilisez des techniques de renforcement négatif. Une légère pression sur l'animal avec les rênes ou à l'aide d'un fouet souple peut être utilisée comme un renforcement négatif. Continuez à appliquer le renforcement négatif jusqu'à ce que votre cheval fasse ce que vous lui avez demandé.
    • N'utilisez pas de méthode de renforcement négatif qui produise la peur ou la douleur chez votre cheval. En fait, le renforcement négatif ne devrait pas être effrayant ou douloureux, mais juste un peu agaçant.
  7. Utilisez une selle de bonne qualité quand vous montez à cheval afin de tirer le meilleur parti de vos sessions d'entrainements. Si le cheval n'est pas à l'aise, il peut avoir du mal à se concentrer lorsque vous lui donnez des ordres. Assurez-vous que la selle de votre cheval correspond aux caractéristiques de son corps et qu'elle est de bonne qualité pour que votre compagnon ne courre pas le risque de se blesser.
    • Utiliser un coussin de rembourrage sous une selle de mauvaise qualité ne peut pas résoudre le problème, l'animal sera toujours mal à l'aise.
    • Soyez prêt à dépenser jusqu'à 500 € pour avoir une selle de bonne qualité.
    • Si vous avez plusieurs chevaux, procurez-vous une selle personnalisée et bien équipée pour chacun d'eux.

Maintenir la bonne santé de votre cheval

  1. Programmez des examens réguliers chez le vétérinaire. Planifiez des examens physiques et dentaires réguliers avec votre vétérinaire pour vous assurer que votre cheval reste en bonne santé et qu'il est à jour dans ses vaccinations. Les vaccinations courantes comprennent le tétanos, d'encéphalomyélite équine, la grippe équine, la rhino pneumonie (l'herpès équin) et la rage. Votre cheval devra également se faire déparasiter régulièrement.
    • Les dents d'un cheval continuent de croitre à mesure qu'il prend de l'âge. Brouter de l'herbe et du foin contribue à nettoyer ses dents, mais il est toujours important de faire un examen chez le dentiste pour détecter des signes de décadence ou d'autres problèmes dentaires qui peuvent être à l'origine de l'inconfort de votre ami.
  2. Assurez-vous que votre cheval a assez d'espace dans son étable pour se coucher. Il est vrai que les chevaux peuvent dormir debout, mais ils ont besoin de s'étendre pour avoir un sommeil plus profond. Maintenez l'étable propre pour qu'il puisse se coucher sans se salir.
  3. Socialisez votre cheval. Il est important que votre cheval se familiarise avec d'autres chevaux. Faites en sorte qu'il ait un ou deux compagnons avec qui il peut se socialiser de temps en temps. Si possible, permettez-les de rester ensemble dans leur étable respective.
  4. Protégez votre compagnon des conditions climatiques extrêmes. Bien qu'il soit nécessaire de garder un cheval bien au chaud pendant l'hiver, sachez que le froid ne dérange pas les chevaux autant que la chaleur. Les chevaux n'ont pas la capacité d'évacuer le surplus de chaleur de leur organisme, par conséquent soyez plus prudent en été. Évitez de faire faire des exercices physiques pénibles à votre compagnon pendant les périodes très chaudes.
  5. Prenez connaissance des plantes qui sont nocives pour les chevaux. Si vous avez l'impression que votre cheval s'est fait empoisonner par quelque chose qu'il aurait ingéré, appelez votre vétérinaire ou un centre de contrôle d'empoisonnements animaliers, lesquels sont généralement accessibles 24 h / 24. Il existe plusieurs espèces de plantes et d'espèces de coléoptères qui peuvent empoisonner votre animal si celui-ci les ingère. Certains risques potentiels peuvent provenir des espèces suivantes :
    • les feuilles d'érable rouges
    • le noyer noir
    • les feuilles de chêne
    • les espèces de taxus (l'If du Japon, d'Amérique, d'Angleterre, l'If d'occident, l'oléandre et le laurier rose)
    • le rhododendron et l'azalée exotique
    • l'eupatoire rugueuse, l'asclépiade, la sanicle, « Jimmy weed », la verge d'or, la férule
    • le centaurée du solstice, le chardon St.Jacques, le centaurée de Russie
    • les cantharides (qu'on retrouve dans le foin de Luzerne, surtout dans le centre et le Sud-ouest)

Conseils

  • Ne vous procurez pas un cheval si vous ne disposez pas d'assez de temps, d'espace et de ressources pour en prendre soin. Les chevaux ont besoin de beaucoup d'attention, donc réfléchissez bien et considérez votre situation financière avant de vous lancer dans l'achat d'un cheval.
  • Pendant le toilettage, nettoyez très bien la partie où la sangle de la selle se pose. Le cheval ne sera pas à l'aise s'il y a de la saleté là-dessous.
  • Prévoyez assez d'espace pour permettre au cheval de courir à sa guise et n'oubliez pas de nettoyer son étable chaque jour.

Avertissements

  • Ne manipulez jamais un cheval têtu ou qui est trop turbulent pour votre niveau d'expérience.
  • Portez des vêtements réfléchissants ou un dossard du même style lorsque vous galopez dans la nuit.
  • Ne manipulez jamais un cheval que vous ne connaissez pas sans la présence de son propriétaire.
  • Portez toujours votre casque lorsque vous galopez ou faites des tours à cheval.
Information
Les membres de Guests ne peuvent laisser de commentaires.