Comment se créer un surnom

Plusieurs raisons peuvent vous pousser à vouloir utiliser un surnom. Il se pourrait que votre prénom soit trop long, ennuyeux, ou difficile à prononcer. Il se pourrait qu’il y ait plusieurs personnes parmi ceux qui vous entourent qui portent le même nom, et que vous ayez besoin d’un moyen facile pour vous différencier d’eux. Il se pourrait que votre prénom ne vous soit pas tout simplement agréable à l’oreille. Certaines personnes aiment « essayer » de nouveaux surnoms lorsqu’ils entament une autre étape de leur vie. Quelque soit la raison, une fois que vous avez décidé de composer un surnom, il se peut que vous ayez des difficultés à savoir quoi faire ensuite. Heureusement, il existe de multiples options.

Créer votre surnom à partir de votre prénom

  1. Utilisez uniquement la première ou les deux premières syllabes de votre prénom. La technique de création de surnom la plus utilisée est celle qui consiste à tronquer tout simplement le prénom de la personne. Cette technique est assez simple et peut constituer une bonne option au cas où vous êtes entrain de changer d’école, de quitter l’université, ou si vous commencez un nouveau job et que vous voulez que ce soit pour vous un nouveau départ. Il serait plus facile pour vous de vous identifier à un surnom qui semble similaire à votre prénom habituel, et puisque vous allez rencontrer de nouvelles personnes, vous n’aurez pas à leur demander de vous appeler désormais par un nom qui diffère carrément de celui que vous utilisiez d’habitude. Il y a trois techniques majeures par lesquelles vous pouvez vous y prendre.:
    • Coupez simplement au moins une syllabe à la fin de votre nom. Voici quelques exemples: "Jon" pour "Jonathan", "Béa" pour "Béatrice", "Sam" pour "Samantha" ou "Samuel", "Jess" pour "Jessica" et "Santi" pour "Santiago".
    • Ajoutez un "ie", "i", ou "y" à une version abréviée de votre prénom. Si votre prénom comporte déjà une seule syllabe, vous pouvez également y ajouter ces terminaisons. Ceci est plus courant dans le cas des noms utilisés dans l’enfance, mais plusieurs adultes les utilisent aussi. En voici des exemples usuels : "Charlie" pour "Charles", "Susi" pour "Susanne", et "Jenny" pour "Jennifer". Parfois, vous devez ajouter une consonne supplémentaire pour pouvoir épeler proprement votre nouveau surnom, comme dans "Winnie" pour "Winifred", dans "Patti" pour "Patricia", et dans "Danny" pour "Daniel".
    • Ajoutez un "e" muet. Ceci peut constituer une autre manière de tronquer votre nom, comme dans "Mike" pour "Michael", ou bien cela peut vous servir à changer complètement la prononciation de votre nom, comme dans "Kate" pour "Kathleen".
  2. Créez votre surnom à partir d’une autre syllabe de votre nom. Utilisez les mêmes règles que précédemment, en choisissant juste une syllabe en milieu ou en fin de nom. Des exemples classiques de surnoms créés à partir d’une syllabe prise au milieu du prénom sont : "Tony" pour "Anthony" et "Tina" pour "Christina". Des exemples classiques de surnoms créés uniquement à partir de la dernière syllabe sont : "Beth" pour "Elisabeth" et "Rick" ou "Ricky" pour "Frederick".
    • Vous pouvez toujours utiliser ceci comme instruction pour créer votre propre surnom unique. Par exemple, si votre prénom est "Patrick", vous pouvez prendre comme surnom "Trick" au lieu de "Pat".
  3. Considérez d’autres diminutifs classiques de votre prénom. Il y a un nombre donné de surnoms à caractère unique créés à partir de prénoms dont vous pouvez vous inspirer en fonction de votre culture.
    • Il existe plusieurs surnoms anglais qui ont été créés à partir de jeux de rimes. En voici des exemples: "Peggy" pour "Margaret", "Dick" pour "Richard", et "Bill" pour "William". D’autres ont été créés à partir de données historiques ou par un jeu de permutation de lettres, comme par exemple: "Hank" pour "Henry" et "Ted" pour "Edward".
    • Les surnoms espagnols suivent des conventions propres à eux. De nombreux diminutifs spécialement celui des enfants, se terminent par "Ita" (pour les filles) ou "Ito" pour les garçons. Par exemple : "Lupita" pour "Guadalupe" et "Carlito" pour "Carlos". D’autres exemples de surnoms classiques sont : "Lola" pour "Dolores", "Chuy" pour "Jesùs", "Pépé" pour "José", et "Paco" pour "Francisco".

Utilisez d’autres éléments de votre vrai nom

  1. Utilisez votre deuxième prénom. Si vous ne voulez pas utiliser votre prénom, utilisez plutôt votre deuxième prénom. Beaucoup de personnes possèdent un ou plusieurs prénoms en plus de leur prénom et de leur nom de famille. Il arrive assez souvent que certaines personnes utilisent l’un de ces noms à la place de leur premier prénom.
  2. Utilisez votre nom de famille. Bien que cette technique soit plus souvent utilisée par les hommes, les femmes peuvent également utiliser leur nom de famille pour se créer un surnom. Parfois, cette technique de création de surnom est utilisée de façon organique quand trop de personnes dans une même classe, un même bureau, ou un cercle social possèdent un même nom. Elle est également appropriée si votre prénom est long ou difficile à prononcer, pendant que votre nom de famille est court et simple.
  3. Utilisez les initiales. Utilisez les initiales de vos noms et de vos prénoms (ou les initiales de votre prénom et de votre nom de famille au cas où vous ne possédez pas de deuxième prénom) pour en faire un surnom. Par exemple, une personne nommée "Thomas James" peut être surnommée "TJ" ou une personne nommée "Marie Katherine" peut être nommée "MK". Cela ne fonctionne pas avec toutes les initiales. Assurez-vous que les vôtres riment bien en étant prononcées. En général, les meilleurs surnoms créés avec les initiales de noms sont composés de deux syllabes et se terminent soit par un son en "ey" comme B ou en "i" comme J. . Certaines personnes se servent même juste de la première lettre de leur prénom.
  4. Créez une anagramme. On parle d’anagramme lorsque l’on réorganise les lettres d’un mot pour en créer un autre. Un exemple populaire fictif est celui du scélérat Lord Voldemort de la série "Harry Potter" de J.K. Rowling : « je suis Lord Voldemort » est un anagramme de son vrai nom, "Tom Marvolo Riddle".
  5. Utilisez des jeux de mots. Vous pourriez transformer "Mandy" en "Mandibule", "Sal" en “Salamandre” ou “Ryan” en “Rhinocéros”. Vous pouvez utiliser l’allitération, qui consisterait au fait que votre surnom soit la première consonne de l’un de vos vrais noms.
    • Vous pouvez également vous baser soit sur la signification originale de votre nom ou sur quelque chose qui lui ressemble. Par exemple, "Ursula" vient du diminutif du mot latin qui signifie "Ours". Si vous vous appelez Ursula, vous pourriez choisir un surnom qui fait allusion aux ours comme "Miel" . Le nom "Herbert" est dérivé de mots qui signifient en grosso modo "armée lumineuse", mais il "ressemble" au mot anglais d’origine latin qui désigne les plantes savoureuses. Un jeu de mots subtil que pourrait utiliser une personne qui porte ce nom pourrait être quelque chose comme "Sage", "Thym" ou même "Basilic".

S’inspirer d’autres sources

  1. Inspirez-vous de vos caractéristiques personnelles. De nombreux surnoms sont inspirés des caractères qui rendent unique une personne: un coureur peut être surnommé "Jambes", un new-yorkais fier, vivant loin de New York pourrait être surnommé "NYC", ou un élève excellent pourrait être surnommé “Prof”.
    • Vous pourriez également insérer, dans le surnom d’une personne, un adjectif qui la qualifie, comme dans "Abe l’Honnête".
    • Une autre variation de cette technique sera d’utiliser un surnom ironique qui ne décrit pas forcément la personne. En voici des exemples: "Bouclé" dans "Les trois mousquetaires" et "Petit" John, le géant compagnon du légendaire Robin des Bois.
  2. Inspirez-vous de blagues. L’humour constitue l’une des meilleures sources d’inspiration pour créer un surnom, mais également la plus dure à gérer. Les blagues entre amis peuvent constituer une source d’inspiration riche, mais vous ne pouvez pas forcer leur existence, ni forcer le fait qu’ils soient vus comme attirants. Vous n’avez qu’à croiser les doigts. Si vous avez déjà une idée de blague en tête, essayez d’imaginer des surnoms qui pourraient y dériver.
  3. Utilisez les ressources sur Internet. Il existe de nombreux quiz et des générateurs de surnoms en ligne qui sont susceptibles de vous suggérer des surnoms possibles en fonction de votre personnalité et de votre prénom. Ce sont là des sources utiles d’inspiration au cas où vous en manquez.
    • Selectsmart.com's Nickname Chooser
    • Quizrocket.com's "What Is Your Nickname" quiz
    • Gotoquiz.com's "What Nickname Suits Your Personality" quiz
    • Quibblo.com's Nickname Generator

Éviter les pièges

  1. Évitez de vous donner un surnom grandiose. Cela peut fonctionner dans certaines circonstances (si un mec squelettique se donne par ironie, le surnom "Homme Musclé" en signe de désapprobation, ce pourrait être amusant) mais si vous vous surnommez "Le gros aimant", cela ne plairait probablement pas à la plupart des personnes.
  2. Restez serein. Personne n’aime celui qui s’énerve constamment contre les gens du fait qu’ils oublient de l’appeler "Le Terminator". Ils ont également tendance à se méfier des personnes qui obligent les gens à les appeler par un surnom lorsqu’ils n’en ont pas envie ou lorsqu’ils n’aiment pas ce surnom. Les surnoms doivent être des appellations amusantes, de circonstance. Le fait de faire tout un tapage pour un surnom tend à l’aliénation.
  3. Soyez aimable. Le but d’un surnom c’est d’exprimer de l’amitié et de l’affection. Le fait de donner à des personnes des surnoms qui les blessent ou qui les mettent mal à l’aise est tout simplement considéré comme un harcèlement.
    • Si vous ne savez pas si un surnom donné est bien ou non, essayez de l’utiliser lorsque vous êtes seul à seul avec la personne à qui vous le donnez. Ainsi, cette dernière pourra se sentir capable d’exprimer son sentiment de désapprobation envers ce surnom au cas où elle ne l’aime pas.
    • S’il vous est difficile de comprendre la réaction de votre ami par rapport au surnom que vous lui donnez, posez la question : "t’aurai-je mis mal à l’aise quand je t’ai appelé……………… tout à l’heure?" Si la réponse est oui, n’essayez pas de convaincre votre ami. Les sentiments de votre ami sont plus importants que le fait que vous trouviez votre idée géniale.
    • Parfois, les surnoms qui paraissent offensants sont en réalité une taquinerie entre amis. La différence essentielle réside dans l’effet que ce surnom fait à la personne à qui il est attribué.
  4. Évitez les surnoms qui sont difficiles à mémoriser ou à prononcer. La plupart des surnoms qui collent bien sont ceux qui sont accrocheurs et précis. "Cthulu" pourrait sembler être une bonne idée, mais il pourrait ne pas être attirant comme surnom. Tenez-vous en aux surnoms qui sont faciles à épeler et qui ne comportent que quelques syllabes.
  5. Évitez les surnoms non appropriés. Si vous voulez trouver un surnom qui accroche énormément, vous devriez choisir quelque chose qui pourrait être approprié dans n’importe quelle situation. Choisir "Dr sexy" comme surnom, ce n’est probablement pas une bonne idée. Si vous trouvez que vous avez du mal à comprendre la signification d’un surnom donné, faites des recherches sur Google.

Conseils

  • Laissez l’inspiration vous venir naturellement. Généralement, les surnoms sont composés par d’autres personnes, et il serait délicat de s’en donner un soi-même. Vous pourrez en faire une exception au cas où vous vous présentez à des personnes pour la première fois, mais seulement à condition que votre surnom puisse être vu normalement selon les mœurs sociales.
  • Soyez avisé que certaines personnes ne vous prendront pas au sérieux. Essayez d’accompagner votre surnom d’un sens de l’humour.
Information
Les membres de Guests ne peuvent laisser de commentaires.