Comment choisir un chiot berger allemand

Il peut être très agréable d'accueillir chez vous un chiot berger allemand, mais cela vous demandera aussi de bien sécuriser votre intérieur. Vous devriez aussi prévoir des tas de choses avant de prendre un chiot. Le choix du chiot berger allemand qui vous convient ne devrait pas être fait à la va-vite. Vous devriez plutôt bien vous renseigner et prendre les bonnes décisions si vous voulez avoir le chiot qui est adapté à votre famille.

Vous renseigner sur la race et sur les élevages

  1. Renseignez-vous au sujet du berger allemand et sachez si cette race de chien convient à votre famille. Les bergers allemands sont des chiens de garde et de troupeaux destinés à travailler sur des exploitations agricoles. Étant donné que ces chiens veulent se rendre utiles, ils doivent être souvent stimulés physiquement et mentalement, sinon ils risquent de causer des problèmes. Vous devriez choisir une autre race, si c'est une trop grande responsabilité pour vous.
    • Il est très important d'éduquer correctement un berger allemand. Ce chien réagit très bien au dressage, car il aime apprendre quelque chose et se rendre utile.
  2. Envisagez des façons différentes d'avoir votre chien. Il vous faudra trouver un éleveur si vous êtes à la recherche d'un berger allemand de pure race avec un beau pédigrée. Vous pouvez cependant en trouver aussi dans un refuge ou à la SPA.
  3. Sachez si vous voulez un mâle ou une femelle. Bien qu'ils soient assez similaires, il existe certaines différences entre les mâles et les femelles. Les femelles sont plus petites et plus légères et seront en chaleur deux fois par an si elles ne sont pas stérilisées.
    • Le choix du sexe du chien est plus important si vous ne comptez pas castrer ou stériliser l'animal. Dans le cas contraire, c'est simplement une question de gout personnel.
  4. Sachez ce que vous devriez observer chez votre chiot berger allemand. La plupart des éleveurs de bergers allemands sont de grands amoureux de cette race et tombent d'accord pour admettre que le caractère est ce qu'il y a de plus important. Pourquoi ? Car votre chien s'adaptera mieux à toutes sortes de situations et réagira mieux à tout ce que vous pouvez exiger de lui. Un caractère équilibré est essentiel, quelle que soit l'utilité à venir du chiot – qu'il soit chien de garde, de troupeaux ou de compagnie.

Trouver un éleveur de bonne réputation

  1. Recherchez des éleveurs dignes de confiance dans votre région. Commencez par Internet. Vérifiez la présence de clubs canins spécialisés en bergers allemands puis faites des recherches plus avancées pour en trouver un près de chez vous. C'est un excellent moyen d'obtenir des noms d'éleveurs réputés dans votre région.
    • Un autre moyen d'obtenir des références d'éleveurs est de voir un vétérinaire, un salon de toilettage ou d'en parler à des propriétaires de bergers allemands que vous connaissez. Envisagez de vous rendre à un salon du chien pour discuter avec des éducateurs canins et des propriétaires de chiens présents à ces manifestations. Ils peuvent avoir une bonne idée d'excellente adresse d'éleveur dans votre région.
  2. Renseignez-vous soigneusement au sujet des éleveurs. Tâchez de trouver des éleveurs de bergers allemands qui s'intéressent vraiment à cette race de chiens et tiennent davantage à trouver des foyers convenables à leurs chiots qu'à se faire un maximum d'argent. Vérifiez bien toutes les références et recommandations que vous recevez. Faites preuve de prudence et posez beaucoup de questions. Un bon éleveur s'attendra à ce que vous le fassiez.
    • Un éleveur sérieux vous posera beaucoup de questions aussi, et ce bien avant que vous emportiez chez vous votre précieux chiot.
    • Faites aussitôt demi-tour si un éleveur de bergers allemands est d'accord pour négocier avec vous le prix d'un chiot, si ses chenils ne sont pas propres ou si son attitude vous parait suspecte. Un éleveur qui opère simplement pour se faire de l'argent a d'emblée de mauvaises raisons d'élever des chiens.
  3. Prenez le temps de discuter avec l'éleveur à plusieurs reprises, que ce soit au téléphone ou via un email. Vous aurez besoin de poser des questions sur la santé et les antécédents du chiot ainsi que sur ses parents.
    • Demandez à l'éleveur ce qu'il en est des vaccins, du vermifuge et des examens de santé que le chiot peut déjà avoir subis.
    • Demandez si les parents sont certifiés « LOF » ou enregistrés au Club Canin. Demandez les certificats des deux parents s'ils ont été enregistrés sous l'une de ces appellations. Les éleveurs de bergers allemands réputés vont généralement vous donner ces informations sans que vous ayez besoin de les demander.
  4. Renseignez-vous au sujet des antécédents de maladies des parents et d'autres chiens de la lignée. Le berger allemand, comme c'est le cas pour bien d'autres races, peut souffrir de maladies diverses que l'on ne peut pas détecter rien qu'en regardant le chien. Quelques-unes des pathologies courantes chez les bergers allemands sont la myopathie dégénérative, les ballonnements ainsi qu'une insuffisance du pancréas. L'éleveur devrait pouvoir évoquer la probabilité que le chiot puisse développer l'une de ces maladies.
    • D'autres sujets de souci peuvent être la menace éventuelle de dysplasie des épaules et des hanches, laquelle est très courante chez les grands chiens, y compris les bergers allemands. Il existe toute une série d'examens pour les chiots, lesquels permettent de radiographier le vôtre pour détecter cette pathologie. On le fait généralement avec des rayons X sur les articulations, les hanches ou les coudes du chien. La plupart les vétérinaires vont établir un certificat pour le chien après ce type d'examen.
    • Il existe aussi à présent des examens génétiques pour savoir si le chien est porteur de myopathie dégénérative. 25 % des chiens qui ont eu un résultat positif à cet examen souffriront de cette maladie dévastatrice, laquelle se manifeste via une paralysie progressive des membres. Demandez à l'éleveur si ses chiens ont été examinés dans le cadre de ce type de dépistage. Demandez le certificat de conformité si c'est le cas. Voyez un autre éleveur, si le vôtre n'a pas procédé à cet examen.
  5. Voyez la portée de bergers allemands si possible plusieurs fois avant de prendre votre décision. C'est le bon moment pour observer le tempérament et la santé de votre chien éventuel.
    • Observez le chiot de près. Il devrait avoir un poids correct – ni trop gros, ni trop maigre – être propre, sans odeurs et gardé dans un environnement propre. Il devrait aussi avoir des yeux clairs – donc pas larmoyants ni rouges – des oreilles propres, un pelage fourni – pas de plaques sans poils – il ne devrait pas trop se gratter et paraitre assez sociable, joueur et sympathique.
  6. Demandez ce qui est compris dans l'achat du chiot. L'éleveur vous offre-t-il une garantie ? Demandez-lui ce qu'elle couvre, si c'est le cas. Quel type de papiers vous seront délivrés avec votre chiot berger allemand ? Qu'en est-il des papiers d'enregistrement du chiot et de son pédigrée ?
    • Qu'emportez-vous d'autre avec le chiot ? De la nourriture ? Un collier ? D'autres papiers ? Un éleveur réputé vous offrira tout cela et bien plus encore. Ne vous attendez pas à moins que cela.
  7. Attendez-vous à payer entre 400 et 1 000 euros pour un berger allemand de qualité si vous l'achetez chez un bon éleveur. Vous dépenserez d'emblée pas mal d'argent, mais cela vous épargnera au final d'autres dépenses, notamment des factures de vétérinaire et autres. Le fait d'acheter un chiot de qualité vous permet d'avoir le soutien d'un éleveur réputé.
    • Vous pouvez vous renseigner au sujet des tarifs pour un berger allemand sur le site officiel de la race, en ligne.

Choisir le bon chiot

  1. Évaluez le caractère du chien. Il existe plusieurs moyens de le faire pour vous aider dans le choix du chien qui conviendra à votre famille et à votre mode de vie. Il existe des tas de documents en ligne à ce sujet.
    • Un chiot très énergique peut être un bon choix pour une famille très active qui peut donner suffisamment d'activité physique à ce type d'animal, mais il peut être trop épuisant pour des gens plus calmes. Les chiots très timides peuvent se révéler plus tard très craintifs et demandent une attention soutenue pour être bien sociabilisés afin d'empêcher des problèmes de comportement.
  2. Voyez si le chien a été sociabilisé. Un chien très sociable devrait apprécier d'être parmi des gens, il devrait se laisser caresser et manipuler et bien réagir à des situations nouvelles.
    • La socialisation des chiots commence chez l'éleveur qui devrait les manipuler dès la naissance pour limiter leurs craintes et leurs réactions de rejet face à certains stimulus quand ils sont plus âgés. Vous pouvez demander à l'éleveur ce qu'il a fait, et quand, pour socialiser la portée, quand vous faites le choix d'un chiot. A-t-il familiarisé les chiots au bruit en toute sécurité ? Ont-ils l'habitude des enfants ? Des chats ? De fréquenter d'autres chiens, petits et grands ? L'éleveur prend-il soin de bien palper le chiot ? Vous devriez éviter d'avoir un chiot qui n'a aucune idée du monde extérieur et qui a été isolé, car ce type de chiot sera plus susceptible de mal réagir et de prendre peur face à des situations nouvelles.
  3. Voyez si le chiot se comporte mal. Des comportements comme d'être possessif vis-à-vis de la nourriture ou des jouets, le fait de grogner, de mordiller ou de s'enfuir sont des signes inquiétants qui vous préviennent que le chien aura beaucoup de mal à se comporter correctement et en toute sécurité chez vous.
    • Si vous faites ce choix, vous devriez aussi envisager l'aide d'un comportementaliste canin professionnel et d'un éducateur pour gérer ce type de chien.
  4. Jouez avec le chiot. Vous voudriez avoir un chiot joueur et non pas craintif. Bien des chiens mordent parce qu'ils sont effrayés. Vous ne pouvez décidément pas accepter un chiot berger allemand qui est visiblement effrayé. C'est la meilleure recette pour obtenir un désastre. Les chiots qui sont nés avec un caractère assez craintif seront plus difficiles à éduquer et vous courez un plus gros risque d'avoir plus tard un chien qui fait preuve d'agressivité quand il a peur.
  5. Quand vous choisissez un chiot, retournez-le doucement sur le dos. Choisissez un chiot qui n'est pas effrayé – observez la position de sa queue, elle ne doit pas être entre ses pattes – et qui ne proteste pas trop. C'est un examen de base pour évaluer le tempérament d'un chiot. Renseignez-vous au sujet des tests pour évaluer le caractère d'un chiot. Un chiot couché sur le dos témoigne de sa soumission, vis-à-vis de vous, le chef de meute. C'est exactement ce que vous devriez obtenir. Un chiot qui a peur de rester sur le dos n'est pas un bon choix pour vous pour les raisons expliquées plus haut et celui qui se débat pour retourner sur ses pattes risque d'être assez difficile, car il voudra vous dominer. Aucun des deux n'est indiqué pour vous.

Avertissements

  • Le choix du chiot berger allemand idéal demande pas mal d'attention, d'efforts et d'énergie. Mais quand c'est fait dans les règles de l'art, le chiot qui vous convient vous apportera bien des joies dans les années à venir.
Information
Les membres de Guests ne peuvent laisser de commentaires.