Comment prendre soin d'un chiot bouledogue anglais

Les bouledogues anglais sont bien connus pour leur carrure trapue, leurs bajoues épaisses, leur peau fripée et leur museau aplati. Ce sont de beaux chiens très amusants et ils font d'excellents animaux de compagnie. Les chiots bouledogues anglais nécessitent cependant un entretien de base en raison de certaines caractéristiques qui leur sont propres ainsi que des soins supplémentaires. Vous devriez simplement comprendre ce dont votre chiot a besoin et il sera pour vous un compagnon fidèle pendant de longues années.

Nourrir son chiot

  1. Changez progressivement la nourriture du chien. Achetez une petite quantité de la nourriture qu'a reçue le chiot avant que vous ne l'ayez ramené chez vous. Ce faisant, l'organisme du chien ne sera pas perturbé par des aliments radicalement différents. Allez-y progressivement, si vous voulez lui donner une autre marque de nourriture. Mélangez pendant une semaine les deux types d'aliments à parts égales, puis un tiers de l'ancienne nourriture et deux tiers de la nouvelle marque la deuxième semaine, après quoi vous pouvez la changer intégralement.
  2. Nourrissez le chiot à des heures fixes. Vous devriez le nourrir trois fois par jour à des heures fixes dans les quatre mois qui suivent son arrivée. Vous pouvez commencer par réduire ses repas à deux par jour après six mois et vous pouvez ne lui donner qu'un repas par jour après un an.
  3. Donnez au chiot une alimentation de bonne qualité et équilibrée. La nourriture pour chiens du commerce et prête à l'emploi convient habituellement à votre chiot. Voyez quels sont les cinq premiers ingrédients mentionnés sur l'étiquette du produit. Les deux premiers devraient être de la viande (et non pas des dérivés de viande, lesquels conviennent, mais plus loin dans la liste) suivie de légumes puis de céréales.
    • Un bouledogue anglais peut parfois présenter de signes d'intolérance alimentaire (de la diarrhée, des vomissements ou des problèmes de peau) à un ou à plusieurs ingrédients contenus dans un aliment. Vous devriez revoir son alimentation avec un vétérinaire pour connaitre la cause de ce problème, si c'est le cas et imposer ensuite au chien un régime strict pour limiter ces symptômes.
  4. Ne donnez pas à votre chien des aliments destinés aux humains, surtout pas ceux qui sont dangereux pour son organisme. Gardez à l'esprit que certains aliments peuvent rendre un chien malade, voire carrément le tuer . Les aliments toxiques pour un chien sont les suivants (mais ce ne sont pas les seuls) :
    • les avocats
    • l'alcool
    • le chocolat
    • les fruits en grappes et le raisin
    • la ciboulette, les ognons et l'ail
    • les fruits secs
    • la pâte à gâteaux à la levure
    • tout ce qui contient l'édulcorant xylitol, surtout celui que l'on trouve dans les gommes à mâcher sans sucre
  5. Surveillez le poids de votre chien. Un bouledogue anglais peut grossir facilement, vous devriez donc faire en sorte que votre chiot ne prenne pas trop de poids. Voyez le vétérinaire du chien s'il prend trop de poids et voyez avec lui le meilleur moyen de lui conserver un poids correct.
    • Souvenez-vous que les friandises sont des suppléments caloriques à son régime et devraient être données modérément et en très petites quantités. Réservez-les pour les séances d'éducation du chiot.
    • Surveillez tous les mois la courbe de poids de votre bouledogue pour savoir s'il est en surpoids ou trop maigre . Un chien de poids normal aura une taille bien marquée et l'on pourra sentir ses côtes au toucher sans les voir. Un chien trop gros n'aura plus de taille marquée quand la graisse va enrober ses flancs. La taille d'un chien trop maigre sera plus marquée et on lui verra facilement les côtes.
  6. Offrez de l'eau fraiche et potable à tous moments de la journée. C'est surtout très important sous un climat chaud ou humide, mais cela devrait être le cas à tous moments. N'oubliez pas non plus de nettoyer régulièrement ses gamelles d'eau et de nourriture, étant donné qu'un bouledogue est assez négligent.

Prendre soin de la santé du chiot

  1. Surveillez la pousse des dents quand le chiot arrive chez vous. Assurez-vous d'offrir au chiot des jouets à mâcher pour l'aider à faire ses dents dans cette période de transition. Vous pouvez trouver des jarrets de boeuf dans bien des animaleries et ils sont recommandés. Ne lui donnez pas d'oreilles de porc ni d'os à mâcher bon marché, étant donné qu'ils peuvent causer des diarrhées violentes, des ballonnements et peuvent étouffer le chien.
  2. Surveillez la santé du chiot. Faites attention aux diarrhées, par exemple, quand vous changez la nourriture du toutou. Ne lui donnez plus rien à manger pendant douze heures, si votre bouledogue souffre de diarrhée. Si cela persiste plus d'une journée, vous devriez voir immédiatement son vétérinaire pour empêcher une déshydratation. Un chiot peut se déshydrater très vite, vous devriez donc prendre une diarrhée très au sérieux quand elle se produit.
  3. Faites traiter préventivement votre chiot contre la vermine. Les chiens peuvent héberger des hôtes indésirables tels que les tiques, les puces, les acariens, les poux et les vers intestinaux. Votre chien est le convive idéal pour cette vermine s'il n'est pas traité régulièrement pour l'éviter. Le vétérinaire du chien est la meilleure source de connaissances et de prévention en ce qui concerne les parasites les plus communs qui importunent les chiens.
    • La dirofilariose est une maladie très répandue et propagée par des moustiques, un peu partout dans le monde . On procède tous les ans à une prise de sang pour s'assurer que le chien n'est pas contaminé par ce vilain parasite, après quoi on lui donne un cachet mensuel ou une injection qui le protège pendant six mois afin d'éliminer tout organisme présent dans le sang. Il existe un traitement pour la dirofilariose, mais il est cher, très lourd à supporter pour l'organisme du chien et son éradication peut nécessiter des soins de plusieurs mois.
    • Le vaccin contre la maladie de Lyme peut être un autre traitement à envisager, surtout si vous vivez dans une région qui souffre d'une population de tiques endémique. Cela est surtout très important pour des chiens qui sont souvent dehors, qui vivent sur une exploitation agricole ou qui vont à la chasse, étant donné qu'ils courent plus de risque d'être contaminés par une maladie transmise par les tiques. Les chiens peuvent souffrir d'une pathologie des reins mortelle quand ils sont atteints par la maladie de Lyme, en plus des douleurs articulaires, des gonflements et de la fièvre.
  4. Faites examiner régulièrement le chiot par un vétérinaire. L'éleveur des chiots fera habituellement examiner la portée par un vétérinaire pour la première fois vers l'âge de six semaines. Ce dernier va examiner les chiots pour s'assurer qu'aucun d'entre eux n'ait développé de hernie ni de problèmes cardiaques, pulmonaires, aux yeux ou au niveau des oreilles. C'est généralement aussi à ce moment-là que les chiots seront vermifugés pour la première fois et qu'ils recevront leurs premiers vaccins (contre la maladie de Carré). Le vaccin et le vermifuge seront reconduits à neuf semaines puis encore à l'âge de trois mois. C'est ensuite à vous de les refaire tous les ans à la date que vous avez choisie avec le vétérinaire .
    • Le vaccin contre la rage sera donné à l'âge de trois mois, bien que cela puisse varier d'une région à l'autre. Ce vaccin est obligatoire en Europe. Vous paierez une forte amende si vous n'avez pas vacciné votre chien contre la rage, surtout s'il a mordu quelqu'un ou un autre animal.
    • D'autres examens seront nécessaires quand votre chien vieillit. Des examens vétérinaires deux fois par an vont permettre de repérer des problèmes de santé avant qu'ils ne s'aggravent. Des chiens plus âgés souffrent couramment d'arthrite et de maladies cardiaques, tout comme c'est le cas chez les humains âgés. Il existe des traitements efficaces et surs qui peuvent aider votre chien sénior à vivre agréablement son âge d'or avec le moins de souffrances possible.
  5. Faites castrer ou stériliser le chiot à un âge approprié. Il est important de faire stériliser une femelle ou castrer un chiot mâle. En plus d'épargner au chien certaines tumeurs et infections, l'opération a aussi des avantages démographiques pour réduire le nombre de chiens non désirés. On recommande aussi l'insertion d'une puce électronique pour retrouver le chien dans le cas où il s'est perdu.
  6. Examinez une fois par semaine les oreilles du bouledogue anglais. L'intérieur de l'oreille du chien est habituellement blanche ou de couleur plus foncée, laquelle correspond généralement à la couleur du pelage du chien. Vous devriez donc repérer les décolorations. Les oreilles du chiot ne devraient pas non plus sentir mauvais ni ne présenter d'écoulements à l'intérieur ou sur les pavillons. Les oreilles devraient être dépourvues de saletés ou de parasites tels que des tiques ou des acariens qui causent de la gale. N'importe lequel des comportements suivants est anormal  :
    • le chien se gratte l'oreille ou la tapote
    • il secoue trop souvent la tête
    • l'oreille présente un écoulement cireux ou d'aspect brunâtre
  7. Nettoyez régulièrement les oreilles du chiot. Vous pouvez le faire en utilisant un produit spécialement conçu pour le nettoyage des oreilles du chien, en vous servant d'eau oxygénée (éliminez le surplus de produit dans l'oreille) ou à l'aide d'une solution constituée à parts égales de vinaigre blanc et d'alcool ménager . Imbibez un disque en coton de liquide et essuyez doucement l'oreille du chien. Faites examiner l'oreille par un vétérinaire qui va en ausculter le tympan à l'aide d'un otoscope si vous avez un doute ou si vous soupçonnez une infection.
    • N'enfoncez jamais de coton-tige ni d'objet semblable dans le canal auditif. Le canal auditif d'un chien est d'une forme très contorsionnée avant d'atteindre la tête. Vous ne pourrez pas voir tout le canal auditif et vous ne devriez pas y introduire quoi que ce soit.
  8. Brossez les dents du chiot bouledogue tous les jours . Vous débarrassez les dents du chien des bactéries et de la plaque dentaire en les brossant tous les jours (ou au moins trois fois par semaine). C'est aussi une excellente occasion pour examiner la gueule du chien et repérer les dents branlantes ou abimées, des abcès ou tout ce qui peut être inhabituel, ce qui vous permet aussi de l'emmener rapidement chez le vétérinaire avant que cela ne devienne un gros problème.
    • Ne vous servez jamais d'un dentifrice destiné aux humains, utilisez toujours une version conçue pour les chiens. Le fluor contenu dans les dentifrices classiques est toxique pour les chiens et peut causer des problèmes de santé graves.
    • Déposez un peu de dentifrice pour chiot sur votre doigt et laissez le chien le lécher. Le lendemain, frottez la pâte sur les gencives. Essayez ensuite d'en mettre un peu sur une brosse à dents canine et laissez le chien la lécher puis passez-la sur la surface extérieure de ses dents et gencives. Vous ne devriez brosser que la partie extérieure des dents (celle qui repose contre les babines). Brosser les dents du chiot ne devrait pas durer plus de trente secondes.
    • Un chien peut avoir besoin d'un détartrage de temps à autre, même si on lui brosse les dents régulièrement. La plaque dentaire et les bactéries peuvent s'accumuler sous la ligne des gencives et causer des problèmes à cet endroit ou à la racine des dents. Les dents du chien devraient être examinées régulièrement par un vétérinaire, tout comme c'est le cas pour son propriétaire qui voit un dentiste au moins une fois par an.

Toiletter le chiot

  1. Toilettez-le régulièrement. Vous devriez examiner la peau du chien tous les jours pour repérer les infections, étant donné que la peau d'un bouledogue anglais comporte des plis, surtout sur la gueule et autour des babines. Les levures que l'on trouve habituellement sur le corps vont prospérer et se développer dans ces plis sombres, chauds et humides. Vous devriez les nettoyer en douceur et les sécher soigneusement au moins un jour sur deux, plus souvent chez ces chiens qui ont tendance à faire des infections.
  2. Brossez régulièrement votre chiot. Le pelage court du bouledogue anglais va perdre des poils, il est donc recommandé de le brosser à fond une fois par semaine avec une brosse à poils doux. Surveillez la présence de puces, de tiques ou de gale, ainsi que l'apparition de toute cloque ou de kyste sur la peau. Ces signes, ainsi que des croutes, des rougeurs ou une peau qui démange devraient être examinées par un vétérinaire.
  3. Inspectez régulièrement les pattes de votre chiot. La séance de brossage est le bon moment pour jeter un coup d'oeil sur les pattes et les ongles du chien. Ces derniers peuvent avoir besoin d'être coupés. Vous pouvez demander à l'assistant du vétérinaire de vous montrer comment faire si vous ne l'avez jamais essayé. L'opération doit être faite correctement afin que vous ne coupiez pas dans le vif de l'ongle où se trouvent les vaisseaux sanguins et les nerfs.
    • Il sera difficile à l'avenir de couper au chien des ongles sectionnés dans le vif, car il aura peur d'avoir mal et de saigner.

Éduquer le chiot

  1. Donnez à votre chiot des ordres précis. Un chiot va suivre naturellement les ordres d'un chef et vous devez être ce chef . En tant que chef de meute, vous devez apprendre au chiot à se comporter correctement et à s'adapter à son nouvel environnement. Un chien n'est pas un génie en herbe et il ne peut pas non plus deviner ce que vous attendez de lui. On doit faire preuve de patience avec lui, répéter les ordres et l'encourager à bien faire. Voyez un comportementaliste canin près de chez vous si vous ne parvenez pas à gérer l'un des problèmes que vous rencontrez.
  2. Apprenez au chiot à obéir à vos ordres. Vous devriez apprendre au chien à s'assoir, à ne pas bouger et à venir quand vous l'appelez. De plus, il est tout aussi important de commencer l'apprentissage de la propreté le plus tôt possible . Cette éducation est la plus réussie quand vous encouragez le chiot à bien faire. Plutôt que de le punir quand il ne se comporte pas correctement, vous devriez en faire une expérience agréable chaque fois qu'il se conduit bien. Félicitez le chien (soit sous forme de friandise soit de caresses) quand il obéit à vos ordres, ce qui encouragera le chiot à refaire avec plaisir ce que vous lui demandez !
    • Il est tout aussi important que le chien apprenne à marcher à la laisse et au pied. C'est non seulement un bon moyen de lui apprendre à marcher correctement, mais cela lui offre aussi une activité physique et l'occasion de se familiariser avec le monde extérieur. Assurez-vous simplement de ne pas faire de trop longues promenades. Un chiot se fatigue très vite, vous ne devriez donc pas lui imposer un marathon.
  3. Socialisez le chiot très tôt. La socialisation est très importante pour permettre à votre chiot de s'entendre avec d'autres chiens, d'autres animaux et avec les humains. Les chiots de moins de trois mois sont très faciles à socialiser et peuvent devenir plus méfiants plus tard, face à de nouvelles situations, des humains inconnus ou d'autres animaux.
    • Habituez le chiot à monter dans une voiture et à se promener dans le voisinage. Vous devriez aussi le familiariser avec des humains de tous les âges, origines et sexes (en lieu sûr et d'une façon amicale). Assurez-vous aussi de le présenter à des chiens et chats sympathiques.
    • Un excellent moyen de présenter le chiot à des tas de gens et d'autres chiens est un cours d'obéissance et de socialisation pour chiots, généralement organisé par une association canine ou parfois par une clinique vétérinaire.
  4. Donnez au chiot suffisamment d'attention et d'affection. Vous devriez créer un lien d'affection et de confiance entre le chiot et vous. Il est important que le chiot obéisse à des ordres, mais il est tout aussi essentiel qu'il sache que vous l'aimez et que vous en prenez soin. Trouvez tous les jours le temps de passer de bons moments avec votre chien en vous assurant d'abord de jouer avec lui et de le câliner et de ne pas vous contenter de cours d'obéissance trop rigides.

Prendre soin des besoins particuliers d'un bouledogue anglais

  1. Gardez votre chiot bouledogue anglais à une température assez clémente. Ces chiots sont sensibles à la température ambiante. Ils peuvent souffrir facilement d'insolations, mais sont aussi très sensibles au froid.
    • Assurez-vous de garder votre chiot au frais en été. Une température supérieure à 30 °C peut être très dangereuse. Assurez-vous de bien mouiller le chiot et de lui offrir un accès illimité à l'eau si vous le sortez par un jour très chaud.
    • Sortez le chiot le moins possible les jours de canicule.
    • Les chiots bouledogues sont très frileux. Assurez-vous de garder le vôtre dans un environnement chaud en hiver pour éviter de lui faire prendre froid. Il peut être utile d'enfiler au chiot un pull canin et des chaussons pour les pattes à l'extérieur quand l'hiver est rigoureux. Vous ne devriez pas laisser le chien trop longtemps dehors s'il fait moins de 15 °C.
  2. Observez le pelage du chiot pour repérer des signes d'allergie. Les bouledogues sont génétiquement prédisposés à faire des dermatites atopiques ou maladies de peau, comme c'est aussi le cas pour d'autres races très appréciées . Des recherches ont montré que parmi les 30 % de chiens qui souffrent d'allergies, la plupart d'entre eux sont allergiques au pollen, aux acariens et à la moisissure. Voyez le vétérinaire pour trouver des solutions si la peau de votre chiot rougit et est irritée.
  3. Surveillez la respiration du chiot. Les bouledogues ont tendance à souffrir de problèmes respiratoires à cause de leur museau aplati. Le temps chaud ou humide, une activité trop intensive et toute maladie qui touche la truffe, la gorge ou les poumons vont rendre la respiration de votre bouledogue plus laborieuse. Mettez votre chiot dans une pièce climatisée quand le temps est chaud ou humide et ne le faites pas courir dehors sous des températures extrêmes.
    • Il est temps de mettre fin à l'activité physique du chien et de lui offrir une pause quand il se met à haleter.

Conseils

  • Utilisez des lingettes sans parfum pour nettoyer le chien. Essuyez tous les jours son ventre et les plis de sa truffe. Nettoyez les babines du chien après chaque repas.

Avertissements

  • Les bouledogues ne savent pas bien nager et peuvent se noyer à une profondeur où ils n'ont pas pied. Tenez-le loin des cours d'eau trop profonds ou enfilez-lui un gilet de sauvetage et surveillez-le attentivement.
  • Évitez la chaleur ou le froid excessif, les jouets en latex souple ou ceux qui cassent facilement, car le chien peut s'étouffer avec.
Information
Les membres de Guests ne peuvent laisser de commentaires.