Comment ignorer la douleur et les sentiments

Il existe des moments où vous devez mettre vos émotions de côté pour pouvoir traverser une situation difficile. Personne n'oubliera ce moment des Jeux olympiques où une athlète a décidé de continuer même après s'être foulé la cheville afin de soutenir son équipe. Même s'il n'est pas conseillé de vivre votre vie dans un état de douleurs et d'émotions refoulées, vous pouvez utiliser des techniques de gestion de la douleur pour traverser une situation difficile. Vous pourriez ne pas arriver à ignorer complètement la douleur et vos émotions, mais vous pouvez apprendre à reconcentrer votre douleur et vos émotions pour être moins négatif.

Gérer la douleur physique

  1. Utilisez l'imagerie guidée. Cette technique vous aide à détendre votre esprit et votre corps . Imaginez-vous dans un lieu que vous aimez (une plage, le sommet d'une montagne, entouré d'arbres dans une forêt tropicale) et faites en sorte que cette image dans votre tête soit la plus réaliste possible. Sentez l'air, observez les alentours et imaginez que vous posez vos pieds par terre. Imaginez-vous dans ce lieu avec votre corps en pleine santé. Passez autant de temps que vous le voulez à faire cette expérience et laissez-vous être transporté mentalement dans ce lieu.
    • Lorsque vous utilisez l'imagerie guidée, vous avez le contrôle. Si vous ressentez une douleur vive, utilisez l'imagerie guidée. Vous serez capable de créer la scène que vous désirez.
  2. Utilisez vos autres sens. Lorsque vous ressentez de la douleur, vos sens pourraient ne pas être accordés avec ce que vous ressentez. Impliquez consciemment vos autres sens : écoutez les sons autour de vous (les voitures dans la rue, le voisin qui passe la tondeuse à gazon), sentez l'air ou votre nourriture, passez du temps à observer ce qui vous entoure, ressentez la texture des vêtements contre votre peau. Rappelez à votre corps qu'il peut faire l'expérience de différents stimulus en dehors de la douleur .
    • En utilisant vos sens pendant des moments de douleur intense, vous arriverez à vous concentrer sur autre chose et à équilibrer vos sens.
  3. Concentrez-vous sur vos sensations physiques. Cela pourrait sembler contreproductif, mais essayez d'identifier ce que vous ressentez. La sensation est-elle chaude, froide, sourde, localisée ou générale ? Vous pourriez commencer à ressentir la douleur comme un changement de situation, pas comme une expérience permanente . Soyez présent avec vos expériences et votre état d'observation.
    • En vous concentrant sur la sensation physique et pas sur la douleur, vous pouvez changer la façon dont vous ressentez ces sensations.
    • Voyez cette expérience comme une observation de votre corps, pas une sensation de douleur. En changeant de point de vue, vous pouvez soulager votre esprit et votre corps des expériences négatives. De cette façon, il vous sera plus difficile de vous retrouver bloqué dans un cycle de pensée qui vous amène à croire que vous souffrez beaucoup.
  4. Faites semblant de ne pas avoir mal. Il est possible de faire semblant de ne plus avoir mal pour faire disparaitre la douleur. Si vous croyez que les choses pourraient empirer, ne soyez pas surpris de ressentir plus de douleurs. Plus vous croyez que vous pouvez faire disparaitre la douleur, plus vous serez capable d'y arriver .
    • Dites-vous : « je m'améliore tous les jours » et « je ressens de moins en moins de douleurs ».
    • Vous pouvez même vous dire : « je ne ressens pas de douleur au niveau de mon corps » et « mon corps fonctionne au mieux ».
  5. Soyez gentil avec votre corps. Souvenez-vous que votre corps ne se retourne pas contre vous et qu'il ne vous fait pas souffrir volontairement. Traitez votre corps avec amour, gentillesse et respect, surtout lorsqu'il souffre. Votre corps ne veut pas non plus souffrir .
    • Exprimez votre amour envers votre corps en le traitant avec gentillesse, en vous reposant suffisamment et en mangeant des aliments sains pour l'aider à se remettre.
  6. Consultez un spécialiste de la douleur. Vous devriez consulter un spécialiste de la douleur pour traiter les douleurs chroniques. Même si vous préférez prendre sur vous, il existe des techniques non médicamenteuses de soulager la douleur, par exemple en ajustant votre posture ou en utilisant un coussin.
    • Certaines douleurs ne vont pas disparaitre et elles pourraient même empirer avec le temps. Écoutez votre corps et consultez un médecin lorsque cela est nécessaire.

Ajuster son état d'esprit

  1. Observez vos pensées. Lorsque vous ressentez de la douleur, vous pourriez vous prendre à penser : « elle ne va jamais disparaitre » ou alors « je ne peux pas le supporter ». Lorsque vous avez ce genre de pensées, vous vous laissez ressentir les réactions émotionnelles qui les accompagnent, par exemple vous vous prenez en pitié, vous vous sentez mal à l'aise, en colère ou effrayé . Entrainez-vous à reprogrammer vos pensées et trouvez les émotions que vous devez commencer à changer.
    • Lorsque vous vous prenez à avoir une pensée négative, trouvez une pensée différente pour la changer. Au lieu de penser « je vais tellement mal », pensez plutôt « je m'améliore tous les jours ».
    • Au lieu de penser « la peine est insupportable », pensez « je peux supporter la douleur et concentrer mon esprit sur autre chose ».
  2. Détournez votre attention. Il est facile de se concentrer sur ce qui fait mal, mais choisissez de concentrer votre attention sur une partie de votre corps qui fonctionne bien et qui est en bonne santé. Vous pouvez peut-être observer vos mains et vos doigts bouger sans effort ou vous pouvez faire gigoter vos orteils. Détendez-vous tout en observant ces sensations pour les laisser devenir la sensation dominante dans votre corps. Même si la douleur vous semble accablante, cela peut vous aider à vous souvenir que ce n'est pas tout votre corps qui souffre .
    • Vous pouvez même vous concentrer sur la sensation que vous ressentez en clignant des yeux, observez le peu d'efforts dont vous avez besoin et observez comment votre corps surveille cette action de lui-même la plupart du temps.
  3. Choisissez de ne pas souffrir. La souffrance est un état d'esprit qui apparait lorsque vous revivez le passé, lorsque vous accusez les autres ou lorsque vous vous dites que vous n'allez pas bien . Souvenez-vous que la souffrance est relative et basée sur une expérience émotionnelle, pas sur votre environnement physique. Même si vous ne pouvez pas choisir une vie sans aucune douleur, vous pouvez choisir votre réponse à cette douleur.
    • Au lieu de penser « je n'ai vraiment aucune chance », dites-vous plutôt « je ne l'ai pas choisi, mais je vais accepter la situation et je ne vais pas m'apitoyer sur mon sort ».
    • Mettez en place une pratique ou un rituel qui vous permet de mettre en pratique votre choix de ne pas souffrir. Vous pourriez choisir un mantra à vous répéter lorsque des pensées négatives émergent, par exemple « je choisis de répondre aux sensations physiques sans avoir à souffrir ».
    • Vous avez passé toute votre vie à vous dire qu'il est normal de souffrir, donnez-vous alors un peu de temps pour vous habituer à votre nouvelle mentalité. Sachez que vous n'allez pas changer d'état d'esprit en une seule nuit et que vous allez vous sentir mal parfois.
  4. Soyez positif. Les pensées positives vous aident à vivre une vie plus heureuse et sans stress . Au lieu de vous concentrer sur les choses négatives de votre vie, concentrez-vous sur les choses positives. Concentrez-vous sur votre guérison, sur les choses positives que vous y gagnez et sur les soins que vous recevez.
    • Ne vous laissez pas piéger par une vision du monde en noir et blanc . Si vous vous accusez de votre douleur ou des mauvaises décisions que vous avez prises, souvenez-vous que de nombreux facteurs influencent chaque résultat. Permettez-vous de voir toutes les nuances de gris.
  5. Choisissez l'acceptation. Même si vous n'aimez pas votre situation actuelle, vous pouvez accepter ce que vous ne pouvez pas contrôler. Par exemple, vous ne pouvez pas faire disparaitre votre douleur ou votre blessure, mais vous pouvez accepter son rôle dans votre réalité. Même si l'acceptation n'est pas une pratique simple, elle vous aide à faire diminuer votre stress et à vivre plus en paix .
    • Lorsque la douleur et des sentiments difficiles apparaissent, inspirez profondément et dites-vous : « je n'aime pas ce que je ressens, mais j'accepte que cela fasse partie de ma vie maintenant ».

Ajouter des choses positives à sa vie

  1. Concentrez-vous sur votre bonheur. Ne passez pas votre temps à vous concentrer sur les choses que vous ratez ou sur ce que vous pourriez être en train de faire si vous ne souffriez pas. Concentrez-vous plutôt sur le bonheur que vous pouvez ajouter au moment. Le bonheur se retrouve souvent dans les petites choses, lorsque vous prenez le temps . Lorsque vous ne vous sentez pas bien, recherchez du bonheur dans les petites choses : un message gentil d'un de vos amis, une couverture chaude et confortable pour vous y emmitoufler, un câlin avec votre chat.
    • Faites des choses qui vous rendent heureux, par exemple le coloriage, la danse ou les jeux avec votre chien.
    • Lorsque vous commencez à vous sentir plus négatif, faites quelque chose qui vous donne du plaisir, même si ce n'est qu'une tasse de thé.
  2. Soyez reconnaissant. Il pourrait vous être difficile de trouver des choses qui vous rendent reconnaissant lorsque vous souffrez ou lorsque vous ne vous sentez pas bien, mais faites un effort. Votre reconnaissance vous permet de voir plus loin que votre expérience négative actuelle et d'apprécier la vie depuis un point de vue plus large .
    • En faisant preuve de reconnaissance, vous pouvez vous concentrer sur des sensations positives et pas sur la douleur ou des sentiments tristes.
    • Commencez un journal de la gratitude et écrivez-y tous les jours les choses qui vous rendent reconnaissant. Cela pourrait inclure votre linge propre, un repas délicieux ou trouver un objet que vous aimez en promotion.
  3. Souriez. Saviez-vous que le sourire a la capacité d'améliorer votre humeur ? En souriant, vous pouvez commencer à améliorer votre sentiment de bonheur, comme le bonheur provoque le sourire . Même si vous avez mal et si vous vous sentez en colère ou énervé, souriez pour voir si vous commencez à ressentir votre douleur et vos émotions négatives différemment.
    • Connectez-vous aux sensations associées au sourire et commencez à ressentir le bonheur qui vous envahit.
  4. Riez. Le rire permet de détendre tout votre corps, d'améliorer votre humeur et possède de nombreux avantages pour votre esprit et votre corps . Vous ne devez pas chercher pendant trop longtemps pour trouver des choses qui vous font rire : regarder des programmes télévisés ou des films amusants, invitez chez vous des amis qui vous font rire ou lisez un livre drôle.
    • Tout le monde a un sens de l'humour différent, c'est pourquoi vous devez faire les choses qui vous font rire, quelles qu'elles soient.
  5. Restez connecté à vos amis. Ne vous isolez pas lorsque vous avez besoin des autres, passez du temps avec vos amis ! Entourez-vous de personnes joyeuses qui entretiennent naturellement une attitude positive . Choisissez de passer du temps avec des personnes qui rient facilement, qui sourient souvent et qui vous permettent de vous sentir bien.
    • Si vous vous isolez, vous devez comprendre que votre isolation contribue à votre sentiment de dépression. Le contact avec les autres est une partie importante d'une vie saine .
  6. Demandez de l'aide. Si vous sentez que votre douleur est trop importante pour être ignorée ou pour que vous puissiez la gérer seul, faites-vous aider. Que vous cherchiez de l'aide auprès d'un thérapeute ou d'un ami, déterminez la façon la plus utile pour vous de trouver de l'aide.
    • Souvenez-vous que les autres vous aiment et se soucient de vous.
    • Si vous vous sentez en permanence malheureux et si vous pensez qu'il n'y a aucun espoir, vous pourriez souffrir d'une dépression. Pour obtenir plus d'informations à ce sujet, consultez Comment savoir si l'on est en dépression et Comment traiter la dépression.
    • Si vous avez besoin de trouver un thérapeute, vous trouverez toutes les informations nécessaires sur Internet.

Conseils

  • Souvenez-vous que vos émotions sont présentes même si vous faites semblant de ne pas les voir, elles font partie de vous.
Information
Les membres de Guests ne peuvent laisser de commentaires.