Comment vérifier la pureté du miel

On trouve de nos jours de plus en plus souvent du faux miel ou du miel plein d'impureté dans le commerce, même si nombre d'entre eux portent une étiquette 100% miel d'abeilles. Malheureusement, à moins que vous habitiez au sein de l'Union européenne ou en Floride, vous ne pouvez pas faire confiance à l'étiquette pur miel. À cause de la grande variété de miels, de la grande variété de sirops au sucre et des autres ingrédients que les producteurs sans scrupule y ajoutent, aucun test que vous pouvez faire chez vous ne sera fiable à 100%. Utilisez plusieurs de ces tests si cela vous est possible pour avoir une bonne idée de la pureté de votre miel.

Examinez le miel avant de l'acheter

  1. Renseignez-vous sur les lois en matière de pureté du miel dans la région où vous habitez. Certains pays ou gouvernements régionaux mettent en place des standards en matière de miel qui imposent la mention de substances qui y sont ajoutées. D'autres n'ont aucune réglementation en matière de pureté du miel ou pourraient établir des conseils sur sa fabrication sans vraiment la contrôler. Essayez de trouver ces renseignements dans la région où vous habitez pour savoir si vous pouvez vraiment avoir confiance dans les étiquettes que portent les bocaux de miel au supermarché.
    • N'importe quel produit vendu dans l'Union européenne et appelé miel ne doit contenir d'additif, ce qui inclut des antibiotiques utilisés pour traiter les abeilles malades. Tout autre miel qui comporte des défauts affectant son goût doit être vendu avec une mention claire à propos de sa qualité.
    • Le gouvernement des États-Unis ne teste pas la pureté du miel et autorise la présence de traces d'antibiotiques. Le logo USDA ne signifie pas que le miel est pur.
    • La Floride est le seul état des États-Unis qui oblige les producteurs à afficher tous les additifs dans le miel du moment que celui-ci est produit et vendu en Floride. Faites attention aux substances vendues sous d'autres noms, comme mélange de miels ou produits à base de miel, car ils ne tombent pas sous le coup de cette loi.
  2. Vérifiez l'étiquette, mais ne vous y fiez pas. Vérifiez autour du nom de la marque ou du logo, en plus de la liste des ingrédients, pour voir s'il y a des additifs ou des arômes ajoutés. Le miel pur ne doit avoir qu'un seul ingrédient : du miel. Cependant, même s'il n'y a pas d'autres ingrédients sur la liste, il est possible que le producteur ne dise pas toute la vérité.
  3. Goûtez le miel si on vous propose un échantillon. Vous ne trouverez pas la présence d'additifs en goûtant simplement le miel, mais si c'est le goût que vous recherchez en premier, ce sera peut-être la chose la plus importante pour que vous preniez une décision. Veuillez noter qu'un goût bizarre ne signifie pas forcément que le miel n'est pas pur. Il existe de nombreuses variétés de miels produits à partir du nectar de différentes fleurs, de sève ou même de sécrétions d'insectes qui se nourrissent de sève !  Chacun de ces ingrédients produit un arôme différent, même le miel d'une seule ruche peut varier en goût d'une année à l'autre, car elles récoltent le nectar à différents endroits.
    • La plupart des vendeurs ne vont pas vous autoriser à ouvrir le bocal avant de l'avoir acheté. Demandez si vous pouvez goûter un échantillon, mais n'insistez pas si cela n'est pas possible.

Faites des tests à la maison

  1. Sachez que ces tests ne sont pas sûrs à 100%. La variété extraordinaire et délicieuse du miel va jouer contre vous lorsque vous essayerez de trouver un test simple. Différents types de miel purs peuvent se retrouver avec des densités, une inflammabilité et d'autres caractéristiques complètement différentes. Bien que les tests suivants soient basés sur des principes reconnus, en pratique vos résultats pourraient ne pas être concluants. Essayez différents tests pour voir si le miel réussit ou échoue constamment. Dans de nombreux cas, vous n'obtiendrez rien d'autre qu'une supposition.
  2. Versez une cuillerée de miel dans de l'eau chaude. Ajoutez une cuillerée de miel dans un verre rempli d'eau chaude et remuez doucement ou ne remuez pas du tout. Si le miel a été mélangé avec certains types de sucres liquides, il va se dissoudre dans l'eau. Certains miels purs et malheureusement d'autres miels coupés, ne vont pas se dissoudre et vont tomber dans le fond du verre sous forme de boule solide ou resteront collés à la cuillère.
    • Notez que le miel pur ou coupé est aussi vendu sous forme crémeuse (même cristallisée) ou sous forme de rayon de miel. Ces types de miel auront toujours beaucoup de mal à se dissoudre, que ce soit du miel pur ou non.
  3. Mettez le feu à un morceau de coton ou une mèche à bougie plongée dans le miel. Ce test permet de savoir si de l'eau a été ajoutée au miel, car celle-ci empêchera le miel de brûler. Trempez un morceau de coton ou une mèche à bougie dans un peu de miel et secourez un peu pour faire tomber l'excès de miel. Essayez de mettre le feu au coton ou à la mèche. S'il brûle facilement, il est probable qu'il n'y ait pas d'eau ajoutée, mais il pourrait contenir d'autres substances. S'il ne veut pas brûler ou produit comme un craquement, il est possible qu'il contienne de l'eau.
  4. Versez du miel sur du papier buvard ou sur une feuille de papier essuie-tout. Si le miel a été dilué avec de l'eau, il sera absorbé ou laissera une marque humide sur un matériau absorbant comme du papier buvard. Le miel pur ne devrait pas se faire absorber, mais malheureusement il en sera de même pour le miel mélangé à des sirops à base de sucre.

Les tests qui ne marchent pas

  1. Ne laissez pas des fourmis prendre cette décision pour vous. Les fourmis recherchent n'importe quel produit sucré et nutritif. Les fourmis vont manger le miel, le sirop de maïs coloré et n'importe quel produit qui se trouve entre les deux.
  2. Il ne sert à rien de mélanger du miel avec de l'alcool. Certaines personnes affirment que l'alcool dénaturé et d'autres alcools dissolvent le faux miel et donnent à cette solution une apparence laiteuse, alors que le vrai miel ne se dissoudra pas et se déposera au fond. D'autres sources affirment le contraire ! On fait remonter les premières apparitions de ce mythe à 1893 et il n'a jamais été accepté par les apiculteurs professionnels.
  3. Ne croyez pas les personnes qui prétendent que le miel pur coule dans une certaine direction ou prend une certaine forme. Il existe sur Internet différentes légendes qui montrent que le miel tourne dans le sens des aiguilles d'une montre lorsqu'on le fait couler ou que le miel pur prend la forme d'un hexagone lorsqu'on le fait couler sur une assiette et qu'on le recouvre d'eau. Il n'existe pas de preuves scientifiques que le miel impur pourrait avoir un comportement différent.
  4. Faites des essais vous-même. Il existe de nombreux mythes à propos des différentes façons de savoir si un miel est pur ou non, nombre d'entre elles n'ont jamais été prouvées scientifiquement. Si vous pensez que quelque chose à l'air plausible, tentez l'expérience avec un peu de miel que vous pensez être pur. Ensuite, mélangez-le avec du sirop d'agave, du sucre liquide ou toute autre forme de sucre et recommencez l'expérience. Si vous obtenez constamment un résultat différent avec le miel pur et le miel impur, ce test pourrait être utile. Souvenez-vous cependant qu'il n'existe aucun test domestique qui peut détecter tous les additifs dans le miel.

Conseils

  • Le miel acheté sur un marché ou chez un apiculteur local a plus de chances d'être pur.
  • Les rayons de miel ont plus de chances de contenir du miel pur, puisqu'on les prélève directement dans la ruche. Cependant, certains apiculteurs nourrissent leurs abeilles avec du sucre artificiel ou du sirop, ce qui peut ensuite amener les abeilles à produire un miel impur qu'elles stockeront dans les rayons de la ruche.
  • Le miel cristallisé ou en granules a plus de chances d'être pur, car les additifs communs à base de sucre ne cristallisent pas aussi bien. Cependant, ne vous y fiez pas trop. Il ne sert à rien d'apprendre à liquéfier le miel si vous achetez du miel cristallisé.
  • Les scientifiques qui analysent le miel utilisent un spectromètre de masse pour séparer les différentes molécules dans le miel afin de détecter les différents types (isotopes) de molécules de carbone associées à différents types de sucre lors d'un processus appelé analyse des rapports d'isotopes stables. Mais même lors de ces analyses, certains sucres pourraient ne pas être détectés.

Avertissements

  • Ne donnez jamais de miel à un enfant, il pourrait contenir des spores du botulisme (cela est généralement inoffensif pour les adultes) qui pourrait beaucoup lui nuire, voire entraîner sa mort.
  • Vous devez toujours faire très attention lorsque vous manipulez du feu et de la cire chaude.

Éléments nécessaires

  • Du miel
  • De l'eau
  • Une bougie avec une mèche en coton
  • Un briquet
  • Du papier buvard
  • Une tasse
Information
Les membres de Guests ne peuvent laisser de commentaires.