Comment soigner une déchirure musculaire

Les déchirures musculaires sont fréquentes, en particulier chez les personnes qui travaillent dehors. En effet, il est facile de faire un faux mouvement pendant un exercice et finir par se déchirer un ligament ou avoir une entorse. Si vous pratiquez un sport ou si votre enfant en fait, vous avez probablement eu à administrer des soins urgents à un moment donné et peut-être même de soigner une déchirure musculaire. Habituellement, les blessures légères sont traitées à la maison en appliquant des soins de premiers secours et en administrant des médicaments en vente libre. Cependant, si la blessure est grave, il sera peut-être nécessaire de consulter un médecin.

Soigner les traumatismes musculaires bénins

  1. Reposez votre muscle. Généralement, dans le cas d'un traumatisme du premier ou du deuxième degré, il n'est pas nécessaire de faire appel à un médecin pour vous soigner. Vous pouvez suivre un traitement approprié qui comprend quatre étapes : une période de repos, l'application de glace, la compression du muscle et sa mise en position haute. La première étape consiste donc à laisser le muscle au repos .
    • Faites une pause. Vous devrez arrêter vos exercices jusqu'à la disparition de la douleur. Ne faites pas de sport tant que vous n'avez pas retrouvé votre vigueur. La période de repos ne devrait pas excéder deux semaines. Si, après cette période, la douleur persiste, consultez votre médecin.
    • Vous devrez toujours pouvoir marcher ou déplacer le membre atteint. Dans le cas contraire, le traumatisme est probablement très grave et il faudra consulter votre médecin ou votre kinésithérapeute.
  2. Refroidissez la zone touchée. Vous pouvez le faire en vous servant d'un sac en plastique rempli de glaçons ou de glace pilée. Avant d'utiliser le paquet de glace, enveloppez-le dans un linge ou une serviette en tissu. Par la suite, appliquez le paquet sur la zone douloureuse pendant quinze à vingt minutes toutes les deux heures au cours des deux premiers jours qui suivent l'incident .
    • La glace va réduire l'hémorragie interne (hématome), le gonflement, l'inflammation et la sensation de malaise.
  3. Comprimez le muscle. Vous pouvez également serrer la partie douloureuse avec un bandage élastique pendant les deux ou trois premiers jours .
    • Vous devrez commencer par envelopper la partie la plus éloignée de votre cœur en progressant vers l'intérieur de votre corps. Par exemple, si votre biceps est touché, commencez par poser le bandage près de votre coude et remontez vers le haut de votre aisselle. Si vous êtes blessé à la partie inférieure du mollet, commencez par bander votre jambe près de la cheville, puis il suffit de remonter avec le bandage vers votre genou.
    • Vérifiez que vous pouvez glisser deux doigts entre votre peau et le bandage. Enlevez ce dernier si vous remarquez une gêne dans la circulation sanguine, comme un engourdissement, des picotements ou une pâleur prononcée de la zone concernée.
    • La compression permettra aussi de protéger la zone touchée contre un deuxième accident.
  4. Relevez le membre blessé. Pour réduire le gonflement, vous devrez placer ce membre à une hauteur supérieure à celle de votre cœur. Allongez-vous confortablement et posez le membre touché sur des oreillers .
    • Si vous ne pouvez pas mettre le muscle touché plus haut que votre cœur, essayez au moins de le garder parallèle au sol.
    • Si la douleur est très forte, faites un effort pour lever le membre plus haut.
  5. Évitez certaines actions. Pendant les soixante-douze heures qui suivent la déchirure musculaire, vous devrez vous abstenir de faire certaines choses qui peuvent aggraver votre état. Voici ce que vous devrez nécessairement éviter .
    • La chaleur. N'appliquez pas de compresse chaude sur la zone douloureuse et ne prenez pas de bain chaud.
    • L'alcool. Vous devrez éviter d'en boire pour ne pas favoriser l'hémorragie et le gonflement. L'alcool risque aussi de prolonger la période de guérison.
    • La course à pied. Évitez de courir ou de vous livrer à des activités épuisantes qui pourraient aggraver votre blessure.
    • Le massage. Ne massez pas le muscle atteint vous-même et ne demandez pas à quelqu'un d'autre de le faire, car vous accentuerez l'hémorragie et le gonflement.

Prendre des médicaments pour réduire la douleur

  1. Prenez du paracétamol pendant les deux premiers jours. Il est préférable d'agir ainsi pendant les deux premiers jours qui suivent la déchirure musculaire parce que ce médicament ne favorisera pas une extension de l'hémorragie interne . Par la suite, vous pouvez prendre un médicament antiinflammatoire non stéroïdien (AINS) comme l'ibuprofène ou le naproxène.
    • Ces médicaments réduisent la douleur, mais ils risquent aussi d'arrêter des réactions chimiques favorables à la guérison . De nombreux médecins recommandent d'en prendre 48 heures après la déchirure musculaire.
    • Prenez de l'ibuprofène ou du naproxène. La prise devrait avoir lieu pendant les repas avec un verre d'eau, pour éviter des complications comme les ulcères gastriques. Si vous êtes asthmatique, vous devrez être prudent, car ces médicaments provoquent souvent une crise d'asthme .
  2. Renseignez-vous auprès de votre médecin à propos des crèmes analgésiques. Vous pouvez obtenir une crème antiinflammatoire non stéroïdienne sur ordonnance médicale. Il suffit d'appliquer cette crème sur le muscle atteint. Ensuite, vous devrez masser doucement la peau pour faire pénétrer la crème dans l'épiderme. Ces crèmes agissent localement pour réduire la douleur et le gonflement du muscle atteint .
    • Appliquez la crème sur la zone affectée seulement, en respectant les indications du médecin.
    • Veillez à vous laver les mains immédiatement après l'opération.
  3. Demandez à votre médecin de vous prescrire un antalgique puissant. Si le traumatisme est grave, les douleurs seront très fortes. Dans ce cas, le médecin peut vous prescrire un antalgique comme la codéine .
    • N'oubliez pas que ces médicaments risquent de créer une accoutumance. Leur effet est nettement plus fort que celui des médicaments en vente libre. Suivez scrupuleusement les doses prescrites par votre médecin.

Recevoir des soins médicaux

  1. Passez une visite médicale pour avoir un diagnostic. Généralement, la guérison des déchirures musculaires légères ne nécessite pas l'intervention d'un médecin. Il suffit d'appliquer des soins adéquats pour rétablir la situation. Cependant, un médecin sera capable de déterminer la gravité de la déchirure. Si le membre touché est douloureux ou s'il vous indispose, il est préférable de consulter un médecin pour obtenir un diagnostic.
    • Un médecin peut recourir à l'imagerie médicale en vous demandant de faire par exemple une radiographie pulmonaire et un examen IRM. Ces tests l'aideront à s'assurer de l'absence de fracture et à déterminer l'étendue de la déchirure musculaire .
    • Selon la gravité de la blessure, votre médecin peut vous fournir un appareil orthopédique ou des attelles pour immobiliser le membre affecté pendant la période de convalescence .
  2. Demandez des renseignements à propos de la physiothérapie. Ce traitement peut être nécessaire si la déchirure musculaire est grave. La physiothérapie, aussi appelée kinésithérapie, peut vous aider à guérir dans de bonnes conditions de façon à réutiliser pleinement le membre touché .
    • Pendant le traitement, votre kinésithérapeute vous aidera à effectuer des exercices qui contribueront à fortifier et à améliorer en toute sécurité la mobilité de l'organe atteint.
  3. Consultez un médecin afin d'exclure d'autres maladies. Les déchirures musculaires peuvent provenir de certaines maladies qui sont nettement plus sérieuses qu'un faux mouvement. Si vous croyez que vous êtes atteint d'une maladie de ce genre, vous devrez recourir à un médecin sans tarder.
    • Le syndrome des loges. Cette maladie nécessite une aide médicale urgente. Ses symptômes comprennent notamment le blêmissement et la raideur du membre touché, ainsi que des douleurs sévères accompagnées d'engourdissement ou de picotement . Cette maladie représente une urgence qui doit être prise en charge immédiatement par un établissement médical. Souvent, elle nécessite une intervention chirurgicale dans les plus brefs délais. Si vous ne réagissez pas rapidement, vous risquerez l'amputation du membre en question. Par conséquent, si vous avez l'un de ces symptômes, il est important de contacter votre médecin sans tarder. L'hémorragie résultant d'une déchirure musculaire peut créer une pression interne supplémentaire sur les nerfs et les vaisseaux sanguins, entrainant ainsi l'arrêt de la circulation sanguine lorsque la pression augmente.
    • La rupture du tendon d'Achille. Ce tendon relie le talon du pied au mollet . Il risque d'être rompu dans le cas d'un exercice brutal, surtout chez les individus âgés de plus de 30 ans. Il se peut que vous ayez une rupture du tendon d'Achille, si vous ressentez une douleur sur l'arrière de votre pied, surtout lorsque vous étirez la cheville. Cet accident nécessite une immobilisation complète et un plâtrage du membre touché pour éviter les mouvements de flexion.
  4. Consultez un médecin si la déchirure musculaire est du troisième degré. Dans ce cas, le muscle est complètement déchiré et vous ne pourrez pas déplacer le membre affecté. Par conséquent, vous devrez consulter un spécialiste sans tarder .
    • Le traitement et le temps de guérison varient en fonction de l'étendue et de l'emplacement de la déchirure. À titre d'exemple, un biceps complètement déchiré nécessitera une intervention chirurgicale et une période de convalescence allant de quatre à six mois. Dans le cas d'une déchirure partielle, cette période sera comprise entre trois et six semaines .
    • Selon le type de déchirure, vous devrez aussi voir un orthopédiste ou un autre médecin spécialiste.
  5. Analysez les options en matière de traitement chirurgical des ruptures et des déchirures. Dans certains cas, il sera nécessaire de recourir à la chirurgie pour soigner une déchirure musculaire . Si votre médecin vous recommande de subir une intervention chirurgicale, demandez-lui de vous présenter les différents choix possibles.
    • Généralement, il est rare de recourir à la chirurgie pour réparer un muscle déchiré. Cependant, cette méthode peut être recommandée à un sportif professionnel pour lui permettre de retrouver des performances normales.
  6. Faites le suivi avec votre médecin. Celui-ci vous proposera probablement de faire une visite dans un avenir proche, afin de vérifier que votre blessure guérit normalement. Donc, prenez vos dispositions pour subir cette visite .
    • Informez votre médecin immédiatement si vos douleurs s'aggravent ou si votre état ne s'améliore pas.

Conseils

  • Si vous êtes un athlète chevronné, il est préférable de recourir systématiquement à un médecin pour soigner vos douleurs musculaires, même si elles semblent légères. Un médecin peut vous donner des conseils pour guérir et reprendre vos activités plus rapidement.

Avertissements

  • Si certains symptômes vous poussent à croire que vous avez un syndrome, consultez immédiatement un médecin. Si vous ne le faites pas, vous risquez l'amputation d'un bras ou d'une jambe.
Cet article contient des informations médicales ou des conseils pouvant affecter votre santé. Avant de mettre en pratique les conseils de ce wikiHow, parlez-en de préférence à votre médecin ou à un spécialiste. Si les symptômes persistent plus de quelques jours, allez voir un professionnel de la santé. Lui seul est apte à vous fournir un avis médical, quelle que soit votre condition. S'il s'agit d'un jeune enfant, consultez un pédiatre sans attendre.Le numéro des urgences médicales européen est le : 112Vous retrouverez les autres numéros des urgences médicales pour de nombreux pays en cliquant ici.
Information
Les membres de Guests ne peuvent laisser de commentaires.