Comment réaliser un film

Vous souhaitez réaliser des films, mais vous êtes peut-être embarrassé, car vous ne savez pas par quel bout commencer. Des maquilleurs ? Des images de synthèse ? Comment allez-vous tourner votre superbe scène de poursuite en voitures ? Avant de faire votre premier film, lisez d'abord ces quelques conseils pour vous familiariser avec les techniques élémentaires de la production cinématographique.

Apprendre les techniques de base

  1. Ayez une caméra. Plusieurs cinéastes amateurs utilisent des caméras bon marché pour réaliser des films d'excellente qualité. Souvent, le côté amateur d'un film est directement lié au scénario, qui associe la forme et le contenu. Choisissez la caméra dont vous avez besoin en fonction de vos moyens financiers. Le prix de ces appareils varie entre quelques centaines à quelques milliers d'euros. Si vous pouvez obtenir un caméscope relativement bon marché, envisagez de tourner une histoire facilement réalisable par un cinéaste amateur.
    • Sachez qu'il existe dans le commerce certaines caméras dont le prix varie entre 100 et 200 €. Des fabricants comme « JVC », « Canon » et « Panasonic » offrent à un prix abordable des caméras portables, efficaces et attrayantes. Même un téléphone intelligent, une tablette ou un baladeur numérique à écran tactile convient parfaitement, car les vidéos enregistrées sur votre appareil iOS peuvent être exportées vers un logiciel comme « iMovie ». Les appareils iOS sont équipés de caméras aux performances très étonnantes pour ce qu'elles sont. Étant donné qu'aujourd'hui, pratiquement tout le monde a un téléphone de ce genre, vous n'avez pas besoin de dépenser de l'argent supplémentaire. Vous pourriez aussi ajouter à la caméra de votre téléphone intelligent un objectif comme « Olloclip » dont le prix tourne autour de 60 à 100 €. Cet accessoire comprend quatre lentilles. Vous pouvez faire des choses étonnantes avec une caméra bon marché. À titre d'exemple, sachez que le film « The Blair Witch project » a été tourné avec un caméscope « RCA » acheté chez « Circuit City » pour une somme modique.
    • Dans la fourchette de 500 à 800 €, vous pouvez obtenir l'un des appareils fabriqués par « Sony » ou « Panasonic », qui ont servi à tourner des films comme « en eaux profondes » et plusieurs autres documentaires. Si vous projetez de réaliser plusieurs films, pensez à acheter une bonne caméra.
    • Sur une tablette, un téléphone intelligent, un baladeur numérique à écran tactile ou un ordinateur portable, vous pouvez utiliser l'application « iMovie » dont la version iOS coute environ 5 €. Elle vous permet de créer rapidement et facilement des films d'une qualité supérieure.
  2. Choisissez une méthode de montage. Si vous décidez de travailler rapidement et faire votre montage directement sur la caméra, vous serez obligé de filmer des scènes parfaites dans l'ordre, ce qui est très fastidieux. Autrement, vous pouvez importer votre film sur un ordinateur. Les ordinateurs « Mac » sont livrés avec « iMovie » et les autres ordinateurs disposent de « Windows Movie Maker ». Ce sont des logiciels de montage qui vous permettront de travailler sur les séquences, mixer le son et même ajouter un générique.
    • Vous pouvez migrer vers un logiciel de montage professionnel plus complexe, comme « Video Edit Magic » ou « Avid FreeDV » . Ces logiciels ne sont pas gratuits, mais il existe des outils de montage vidéo professionnels, comme « Open Shot » ou « Light Works » que vous pouvez télécharger et utiliser gratuitement.
  3. Trouvez un endroit pour tourner. Choisir votre dortoir pour filmer une scène épique dans l'espace n'est pas vraiment approprié, tout comme filmer les aventures d'un voleur de rue dans un centre commercial. Examinez les endroits qui sont à votre disposition et déterminez le genre de film que vous pourrez y tourner. Le film « les employés modèles » raconte les aventures d'un groupe d'amis qui travaillent dans une supérette. Sans la supérette, il aurait été difficile de tourner un tel film.
    • Souvent, les commerces et les restaurants hésitent à accorder aux cinéastes amateurs l'autorisation de tourner dans leurs locaux, mais vous pouvez toujours demander. Parfois, les gens seront très heureux de participer à un tel projet.
  4. Trouvez des personnes disposées à vous aider. À de très rares exceptions près, la production d'un film nécessite la participation d'un grand nombre de personnes qui se rassemblent pour servir un but commun, à savoir réaliser un grand film qui mérite de tenir la tête de l'affiche. Vous aurez besoin d'acteurs et de personnes qui contribueront à la création du film. Proposez à vos amis de tenir ces rôles ou placez une annonce sur « Facebook » ou « Craigslist » pour susciter des candidatures. Si vous n'avez pas les moyens de rémunérer votre personnel, indiquez-le clairement dès le départ.
    • Si vous habitez dans une ville universitaire, pensez à mettre des dépliants à la salle de spectacles pour encourager les talents locaux à s'intéresser à votre projet. Vous serez probablement surpris par l'enthousiasme de la plupart des personnes qui prendront part à la réalisation de votre film.

Écrire le scénario

  1. inventez une histoire visuelle. La plupart des films sont essentiellement des récits visuels. Donc, pour commencer, il vous suffit d'avoir une idée originale qui vous servira à faire votre film. Quelle est la chose que vous devez voir pour croire qu'elle existe ? Vous n'avez pas besoin de connaitre à l'avance chaque détail de votre histoire, mais vous devez avoir une idée suffisamment précise sur la question.
    • Pensez aux films que vous aimez ou aux livres qui vous ont marqué et examinez les aspects qui les rendent si intéressants. S'agit-il des personnages, de l'action, des paysages ou du thème ? De toute manière, tenez-en compte lorsque vous programmerez votre film.
    • Dressez la liste de tous les accessoires, des sites de tournage et des acteurs locaux, puis construisez votre film en tenant compte de ces données. Tenez un journal de vos rêves, car ce sont des histoires visuelles tout comme les films. Ayez un calepin pour noter vos idées. Lisez les reportages dans les journaux. Ayez une idée principale et travaillez dessus. Précisez-la au fur et à mesure que vous rédigez le scénario.
  2. Créez une histoire à partir de votre idée. Il vous faut des personnages pour construire un récit à partir de votre idée. Qui est votre acteur principal ? Que veut-il ? Pourquoi n'arrive-t-il pas à obtenir ce qu'il désire ? Comment va-t-il évoluer ? Si vous pouvez répondre à toutes ces questions, c'est que vous êtes en voie de rédiger une belle histoire.
    • Il est admis que toutes les histoires ont une de deux prémisses fondamentales : un inconnu arrive et secoue la routine quotidienne ou un héros qui part en voyage.
    • Assurez-vous que votre histoire a une introduction qui présente le scénario et les personnages, un corps pour développer l'intrigue et une fin, dans laquelle le conflit trouve son dénouement.
  3. Écrivez un scénario. Un scénario sert à placer chaque évènement du récit dans une séquence du film. Vous serez peut-être tenté de tourner directement chaque scène dans l'ordre, mais vous serez plus à l'aise si vous programmez vos actions et si vous réfléchissez à votre film séquence par séquence.
    • Un scénario contient les dialogues de l'ensemble des personnages ainsi que certaines indications concernant les sites du tournage, l'exposition et le mouvement des caméras. Chaque scène devrait commencer par une brève description, par exemple un intérieur, la nuit, etc.
    • En écrivant, pensez au cout du tournage. Il sera probablement préférable de sauter la poursuite automobile qui dure une demi-heure et d'aller directement aux conséquences. Peut-être que votre héros est allongé sur un lit d'hôpital, couvert de bandages et essayant de se souvenir ce qui s'est passé.
  4. Faites un scénarimage de votre film. Il s'agit d'une bande dessinée, mais sans les bulles de dialogue. Un scénarimage peut être réalisé à une grande échelle, en dessinant seulement les scènes principales ou de transition. Si votre histoire contient de très nombreuses séquences, pensez à faire un travail plus détaillé en définissant chaque prise de vue et chaque angle d'attaque des caméras.
    • Cette technique permet de faire un long film facilement. Elle vous aide aussi à prévoir les passages ou les séquences difficiles. Vous pouvez tourner sans scénarimage, mais il est préférable d'en avoir un, car il vous permettra de suivre les étapes de la réalisation de votre film et vous facilitera la communication avec les membres de votre équipe.

Penser visuellement

  1. Développez l'esthétique de votre film. Étant donné qu'un film est un récit visuel, il est préférable de consacrer un peu de temps pour réfléchir à l'apparence et à la présentation du film. Examinez deux films comme « Matrix » avec son décor monochrome dans la tonalité jaune-vert, accentuant ainsi une apparence numérisée et « Scanned Darkly » par Richard Linklater, qui a été filmé en faisant appel à la technique de la rotoscopie, donnant ainsi à cette œuvre l'apparence d'un dessin animé. Voici quelques autres points à prendre en considération.
  2. Voulez-vous réussir vos séquences ou les rater comme si vous les avez filmées avec une caméra de poche ? Tout reste à faire. Par exemple, regardez le film « Melancholia » par Lars von Trier. Les séquences d'ouverture ont été filmées avec une caméra à ultra haute vitesse qui donne un ralenti fluide et gracieux. Le reste a été tourné avec une caméra de poche instable, pour donner le ton aux conflits émotifs et spirituels qui se succèdent dans le film.
  3. Dessinez les costumes et les décors. Comment sera le décor de votre film ? Allez-vous tourner sur un site extérieur ou allez-vous construire un décor ? Les panoramas majestueux du grand écran des épopées des années soixante et soixante-dix s'appuyaient sur de grands espaces et des décors en studio. Des scènes du film « The Shining » ont été tournées dans un chalet de ski dans l'Oregon. « Dogville » a été filmé sur une scène dépouillée, avec seulement quelques accessoires qui suggèrent des immeubles.
    • Les films dépendent fortement des costumes pour communiquer les traits de caractère essentiels des personnages aux spectateurs. « Men in black » en est un exemple.
  4. Pensez à l'éclairage. Dans certains films, un éclairage diaphane et doux rehausse le jeu des acteurs et le rend beaucoup plus attrayant, en donnant aux séquences une touche onirique. Dans d'autres films, l'éclairage semble plus proche de la réalité et certains cinéastes n'hésitent pas à se servir d'une lumière intense presque tranchante. Pour vous en rendre compte, regardez « Domino » avec Keira Knightley.
  5. Campez le décor ou explorez un lieu de tournage. Si vous allez tourner à l'extérieur, repérez votre site et assurez-vous qu'il sera disponible pour le tournage. Si vous tournez en studio, commencez à construire votre décor et à l'habiller, c'est-à-dire ajouter les accessoires.
    • Sachez qu'il est plus facile de tourner à l'extérieur. Parfois, les effets spéciaux, comme l'incrustation, peuvent ne pas bien réussir, mais vous pouvez employer ces techniques si vous voulez. Il est plus simple de filmer pendant un diner que de recourir au trucage pour donner l'impression que c'en est un.

La distribution artistique

  1. Choisissez vos acteurs. Le directeur contrôle l'aspect créatif du film. À ce titre, il assure la liaison entre les acteurs et l'équipe de tournage. Il est préférable que vous soyez le directeur de la production d'un film dont l'idée vous appartient, surtout quand vous savez à quoi il devrait ressembler. Cependant, si vous n'avez pas le sens du commandement, vous pouvez essayer de changer, sinon chargez quelqu'un d'autre de faire ce travail et donnez-lui une idée complète sur la situation. En tant que directeur, vous choisirez les principaux acteurs, superviserez le tournage et interviendrez quand vous voudrez pour améliorer votre œuvre.
  2. Désignez un cinéaste ou un directeur de la photographie. Cette personne est chargée de veiller à la bonne marche de l'éclairage et du tournage du film. Le cinéaste doit aussi décider avec le directeur à propos du cadrage, de l'éclairage et l'angle de chaque prise de vue. Le directeur de la photographie gère aussi l'éclairage et les équipes de tournage ou opère la caméra lui-même, s'il s'agit d'un film à petit budget.
  3. Chargez une personne de s'occuper de la scénographie. Le scénographe veille notamment à faire correspondre les décors à la vision créative du directeur. Il pourra aussi occuper la fonction d'accessoiriste, c'est-à-dire gérer les accessoires qui meublent les décors.
    • Pour une petite production, la conception des costumes, des coiffures et du maquillage pourrait être confiée à une même personne. Dans le cas d'une production de grande taille, cette personne pourrait choisir et peut-être même produire tous les costumes utilisés dans le film. Pour une petite production, cette fonction est habituellement fusionnée avec une autre.
  4. Chargez une personne pour s'occuper du son et de la musique. Pour assurer cette fonction, vous pouvez aussi choisir une équipe. Les dialogues sont enregistrés soit sur scène ou insérés plus tard au cours de la production. Il faudra aussi créer des effets sonores, comme des coups de feu, le bruit des grenades ou celui d'une explosion. Il faut générer la musique, l'enregistrer et la mixer. Vous ferez la même chose pour les bruitages comme du cuir qui craque, le bruit de pas, des assiettes cassées et les portes qui claquent. Pendant la phase de postproduction, le son devra être mixé, inséré et aligné sur la vidéo. Et Souvenez-vous, le bruit de la musique n'a pas à être très fort. Il peut même être en sourdine dans une scène tranquille où, sans tenir un rôle important, il aide seulement les spectateurs à suivre la scène.
  5. Fixez la distribution du film. Les gens de votre communauté pourraient faire partie du générique d'un film à faible budget. Bien sûr, il serait avantageux d'avoir pour vedette un nom connu, mais si vous savez tirer profit des points forts des acteurs disponibles, vous arriverez à produire un grand film. Si vous avez besoin d'un agent de police dans votre film, appelez-en un et demandez-lui s'il accepte de tenir ce rôle. Il suffira de filmer quelques scènes pendant un après-midi. Veillez simplement à ne pas enfreindre les lois pendant la présence de l'agent sur le plateau de tournage, car vous risquerez d'avoir des problèmes. Si vous avez besoin d'un professeur, pensez à contacter une université.
    • Testez la performance de vos acteurs. Si l'un d'eux doit pleurer pendant une scène triste, assurez-vous qu'il peut le faire avant de l'embaucher.
    • Évitez les conflits d'horaire. Vérifiez que vos acteurs seront disponibles sur le plateau quand vous en aurez besoin.
    • Soyez prudent pendant les cascades qui peuvent blesser vos acteurs.

Le tournage et le montage

  1. Rassemblez et essayez votre matériel. Vous aurez besoin au moins d'une caméra vidéo. Vous aurez probablement besoin aussi d'un trépied pour monter la caméra afin d'obtenir des images stables. De plus, il vous faudra du matériel d'éclairage et de sonorisation.
    • Il est préférable de commencer par tourner un bout d'essai. Donnez à vos acteurs la chance de pratiquer pendant le tournage et encouragez les techniciens à coordonner leurs actions.
  2. Soyez méticuleux dans votre planification. Repérez la meilleure prise de vue de chaque scène, pour faciliter le montage plus tard. Si vous devez revoir plusieurs prises de vue médiocres ou ratées toutes les fois que vous souhaitez sélectionner une scène, le montage du film sera très fatigant.
    • Avant chaque séance de tournage, assurez-vous que tout le monde est prêt à filmer les scènes inscrites au programme. Parfois, il est laborieux que l'équipe de tournage, les acteurs et le lieu soient prêts en même temps. Pour faciliter le travail de chacun, il est préférable de rédiger et distribuer une feuille de route au début de chaque séance.
  3. Procédez au tournage du film. Les décisions que vous prendrez feront la différence entre un film amateur et une production d'une qualité professionnelle.
    • Certains préfèrent prendre plusieurs prises de vue d'une même séquence sous des angles différents, en pensant que cette technique sera plus intéressante et donnera un choix plus étendu pendant le montage. En règle générale, les cinéastes professionnels filment chaque scène suivant un plan d'ensemble, un plan moyen et un gros plan des éléments importants.
  4. Faites le montage du film. Servez-vous de votre ordinateur et téléchargez les fichiers, puis passez-les en revue pour déterminer les séquences d'une qualité acceptable. Faites un montage approximatif à partir de ces séquences. La façon dont vous monterez votre film aura des répercussions profondes sur sa composition et l'ambiance qui s'en dégagera.
    • Les coupes que vous pratiquerez devront entretenir l'attention du spectateur et donner le ton pour un film d'action, mais de longues séquences auront un impact puissant également, à condition qu'elles soient bien conçues pour ne pas être ennuyeuses. Souvenez-vous du début du film « le bon, la brute et le truand ».
    • Vous pouvez intégrer de la musique pendant le montage. C'est un moyen rapide et efficace pour insérer de la musique sur une partie du film, en choisissant le genre qui correspond à la nature des séquences en question.
    • Si vous intercalez des plans pris sous des angles divers, vous pouvez montrer rapidement plusieurs choses qui se déroulent dans une même scène. Utilisez l'outil de découpage pour créer des séquences plus petites à partir des séquences initiales, puis faites un mixage jusqu'à trouver la bonne combinaison. Vous maitriserez cette technique rapidement et avec un logiciel comme « Digital Movie making », vous pouvez toujours corriger vos erreurs à l'aide de la fonction annuler.
  5. Synchronisez la musique et les effets sonores. Assurez-vous que votre musique correspond précisément avec l'action du film et que les bruitages que vous avez enregistrés pendant le tournage sont clairement audibles. Réenregistrer toutes les pièces importantes.
    • N'oubliez pas que vous risquez d'avoir des problèmes si vous envisagez de distribuer un film dont la musique a déjà servi pour une autre œuvre. Il est préférable d'employer une musique qui a été spécialement composée pour votre film. Il y a de nombreux musiciens qualifiés qui aimeraient tenter l'expérience.
  6. Créez le titre et les séquences du générique. Généralement, vous nommerez les acteurs et l'équipe de tournage à la fin du film. Vous pouvez aussi inclure la liste des personnes et des organisations à remercier pour l'aide qu'elles vous ont accordée pour le tournage de votre film. Le plus important est de rester simple.
  7. Exportez votre film en format numérique DVD. Faites une bande-annonce. Si vous souhaitez promouvoir votre film en ligne ou auprès des salles de projection, réalisez un court extrait que vous montrerez à vos clients éventuels. Ne dévoilez pas trop la teneur de l'intrigue, mais essayez de susciter l'intérêt du spectateur.
    • N'oubliez pas aussi de mettre en ligne votre film sur « YouTube » ou « Vimeo ». Si une salle de spectacles accepte de projeter votre film, évitez de le publier en ligne, car vous ne gagnerez pas autant d'argent. Contentez-vous de publier la bande-annonce et n'oubliez pas de promouvoir votre œuvre ailleurs que sur « YouTube » !

Conseils

  • Vous n'êtes pas obligé de planifier chaque détail du film. Précisez l'intrigue et le script. Il sera bon aussi de fixer quelques éléments complémentaires. L'improvisation peut donner au film du réalisme et de la fraicheur, si l'acteur fait une bonne interprétation.
  • Pour réussir vos prises de vue, veillez à suivre les règles élémentaires de tournage, comme la règle des tiers. Imaginez que l'écran est divisé en trois bandes verticales et placez toujours un personnage ou un élément important de la scène dans la bande extrême de gauche pour le mettre en valeur. Un personnage est rarement placé au centre de l'écran. En appliquant les règles de l'art, votre film aura une allure plus professionnelle.
  • Le son et l'éclairage sont très importants. Veillez à avoir une bonne sonorité, c'est-à-dire des dialogues faciles à comprendre. Par exemple, il est essentiel de ne pas entendre la respiration du photographe ou le bruit de la rue. Avec un bon éclairage, le spectateur suivra le film plus facilement. Un faible éclairage sert si l'action se passe au crépuscule ou à l'aube, par temps brumeux ou couvert et à l'ombre, mais seulement si l'arrière-plan est plus sombre. Un tableau blanc ou recouvert de papier aluminium peut servir à réfléchir la lumière vers le côté ombragé de la scène. Pour le tournage de nuit, employez des projecteurs.
  • Regardez plusieurs films avec un œil critique, non pas pour désapprouver le jeu des acteurs ou la direction du film, mais pour comprendre les tonalités, le style et l'emploi des bruitages et de l'éclairage. Recherchez aussi les erreurs éventuelles. Pour un cinéaste en herbe, elles ont une valeur pédagogique. Avant de regarder un film chez vous, consultez d'abord la « base de données cinématographique d'internet » (IMDB). Au bas de la page, il y a une rubrique intitulée « le saviez-vous ? » qui montre les futilités et les bêtises faites lors du tournage de plusieurs films et séries de télévision.
  • Une fois votre film terminé, partagez-le avec le monde entier. S'il s'agit d'un travail sérieux, pensez à l'inscrire à des festivals cinématographiques, où il pourra être primé. Si c'est un petit travail occasionnel, vous pouvez le mettre en ligne sur internet où les internautes pourront le voir librement. Ce sont deux voies différentes pour atteindre la célébrité.
  • Si vous tournez un documentaire, vous n'aurez probablement pas besoin d'un scénario ou d'un scénarimage. Au lieu de cela, trouvez une idée originale, fixez-vous des objectifs, par exemple le but de votre film. Qui seront vos spectateurs ? Que va-t-il leur apporter de nouveau ? Essayez de tourner une pellicule aussi longue que possible et concentrez-vous sur le montage et les autres étapes de la postproduction, comme l'intégration de la musique.
  • Trouvez des moyens pour renforcer le suspense de votre film et le faire ressortir du lot. Qu'il s'agisse d'une histoire peu courante ou d'un film d'auteur, assurez-vous que les spectateurs n'associeront pas votre film à une œuvre existante.
  • Lorsque vous réalisez un film, ne dépassez jamais les limites. Il est essentiel d'avoir un scénario, si vous avez besoin d'un guide pour tourner le film. Autrement, si vous maitrisez bien la question, alors foncez !
  • N'insérez pas des chansons extraites d'une autre œuvre, car vous risquez de commettre une infraction à la législation en matière de propriété intellectuelle. Utilisez des chansons spécialement composées pour vous.
  • Vous pouvez réaliser un bon film en employant un téléphone intelligent ou une tablette. Si vous commencez dans l'activité, utilisez la caméra de votre téléphone ou de votre tablette, ainsi qu'un logiciel de montage pour avoir une meilleure qualité.

Avertissements

  • N'utilisez pas les idées d'autrui pour rédiger votre scénario. Assurez-vous que votre œuvre ne contient que des idées aussi originales que possible et dont vous êtes l'auteur. Votre budget est probablement largement inférieur à celui d'une grande production hollywoodienne. Par conséquent, vous ne pourrez vous démarquer que grâce à l'originalité de vos idées.
  • Si vous travaillez sur un lieu de tournage qui ne vous appartient pas, comme lors d'un diner dans un restaurant, veillez d'abord à obtenir la permission du propriétaire ou du gérant. Ainsi, vous agirez en pleine légalité en appliquant la bonne procédure, évitant ainsi les retards et les complications lors du tournage. Demandez toujours une permission par écrit de façon à éviter les problèmes éventuels.

Éléments nécessaires

  • Un scénario
  • Un scénarimage
  • Une équipe de tournage
  • Des acteurs
  • Du matériel technique
  • Des lieux de tournage
  • Des fonds
  • Un directeur
  • Des accessoires
  • Un programme de montage sur un appareil portable ou un ordinateur
  • Plusieurs caméras (recommandé)
Information
Les membres de Guests ne peuvent laisser de commentaires.