Comment avoir un mariage sain

Le mariage peut constituer une union heureuse entre deux partenaires. Pour qu’un mariage soit sain et heureux, il faut que les deux conjoints fassent preuve de détermination et d’engagement. Cela n’est pas facile tout le temps, mais cet effort peut s’avérer gratifiant.

Explorer l’intimité dans son couple

  1. Déterminez comment votre partenaire et vous concevez l’intimité. L’intimité n’implique pas juste une connexion sexuelle que vous avez avec votre conjoint. Vous devriez alors discuter avec votre conjoint de la façon dont vous concevez l’intimité .
    • Cela évitera tout malentendu et aidera à promouvoir une relation de respect et de paix.
  2. Identifiez les divers types d’intimité. Discutez à propos des divers types d’intimité qu’il y a dans votre couple. Il pourrait s’agir d’une intimité:
    • émotionnelle (la façon dont vous exprimez vos sentiments),
    • sexuelle (l’alchimie entre votre homme et vous),
    • intellectuelle (l’échange d’idées et de réflexion entre vous deux).
  3. Discutez de l’importance et de la valeur de l’intimité . Discutez avec votre partenaire et déterminez comment vous concevez tous les deux la relation. Prenez en compte par exemple les questions suivantes.
    • Quelle importance accordez-vous à l’intimité intellectuelle entre votre conjoint et vous ? Accorde-t-il autant d’importance à l’intellect ? Sinon, quel effet cela vous fait-il ?
    • Quelle importance accordez-vous à l’intimité sexuelle entre votre conjoint et vous ? Accorde-t-il autant d’importance à ce type d’intimité ? Sinon, quel effet cela vous fait-il ?
    • Quelle importance accordez-vous à l’intimité émotionnelle entre votre conjoint et vous ? Accorde-t-il autant d’importance à ce type d’intimité ? Sinon, quel effet cela vous fait-il ?
  4. Prenez en compte l’intimité quotidienne. Comme beaucoup de choses de la vie, l’intimité est un processus constant. Pour construire une relation saine, déterminez de quelle façon l’intimité affecte votre vie quotidienne. Pensez à tenir un journal ou à discuter quotidiennement de ce sujet. Pensez aussi à répondre aux questions suivantes.
    • Mon partenaire a-t-il répondu à mes besoins intellectuels aujourd’hui ? Si oui, comment ? Et si non, comment ?
    • Mon partenaire a-t-il répondu à mes besoins sexuels récemment ? Sinon, comment pourrais-je lui en parler d’une manière respectueuse ?
    • Suis-je à l’aise à l’idée de partager ouvertement mes sentiments avec mon homme ? Si oui, pourquoi ? Et si non, pourquoi ? Est-ce compliqué ?

Faire preuve de respect mutuel

  1. Gérez vos conflits avec calme. Vous aurez évidemment des disputes avec votre partenaire, mais vous devrez apprendre à les résoudre dans le calme, afin de maintenir une relation heureuse. Pour y parvenir, pensez à faire ceci .
    • Écoutez votre partenaire. L’émotion peut parfois nous pousser à parler au lieu d’écouter. Cela peut être difficile, mais essayez d’écouter ce que votre compagnon a à dire avant de prendre la parole. Vous devrez écouter attentivement, afin de comprendre ce que votre conjoint est en train de dire. Vous taire lorsque votre conjoint parle n’est pas toujours synonyme d’écouter.
    • Réfléchissez à la portée de vos mots avant de vous exprimer. Les mots ont du pouvoir, et vos paroles peuvent avoir un résultat durable. Une bonne astuce est d’écouter attentivement afin de pouvoir structurer vos mots. Essayez de répéter exactement ce que votre partenaire avait dit avant de répliquer. Par exemple, vous pourriez dire ceci : « Si je comprends bien, tu es énervé parce que je n’ai pas cuisiné ce soir. Je suis désolé, j’ai eu une dure journée au travail aujourd’hui, et j’étais fatiguée lorsque je suis rentrée. »
    • Excusez-vous et soyez sincère. Lors d’une dispute, vous pourriez tous les deux être blessés intérieurement. Prenez conscience de cela et essayez de demander pardon à votre conjoint. Cela vous aidera à faire passer plus facilement ce que vous avez à dire. Par exemple, vous pourriez vous exprimer de la sorte : « Je sais que tu as envie de sortir avec tes amis ce soir, et je suis navrée que tes plans aient changé. Cependant, j’ai vraiment besoin de toi pour m’aider à surmonter cette situation. »
  2. Pardonnez-vous à tous les deux. Évitez de toujours tenir rancune à votre partenaire après les disputes : cela ne fera que créer de nouvelles disputes. Libérez-vous verbalement de ces sentiments en disant « Désolée de m’être disputée avec toi » ou « Je te pardonne pour ce qui s’est passé hier soir. Je t’aime. »
  3. Reconnaissez tout accomplissement. Ce qui est important pour votre partenaire peut ne pas l’être pour vous, et vice-versa . Si votre conjoint est excité à l’idée de quelque chose, reconnaissez-le-lui verbalement. Cela l’aidera à sentir que vous respectez sa valeur.
    • Par exemple, s’il reçoit une promotion, félicitez-le en lui préparant un bon dîner ou en lui disant quelque chose comme ceci : « C’est excellent mon amour, je suis vraiment fière de toi. » Le fait de tenir de tels propos avec un gros câlin est souvent mieux qu’un compliment généraliste.
    • Il peut parfois arriver que ce que votre conjoint voit comme une réalisation importante ne soit pas grand-chose à vos yeux. Il est cependant primordial de le soutenir. Par exemple s’il obtient un score très élevé à un jeu vidéo, félicitez-le. Il saura ainsi que vous accordez de l’importance à ses objectifs personnels ainsi qu’à ses hobbies.
  4. Soyez un exemple d’amabilité. De la même manière que vous le félicitez pour ses réalisations, vous devez aussi faire preuve d’indulgence au moment des échecs (aussi futiles ou importants qu’ils puissent être). De même que vous le félicitez dans les bons moments, soutenez-le dans les mauvais moments.
    • Vous pourriez dire ceci : « Chéri, je suis désolée que tu n’aies pas pu décrocher la promotion. Je sais que tu as travaillé dur pour cela. »
    • Essayez de dire quelque chose comme ceci : « Je suis désolée que ta sauvegarde ait été effacée. Je sais que tu y as consacré beaucoup de temps dernièrement. »
  5. Respectez les limites de votre époux. Si vous n’êtes pas sure de connaitre les limites de votre partenaire, parlez-en avec lui .
    • Ces limites peuvent concerner n’importe quel domaine. Il pourrait avoir des limites en matière de communication, ou demander à ce que vous respectiez les limites de son corps, mais quoi qu’il en soit, respectez-les, ou discutez avec votre conjoint pour en savoir plus à ce propos.
    • Utilisez vos talents d’écoute pour discuter des limites. Par exemple, vous pouvez dire ceci : « Hier, j’ai eu l’impression de t’avoir mis mal à l’aise en touchant cette partie-ci de ton corps. Veux-tu qu’on en parle ? »
  6. Prenez la défense de votre conjoint. Vous devriez protéger votre homme, et vice-versa. Cela pourrait être contre un danger externe comme une agression, ou contre tout problème relatif à votre personnalité, notamment la dépression ou l’angoisse. Faites comprendre à votre partenaire que vous êtes son défenseur le plus fervent.
    • « Je suis désolée que tu aies à supporter cette situation pénible. Je serai toujours là pour toi. »
    • « Ton patron a vraiment mal agi sur ce coup. C’est inconcevable que tu aies à supporter cela. »
    • « Je n’ai vraiment pas apprécié ce que tu as dit à propos de mon partenaire. Tes mots ont été très durs, et j’aimerais vraiment que tu t’excuses auprès de lui. »

S'apprécier mutuellement

  1. Passez du temps ensemble. Il est facile de tomber dans la monotonie d’accomplissement des objectifs personnels. Cependant, vous devriez faire l’effort de passer du temps avec votre partenaire afin de continuer à construire des habitudes saines et heureuses. Voici quelques façons d’y arriver .
    • Dînez en compagnie l’un de l’autre.
    • Ayez un hobby commun.
    • Travaillez ensemble.
    • Allez au lit ou réveillez-vous à la même heure.
    • Établissez votre programme de la journée pour dégager le temps de discuter. Cela peut-être lors de la pause-déjeuner.
  2. Explorez des intérêts communs. Essayez de vous intéresser à ce que votre conjoint aime faire. Il pourrait s’agir d’un hobby, ou d’être simplement à ses côtés, ou de le soutenir dans son travail. Voici quelques exemples.
    • Si votre conjoint aime suivre ou pratiquer un sport en particulier, supportez son équipe favorite, ou regardez avec lui ses matchs préférés.
    • S’il aime faire une activité en particulier, essayez de la faire avec lui. Vous pourriez aussi lui demander de mieux vous en parler et lui poser beaucoup de questions.
  3. Passez du temps à prendre soin de vous-même. Cela peut sembler contre-productif pour ce qui est de bâtir une relation saine, mais des études ont montré que les couples sont plus heureux lorsque chacun a son moment à lui. Voici ce que vous pourriez essayer de faire.
    • Ayez un espace que vous pouvez qualifier comme étant votre propriété.
    • Planifiez un moment où vous êtes seule. (Par exemple, vous pouvez décider de passer seule un samedi sur deux).
    • Ayez un hobby propre à vous. Bien qu’il soit important de partager l’intérêt de votre partenaire, il peut être tout aussi enrichissant d’avoir un hobby propre à vous et que vous pourrez profiter. Par exemple, vous pouvez suivre des cours de gymnastique.
  4. Célébrez des évènements. Prenez du bon temps avec votre conjoint. Gardez en tête les dates importantes telles que les anniversaires et les jours de fête. Faites des choses que vous appréciez tous les deux, et profitez des bonnes choses de la vie.
    • Il existe plusieurs manières d’organiser une fête. Vous pouvez inviter votre compagnon à son restaurant préféré, ou lui faire un bon dîner à la maison. Vous pouvez demander un congé au travail, et organiser des vacances à la maison. Amusez-vous selon votre convenance.

Être de bons parents

  1. Discutez de comment vous élèverez vos enfants. Votre partenaire et vous avez tout à fait le droit d’avoir des avis différents. Vos points de vue évolueront au fil du temps. Cependant, il est primordial de discuter avec votre partenaire de vos points de vue et opinions spécifiques d’une façon respectueuse.
    • Il peut avoir des méthodes différentes pour élever les enfants, mais prenez en compte ce à quoi votre conjoint et vous accordez de l’importance en matière d’éducation parentale. Souhaitez-vous élever votre enfant en mettant l’accent sur l’éducation, la religion ou le bienêtre physique ?
    • Pensez à la façon dont vous espérez discipliner votre enfant et à la manière dont vous souhaitez l’éduquer. Souhaitez-vous le faire voyager ? Il y a un nombre illimité de questions dont vous pourriez discuter avec votre conjoint par rapport à l’éducation de votre enfant.
  2. Faites preuve de constance dans vos approches pour ce qui est d’élever un enfant. Votre compagnon et vous devriez discuter de vos approches pour ce qui est d’élever un enfant. Il est important que vous faisiez preuve de cohérence dans vos décisions. Voici quelques domaines dans lesquels vous devez faire preuve de constance.
    • Appliquez les mêmes règles. Par exemple, êtes-vous arrivée à vous entendre avec votre partenaire quant aux heures où les enfants devaient aller dormir ? Donnez vos arguments et trouvez un compromis si possible. Le fait d’avoir une position unanime permettra à vos enfants de vous respecter.
    • La discipline. Êtes-vous arrivée à vous entendre avec votre conjoint quant aux techniques de discipline ? La fessée peut selon vous être une bonne technique, alors que votre conjoint serait d’un autre avis. Dans ce cas, il est primordial de communiquer et de discuter pour trouver un compromis quant à la technique de discipline à appliquer. Il faut que votre enfant puisse vous respecter tous les deux de la même manière, et non en vouloir à l’un de vous pour sa sévérité extrême .
    • Les programmes. Discutez sur la mise en place d’un programme en ce qui concerne les devoirs parentaux. Par exemple, qui préparera le déjeuner des enfants avant l’école ? Qui les emmènera à l’entrainement ? Le fait de mettre en place avec votre partenaire un programme pour vos enfants aide à établir une routine et à éviter les problèmes liés au manque de communication.
  3. Soyez tous les deux de bons modèles. Les enfants apprennent de vous et de votre partenaire. Adoptez le comportement que vous voulez que vos enfants aient. Cela est très important lors de vos interactions avec votre partenaire. Vous devriez tous les deux leur montrer à quoi ressemble une relation saine et heureuse.
    • Évitez d’injurier votre conjoint. Lors des disputes avec votre époux, vous devriez éviter de dire des choses qui font mal, surtout en face des enfants. Si vous êtes en colère, restez la plus civilisée possible, ou discutez en privé. Le fait de lancer des remarques désobligeantes ou de l’injurier ne donne pas un bon exemple. Dites plutôt quelque chose comme « Je n’aime vraiment pas le ton que tu utilises en ce moment. Pouvons-nous remettre cette discussion à plus tard ? »
    • Faites preuve de respect. Ne rabaissez pas votre conjoint, et surtout pas devant les enfants, car cela ne fera que donner le mauvais exemple. Si votre conjoint dit une bêtise, ne le ridiculisez pas devant les enfants. À titre d’exemple, s’il dit que Bruxelles est la capitale des Pays-Bas, au lieu de le traiter d’idiot, vous pourriez lui dire quelque chose comme « Tu veux dire la Belgique ? Je crois que la capitale des Pays-Bas est Amsterdam ! »
  4. Soyez tous les deux disponibles. Ne vous attendez pas à ce que votre conjoint fasse tout le travail. Vous devriez être à deux pour élever vos enfants. Alors, soyez présente dans la vie de vos enfants.
    • Le fait de ne pas être présente dans la vie de vos enfants pourrait créer du ressentiment dans votre couple et dans le cœur de vos enfants.
    • Si vous devez travailler ou beaucoup voyager et si vous savez que vous serez souvent absente, essayez de montrer à votre petite famille que vous pensez à elle ainsi qu’à vos enfants. Vous pourriez les contacter par Skype ou les appeler souvent lorsque vous n’êtes pas là.
  5. Soyez unis devant vos enfants. Il y aura des situations délicates au cours desquelles votre partenaire et vous ne serez pas d’accord sur certaines choses. Toutefois, il est important d’être unis lorsque vos enfants ont des problèmes, que ce soit entre eux-mêmes ou avec d’autres personnes.
    • Comment pourrez-vous séparer vos enfants lorsqu’ils se mettront à se bagarrer ? Vous ne devez pas décider de celui qui jouera le rôle du méchant et qui jouera au gentil. Vous devrez plutôt discuter des moyens par lesquels vous résoudrez ensemble de telles querelles.
Information
Les membres de Guests ne peuvent laisser de commentaires.