Comment construire un abri dans la neige

Avez-vous besoin de construire un abri d’urgences dans la neige ? Voulez-vous camper dans la neige lors d’une randonnée à ski ? Ou alors essayez-vous de construire le meilleur abri dans la neige que votre ville ait jamais vu ? Quelle que soit votre raison, suivez attentivement les étapes décrites dans cet article pour que votre abri dans la neige ne s’effondre pas sur vous. Si vous êtes prêt à passer plusieurs heures à travailler dur, et si l’état de la neige le permet, vous pourrez construire un abri dont vous serez fier.

Trouvez le bon endroit et aménagez-le

  1. Évitez les endroits sensibles aux chutes de pierres et aux bourrasques. Faites attention de ne pas construire votre abri dans la neige près d’une potentielle chute de pierre ou avalanche. Les pentes où le vent souffle directement dessus peuvent aussi être dangereuses si vous y passez la nuit, car la neige transportée par le vent pourrait boucher l’entrée du tunnel et vous bloquez l’accès à l’air frais de l’extérieur.
  2. Trouvez un endroit où la neige est profonde. Si vous arrivez à trouver une couverture neigeuse d’au moins 1.5 mètre, une grande partie du travail sera déjà faite. Repérez les zones où le vent a soufflé la neige contre une pente. N’oubliez pas non plus que vous avez besoin d’une zone suffisamment large selon le nombre de personnes qui dormiront dans l’abri. Un abri d’un diamètre de 3 mètres sera suffisant pour deux à trois personnes.
  3. Testez la consistance de la neige. Il pourrait être difficile de travailler avec de la neige légère et poudreuse, elle pourrait en plus facilement s’affaisser. Heureusement, la neige a tendance à se durcir une fois remuée, alors si vous avez le temps de l’entasser et d’attendre qu’elle durcisse, vous aurez quand même de bonnes chances de pouvoir construire votre abri.
  4. Si les conditions ne sont pas bonnes, envisagez plutôt de construire une tranchée. SI vous vous retrouvez dans une situation d’urgence, vous pouvez aussi creuser une tranchée dans la neige et vous servir d’une bâche pour la recouvrir. Maintenez la bâche au-dessus de la tranchée avec des piquets de ski ou des branches plantées dans la neige. La tranchée est beaucoup plus rapide et facile à creuser, mais elle ne vous procurera pas la même chaleur que l’abri pourrait vous donner, et vous pourriez même vous retrouver enseveli sous la neige.
  5. Vérifiez de bien avoir avec vous les vêtements et l’équipement dont vous avez besoin. Il est essentiel d’avoir avec vous des vêtements chauds qui résistent à l’eau lorsque vous partez dans la nature. Envisagez de retirer une ou deux couches de vêtements avant de vous mettre à creuser pour avoir de quoi vous changer si vos vêtements deviennent humides pendant que vous creusez. En ce qui concerne l’équipement, il vous sera beaucoup plus facile de creuser votre abri avec une ou deux pelles compactes pour la neige. Une source de lumière qui ne produit pas de fumée peut aussi être utile pendant la nuit, mais vous pouvez aussi utiliser une bougie ou toute autre petite flamme si vous n’oubliez pas de faire un trou d’aération.
    • Vous saurez comment faire un trou d’aération plus loin dans cet article.
  6. Trouvez un ami pour vous aider. Il est vivement conseillé d’être au moins deux personnes pour construire l’abri. Une personne doit se tenir en permanence en dehors de l’abri avec une pelle. De cette façon, si l’abri s’effondre pendant sa construction, la personne qui se trouve à l’extérieur peut creuser la neige pour secourir la personne qui s’est retrouvée piégée à l’intérieur.

Videz l’intérieur de l’abri

  1. Travaillez lentement en suivant les étapes correctes. Vous pouvez travailler à tour de rôle si vous n’êtes pas tout seul, et faites des pauses pour manger et pour boire. Vous resterez au chaud et en bonne santé en travaillant lentement, mais efficacement, sans vous mettre à transpirer, au lieu de vous dépêcher de terminer. La transpiration peut vous faire perdre de la chaleur, ce qui augmente les risques d’hypothermie.
  2. Entassez la neige si cela est nécessaire. À moins que la couverture neigeuse soit déjà suffisamment épaisse, vous allez devoir créer un tas de neige d’au moins 1.5 mètre et suffisamment large pour pouvoir y mettre le nombre de personnes qui veulent s’y abriter.
    • Une des façons les plus rapides d’entasser de la neige est d’utiliser une pelle courte pour pousser la couverture neigeuse vers le bas de la pente. Faites attention aux pentes hautes où il existe une couverture neigeuse en amont de celle que vous essayez de faire tomber, car vous pourriez vous retrouver enseveli sous une avalanche.
  3. Tassez bien la neige. Tassez le tas de neige ou la couverture neigeuse en sautant directement dessus à pieds joints ou en posant une planche de contreplaqué dessus et en sautant sur la planche. Si la neige est légère et poudreuse, vous devriez sauter dessus plusieurs fois pour obtenir le tas de neige idéal, puis sautez dessus une dernière fois lorsque le tas de neige a la hauteur que vous recherchez.
  4. Attendez entre deux et trois heures pour que l’air froid durcisse la neige. Cela rend la neige plus ferme et réduit les risques d’effondrement de l’abri pendant que vous le creusez. Il est conseillé d’attendre au moins deux heures, mais vous devriez attendre au moins 24 heures si la neige et poudreuse et sèche.
  5. Creusez un tunnel dans la neige. Si vous avez entassé la neige, creusez un tunnel suffisamment large pour pouvoir y ramper facilement, d’un ou de deux mètres de long en pente douce vers le bas. Si vous creusez dans la couverture neigeuse, creusez une tranchée d’environ 1.5 mètre pour pouvoir vous installer, puis creusez le tunnel à la base de la tranchée. Cette étape sera beaucoup plus facile si vous avez une pelle compacte que vous pouvez vous procurer dans la plupart des magasins de sports ou d’alpinisme.
    • Si vous construisez un abri à neige pour vous amuser et si vous avez beaucoup de temps à disposition, vous pouvez vous faciliter l’accès à l’abri en construisant une entrée d’un ou deux mètres de haut à la place du tunnel. Une fois que vous aurez terminé l’abri, recouvrez l’entrée de neige pour ne laisser qu’un tunnel par lequel vous pourrez sortir.
  6. Servez-vous de piquets de ski ou de branches plantées dans la neige comme de guides. Plantez ces objets à environ 30 ou 45 cm de profondeur dans la neige. Arrêtez-vous de creuser dans la neige lorsque vous arrivez sur l’un d’entre eux. Si vous n’utilisiez pas ces guides, vous pourriez construire un plafond trop fin et exposer votre abri aux éléments naturels, celui-ci pourrait même s’effondrer sur vous.
  7. Creusez le dôme de l’abri. Creusez avec votre pelle dans la neige qui se trouve au centre du tas de neige en passant par le tunnel. Une fois que vous avez creusé un espace suffisamment large à la fin du tunnel pour pouvoir contenir votre corps en entier, vous pouvez y rester et utiliser vos pieds pour pousser la neige dans le tunnel. Assurez-vous que le plafond de l’abri mesure au moins 30 cm d’épaisseur pour éviter qu’il ne s’effondre. Les côtés de l’abri doivent être d’environ 10 cm plus épais que son plafond.
    • Essayez de creuser le sol de l’abri de telle façon à ce qu’il soit plus élevé que son entrée. Cela permettra de garder la zone où vous dormez au chaud pendant que l’air froid s’accumule dans le tunnel à l’entrée.

Terminez l’abri

  1. Lorsqu'il gèle, renforcez l’abri en versant de l’eau sur son extérieur. Si la température se situe au-dessous de zéro et si vous avez suffisamment d’eau, versez de l’eau sur la face extérieure de l’abri. Cette eau va geler et la glace vous donnera une structure plus solide.
    • Ne versez jamais d’eau sur l’abri si la température est au-dessus de zéro.
  2. Lissez le plafond à l’intérieur pour éviter les gouttes d’eau. Grattez les murs et le plafond de l’abri pour les rendre bien lisses. Les surfaces irrégulières et bosselées créeront des gouttes d’eau qui couleront sur le sol de l’abri, évitez-le en les lissant pour rediriger les gouttes vers les bords de l’abri.
    • Si les gouttes d’eau posent toujours problème, creusez des sillons verticaux sur les murs.
  3. Marquez l’extérieur de l’abri. Utilisez du matériel de couleurs vives ou des branches placées d’une certaine façon pour indiquer les bords de votre abri. Cela aidera les gens à trouver votre abri et leur évitera de marcher sur le toit et de faire le faire s’effondrer.
    • Si vous vous trouvez dans une situation d’urgences et si vous attendez les secours, assurez-vous que le matériel que vous utilisez est bien visible depuis les airs, faites attention qu’il ne soit pas caché par des arbres ou d’autres obstacles.
  4. Sculptez des bancs et des zones pour dormir autant que nécessaire. Essayez toujours de construire des bancs et des zones pour dormir le plus haut possible, car l’air froid va tomber vers le sol et vous resterez au chaud. Vous pourriez creuser des étagères pour y ranger votre équipement ainsi qu’une tranchée pour qu’il soit plus facile de s’asseoir ou de se lever dans l’abri.
  5. Créez les trous d’aération. Les abris dans la neige peuvent facilement devenir hermétiques surtout si l’humidité que vous expirez crée une fine couche de glace sur les murs intérieurs. Pour éviter d’étouffer, utilisez un piquet de ski ou tout autre objet long pour creuser un trou ou deux en pente par rapport au bord du toit. Assurez-vous que ces trous traversent le toit de part en part.
    • Puisque de l’air chaud va s’échapper à cause des trous d’aération, vous pourriez boucher le trou avec une boule de neige ou tout autre objet que vous retirerez si l’air à l’intérieur devient irrespirable ou si quelqu'un a la tête qui tourne. Retirez cet objet lorsque vous allez dormir.
  6. Recouvrez le sol d’un matériau isolant. Rassemblez des branches de pin pour les étaler sur le sol de l’abri afin de ralentir la dispersion de la chaleur par le sol. Dormez sur des matelas de camping, mais n’oubliez pas que les matelas gonflables pourraient ne pas vous tenir au chaud lorsqu'il fait froid.
  7. Rentrez les pelles à l’intérieur. Lorsque vous êtes à l’intérieur de l’abri, assurez-vous toujours d’avoir les pelles avec vous afin de pouvoir sortir si l’abri s’effondrait ou si l’entrée était bouchée. Déblayez régulièrement l’entrée pendant une tempête de neige.
    • Si l’entrée laisse s’échapper trop d’air chaud, bloquez-la avec votre sac à dos ou tout autre objet adéquat. Ne vous enfermez pas dans l’abri. Cela vous aidera aussi à vous protéger de certains prédateurs comme les loups et les ours.

Conseils

  • Si la neige fond et goutte, compactez-la en y rajoutant de la neige.
  • S'il n’est pas facile de tasser la neige et si vous êtes un groupe important, il pourrait être plus facile de creuser plusieurs petits abris plutôt qu’un seul grand abri pour tout le monde.

Avertissements

  • Vous devez toujours laisser l’entrée ouverte si vous avez une bougie ou une autre source de flammes à l’intérieur. Même un petit réchaud ou une bougie peut entraîner la mort, car ils entraînent une accumulation de monoxyde de carbone. Le monoxyde de carbone est plus lourd que l’air et ne peut pas s’échapper par les trous d’aération dans le plafond.
  • La construction d’un abri dans la neige est une tâche difficile. Assurez-vous de pouvoir compter sur l’aide d’autres personnes pour partager le travail et demandez à une personne d’être responsable de la préparation de repas riches en énergie et chauds à distribuer à toute l’équipe.
  • Si vous pensez dormir plusieurs jours dans votre abri dans la neige, assurez-vous de gratter entre deux et quatre centimètres de neige fondue sur le mur après chaque nuit. Cela permet de garder la neige poreuse et de laisser l’humidité s’échapper vers l’extérieur au lieu de s’accumuler à l’intérieur de l’abri et tous ses occupants vont se retrouver mouillés.
  • Il n’est pas recommandé de faire du feu ou de faire marcher un réchaud à l’intérieur, car cela brûle l’oxygène qui s’y trouve et produit des gaz dangereux. Cela peut aussi faire fondre la glace qui gèlera et laissera une couche de glace. La glace bloque l’humidité à l’intérieur de l’abri et tous ses occupants vont se retrouver mouillés.

Éléments nécessaires

  • De grosses pelles pour la neige
  • Une pelle courte ou une truelle
  • Un ou plusieurs assistants
  • Une pique ou une hache à glace (facultatif)
Information
Les membres de Guests ne peuvent laisser de commentaires.