Comment écrire une thèse universitaire

Cet article est un aperçu sur la façon de rédiger une thèse universitaire, quel que soit le sujet.

Écrire votre propre thèse universitaire

  1. Choisissez avec attention le sujet de votre thèse. C'est plus facile, si vous avez un sujet lié à un texte spécifique. Si c'est un sujet ouvert, choisissez plutôt un sujet sur lequel vous savez que vous trouverez de nombreuses références, qui vous aideront et faciliteront vos recherches.
  2. Commencez alors à rédiger votre thèse. Il y a tout d'abord une introduction, puis commence le développement de votre rédaction. L'introduction est un bref exposé de ce que vous avez l'intention de démontrer dans la suite de votre texte. Par exemple, vous pouvez utiliser certaines actions d'un personnage littéraire, en indiquant qu'il est fou, par exemple et développer votre sujet en argumentant.
  3. Faites un plan. Notez une série de points que vous souhaitez développer, dans votre travail, de façon logique et organisée. Préparez-vous et concentrez-vous, planifiez le déroulement de votre rédaction, ce sera plus rapide et plus facile pour vous si vous savez où vous allez.
  4. Commencez par écrire un premier projet. C'est un premier brouillon, ce n'est pas le texte final et donc il n'est pas à traiter comme tel. Écrivez ce qui vous vient à l'esprit en premier, en suivant le plan que vous vous êtes fixé, ce n'est pas grave si votre texte est encore peu développé.
  5. Faites des paragraphes différents. Chaque point que vous prévoyez de développer doit avoir son propre paragraphe. Un paragraphe doit comprendre trois phrases minimum.
  6. Essayez de suivre le modèle suivant : « revendication », suivi de « démonstration », puis de « répercussions ». La revendication est une proposition, suivie d'une argumentation dans un certain contexte et enfin la partie répercussions est une synthèse expliquant en quoi votre revendication est importante dans le cadre de votre thèse. La dernière partie devient alors la proposition de l'alinéa suivant et ainsi de suite.
  7. Écrivez une deuxième ébauche. Développez vos arguments dans les paragraphes qui ne donnent pas suffisamment d'informations. Faites des recherches supplémentaires, pour vous aider si vous en avez besoin.
  8. Utilisez des phrases de transition. Une phrase de transition aidera le lecteur à passer plus facilement d'un paragraphe à l'autre. Si votre plan a été bien conçu, ces phrases permettront de lier le contenu, d'avoir une écriture fluide d'un paragraphe à l'autre.
  9. Enfin, rédigez la version finale. Vérifiez que le format est le bon (voir sous Conseils). Utilisez le correcteur orthographique de votre ordinateur, et aussi bien sûr, relisez vous-même attentivement plusieurs fois votre texte. Si vous n'êtes pas sûr de l'orthographe ou de la grammaire, demandez à un ami, un camarade de classe ou quelqu'un de votre famille de relire votre rédaction, avant d'imprimer la copie définitive que vous allez remettre.

Conseils

  • S'il vous semble que vous utilisez toujours les mêmes mots, aidez-vous d'un dictionnaire ! Si vous n'en avez pas chez vous, allez sur internet, il y en a de nombreux en ligne. En fait, votre programme de traitement de texte a probablement un dictionnaire intégré. Assurez-vous juste que vous savez bien comment utiliser tel ou tel synonyme, avant de l'insérer dans votre texte.
  • La police que vous choisirez ainsi que les éventuelles marges sont très importantes pour la présentation de votre texte. La plupart des enseignants ou des professeurs risquent de vous enlever des points si votre mise en page allonge trop votre texte. En fait, bizarrement, les textes plus courts semblent plus consistants que les très longs textes.
  • Utilisez un bon français. Par exemple, 2 n'est pas un mot, c'est un symbole indiquant une quantité : deux. N'utilisez jamais de langage familier, ce n'est pas un mail ni un message destiné à des amis que vous écrivez, mais c'est une thèse universitaire.
  • Apprenez à bien gérer votre temps. Sauf si vous aimez travailler rapidement en situation de stress, organisez-vous de façon à avoir suffisamment de temps pour pouvoir finir votre texte dans les délais.
  • Assurez-vous que vous utilisez bien le bon format quand vous citez vos sources et pour la mise en page, la structure. De nombreux enseignants ou professeurs exigent que vous utilisiez le format Word.
  • Faites une pause de temps en temps ! Vous pouvez tout aussi bien avoir une idée géniale pour votre rédaction pendant que vous ouvrez le réfrigérateur ou pendant que vous promenez votre chien.

Avertissements

  • Ne plagiez jamais. Vos lecteurs s'attendent à ce que ce que vous écrivez vienne de vous, que vous vous exprimiez avec vos propres mots et vos idées à vous. Si vous utilisez les mots ou les idées des autres et que vous n'indiquez pas vos sources, vous induirez en erreur vos lecteurs. C'est malhonnête, c'est une sorte de tromperie, généralement assez facile à repérer.
  • Il existe différents moteurs de recherche ou applications qui permettent aux enseignants et aux professeurs de faire des recherches pour voir où vous avez puisé vos informations. Cela pourrait se traduire par de mauvaises notes, un échec, la suspension des cours ou même l'expulsion définitive. Si vous vous êtes inspirés de certaines références, que vous ne soyez plus tout à fait sûr que certains mots ou idées sont vraiment les vôtres, il vaut mieux toujours indiquer clairement vos sources. Citez systématiquement vos sources.
Information
Les membres de Guests ne peuvent laisser de commentaires.