Comment traiter les vomissements à la maison

Les vomissements désignent l’expulsion involontaire et énergique du contenu de l’estomac. Ils sont généralement précédés de nausées et ont plusieurs origines : maladie, grossesse, mal des transports, empoisonnement alimentaire, gastroentérite (grippe intestinale), consommation d’alcool ou migraine. Ils peuvent également être causés par certains médicaments. La plupart des cas de vomissements peuvent être traités à la maison, mais vous devrez consulter un médecin si vous ne vous sentez pas mieux ou si vous présentez certains symptômes.

Prendre soin de soi

  1. Soutenez votre tête. Votre tête peut se déplacer violemment durant le vomissement. Soutenez-la du mieux que vous pourrez.
    • Attachez vos cheveux s’ils sont longs. Ils ne viendront pas couvrir votre visage si vous vomissez une nouvelle fois.
  2. Asseyez-vous ou mettez-vous en position légèrement couchée. Appuyez-vous sur les coussins de votre canapé pour redresser le haut de votre corps. En restant debout ou en vous couchant à plat, vous ne ferez qu’aggraver les choses.
    • Si vous êtes alité, couchez-vous sur le côté pour ne pas vous étouffer avec votre vomi.
    • Si vous vous couchez à plat, vous risquez également de vous étouffer dans votre vomi.
    • Ne vous couchez pas après avoir mangé, car vous risquez d’avoir la nausée.
  3. Buvez de l’eau. Vomir peut rapidement déshydrater. Cependant, boire trop d’eau trop vite peut aussi déclencher les vomissements. Buvez donc doucement et à petites gorgées en essayant d’ingurgiter 30 ml (½ tasse) de liquide toutes les 20 minutes.
    • Vous éviterez la déshydratation en suçant des morceaux de glace ou des sucettes glacées. Étant donné que ces produits fondent très lentement, ils vous empêcheront de ressentir de nouvelles nausées.
    • Buvez de l’eau citronnée, du thé au gingembre ou du thé à la menthe.
    • Vous pouvez également boire des liquides translucides, comme le bouillon, le jus de pomme et les boissons énergisantes.
    • Si vous vomissez depuis un certain temps, il est possible que vous souffriez d’un déséquilibre électrolytique. Buvez dans ce cas une solution de réhydratation orale ou une boisson énergisante contenant des électrolytes.
    • Évitez le lait, l’alcool, les boissons gazeuses et la plupart des jus de fruits. Le lait accentue la sensation de nausée. L’alcool et la caféine déshydratent. Les boissons gazeuses vous rendent plus nauséeux. Les jus de fruits comme les jus de raisins ou d’orange sont trop acides et peuvent causer des vomissements.
    • Mangez des aliments riches en eau, comme la pastèque. Ils vous aideront à rester hydraté.
  4. Mangez de petits repas. Trop de repas dans votre estomac déclencheront plus de nausées et de vomissements. Plutôt que de manger de grandes quantités de nourritures, essayez de grignoter tout au long de la journée.
    • Mangez des aliments mous comme des biscuits salés, du pain grillé, des pommes de terre et du riz. Essayez également les bananes et les compotes de pomme qui n’affectent aucunement le fonctionnement de l’estomac. Le poulet cuit au four ainsi que le poisson sont d’excellentes sources de protéines, mais évitez de les assaisonner.
    • Évitez les aliments gras et épicés, comme le saucisson, les plats de restauration rapide et les chips de pommes de terre. Évitez également les aliments frits et trop sucrés.
    • Évitez les produits laitiers. Les vomissements vous rendront temporairement intolérant au lactose même si, en temps normal, vous n’avez aucun problème avec les produits laitiers.
    • Mangez doucement. Ne vous forcez pas à manger trop de nourriture en une seule fois. La dilatation de l’estomac peut aggraver les nausées et provoquer des vomissements.
  5. Évitez les déclencheurs. Les vomissements sont provoqués par certains déclencheurs, surtout chez les personnes hypersensibles aux fragrances.
    • L’odeur des aliments gras peut causer des nausées.
    • Si l’odeur des aliments est un déclencheur, demandez à une tierce personne de préparer vos repas. Cette situation est très courante en début de grossesse.
    • Les fortes odeurs, comme celle de la fumée de cigarette ou des parfums, peuvent provoquer des nausées et des vomissements chez certaines personnes.
  6. Respirez de l’air frais. La respiration d’oxygène de qualité médicale compte parmi les traitements des vomissements les plus utilisés. Il est possible que vous n’ayez pas ce genre de traitement chez vous. Cependant, vous pouvez combattre les sensations de nausées et les envies de vomir en vous asseyant à côté d’une fenêtre ou en faisant quelques pas dehors.
  7. Sachez à quel moment consulter un médecin. Les nausées et vomissements sont causés par de nombreux facteurs. Dans la plupart des cas, vous pouvez les traiter chez vous. Toutefois, si vous n’avez pas été capable de boire ou de manger depuis plus de 12 heures, ou si vous avez des nausées et envies de vomir récurrentes depuis plus de 48 heures, vous devrez consulter un médecin. Si l’un des symptômes suivant se manifeste accompagné de nausées et de vomissements, cherchez une aide médicale d’urgence:
    • d’intenses douleurs ou crampes abdominales OU une forte douleur à la poitrine
    • un trouble ou un dédoublement de la vue
    • un évanouissement avant ou après les vomissements
    • de la confusion
    • une peau froide, moite et pâle
    • une forte fièvre
    • un torticolis
    • une forte douleur à la tête ou une migraine
    • des signes de déshydratation (une soif excessive, une atonie ou un assèchement de la bouche)
    • du vomi vert, semblable à des grains de café, ou contenant du sang
    • des matières fécales dans le vomi
    • des vomissements après une blessure à la tête

Combattre les nausées et vomissements par d’autres moyens

  1. Respirez profondément. En respirant profondément, vous emplissez votre organisme de l’oxygène dont il a besoin. En plus de respirer de l’air frais, les médecins recommandent ainsi la pratique de la respiration abdominale profonde pour combattre les nausées.
    • Placez une main sur votre ventre et l’autre sur votre poitrine.
    • Inspirez par le nez à un rythme normal. La main sur votre ventre doit avancer plus loin que celle sur votre poitrine. La partie inférieure de votre poitrine et votre ventre doivent se remplir d’oxygène.
    • Expirez doucement par la bouche.
    • Inspirez profondément par le nez et retenez votre respiration le plus longtemps possible.
    • Une fois encore, expirez doucement par la bouche.
    • Recommencez toutes ces étapes au moins quatre fois de suite.
  2. Essayez l’aromathérapie. L’aromathérapie consiste à respirer des odeurs d’extraits de plante ou de substances chimiques. Versez une ou deux gouttes de ces extraits sur un tampon de gaze propre et respirez l’odeur. Des recherches scientifiques ont montré que les huiles essentielles et les produits chimiques ci-dessous étaient efficaces contre les nausées et vomissements.
    • L’huile essentielle de menthe. L’huile essentielle de menthe atténue les sensations de nausée.
    • L’extrait de gingembre. L’odeur de gingembre calme l’estomac et prévient les vomissements.
    • L’alcool isopropylique. Communément appelé alcool de friction, l’alcool isopropylique atténue l’envie de vomir lorsqu’il est respiré en très petites quantités.
    • N’utilisez pas plus de deux gouttes ! Si vous en utilisez plus ou si vous en inspirez trop profondément, vous risquez de vous irriter les voies nasales.
  3. Mangez du gingembre. Le gingembre est efficace contre les nausées et vomissements lorsqu’on le respire ou lorsqu’on le mange. En plus de sa forme fraiche, il est aussi disponible en poudre, en comprimés ou en tisane.
    • Boire du soda au gingembre peut vous faire sentir mieux, mais les suppléments de gingembre et les gingembres frais sont plus efficaces. La plupart des sodas au gingembre disponibles dans le commerce ne contiennent pas autant de composants bénéfiques que le gingembre naturel. En outre, ils contiennent du gaz pouvant déclencher les vomissements.
    • Préparez du thé/de la tisane au gingembre. Il existe un grand nombre de recettes, mais la plus simple consiste à râper une racine de gingembre fraiche de la taille d’une phalange. Utilisez ½ cuillère à café de racine de gingembre râpé pour 250 ml d’eau chaude. Laissez tremper 5 à 10 minutes. Ajoutez un peu de miel si vous aimez. Les boissons légèrement sucrées sont également efficaces contre les maux d’estomac.
    • La dose maximale de suppléments de gingembre est de 4 grammes (environ ¾ d’une cuillère à café).
    • Les femmes enceintes et celles qui allaitent peuvent boire du thé au gingembre sans risque. Toutefois, elles ne doivent pas manger plus de 1 gramme de gingembre par jour.
    • Le gingembre affecte le fonctionnement des médicaments anticoagulants. Si vous prenez ce genre de médicaments, demandez l’avis de votre médecin avant de manger du gingembre.
  4. Essayez d’autres remèdes à base de plantes. D’autres plantes sont présentées comme efficaces contre les nausées et vomissements. Il s’agit entre autres des clous de girofles, des extraits de cardamome, des graines de cumin et des extraits de racine de Baïkal. Cependant, leurs effets n’ont pas encore été suffisamment testés cliniquement. Rien ne vous empêche de les essayer pour voir, mais il est possible que ça ne change rien.
  5. Essayez l’acupression. Contrairement à l’acupuncture, qui nécessite des aiguilles et une formation professionnelle, l’acupression légère peut être réalisée à la maison. Le point d’acupuncture P6 à l’intérieur de l’avant-bras prévient les nausées et vomissements lorsqu’il est stimulé. La stimulation envoie un signal vers la moelle épinière et le cerveau qui libère alors des substances chimiques dans le sang pour combattre les nausées et vomissements.
    • Repérez le point de pression P6, aka « Neiguan ». Positionnez votre main de manière à avoir votre paume dirigée vers vous et vos doigts dirigés vers le haut.
    • Placez horizontalement trois doigts de l’autre main sur votre poignet. Utilisez votre pouce pour sentir le point juste sous votre index. Vous devez sentir deux tendons sur ce point.
    • Appuyez dessus pendant deux ou trois minutes en effectuant des mouvements circulaires.
    • Recommencez sur l’autre poignet.
    • Vous pouvez également utiliser des bandes d’acupression, comme Sea-band® ou ReliefBand®.
  6. Utilisez des médicaments en vente libre. Le sous-salicylate de bismuth (Kaopectate ou Pepto-Bismol) est utilisé pour traiter les vomissements légers causés par un empoisonnement ou un excès de table.
    • Parfois, la nausée peut être traitée avec des médicaments antihistaminiques, comme la méclozine et la dimenhydrinate. Ces produits sont particulièrement efficaces contre les nausées provoquées par le mal des transports. Ils provoquent également de la somnolence.
    • Ne prenez pas plus que la dose recommandée.

Traiter les vomissements chez les enfants

  1. Sachez reconnaitre une régurgitation. La régurgitation chez les enfants en bas âge est différente du vomissement. Les bébés régurgitent souvent de petites quantités de lait ou de repas juste après les avoir mis en bouche. Toutefois, la régurgitation n’est pas violente. Elle est normale et ne signifie rien de grave.
    • Les vomissements chez les enfants en bas âge sont le signe d’une maladie grave comme une obstruction intestinale. Consultez immédiatement votre pédiatre ou votre médecin si votre enfant vomit violemment ou vomit à plusieurs reprises.
  2. Hydratez votre enfant. La déshydratation est très dangereuse chez les enfants. Leur corps évacue les électrolytes plus vite que celui des adultes. Utilisez donc une solution de réhydratation orale pour empêcher votre enfant de se déshydrater.
    • Utilisez une solution commerciale, comme la Pedialyte. Vous avez la possibilité de préparer vos propres solutions de réhydratation, mais étant donné le risque d’erreur important, les pédiatres recommandent l’utilisation de solutions commerciales.
    • Faites-le boire doucement. Donnez-lui une à deux cuillères à café (5 à 10 ml) de solution toutes les 5 ou 10 minutes.
    • Évitez les jus de fruits, les boissons gazeuses et l’eau claire. Ces boissons empêchent la réhydratation correcte et ne permettent pas de récupérer les électrolytes perdus.
  3. Donnez-lui de petites quantités de repas. Ne donnez pas d’aliments solides à votre enfant durant les 24 premières heures de vomissement. Une fois qu’il a arrêté de vomir, donnez-lui des aliments mous comme de la gélatine, de la purée de pommes de terre, du bouillon, du riz et des bananes. Ne le forcez pas s’il ne veut pas manger.
    • Évitez les aliments riches en fibre et en sucre.
    • L’allaitement permet à l’enfant de s’hydrater et d’avoir une alimentation adaptée.
  4. Couchez-le sur le côté. Les enfants en bas âge risquent d’avaler ou de s’étouffer avec leur vomi s’ils restent sur le dos. Couchez-les plutôt sur le côté.
    • Pour les enfants plus âgés, utilisez des oreillers comme cales.
  5. Ne lui donnez pas de médicaments. Les jeunes enfants ne doivent pas prendre de médicaments en vente libre, comme le Pepto-Bismol ou les antihistaminiques. Ces produits provoquent de graves affections lorsqu’ils sont pris à fortes doses.
    • Demandez à votre pédiatre quels médicaments sont sans risque pour votre enfant.
  6. Sachez à quel moment consulter un médecin. Si votre enfant vomit tous les liquides qu’il boit, ou si ses symptômes s’aggravent, rendez-vous chez un pédiatre. Faites de même si vous observez l’un des phénomènes suivants:
    • il y a du sang dans son vomi
    • son vomi est vert ou jaune clair
    • votre enfant est déshydraté
    • ses selles sont noires ou goudronneux

Conseils

  • Mangez de petits aliments tout au long de la journée. Vous calmerez votre estomac avec même des biscuits salés ou du pain grillé.
  • Ne buvez pas trop d’eau tant que votre estomac est malade. Vous ne ferez qu’accentuer les vomissements et augmenter les risques de déshydratation grave. Buvez plutôt de petites gorgées d’eau que vous augmenterez toutes les 20 minutes.
  • Évitez les aliments gras et épicés.
  • Sucez des bonbons à la menthe pour soulager votre estomac.
  • Ne donnez à vos enfants ni boissons gazeuses et sucrées ni aliments gras qui risquent uniquement d’aggraver les choses.

Avertissements

Cet article contient des informations médicales ou des conseils pouvant affecter votre santé. Avant de mettre en pratique les conseils de ce wikiHow, parlez-en de préférence à votre médecin ou à un spécialiste. Si les symptômes persistent plus de quelques jours, allez voir un professionnel de la santé. Lui seul est apte à vous fournir un avis médical, quelle que soit votre condition. S'il s'agit d'un jeune enfant, consultez un pédiatre sans attendre.Le numéro des urgences médicales européen est le : 112Vous retrouverez les autres numéros des urgences médicales pour de nombreux pays en cliquant ici.
  • Si vous vomissez depuis plus de 12 heures, rendez-vous chez un médecin ou allez à l’hôpital.
  • Si vous ressentez l’un des symptômes évoqués dans la première partie, rendez-vous le plus tôt possible chez un médecin.
Information
Les membres de Guests ne peuvent laisser de commentaires.