Comment faire une soudure TIG

Dans le procédé de soudage « TIG » (Tungsten Inert Gas), on chauffe le métal avec une électrode en tungstène, tandis qu'un gaz de protection, généralement de l'argon, protège le bain de fusion des impuretés en suspension dans l'air. Ce procédé permet d'obtenir des soudures de haute qualité pour la plupart des métaux, notamment l'acier, l'acier inoxydable, le chromoly, le laiton, le magnésium, le cuivre, les alliages de nickel, le bronze, l'aluminium et l'or. Lisez cet article pour vous familiariser avec votre poste à souder « TIG » et commencer à produire des chefs-d'œuvre dès maintenant ! 

Préparer le poste à souder « TIG »

  1. Portez un équipement de sécurité. Avant de démarrer votre poste à souder, veillez à mettre des lunettes de protection, un vêtement de soudeur épais et résistant au feu et un masque de soudeur muni d'une protection oculaire.
  2. Assemblez la torche à souder « TIG ». Les torches de ce type sont équipées d'une buse en céramique pour orienter l'argon, d'un manchon en cuivre pour tenir l'électrode et d'un moyen de refroidissement. Fixez la torche à l'aide de l'adaptateur qui est fourni dans votre trousse d'accessoires.
  3. Branchez la pédale au poste. Cette pédale sert à contrôler la température pendant le soudage.
  4. Sélectionnez la polarité. Vous pouvez régler la polarité de votre poste en fonction de la nature du métal que vous allez souder. S'il s'agit de pièces en aluminium, placez le sélecteur sur la position qui correspond au courant alternatif (AC). Par contre, si les pièces à souder sont en acier, choisissez le montage en polarité directe, c'est-à-dire en courant continu-électrode négative (CCEN).
    • Si votre poste à souder est muni d'un système haute fréquence, pensez à régler la fréquence. Pour souder de l'aluminium, le sélecteur devra être sur la position haute fréquence continue. Si vous soudez de l'acier, la position correspond à haute fréquence au démarrage.
  5. Affûtez l'électrode en tungstène. La dimension de l'électrode en tungstène dépend de l'épaisseur de la pièce à souder et du courant de soudage. Assurez-vous de meuler l'électrode radialement autour de la circonférence et non directement vers les extrémités.
    • Employez une pierre ponce pour l'affûtage. Pour plus de sécurité, travaillez afin d'orienter l'électrode dans la même direction que celle du mouvement de la pierre.
    • Ayez un bout arrondi si le soudage est réalisé avec du courant alternatif ou un bout pointu si le courant de soudage est du courant continu.
    • Affûtez l'électrode pour obtenir une tige d'une longueur de 5 à 6 millimètres, si vous faites une soudure d'angle ou bien une soudure bout à bout.
  6. Réglez le débit du gaz de soudage. Vous pouvez employer de l'argon pur ou mélangé à de l'hélium. Enlevez le capuchon de protection en plastique.
    • Purgez le corps fileté de la vanne en l'ouvrant et en la fermant rapidement pour évacuer les corps étrangers.
    • Serrez la vis du régulateur. Vissez à fond l'écrou en tournant le régulateur pour bien le disposer dans la vanne.
    • Serrez le régulateur avec une clé, en veillant à tourner le bouton de pression dans le sens inverse des aiguilles d'une montre.
    • Branchez le tuyau de gaz et le débitmètre, puis ouvrez le robinet du réservoir. Veillez à ouvrir le robinet doucement et progressivement. Il suffit généralement de tourner un quart de tour.
    • Enfin, vérifiez qu'il n'y a aucune fuite de gaz, soit à l'oreille ou en vaporisant au niveau des raccords un produit détecteur de fuite.
    • Réglez le débit de gaz en agissant sur le régulateur. Le réglage dépend de la nature du soudage, cependant, il est généralement compris entre 4 et 12 litres par minute.
  7. Réglez l'intensité du courant. Le réglage de l'intensité vous permet de contrôler le procédé de soudage.
    • Plus l'épaisseur des pièces à souder est grande, plus l'intensité sera élevée.
    • Mais si vous coordonnez correctement votre action sur la pédale, vous aurez moins de problèmes avec l'intensité.
    • Voici quelques valeurs courantes de l'intensité en fonction de l'épaisseur : 1,6 mm, 30 à 120 ampères ; 2,4 mm, 80 à 240 ampères ; 3,2 mm, 200 à 380 ampères.

Procéder au soudage des pièces

  1. Nettoyez vos pièces. Avant de commencer le soudage, veillez à avoir une surface propre.
    • La préparation d'une pièce en acier au carbone consiste à la décaper à nu avec une meule ou une sableuse.
    • Pour une pièce en aluminium, il est préférable d'employer une brosse métallique en acier inoxydable.
    • Si la pièce est en acier inoxydable, contentez-vous d'essuyer la zone de soudure avec un chiffon imprégné d'un solvant. Avant de commencer le soudage, veillez à ranger le chiffon et les produits chimiques dans un emplacement sûr.
  2. Insérez l'électrode en tungstène dans la pince de serrage. Dévissez la partie arrière du porte-électrode et insérez l'électrode. Ensuite, revissez cette partie. Généralement, l'électrode doit dépasser d'environ 6 mm à l'extérieur de la gaine de protection de la pince.
  3. Assemblez les pièces. Fixez ces pièces à l'aide d'un fer d'angle ou d'une barre plate avec des pinces de serrage.
  4. Pointez les pièces ensemble. Il s'agit de faire des points de soudure destinés à maintenir les pièces ensemble jusqu'à la réalisation complète de la soudure. Placez ces points à quelques centimètres les uns des autres le long du joint de soudure.
  5. Tenez la torche « TIG » dans votre main. Veillez à la maintenir à un angle de 75° environ, en ayant l'électrode à moins de 0,5 cm des pièces à souder.
    • Évitez de toucher les pièces avec l'électrode en tungstène pour ne pas contaminer la soudure.
  6. Entraînez-vous à contrôler la température de soudage à l'aide de la pédale. La largeur du bain de fusion devrait être de 0,5 cm environ. Il est important de maintenir le bain à une taille raisonnable afin d'éviter de mal finir l'opération de soudage.
  7. Tenez l'électrode d'apport dans l'autre main. Maintenez-la au point où le métal sera chauffé par la torche, de façon à ce qu'elle fasse un angle de 15° avec l'horizontale.
  8. Chauffez le métal de base avec la torche. Sous l'effet de la chaleur, un bain de fusion sera créé et servira à souder les deux pièces.
    • Une fois que le bain de fusion touche les deux pièces, remplissez le joint avec le métal d'apport en ayant un mouvement rapide de façon à éviter de former des bourrelets.
    • Le métal d'apport va renforcer le cordon de soudure.
  9. Faites progresser le bain de soudure en déplaçant l'arc électrique dans la bonne direction. Contrairement au procédé de soudage « MIG », où vous déplacez le bain de fusion dans le sens du mouvement de la torche, dans le procédé « TIG », vous poussez le bain de fusion dans le sens opposé à celui de l'inclinaison de la torche.
    • Ayez un mouvement de la main analogue à celui d'un gaucher tenant un crayon. Tandis qu'un droitier déplace son crayon comme pour faire une soudure « MIG », avec les deux angles inclinés vers la droite, un gaucher tient son crayon incliné vers la gauche, bien qu'il doive le pousser vers la droite.
    • Terminer votre soudure en faisant avancer le bain de fusion. Ainsi, vous venez de réaliser une soudure « TIG » !

Apprendre des soudure différentes

  1. Réalisez une simple soudure d'angle. Commencez avec une soudure d'angle pour maîtriser la technique de soudage « TIG ». Une soudure d'angle consiste à assembler deux pièces à angle droit. Créez un bain de fusion suivant un angle de 45° le long d'un coin en angle droit. Vu de côté, un cordon de soudure d'angle a généralement une forme triangulaire.
  2. Faites une soudure par recouvrement. Créez un bain de fusion entre le bord de la pièce supérieure et la surface de la pièce inférieure. Lorsque le bain de fusion est formé, plongez le bout de l'électrode dedans.
  3. Faites un joint en T pour assembler deux pièces métalliques à angle droit. Inclinez la torche de soudage de façon à chauffer la surface plane du métal. Formez un arc plus court en rallongeant l'électrode au-delà du cône en céramique. Placez la tige du métal d'apport à l'intersection des deux pièces à assembler.
  4. Chauffez un joint d'angle. Portez à haute température un point placé sur la ligne d'intersection des deux bords des pièces à souder. Gardez le bain de fusion de part et d'autre du joint. Attendez-vous à employer une quantité importante de métal d'apport, car les deux pièces ne se chevauchent pas.
  5. Réalisez une soudure bout à bout. Formez un bain de fusion de part et d'autre de la ligne d'intersection des deux pièces à souder. Cette technique de soudage exige plus de savoir-faire que les autres parce que les métaux ne se chevauchent pas. Pendant la finition, diminuez l'intensité du courant pour remplir le cratère qui s'est formé.

Conseils

  • Si votre métal est propre, vous n'aurez pas d'étincelles pendant le soudage.
  • Vous pouvez faire des soudures « TIG » dans toutes les positions, notamment à plat, horizontalement et au plafond.
  • Le secret du soudage « TIG » réside principalement dans le bain de fusion qui doit être à cheval sur les deux pièces de métal.
  • Lors d'un soudage « TIG », il n'y a pas de production de fumée ou de vapeurs. Si vous constatez la présence de fumée ou d'émanations, vous devrez probablement reprendre le nettoyage du métal.
  • Il n'est pas nécessaire d'utiliser un flux pour faire un soudage « TIG ». De plus, dans ce procédé, il n'y a pas de laitier qui risque de vous gêner pour contrôler le bain de fusion.
  • Lorsque la réserve de gaz commence à s'épuiser, pensez à augmenter le débit, car la pureté du mélange est moindre au fond du réservoir.

Avertissements

  • Évitez d'utiliser un gaz de protection formé d'un mélange d'argon et de gaz carbonique, car le gaz carbonique est un gaz actif qui détruira l'électrode en tungstène.
  • Protégez votre visage à l'aide d'un masque muni d'un écran approprié et de verres filtrants.
  • Portez des gants isolants secs avant de mettre en route votre poste à souder.
  • Portez sous votre masque, des lunettes de sécurité avec des protections latérales.
  • Lorsque vous utilisez un poste à souder, portez un vêtement de soudeur robuste et résistant au feu.
Information
Les membres de Guests ne peuvent laisser de commentaires.