Comment régler les problèmes de vessie natatoire chez vos poissons rouges

Si votre poisson rouge nage sur le côté ou à l'envers, il est possible qu'il ait un problème de vessie natatoire. Les poissons rouges disposent d'une vessie natatoire qui leur permet de conserver une certaine flottabilité. En cas de constipation, d'élargissement des organes ou en cas d'ingestion, la vessie natatoire peut montrer des signes de dysfonctionnement. Dans de nombreux cas, il est possible de soigner les problèmes de vessie natatoire en changeant l'alimentation du poisson ou en nettoyant l'aquarium. Les variétés mutées de poissons rouges sont les plus communément touchées par ce problème.

Identifier le problème

  1. Cherchez des symptômes communs indiquant que votre poisson pourrait avoir un problème de vessie natatoire. Ce type de problèmes apparait lorsque la vessie natatoire d'un poisson n'assure plus sa fonction, qui est normalement de se gonfler et d'aider le poisson à maintenir une flottabilité correcte. Quelle que soit l'origine du problème, les symptômes sont généralement les mêmes. Lorsque vous voyez votre poisson-ventre vers le haut, cela ne signifie pas nécessairement qu'il est mort. S'il respire encore, il s'agit probablement d'un problème de vessie natatoire. Voici les symptômes à chercher  :
    • le poisson continue à nager vers le haut, mais la tête en bas
    • le poisson continue à couler au fond de l'aquarium
    • lorsque le poisson nage, sa tête est plus élevée que sa queue (remarque : c'est une caractéristique normale chez les espèces qui tendent à nager verticalement, tête vers le haut)
    • le ventre du poisson est gonflé
  2. Vous devez savoir quelles espèces sont les plus vulnérables. Les poissons rouges, en particulier les variétés ornementales, ainsi que les combattants, sont les plus communément touchés par les problèmes de vessie natatoire. Ces variétés de poissons possèdent des corps arrondis et courts, ce qui provoque une compression de leurs organes. Les organes internes du poisson peuvent se presser contre la vessie natatoire et entraver son fonctionnement.
    • Si vous possédez un poisson rouge ornemental ou un combattant, vous devrez bien le surveiller pour détecter les signes de problème de vessie natatoire. Si vous ne traitez pas votre animal en cas de soucis, cela risque de provoquer sa mort.
    • Le poisson rouge commun possède un corps plus allongé et risque donc moins de souffrir de problèmes de vessie natatoire, car ses organes ne sont pas serrés les uns contre les autres.
  3. Vous devez comprendre ce qui peut causer des problèmes de vessie natatoire. Lorsque les minuscules organes d'un poisson s'élargissent, ils peuvent exercer une pression sur la vessie natatoire et provoquer un dysfonctionnement de celle-ci. L'estomac, les intestins et le foie risquent particulièrement de s'élargir à cause des habitudes alimentaires du poisson. Voici une liste d'éléments qui peuvent causer un problème de vessie natatoire :
    • le fait d'avaler trop d'air pendant l'alimentation, ce qui peut causer un élargissement de l'estomac
    • le fait de consommer des aliments de piètre qualité ou remplis d'air, provoquant une constipation dans l'intestin
    • le fait de consommer trop d'aliments, ce qui provoque des dépôts de graisses qui vont élargir la taille du foie
    • le développement de kystes sur les reins, causant un élargissement de ces derniers
    • la déformation d'un organe interne
  4. Cherchez des signes d'infection. Il arrive parfois qu'un problème de vessie natatoire soit le symptôme d'une infection et vous ne serez pas capable de résoudre ce problème en vous contentant de modifier le régime alimentaire de votre poisson. Si vous pensez que votre poisson souffre d'une infection, il est important de traiter ce point séparément pour aider à ce que votre poisson retrouve la santé .
    • Si votre poisson souffre d'une infection, cela peut se traduire par des nageoires collées, des tremblements et une diminution de l'appétit, en plus d'autres symptômes liés au problème de vessie natatoire.
    • Commencez par nettoyer l'aquarium pour réduire le taux de bactéries. Dans de nombreux cas, cela suffit à tuer la bactérie à l'origine de l'infection.
    • Si les symptômes persistent, pensez à traiter votre poisson avec des antibiotiques à spectre large afin de guérir son infection. Vous trouverez en animalerie des antibiotiques sous forme de gouttes que vous pourrez mettre dans l'eau de l'aquarium ou sous forme de flocons. Assurez-vous de bien suivre les instructions afin de ne pas surmédicamenter votre poisson .

Traiter les problèmes de vessie natatoire

  1. Augmentez la température de l'eau dans l'aquarium. Une eau trop froide peut ralentir la digestion et causer une constipation. Pendant le traitement du poisson, maintenez la température entre 21 et 25 °C pour l'aider à digérer plus rapidement.
  2. Cessez d'alimenter votre poisson pendant trois jours. Les problèmes de vessie natatoire peuvent être le résultat d'un problème d'alimentation, c'est pourquoi il peut être judicieux de ne plus alimenter le poisson pendant trois jours. Lorsque les poissons mangent en excès, cela peut provoquer un élargissement des organes internes, limitant ainsi le fonctionnement correct de la vessie natatoire. Laissez à votre poisson le temps de digérer la nourriture qu'il a déjà avalée et laissez son estomac, ses intestins et ses autres organes rétrécir pour retrouver leur volume normal .
    • Le fait de ne plus se nourrir pendant trois jours ne devrait pas impacter négativement votre poisson. Cependant, ne prolongez pas ce jeûne plus de trois jours.
    • Au cours de ce jeûne, surveillez votre poisson afin de voir si le problème de vessie a disparu. S'il montre toujours les mêmes symptômes, passez à l'étape suivante.
  3. Préparez des petits pois cuits pour votre poisson. Les pois sont riches en fibres et sont bien denses, c'est pourquoi ils aideront à soulager les problèmes de constipation de votre poisson. Achetez un paquet de pois surgelés et cuisez-les jusqu'à ce qu'ils soient bien tendres (au microonde ou sur la gazinière). Enlevez la peau d'un petit pois et déposez un morceau de ce dernier dans l'eau afin que votre poisson puisse s'en nourrir. Il ne devrait pas en manger plus d'une ou deux par jour .
    • Essayez de ne pas trop cuire vos petits pois. S'ils sont trop mous, ils se décomposeront avant même que le poisson ne puisse les avaler.
    • Lorsque les poissons mangent des flocons, ils avalent souvent trop d'air, ce qui provoque une indigestion et un élargissement des organes. En leur donnant des petits pois bien denses, vous règlerez ce problème .
    • À l'état sauvage, les poissons rouges sont omnivores, c'est pourquoi il n'est pas dangereux de leur donner des petits pois. Cependant, pour les carnivores tels que les combattants (entre autres espèces), les petits pois peuvent causer une indigestion et cela risque d'aggraver la situation.
  4. Si nécessaire, nourrissez le poisson à la main. Lorsque vous libérez un morceau de petit pois dans l'eau, celui-ci est tellement dense qu'il coule généralement au fond de l'aquarium. Les poissons touchés par des problèmes de vessie natatoire risquent d'avoir du mal à descendre dans l'aquarium pour récupérer la nourriture. En cas de nécessité, tenez le morceau de petit pois à la surface de l'eau jusqu'à ce que le poisson soit suffisamment près pour le manger.
    • Vous pouvez également embrocher un petit pois sur un cure-dent et le maintenir à proximité du poisson.
    • Cela peut également être efficace de diminuer le niveau de l'eau afin que le poisson atteigne le morceau de petit pois plus facilement.
  5. Surveillez les symptômes de votre poisson. Après quelques jours d'une diète à base de petits pois, la digestion de votre poisson devrait reprendre son rythme normal et il devrait recommencer à nager normalement. À ce stade, vous pouvez commencer à lui redonner des aliments habituels.
    • Si les symptômes persistent, il est possible que le problème de votre poisson soit incurable, comme une déformation d'un organe ou des dommages internes. Attendez encore quelques jours pour voir si les symptômes disparaissent. Si votre poisson ne retrouve jamais ses capacités natatoires et qu'il ne peut plus se nourrir correctement, l'euthanasie peut être l'alternative la plus humaine.

Prévenir les problèmes de vessie natatoire

  1. Faites tremper les aliments avant de nourrir le poisson. Les aliments floconneux flottent à la surface de l'eau, c'est pourquoi quand les poissons s'alimentent sur ceux-ci, ils avalent également un peu d'air. Cela peut provoquer un élargissement des organes, ainsi que des problèmes de vessie natatoire. Essayez de faire tremper les aliments avant de les ajouter dans l'aquarium afin qu'ils puissent sédimenter dans la colonne d'eau, ce qui permettra aux poissons de s'alimenter sans avaler d'air.
    • Vous pouvez également acheter des aliments qui sédimentent automatiquement au fond de l'aquarium sans que vous ayez besoin de les faire tremper.
    • Si vous donnez à votre poisson autre chose que des flocons ou des granulés, assurez-vous que ces aliments soient denses en nutriments et bien décongelés avant de les distribuer.
  2. Ne suralimentez pas vos poissons. Lorsque les poissons mangent trop, ils peuvent devenir constipés, ce qui peut provoquer ensuite un élargissement des intestins ou de l'estomac et du coup des problèmes de vessie natatoire. Vous ne devriez donner qu'une infime quantité de nourriture, une fois par jour. Même si votre poisson a l'air affamé, il n'a besoin que d'un petit peu de nourriture pour rester en pleine santé et fonctionner normalement .
  3. Entretenez votre aquarium. Un aquarium sale accumule les bactéries et les parasites, aggravant ainsi les symptômes et pouvant causer des infections. Assurez-vous de nettoyer fréquemment l'aquarium afin que votre poisson aspire de l'eau propre et claire plutôt que de l'eau sale.
    • Utilisez un kit d'analyse de la qualité de l'eau pour vérifier le pH ainsi que les concentrations en ammoniaque et en nitrite. Le fait de changer l'eau ne garantit en rien que les concentrations resteront correctes, en particulier si vous n'avez jamais testé votre eau depuis que vous avez lancé votre aquarium. Les poissons rouges s'épanouissent dans un pH situé entre 7,2 et 7,6, avec aussi peu d'ammoniaque que possible et des concentrations en nitrates situés entre 0 et 0,25 ppm .
    • Essayez d'ajouter du sel pour aquarium d'eau douce. Le sel d'aquarium est utile pour combattre les maladies et booste le système immunitaire des poissons rouges.
  4. Maintenez la température de l'eau à une température appropriée. De temps en temps, vérifiez la température pour vous assurer qu'elle tourne autour de 21 °C. Les poissons rouges n'aiment pas beaucoup l'eau froide. Si vous les maintenez à basse température, vous risquez de les stresser physiquement et de ralentir leur digestion.

Conseils

  • Si vous donnez régulièrement des flocons ou des granulés à votre poisson rouge, faites-les tremper pendant 5 à 15 minutes dans une tasse contenant de l'eau de votre aquarium. Il arrive souvent que de nombreuses poches d'air se créent dans les aliments au cours de leur production. Ces poches d'air peuvent rester coincées dans le système digestif de votre poisson.
  • Chez les poissons rouges, ce type de symptôme peut également apparaitre après que l'un d'entre eux ait été harcelé par d'autres individus partageant le même aquarium. Vous pouvez isoler le poisson malade dans un aquarium faisant office d'« hôpital » et voir s'il guérit.

Avertissements

  • Ne maintenez jamais un poisson rouge dans bocal, car il a besoin de plus d'espace et d'évoluer dans une eau filtrée.
Information
Les membres de Guests ne peuvent laisser de commentaires.