Comment traiter le rhume des foins

Le rhume des foins ou rhinite allergique est un type d'allergie provoquée par des allergènes à l'intérieur ou à l'extérieur comme la poussière, les moisissures, les poils d'animaux et le pollen. Ces allergènes provoquent des symptômes similaires à ceux du rhume, par exemple le nez qui coule, les yeux qui piquent, une pression sur les sinus et une congestion nasale. Le rhume des foins n'est pas provoqué par un virus et n'est pas contagieux . Bien qu'il n'existe pas de remède, il existe plusieurs techniques que vous pouvez utiliser pour vous aider à contrôler le rhume des foins et à vous sentir mieux.

Identifier et éviter les éléments déclencheurs du rhume des foins

  1. Suivez la présence de pollen dans l'air. Puisque le pollen est l'une des causes principales de rhume des foins, vous devez suivre la quantité de pollen présent dans l'air tous les jours, surtout pendant la saison où il y en a beaucoup. Vous devez essayer de rester chez vous lorsqu'il y a beaucoup de pollen dans l'air. Il existe plusieurs ressources sur Internet qui vous permettent de connaitre le taux de pollen présent dans l'air tous les jours .
    • La plupart des prévisions météorologiques locales incluent aussi un indicateur de présence de pollen dans l'air. Ces rapports vont généralement indiquer s'il y a peu, moyennement ou beaucoup de pollen dans l'air. Évitez de sortir les jours où il y a beaucoup de pollen dans l'air.
    • Si vous êtes extrêmement sensible ou allergique au pollen, vous devriez envisager de rester dedans même lorsque le taux de pollen dans l'air est moyen .
    • Vous pouvez discuter de votre sensibilité au pollen avec votre médecin.
  2. Portez un masque à pollen. Si vous souhaitez aller jardiner, vous devriez porter un masque à pollen qui permet de filtrer le pollen présent dans l'air. Cela inclut toutes les activités en extérieur, par exemple tondre la pelouse, ratisser les feuilles mortes ou le jardinage en général. Il est possible d'acheter ce genre de masque sur Internet ou en pharmacie.
    • Si vous ne pouvez pas trouver de masque à pollen, vous pouvez utiliser un masque chirurgical ordinaire ou un mouchoir. Ils ne vont pas filtrer l'air aussi bien que le masque à pollen, mais ils empêcheront une partie du pollen d'être inhalé et de se retrouver dans votre nez .
    • Si votre allergie est grave, envisagez de demander à quelqu'un de tondre votre pelouse.
    • Vous pouvez aussi porter des lunettes de vue ou de soleil pour éviter de vous mettre des allergènes dans les yeux. Vos lunettes de vue ou de soleil habituelles devraient suffire, mais vous pouvez aussi acheter des lunettes de sécurité dans les magasins de bricolage ou sur Internet.
    • Lorsque vous rentrez de nouveau à l'intérieur, prenez une douche et lavez vos vêtements. Si vous ne pouvez pas le faire immédiatement, lavez-vous le visage et changez vos vêtements jusqu'à ce que vous puissiez le faire.
  3. Rincez vos sinus. Si vous recherchez une méthode peu chère pour soulager les symptômes du rhume des foins, vous pouvez essayer de vous rincer les voies nasales en utilisant un pot de neti ou une solution saline. La solution saline est plus simple à utiliser, car elle permet de nettoyer une narine à la fois. D'un autre côté, le pot de neti vous demande de préparer vous-même la solution saline.
    • Si vous choisissez cette méthode, vous pouvez préparer votre propre solution saline en mélangeant trois c. à c. de sel sans iode et une c. à c. de bicarbonate de soude. Ensuite, ajoutez une c. à c. de ce mélange dans une tasse d'eau tiède distillée ou en bouteille. N'utilisez pas l'eau du robinet à moins que vous l'ayez fait bouillir auparavant.
    • Assurez-vous de rincer le pot de neti après chaque utilisation avec de l'eau distillée ou en bouteille et laissez-le sécher à l'air. Cela permettra d'éviter le développement de bactéries .
  4. Limitez la quantité d'allergènes à votre domicile. Si vous voulez garder les allergènes extérieurs hors de chez vous, vous devez fermer les fenêtres et allumer l'air conditionné dans la maison et la voiture, surtout s'il y a beaucoup de pollen présent dans l'air. Assurez-vous que les appareils à air conditionné ont été nettoyés avant de les utiliser et achetez des filtres HEPA spécialement conçus pour l'appareil que vous possédez.
    • Reportez-vous au manuel d'instructions du fabricant ou du magasin où vous avez acheté l'appareil pour savoir quel type de filtre utiliser.
    • Si cela est possible, achetez aussi un aspirateur avec un filtre HEPA. Les filtres HEPA permettent de piéger les allergènes pendant que l'aspirateur aspire l'air et les particules de poussière qui s'y trouvent. Consultez les instructions d'utilisation du fabricant pour savoir comment le remplacer, mais en règle générale, il faut les remplacer toutes les deux à trois utilisations .
  5. Gardez le taux d'humidité entre 30 et 50 %. À votre domicile, vous devez garder un taux d'humidité compris entre 30 et 50 % pour limiter votre exposition aux moisissures. Vous devez vous procurer un hygromètre pour mesurer l'humidité dans chaque pièce. Vous placez seulement l'appareil dans la pièce et vous consultez la mesure du taux d'humidité qu'il affiche comme un thermomètre affiche la température .
    • Vous pouvez acheter ces appareils sur Internet ou en magasin. Consultez les instructions de fabricant pour savoir comment les utiliser avant de le faire.
  6. Achetez des couvertures antiacariennes. Pour vous aider à réduire le taux d'allergènes dans vos tissus et vos meubles, vous devez acheter des couvertures antiacariennes pour vos oreillers, vos matelas, vos couettes et vos duvets. Cela vous aidera à réduire le transfert d'acariens et d'allergènes sur vos tissus afin de contenir le rhume des foins.
    • Vous devez laver fréquemment votre lingerie de lit à l'eau chaude .
    • Vous pourriez aussi réduire la quantité de coussins, de couvertures et de peluches dans la chambre de votre enfant ou dans la vôtre.
  7. Évitez certains traitements pour les vitres. Il existe certains types de traitements pour les fenêtres qui peuvent attirer le pollen et les moisissures chez vous et accumuler de la poussière. Les rideaux lourds et les matériaux qui ne se lavent qu'à sec attirent plus de poussières et d'allergènes que les rideaux faciles à aspirer ou à laver en machine. Vous pouvez utiliser des rideaux synthétiques, car ils sont plus faciles à essuyer et à nettoyer.
    • Ne mettez pas vos vêtements à sécher dehors, car les allergènes pourraient s'accumuler dans les tissus .
  8. Nettoyez fréquemment votre salle de bain et votre cuisine. Les moisissures sont un autre facteur déclencheur du rhume du foin. Pour réduire l'accumulation de moisissures chez vous, vous devez nettoyer fréquemment votre salle de bain et votre cuisine pour que les moisissures ne s'y développent pas. Vous pouvez utiliser des solutions de nettoyage avec de l'eau de Javel, car elle tue les moisissures et d'autres allergènes qui pourraient s'y trouver.
    • Vous pouvez aussi préparer votre propre solution à l'eau de Javel en mélangeant une demi-tasse d'eau de Javel dans quatre litres d'eau .
  9. Utilisez des outils de nettoyages humides. Lorsque vous nettoyez votre domicile, vous devez utiliser des outils humides pour attraper le plus d'allergènes et de particules de poussière possible. Vous devriez humidifier les chiffons à poussière, la serpillère et le balai chaque fois que vous nettoyez chez vous.
    • C'est beaucoup plus efficace pour empêcher la poussière de se répandre comparé à des outils secs .
  10. Évitez les plantes et les fleurs. Puisque le pollen est l'un des éléments déclencheurs du rhume des foins, vous devriez éviter d'avoir des plantes vivantes chez vous . À la place, achetez des plantes en plastique ou des plantes sans fleurs à installer chez vous. Cela vous permettra d'égayer votre espace de vie sans apporter de pollen chez vous.
    • Même s'il existe des plantes artificielles qui ont l'air fausses, vous pouvez aussi en trouver qui ont l'air réelles. Essayez de vous procurer des plantes qui ont l'air le plus vraies possible pour ne pas trop attirer l'attention.
  11. Évitez les éléments déclencheurs d'origine animale. Il existe de nombreuses façons d'éviter les éléments déclencheurs d'origine animale. Si vous savez que vous êtes allergique à un certain type d'animaux, vous devriez éviter d'en avoir un à la maison. Si vous êtes allergique aux poils d'animaux en général, tenez vos animaux à l'extérieur au lieu de les garder à l'intérieur. Si cela n'est pas possible, vous devez essayer de les tenir éloignés de votre chambre à coucher pour ne pas avoir à inhaler leurs poils pendant la nuit. Vous devriez aussi vous procurer un purificateur d'air avec un filtre HEPA et le placer dans les zones les plus fréquentées par votre animal.
    • Si vous entrez en contact avec un animal, lavez-vous les mains après pour éliminer les poils .
    • Si cela est possible, retirez la moquette, car elle retient les poils d'animaux. Si cela n'est pas possible, passez souvent l'aspirateur pour éviter l'accumulation de poils. De nombreux aspirateurs sont vendus avec des filtres ou des compartiments spéciaux pour filtrer les poils d'animaux.
    • Vous devez brosser et donner un bain à votre animal au moins une fois par semaine pour éviter qu'il mette des poils partout. Il faudrait que vous laissiez quelqu'un d'autre lui donner son bain pour ne pas développer une réaction à ses poils .
    • Certains chiens et chats sont connus pour être « hypoallergéniques », c'est-à-dire qu'ils provoquent moins d'allergies. Cela pourrait être un bon choix si vous voulez vraiment un animal domestique.

Consulter un allergologue pour déterminer les éléments déclencheurs du rhume des foins

  1. Passez un test cutané. Si vous avez essayé d'éliminer tous les facteurs déclencheurs de votre vie comme le pollen, les moisissures et la poussière, mais si vous avez encore des problèmes, vous devriez consulter un allergologue. Il va pouvoir vous faire passer des tests pour déterminer la cause de votre rhume des foins. Un des tests les plus populaires est le test cutané (parfois appelé prick test). Ce test dure entre 10 et 20 minutes et consiste en l'administration de petites gouttes d'allergènes potentiels sur des coupures superficielles de la peau. Le médecin va ensuite examiner la zone pour y observer des réactions.
    • Certaines réactions sont immédiates. S'il y a une réaction allergique, la zone de la peau où un certain allergène a été appliqué va gonfler et va donner un bouton qui ressemble à celui d'un moustique.
    • Le médecin va mesurer et noter la réaction pour en interpréter les résultats .
  2. Passez un test intradermal. Votre allergologue pourrait aussi vous faire passer un test cutané appelé un test intradermal. Au lieu d'appliquer l'allergène sur une coupure au niveau de la couche superficielle de la peau, les allergènes vont être injectés sous la peau par le médecin à l'aide d'une aiguille fine. Ce test est généralement plus sensible que le prick test.
    • Ce test devrait durer environ 20 minutes .
  3. Faites une prise de sang. Pour s'assurer des résultats des tests cutanés, votre allergologue pourrait vous faire une prise de sang pour effectuer un test appelé Radioallergosorbant test (souvent abrégé RAST). Le RAST mesure la quantité d'anticorps provoqués par l'allergène dans le sang, connus sous le nom d'immunoglobuline E (IgE). Cela permet de renseigner le médecin sur les allergènes auxquels le corps réagit en observant les anticorps dans le sang.
    • Les résultats de ce test prennent en général quelques jours, car l'échantillon de sang est envoyé en laboratoire pour analyse .

Prendre des médicaments contre le rhume des foins

  1. Prenez des corticoïdes nasaux. S'il ne vous est pas possible d'éviter les éléments déclencheurs, vous devez essayer de soulager les symptômes provoqués par le rhume des foins. Vous pouvez prendre des corticoïdes nasaux. Ils préviennent et traitent l'inflammation nasale, les démangeaisons dans le nez et le nez qui coule provoqués par le rhume des foins. Ce sont en général des options de traitement sures sur le long terme pour la plupart des gens. Parmi les effets secondaires, on retrouve une odeur ou un gout désagréable, des irritations dans le nez, mais ces effets secondaires sont rares.
    • Ces médicaments doivent être prescrits par votre médecin. Ils fonctionnent mieux si vous les prenez tous les jours, au moins pendant la saison du pollen ou les moments où vous présentez le plus de risque de développer les symptômes de l'allergie.
    • Flonase, Nasacort AQ, Nasonex et Rhinocort sont parmi les marques les plus populaires .
  2. Prenez des antihistaminiques. Vous pouvez aussi prendre des antihistaminiques pour vous aider à lutter contre les symptômes de la fièvre. Ces médicaments sont proposés sous forme de comprimés, de sirops, de gommes à mâcher, de pastilles qui se dissolvent ou de gouttes pour les yeux. Ils permettent de prévenir les démangeaisons, les éternuements et le nez qui coule en bloquant l'histamine, une substance chimique produite par le système immunitaire qui provoque les signes et les symptômes du rhume des foins. Les comprimés et les vaporisateurs nasaux peuvent soulager les symptômes dans le nez tandis que les gouttes pour les yeux permettent de soulager les démangeaisons et les irritations oculaires provoquées par le rhume des foins.
    • Claritin, Alavert, Zyrtec Allergy, Allegra et Benadryl sont des marques populaires d'antihistaminiques. Vous pouvez aussi vous faire prescrire des antihistaminiques en vaporisateur nasal, par exemple Astelin, Astepro et Patanase.
    • Ne consommez pas d'alcool ou de sédatifs lorsque vous prenez des antihistaminiques.
    • Ne mélangez pas et ne prenez pas plus d'un antihistaminique à la fois à moins que cela ait été prescrit par votre médecin ou votre allergologue.
    • Évitez de manœuvrer des appareils lourds et faites attention si vous devez prendre le volant après avoir pris des antihistaminiques. Évitez de prendre des antihistaminiques à effet sédatif si vous devez conduire. La plupart des gens peuvent conduire en toute sécurité après avoir pris des antihistaminiques qui n'ont pas ou peu d'effets sédatifs .
  3. Envisagez les décongestifs. Vous pouvez vous procurer des décongestifs vendus sans ordonnance comme Sudafed et Drixoral. Vous pouvez aussi vous en faire prescrire sous forme de sirops, de comprimés ou de vaporisateurs nasaux. Il existe de nombreuses marques de décongestifs vendus sur ordonnance, mais faites attention, car ils pourraient faire augmenter la pression sanguine, provoquer des insomnies, une irritabilité et des maux de tête.
    • Les décongestifs ne doivent être utilisés que temporairement et pas tous les jours.
    • Les vaporisateurs nasaux décongestifs incluent des marques comme Neo-Synephrine et Afrin. Vous ne devez pas les utiliser pendant plus de deux à trois jours à la fois, car ils pourraient faire empirer votre congestion .
  4. Renseignez-vous auprès de votre allergologue en ce qui concerne les modificateurs de leucotriène. Les modificateurs de leucotriène sont des médicaments contrôleurs et vous devez les prendre avant l'apparition des symptômes. Ils permettent aussi de réduire les symptômes de l'asthme. Les maux de tête sont l'un des effets secondaires les plus répandus, mais dans de rares cas, ils peuvent produire des réactions psychologiques comme de l'agitation, de l'agressivité, des hallucinations, une dépression ou des pensées suicidaires.
    • Ces médicaments se présentent sous forme de comprimés.
    • Il est important de consulter un médecin immédiatement si vous observez des réactions psychologiques inhabituelles pendant que vous prenez ces médicaments .
  5. Essayez Atrovent. Atrovent ou ipatropium nasal, est un vaporisateur nasal vendu sur ordonnance qui permet de soulager le nez qui coule. Parmi les effets secondaires possibles, on compte une sècheresse nasale, des saignements du nez et des maux de gorge. Cependant, il existe aussi des effets secondaires plus rares comme une vision floue, des vertiges et des problèmes à uriner.
    • Les personnes atteintes de glaucome ou d'inflammation de la prostate ne doivent pas prendre ce médicament .
  6. Utilisez un corticoïde par voie orale. Ce médicament, appelé aussi prednisone, est parfois utilisé pour soulager les symptômes graves d'allergie. Cependant, vous devez faire attention en le prenant, car son utilisation sur le long terme peut entrainer des effets secondaires comme la cataracte, l'ostéoporose et une faiblesse musculaire.
    • Ce médicament n'est prescrit que sur de courtes périodes et il doit être pris en doses dégressives.
  7. Recevez un vaccin contre vos allergies. Si vous avez des réactions au rhume des foins qui ne répondent à aucun traitement ou si vous ne pouvez pas éviter l'exposition aux allergènes, votre médecin pourrait vous recommander un vaccin antiallergique qu'on appelle aussi immunothérapie. Au lieu de lutter contre les réactions allergiques, le vaccin change la réponse du système immunitaire et l'empêche de réagir à l'allergène. Le vaccin consiste en un extrait d'allergène dilué administré fréquemment en doses de plus en plus fortes pour vous aider à lutter contre l'allergie. La période entre chaque administration du vaccin est à chaque fois plus longue. Ces injections se font sur une période de trois à cinq ans.
    • Le but de ce médicament est d'habituer votre corps aux allergènes qui provoquent les réactions allergiques pour ne plus présenter de réactions .
    • Les vaccins antiallergiques sont surs et présentent peu d'effets secondaires. Le plus commun se présente sous la forme de rougeurs ou de gonflements au niveau du site de l'injection et il peut apparaitre immédiatement ou après plusieurs heures. Vous pourriez aussi développer des réactions allergiques légères similaires à celles provoquées par le rhume des foins.
    • Dans de rares cas, vous pouvez développer une réaction allergique grave lors de la première injection et une nouvelle fois lors des doses suivantes. Les patients qui reçoivent des vaccins antiallergiques doivent toujours être suivis. Les symptômes d'une réaction grave appelée choc anaphylactique incluent des éternuements, des difficultés à respirer, de l'urticaire ou un gonflement du visage ou du corps, des battements du cœur rapides ou irréguliers, des gonflements dans la gorge et la poitrine, des vertiges, une perte de connaissance et dans les cas extrêmes, le décès.
    • Si vous observez une de ces réactions, appelez le 112 et consultez un médecin immédiatement .

Conseils

  • Tenez ces médicaments éloignés de la portée des enfants.
  • Avant de prendre des médicaments, informez votre médecin de votre grossesse ou de votre désir de tomber enceinte, informez-le aussi si vous allaitez, si vous avez un glaucome ou une inflammation de la prostate, si vous êtes malade, si vous avez d'autres problèmes médicaux, si vous avez des allergies à certains médicaments ou si vous prenez déjà des médicaments.
  • Ne prenez jamais les médicaments d'une autre personne.
  • Si vos yeux vous démangent et sont gonflés, posez un mouchoir ou un gant de toilette humide et froid sur chaque œil. Cela permettra de soulager les démangeaisons .
  • Même si vos yeux vous démangent beaucoup, vous ne devez jamais les gratter, car cela va faire empirer les démangeaisons et ils seront plus difficiles à apaiser.
  • Évitez de fumer ou le tabagisme passif lorsque vous avez des allergies.
Cet article contient des informations médicales ou des conseils pouvant affecter votre santé. Avant de mettre en pratique les conseils de ce wikiHow, parlez-en de préférence à votre médecin ou à un spécialiste. Si les symptômes persistent plus de quelques jours, allez voir un professionnel de la santé. Lui seul est apte à vous fournir un avis médical, quelle que soit votre condition. S'il s'agit d'un jeune enfant, consultez un pédiatre sans attendre.Le numéro des urgences médicales européen est le : 112Vous retrouverez les autres numéros des urgences médicales pour de nombreux pays en cliquant ici.
Information
Les membres de Guests ne peuvent laisser de commentaires.