Comment se débarrasser des émotions négatives

Ce à quoi l'on résiste persiste. Il est naturel de vouloir éviter la douleur, y compris au niveau des émotions. En essayant de mettre ses émotions de côté, on risque d'aboutir à encore plus de douleur au bout du compte, même si dans un premier temps on peut ressentir un léger soulagement. Il est bien plus efficace d'identifier ses émotions, d'y faire face puis de tenter de mettre en place une façon plus positive de voir les choses. Les habitudes de pensée sont très difficiles à changer, mais vous avez la chance d'être au poste de commande de vos émotions. Lisez la suite de cet article pour apprendre à vous débarrasser pour de bon de vos émotions négatives.

Affronter l'émotion

  1. Trouvez la racine de l'émotion négative. La racine, pas la cause. Il ne s'agit pas de savoir pourquoi vous ressentez ce que vous ressentez, mais pourquoi vous avez choisi d'interpréter la situation de cette façon. D'où vient votre anxiété ? Avez-vous hérité cette façon de penser ? Pouvez-vous situer dans le passé le moment où cela a commencé ?
    • Prenons un exemple plus concret : imaginons que votre amie Marie dit de vous que vous êtes grosse, dans votre dos. Depuis, vous ne pouvez vous empêcher de vous sentir affreuse et déprimée. Pourtant, dans votre situation, d'autres personnes auraient plutôt eu tendance à se fâcher contre Marie. Pourquoi, de votre côté, ressentez-vous cela ?
    • Vous vous comprendrez mieux vous-même si vous êtes capable de reconnaitre qu'une émotion provient de votre insécurité affective, d'un évènement traumatisant de votre passé ou bien d'une relation passée, y compris avec vos parents. Il devient plus facile de relâcher un peu la pression lorsque l'on se comprend soi-même. Les émotions négatives sont souvent associées à l'inconnu. Si vous savez d'où elles viennent, elles auront moins de pouvoir sur vous.
  2. Apprenez à reconnaitre ce que ressent votre corps. Certaines personnes, après avoir lu le paragraphe précédent, se diront qu'elles n'ont aucune idée de la provenance ou de la cause de leur émotion. Ce n'est pas grave. Si c'est le cas pour vous et même si ce n'est pas le cas, observez votre corps. Votre esprit envoie des signaux à votre corps, c'est certain, mais l'inverse est également vrai. Vous sentez-vous stressé ? Fatigué ? Courbatturé ? Avez-vous un dérèglement hormonal ? Suivez-vous un nouveau traitement médical ? Il arrive très souvent que des problèmes physiques aient des répercussions psychologiques, sans que l'on s'en rende compte.
    • Faites cet exercice : respirez rapidement et superficiellement durant quinze secondes, puis retenez votre souffle. Comment vous sentez-vous ? Il est probable que vous vous sentiez un peu nerveux ou du moins légèrement mal à l'aise. Cela vous montre qu'il est important de rechercher une cause physique lorsque l'on ressent une émotion négative. Cela peut vous aider à la faire disparaitre.
  3. Laissez votre émotion exister. Si on vous disait de ne surtout pas penser à un éléphant rose, vous ne pourriez penser qu'à ça, l'esprit est ainsi fait. De la même manière, si vous vous dites que ces émotions sont inacceptables et que vous devez les combattre, vous ne réussirez qu'à les faire ressurgir de plus belle. Plutôt que de les combattre, mieux vaut les laisser exister, les ressentir pleinement, accepter de vivre avec. C'est de cette façon qu'elles disparaitront.
    • Pensez à la dernière fois que vous aviez un mot sur le bout de la langue. Le plus probable est que cela vous a tracassé et tracassé jusqu'à ce que, soit vous vous en soyez souvenu, soit vous l'ayez oublié... jusqu'à maintenant. C'est dans la nature humaine. Bien que cela soit contre-intuitif, accueillir pleinement l'émotion négative est le meilleur moyen de s'en débarrasser.
  4. Écoutez vos pensées. Il est important d'écouter ses pensées et de les prendre en considération. C'est parfaitement ridicule de s'interdire de penser des choses négatives ou de ressentir telle ou telle émotion. Cela ne peut tout simplement pas fonctionner. Il faut au contraire accueillir la pensée, la considérer pour la recouvrir d'une forme de pensée plus positive. Cette façon de procéder rendra votre émotion plus facile à accepter, moins stressante et moins dérangeante.
    • Disons par exemple que vous vous regardez dans le miroir et que vous vous dites que vous êtes affreuse, à cause du commentaire de Marie. La pensée « Je ne serai jamais jolie » vous passe par la tête. Cette voix est vite remplacée par une pensée plus logique « Est-ce que cette pensée est réellement juste ? Sans cette pensée négative, comment êtes-vous réellement ? Et depuis quand êtes-vous capable de lire l'avenir ? »
      • En amorçant un dialogue, vous vous rendrez peut-être compte que cette pensée n'est rien d'autre qu'une pensée, justement. La plupart de nos pensées n'ont rien à voir avec la réalité, mais seulement avec ce que nous ressentons sur le moment. Il s'agit simplement d'un disque qui se rejoue sans cesse dans notre tête et qu'il faut parvenir à arrêter.
  5. Vivez au présent. Combien de fois avez-vous imaginé une situation tourner à la catastrophe qui ait réellement fini par tourner à la catastrophe ? Ce n'est probablement jamais arrivé. Tout ce temps passé à s'inquiéter du futur est du temps perdu. La prochaine fois que vous vous sentirez submergé par des émotions négatives, faites un pas de côté pour observer la situation et concentrez-vous sur le présent, sur ce que vous avez en face de vous. L'esprit humain est fluctuant. Concentrez-vous maintenant sur l'instant présent et l'émotion négative disparaitra peut-être d'elle-même.
    • Nous avons tous entendu l'expression « la vie est courte » à de nombreuses reprises et cela reste vrai à chaque fois. La passer à ressasser des émotions négatives est un tel gâchis. Si le monde devait disparaitre demain, à quoi vous aurait servi cette façon de penser, à part vous gâcher les bons moments ? Il arrive que nos pensées se réajustent d'elles-mêmes lorsque l'on réalise le ridicule de notre attitude.

Reprogrammer votre cerveau

  1. Observez vos vices. Les gens gèrent souvent leurs émotions négatives grâce à l'alcool, la fête, le jeu, la cigarette ou tout autre type de mauvaise habitude. C'est une façon de mettre de côté ce qu'ils ressentent, ce qui fait que leur détresse apparait en fait dans leur comportement. Pour accéder aux émotions négatives de façon à les faire disparaitre, ces vices doivent disparaitre eux aussi, car ils ne rendent service à personne.
    • Ces vices peuvent même être à l'origine de sentiments négatifs. Par exemple, l'alcool peut entrainer des choix discutables, qui à leur tour génèrent de la souffrance, qui à son tour pousse à une consommation renouvelée d'alcool. Parfois, le cercle vicieux est un peu moins flagrant, ce qui empêche les gens de faire le lien. Quoi qu'il en soit, que le vice soit à l'origine de l'émotion négative ou l'inverse, il faut qu'il cesse.
  2. Débarrassez-vous de cette béquille. Pour beaucoup d'entre nous, une émotion négative représente une béquille, nous y trouvons du réconfort. Cela peut sembler insensé, mais on finit par s'y sentir à l'aise. À chaque compliment, on minimise ce qu'on a fait de bien. Il est donc important de faire un pas de côté pour observer la situation et le cours de nos pensées. En quoi ces émotions négatives sont-elles rassurantes ? En quoi y trouvez-vous du réconfort ?
    • Nous sommes par exemple nombreux à nous faire du souci, avec une tendance à analyser les choses en boucle et démesurément, jusqu'à nous faire mal à la tête. C'est insupportable, mais nous ne pouvons pas nous en empêcher. En réalité, si nous ne pouvions réellement pas le supporter, nous ne le ferions pas. Si nous persistons, c'est en réalité que cela nous donne l'impression de nous préparer, alors qu'en fait personne ne peut prédire l'avenir et que cela irait mieux sans cette inquiétude.
    • Comme cette étape peut être légèrement difficile à mettre en oeuvre, commencez par faire une pause de quelques secondes la prochaine fois qu'une émotion négative vous submerge. Y êtes-vous habitué ? Est-ce que le fait de vous sentir satisfait ou heureux vous semble effrayant ? Comment vous rendre compte que vous ne retirez rien de cette émotion négative ?
  3. Réalisez que vos pensées ne sont pas vous. Voilà la bonne nouvelle : c'est vous qui fabriquez vos pensées. La totalité de vos pensées. Bien sûr, certaines d'entre elles découlent de ce que certaines personnes vous ont dit, mais quoi qu'il en soit, c'est bien vous qui vous les êtes appropriées. Qu'est-ce que cela signifie ? Et bien, que c'est vous qui dirigez les opérations et que vous avez votre mot à dire. Si vous ne voulez pas penser ces choses, vous n'êtes pas obligé de le faire.
    • Lorsque vous réussirez à bien distinguer vos pensées de vous-même, ce sera plus facile de vous rendre compte que ces pensées ne sont pas forcément vraies. Ce sera plus facile de vous rendre compte que le fait de penser que vous êtes nul et ennuyeux est bien différent d'être nul et ennuyeux. Le fait d'établir cette différence vous permet de voir les choses sous une perspective plus large.
    • Nos pensées sont de petits phénomènes fugitifs qui ont lieu dans notre cerveau. Elles résultent aussi bien de l'émission de télévision vue la veille que du menu de notre petit déjeuner ou de ce que nos parents nous ont dit durant notre enfance. C'est nous-mêmes qui les dirigeons. Nos pensées ont plus à voir avec notre organisme, notre culture ou nos schémas de pensée qu'avec la réalité.
  4. Pratiquez la pleine conscience. Une fois que vous avez réalisé que vos pensées n'ont aucun pouvoir en elles-mêmes, puisqu’après tout elles ne sont que des pensées, il est temps de passer à l'action. La pratique de la pleine conscience est la première étape. Cela signifie prendre conscience de ce que vous ressentez, observer votre esprit et savoir quand et de quelle manière le rappeler à l'ordre lorsqu'il dérape, comme il le fera nécessairement à un moment ou un autre.
    • Pour atteindre la pleine conscience, essayez la méditation. Si vous n'avez pas l'intention de passer des jours entiers entouré de moines, de gravir une montagne ou de passer des heures en position du lotus, il suffit de réserver 15 minutes dans votre journée pour vous allonger et passer un moment rien que pour vous. Vous l'avez bien mérité. Des exercices de yoga ou de respiration peuvent aussi vous aider.

Encourager la positivité

  1. Trouvez un exutoire. Vous vous êtes probablement déjà retrouvé dans une situation où vous êtes tellement débordé qu'il est tout simplement impossible de penser. C'est exactement à ça que sert un exutoire. Il peut s'agir d'une activité ou d'un passetemps. L'idée est vous sentir tellement engagé dans ce que vous faites que vos émotions négatives ne trouvent pas de place dans votre esprit.
    • Le deuxième bénéfice de cette technique est que vous pouvez développer un talent de cette façon, ce qui améliorera votre confiance en vous, votre maitrise et votre satisfaction personnelle. Lorsque l'on pratique une activité que l'on aime, l'organisme produit des endorphines, l'hormone du bonheur. Toutes les raisons sont donc réunies pour que vous vous lanciez dans cette activité qui vous attire depuis un moment, que ce soit la peinture, la cuisine, le foot, la photographie ou le karaté. Tout est possible.
  2. Écrivez vos émotions négatives. Même avec ces nouvelles habitudes de pensées et ces nouveaux loisirs, les émotions négatives referont forcément surface à un moment ou un autre. Lorsque cela se produit, cela peut vous aider d'écrire. Voici quelques conseils pour les écrire de façon à ce qu'elles ne reviennent plus.
    • Notez votre émotion négative sur une feuille de papier, puis brulez-la. C'est un cliché, mais c'est efficace. Si vous le souhaitez, vous pouvez même répandre les cendres dans le vent.
    • Achetez des feutres pour fenêtre et utilisez-les dans la douche. L'encre se dissout au contact de l'eau. Écrivez ce qui vous tracasse dans la douche pendant que vous vous lavez et regardez les mots se dissoudre devant vos yeux. Vous aurez peut-être besoin de faire le ménage, mais ça en vaut la peine.
    • Investissez dans un plateau Buddha board. Il s'agit d'un petit chevalet surmontant un réservoir d'eau dans lequel on plonge le pinceau pour peindre. Utilisez le pinceau pour écrire tous vos soucis et regardez-les s'évaporer sous vos yeux.
  3. Pratiquez l'autocompassion. Il n'est pas facile de changer sa façon de penser. Vous le savez sans doute si vous essayez de le faire depuis des années. Ce qui est plus facile, c'est de changer la façon dont vous réagissez à vos pensées et vos émotions. En d'autres termes, vous devriez faire preuve d'un peu plus d'empathie avec vous-même. Ce n'est pas de retenir vos émotions qui vous rendra plus fort, c'est de les laisser passer.
    • Le fait de vous sentir faible, triste ou vulnérable n'est qu'un nouveau jugement que vous vous infligez à vous-même. À quoi cela sert-il ? Accordez-vous un peu de crédit, vous le méritez. Vous êtes simplement humain.
  4. Sachez que vous n'êtes pas seul. Nous ressentons tous des émotions négatives de temps à autre. Non seulement nous n'en sommes pas fiers, mais nous aimerions bien nous en passer. Chaque année, des millions d'enfants et d'adultes souffrent de dépression. Entre l'âge de 15 ans et de 44 ans, la dépression est la première cause d'invalidité.
    • Si les émotions négatives vous submergent quotidiennement au point de nuire à votre qualité de vie, mieux vaut vous faire aider. Une thérapie vous aidera certainement. Ne vous dites pas que vous avez quelque chose qui cloche et que vous avez besoin d'aide, mais simplement que vous cherchez à vous sentir mieux.

Conseils

  • Imprimez ces conseils et relisez-les de temps à autre, lorsque vous vous sentez calme. Vous serez ainsi en mesure d'agir rapidement sur vos émotions négatives la prochaine fois qu'elles surgiront.
  • Le Dr Stephen Covey, l'auteur de « Les sept habitudes des gens efficaces » a écrit : « Lorsque vous résistez à une émotion, elle prend vie. Lorsque vous l'accueillez, elle dépérit. » Cela ne signifie pas du tout qu'il faut agir en fonction de cette émotion, simplement la ressentir pleinement.
Information
Les membres de Guests ne peuvent laisser de commentaires.