Comment rompre un jeûne

Lorsque vous arrivez à la fin de votre jeûne, il est important de rendre la transition plus facile à votre corps pour qu’il se remette à digérer les aliments habituels. Il y a de bonnes chances que votre système digestif ait réduit la production d’enzymes et que le mucus tapissant l’estomac en ait été affecté, vous pourriez alors vous retrouver avec des problèmes de santé comme des nausées, des douleurs d’estomac et de la diarrhée si vous vous mettiez à consommer certains aliments ou de trop grosses quantités. Vous pourrez rompre votre jeûne en toute sécurité en réintroduisant petit à petit vos aliments habituels, sans perturber votre système digestif.

Rompez le jeûne (le premier jour)

  1. Établissez un plan qui dépendra de la durée de votre jeûne. Vous devez vous assurer d’avoir un plan avant de rompre votre jeûne. En règle générale, la durée qu’il vous faudra pour rompre le jeûne dépendra de la durée du jeûne en lui-même. Ne sautez pas la première étape pour rompre votre jeûne à moins que vous ne souhaitiez vous sentir malade et perdre tous les avantages acquis pendant la période de jeûne.
    • Pour les jeûnes plus longs (plus de 7 jours), il vous faudra 4 jours pour rompre le jeûne. Les deux premiers jours introduiront certaines bases avant d’ajouter plus de choses les jours suivants.
    • Réservez-vous 3 jours pour rompre les jeûnes de moins d’une semaine. Le premier jour sera réservé aux jus de fruit et au bouillon. Selon l’état dans lequel vous vous sentez, vous pourrez progresser plus rapidement les deux jours suivants.
    • Si vous avez jeûné pendant une journée, réservez-vous un ou deux jours pour vous remettre. Votre système digestif n’aura pas eu le temps d’être stressé, mais cela ne veut pas dire que vous pouvez aller au Macdonald’s tout de suite.
  2. Préparez un plan pour vos repas. Il vous sera plus facile de ne pas consommer certains aliments si vous mettez en place un plan pour la durée nécessaire afin de réhabituer votre système digestif à vos aliments habituels. Voici un exemple de plan pour vos repas (sur une durée de quatre jours) :
    • Premier jour : deux verres de 250 ml de jus de fruits ou de légumes (de carottes, de légumes verts, de bananes, de pommes) dilués à mesures égales avec de l’eau, que vous espacerez de 4 heures entre les deux prises.
    • Deuxième jour : des jus de fruits ou de légumes plus dilués, avec un bouillon d’os et une demi-tasse de fruits (des poires et des melons) toutes les 2 heures.
    • Troisième jour : une tasse de yaourt et un jus de fruit au petit déjeuner, un en-cas composé d’une demi-tasse de melon et d’un jus de légumes, une soupe de légumes et un jus de fruits au déjeuner, un goûter constitué d’une demi-tasse de pommes et au dîner des légumes verts avec une sauce au yaourt et un jus de fruit.
    • Quatrième jour : un oeuf dur au petit déjeuner avec un jus de fruit, un en-cas composé d’un yaourt et de baies, des haricots et des légumes au déjeuner, une pomme et des noix au goûter et un velouté de légumes avec un jus de fruits au dîner.
  3. Le premier jour, concentrez-vous sur les boissons à base de fruits et de légumes. Au début, surtout si vous avez jeûné pendant longtemps, vous devez commencer par réhydrater votre corps. Pour ce faire, vous ne devrez consommer que des jus de fruits ou de légumes dilués dans de l’eau le premier jour, voire aussi le deuxième.
    • Pour rompre le jeûne, buvez un verre de 250 ml de jus de fruits ou de légumes dilué. Évitez les jus qui contiennent du sucre ou des additifs inutiles. Après tout, vous venez de vous débarrasser de ce genre de choses pendant que vous jeûniez.
    • Après 4 heures, buvez un autre verre de 250 ml de jus de fruits ou de légumes dilué.
  4. Complétez le jus de fruits ou de légumes d’un bouillon d’os ou de légumes. Après 4 heures, selon ce que vous ressentez, vous pouvez ajouter un bouillon de légumes ou d’os à votre régime.
    • Essayez des recettes de bouillon de poulet ou de boeuf si vous en avez envie et si vous ne pouvez pas vous empêcher d’ajouter un peu de viande à votre régime.
    • Vous allez donner suffisamment de temps à votre corps entre les prises de nourriture pour ne pas le surcharger. Il lui sera difficile de digérer de nouveaux aliments, même un bouillon, si vous ingurgitiez trop de nourriture en une seule fois.

Rompez le jeûne (le deuxième jour)

  1. Commencez par ajouter des fruits crus à votre régime alimentaire, surtout si vous n’avez pas jeûné longtemps. Si vous avez jeûné pendant plusieurs semaines, il vaut mieux que vous continuiez à vous nourrir de jus de fruits ou de légumes et de bouillons. Autrement, il est temps de passer aux fruits entiers, car la plupart des fruits contiennent beaucoup d’eau et sont faciles à digérer, tout en étant riches en nutriments et énergie. Votre système digestif a besoin d’aliments qu’il pourra facilement assimiler sans avoir à trop travailler.
    • Commencez par réintroduire de petites quantités de fruits vers la fin du premier jour ou le début du deuxième.
    • Voici une liste des fruits à privilégier : les melons, les pastèques, les raisins, les pommes et les poires. Ces fruits-là se digèrent facilement.
  2. Pendant ce temps, évitez les agrumes comme les citrons et les oranges et les fruits fibreux comme l’ananas. Votre organisme digère plus difficilement les fruits fibreux et vous pourriez vous sentir gêné à cause de l’acidité contenue dans les agrumes.
  3. Introduisez du yaourt. Il vous faut vraiment manger du yaourt pendant la période où vous rompez votre jeûne. Le yaourt vous aidera à apporter de nouvelles bactéries et des enzymes dans votre système digestif que le jeûne a décimés. Ces probiotiques vous aideront à leur tour à mieux digérer.
    • Ajoutez du yaourt à votre régime alimentaire le deuxième jour ou lorsque vous ajoutez aussi des fruits. Vous devez introduire ces enzymes le plus tôt possible dans votre système digestif, sans excès.
    • Assurez-vous de ne pas consommer des yaourts qui contiennent du sucre, car celui-ci (le sucre industriel, pas celui que l’on trouve naturellement dans les fruits) ne vous fera pas vous sentir bien.
  4. Faites attention à votre corps pendant cette période. Votre corps vous dira si vous allez trop vite ou non. Certaines choses sont normales, par exemple la sensation continuelle de faim ou les sensations de vertige, car vous n’avez pas mangé depuis longtemps. Il existe d’autres symptômes qui vous indiqueront que vous ne rompez pas votre jeûne correctement.
    • Si vous vous sentez constipé, si vous avez des crampes d’estomac ou si vous sentez que vous allez vomir (ou si vous vomissez déjà), vous devez arrêter tout et vous contenter des jus de fruits et de légumes et des bouillons.
    • Vous devriez aller à la selle au moins une fois après les deux premiers verres de jus de fruits. Si ce n’était pas le cas, vous pourriez consommer des fruits.
    • Vous devez aussi surveiller la nourriture que vous introduisez dans votre organisme, car vous pourriez vous rendre compte que vous êtes allergique à un aliment. Faites attention aux sensations que la nourriture vous donne : des nausées, des somnolences, des démangeaisons dans la bouche et sur la langue, une constipation.

Rompez le jeûne (le troisième et quatrième jours)

  1. Introduisez des légumes. Commencez par les légumes à feuilles vertes comme la laitue et l’épinard. Consommez ces légumes crus et accompagnez-les d’une sauce au yaourt. Continuez à boire des jus de fruits et de légumes pendant que votre corps régule votre système digestif.
    • Après avoir mangé de la laitue et des épinards, essayez d’autres légumes. Consommez-les crus ou cuits. Vous pouvez même préparer une soupe de légumes (mais ne mangez pas de soupes achetées en magasin, car elles contiennent beaucoup de sucre, de sel et autres ingrédients dont votre corps ne veut pas).
    • Pensez aussi aux germes, car ils contiennent beaucoup de sels minéraux et d’antioxydants dont votre corps a besoin et qui seront facilement assimilés.
  2. Ajoutez des céréales et des haricots. Il vous faut bien les faire cuire et les consommer en plus des autres légumes et fruits. Votre appétit va se renforcer au fur et à mesure que vous réintroduisez ces produits dans votre alimentation.
    • Essayez les noix et les oeufs une fois que vous vous êtes réhabitué à manger (le quatrième jour pour les jeûnes longs, le troisième jour pour les jeûnes de plus ou moins une semaine et le deuxième jour pour les jeûnes d’une journée). La meilleure façon de consommer des oeufs est de les faire bouillir légèrement ou de les brouiller. Les oeufs trop durs sont difficiles à digérer par votre organisme.
  3. Assurez-vous que votre corps va bien avant de consommer d’autres aliments. S’il assimile sans problème les fruits et les légumes (ce qui signifie que vous ne souffrez ni de crampes ni de nausées), vous pouvez vous mettre à consommer des aliments plus difficiles à digérer. Mais si votre corps a eu du mal à se réhabituer jusqu’à maintenant, continuez de consommer les aliments qui vous ont fait le moins souffrir. Faites confiance aux aliments que votre corps préfère.
  4. Consommez de petites portions. Vous devez commencer par manger une fois toutes les deux heures, au début, c'est-à-dire une fois que vous en avez fini avec les jus de fruits dilués espacés de 4 heures. Petit à petit, vous allez consommer des repas plus importants, lorsque votre corps se réhabituera à cette alimentation.
    • À la fin, le meilleur plan pour vos repas devrait être de 3 grands repas et de 2 petits goûters. Une fois que vous en êtes arrivé là, votre corps devrait être revenu à la normale et vous devriez vous sentir mieux après avoir nettoyé votre corps.
  5. Mastiquez bien. Une bonne mastication permet de briser la nourriture que vous ingérez, ce qui permet à votre organisme de la digérer plus facilement. C’est pourquoi vous devez manger lentement et donnez du temps à votre corps de se préparer à la digestion. Vous devriez mâcher chaque bouffée de nourriture environ 20 fois avant de passer à la prochaine bouchée.

Réglez les petits problèmes habituels

  1. Sachez qu’il est normal d’avoir la diarrhée ou d’aller fréquemment aux toilettes après avoir réintroduit des aliments solides. Le premier jour, limitez-vous au jus de pastèque et le deuxième jour, vous pouvez commencer à consommer du raisin et des poires. Ensuite, tout de suite après avoir mangé un peu de raisin ou de poire, vous attrapez la diarrhée et les morceaux solides ne sont pas digérés. N’est-ce pas normal ?
    • Les personnes qui tiennent un jeûne ont souvent la diarrhée après avoir réintroduit des aliments solides dans leur régime alimentaire. Pendant la période du jeûne, le système digestif s’est reposé et est resté inactif. Les enzymes qui se trouvent dans vos intestins ne sont plus habitués à travailler. Puis tout d’un coup, ils reçoivent de nouveau de la nourriture et doivent se remettre au travail très rapidement. Il n’est pas étonnant qu’ils ne puissent pas faire leur travail correctement.
    • La solution à ce problème est de continuer à nourrir votre corps. Il est fort probable que le problème ne soit pas la nourriture en elle-même, mais le fait que vous demandiez à votre corps de faire une chose à laquelle il n’est pas encore prêt. Tenez-vous-en pour la plus grande partie aux jus de fruits et de légumes, avec un peu de bouillon, et donnez des aliments solides de temps à autre à votre organisme. Votre corps devrait s’y réhabituer en un jour ou deux.
  2. Sachez que vous allez peut-être aussi avoir des gaz et être constipé. Et si vous n’arrivez pas à aller à la selle après avoir réintroduit des aliments solides, ne vous inquiétez pas. Vous n’êtes pas malade, vous ne faites rien de travers. Voici ce que vous devez faire :
    • Mélangez 1 c. à c. de Métamucil (ou autre complément alimentaire à base de fibres) et 1 c. à c. de jus d’aloe vera dans 250 ml d’eau et buvez ce mélange avant vos repas. Les fibres et l’aloe vera sont des laxatifs doux qui devraient vous aider à aller aux toilettes.
    • Ne consommez pas d’aliments ou de boissons qui constipent et font empirer une constipation. Les noix, le chou frisé et le café, même s’ils peuvent être bons pour vous en temps normal, vont accentuer votre constipation. Tenez-vous-en aux fruits faciles à digérer comme les prunes et aux légumes comme la patate douce et la courge.
  3. Sachez aussi que la variété, surtout lorsque vous recommencez à manger des aliments solides, peut provoquer des problèmes digestifs. Lorsque vous rompez votre jeûne, ne faites pas dans l’exubérance alimentaire. Trouvez un jus de fruits ou de légumes que vous digérez bien et n’en consommez pas d’autre. De nombreuses personnes qui tiennent un jeûne surestiment leurs capacités digestives et se punissent en ingérant ce qu’elles pensent que leur corps veut, c'est-à-dire de la variété, alors qu’il ne veut que de la simplicité. Consommez des aliments simples et votre corps vous en remerciera.
  4. Faites attention aux aliments qui contiennent beaucoup d’huile pendant la première semaine où vous rompez votre jeûne. Même les aliments qui contiennent de bonnes huiles, comme les avocats et les noix, peuvent causer des problèmes digestifs à un estomac qui n’a pas reçu depuis quelque temps des aliments solides. Tenez-vous-en aux fruits et aux légumes qui ne contiennent pas beaucoup d’huile au début, puis observez les réactions de votre corps lorsque vous réintroduisez petit à petit des aliments riches en huile comme l’avocat lorsque vous vous sentez prêt.

Conseils

  • Gardez de bonnes habitudes alimentaires. Souvenez-vous que votre jeûne vous a permis de nettoyer votre corps. Ne le remplissez pas immédiatement après de fast food et de nourriture industrielle. Faites de votre jeûne le début d’une nouvelle vie saine.
  • Restez hydraté. Continuez de boire beaucoup d’eau et de jus de fruits ou de légumes frais pendant que vous rompez votre jeûne.
  • Occupez-vous l’esprit pendant que vous rompez votre jeûne. Vous devez trouver des façons de ne pas penser à la faim qui vous tenaille. Regardez des comédies, sortez avec vos amis, apprenez à tricoter.

Avertissements

  • Ne vous empiffrez pas lorsque vous rompez votre jeûne. Vous allez sûrement être tenté de vous remplir de la nourriture dont vous aviez tellement envie pendant votre jeûne. Cependant, cela peut vous rendre malade et provoquer des problèmes au niveau de vos systèmes digestif et intestinal.
  • Sachez que vous allez avoir très faim lorsque vous rompez votre jeûne, mais vous devez vous autodiscipliner, surtout si vous en êtes au début et que votre estomac et vos intestins ne sont pas réactivés à 100%.
Information
Les membres de Guests ne peuvent laisser de commentaires.