Comment disparaître complètement

Que ce soit par discrétion ou que vous désiriez simplement être tranquille, vous pourriez envisager une disparition complète. La technologie d’aujourd’hui rend impossible toute disparition complète, mais si vous faites preuve d’assiduité et de soin, c’est faisable. Voici comment faire.

Pensez-y sérieusement

  1. Comprenez l’aspect légal de la chose. Soyez bien conscient que suivant les circonstances de votre disparition, vous pourriez être légalement responsable de vos actes de diverses manières si l’on vous retrouve. Il existe des tas de bonnes raisons et de bons moyens de disparaître, mais il y en a bien davantage de mauvaises et des façons pas très légales de le faire.
    • Si par exemple une grande équipe de recherche est déployée pour vous retrouver, vous pourriez devoir rembourser les frais dépensés à cette occasion. Par conséquent, ne partez donc pas à l’aventure avec votre valise.
    • Si vous disparaissez pour échapper à des débiteurs ou à des dommages et intérêts réclamés par une assurance, vous pourriez être accusé de fraude et être emprisonné. Avant de commencer, sachez que mettre en scène votre propre mort ou disparition est un acte parfaitement illégal.
    • Si vous voulez disparaître pour échapper à une organisation criminelle ou si vous êtes victime de chantage ou de harcèlement, contactez immédiatement les forces de l’ordre. Il existe des moyens légaux de changer d’identité et de se mettre en sécurité dans ces cas de figure.
    • Si vous êtes victime d’abus sexuels ou de violences domestiques, il existe un numéro de téléphone gratuit qui vous permet d’avoir de l’aide : le 0800 05 1234 pour la maltraitance et le 3919 pour la violence conjugale. C’est tout à fait anonyme et sécurisé. Si vous avez un enfant, les mêmes organismes peuvent se charger aussi de sa sécurité.
  2. Sachez que vous devez partir seul(e). Vos chances d’être retrouvé augmentent de façon spectaculaire si vous avez l’intention de partir avec une autre personne, surtout un enfant.
    • Si vous disparaissez avec un enfant on pourrait vous accuser d’enlèvement d’enfant si on vous retrouve. Même si vos intentions ne sont pas mauvaises, vous avez de quoi aller en enfer.
    • Si la raison de votre disparition implique une autre personne, prenez des dispositions juridiques avant de vous évanouir dans la nature, afin de vous protéger contre tout ce qui pourrait être dire contre vous plus tard.
  3. Sachez ce que vous fuyez. Après tout, vous ne mettez pas en scène une disparition pour rien. Quand le proverbe dit : "Restez proche de vos amis, mais soyez-le encore plus de vos ennemis", est une bonne illustration de votre problème. Sachez contre qui ou quoi vous êtes pour diminuer vos chances d’être retrouvé.
    • Si vous fuyez un conjoint ou un membre de votre famille, songez à ce qu’ils pourraient faire. Jusqu’où iraient-ils pour vous retrouver ? Ont-ils les moyens de financer de longues recherches ?
    • Si vous fuyez la police ou les services d’immigration, vous avez du pain sur la planche. Il y a là des hommes et des femmes qui ont des décennies d’expérience en la matière et ne sont pas concernés par vos problèmes. Familiarisez-vous avec leurs stratégies pour prolonger votre fuite.

Effacez vos traces

  1. Débarrassez-vous de vos biens. Vous devez être sûr que personne ne peut trouver de lien pouvant remonter jusqu’à vous. Il est préférable de vous séparer de vos proches plutôt que d’inventer un enlèvement. Assurez-vous qu’il est bien clair pour tout le monde que vous voulez disparaître de votre propre gré.
    • Détruisez autant de photographies de vous que vous le pouvez. Cela empêchera la famille et les amis de faire leur enquête en ville pour vous retrouver.
    • Abandonnez votre voiture. Laissez les papiers dans la boîte à gants, les portes déverrouillées, les fenêtres baissées et garez-la dans une zone de non-droit. Elle fera le bonheur d’un voleur.
    • Ne soyez pas tenté d’emporter des souvenirs. Cela vous connectera avec votre vie d’avant et pourrait vous donner envie de retourner chez vous et vous créer des problèmes plus tard. Vous devez vous séparer de votre chapeau et bottes préférés.
  2. Déconnectez-vous. Dans le monde d’aujourd’hui, cette étape est l’une des plus importantes. Ralentissez progressivement vos activités jusqu’à ce qu’il n’y ait plus rien. Rien n’est plus sage que d’effacer vos profils sur Facebook et Twitter. Les enquêteurs seront bien en peine de retrouver vos traces ; vos amis virtuels ne peuvent pas être interrogés pour des renseignements.
    • Cette étape demande une certaine préparation. Vous ne pouvez pas faire vos bagages et quitter la maison demain ; si vous le faites, vous ne parviendrez pas à disparaître. Commencez par vous séparer peu à peu de votre ancienne personnalité.
    • Partez tôt le matin, quand vos proches sont encore au lit, ou après le travail, si chez vous il n’y a personne à la maison en journée. Si vous partez la nuit, soyez prudent. Restez calme, ne paniquez pas.
    • Dites à vos amis et à votre famille que vous faites une pause et voulez vous éloigner un temps de la société de consommation. Si vous en êtes incapable, vous n’êtes pas prêt pour disparaître.
  3. Débarrassez-vous de vos cartes de paiement. À partir de maintenant, vous n’utiliserez que des espèces. Les cartes de crédit sont le meilleur moyen de retrouver la trace de quelqu’un ; coupez-les en tout petits morceaux et jetez-les, ou brûlez-les et jetez les cendres. Vous devriez aussi vider la poubelle, pour le cas où l’on voudrait y retrouver des indices.
    • Ne pensez pas garder vos cartes bancaires en cas d’urgence. Débarrassez-vous-en pour éviter la tentation de vous en servir. Votre ancienne identité n’est pas une béquille sur laquelle vous reposer si vous êtes fatigué ou affamé.
    • Jetez tout ce qui porte votre nom. Est-ce une carte de club vidéo ? Poubelle. Une carte de membre d’une association ? Adieu ! Un abonnement Air France classe affaires ? Bye bye. Vous ne pouvez pas vous servir de tout ce qui porte un code-barre, un numéro matricule ou tout ce qui peut être lié à votre ancienne identité. Des espèces, et rien que des espèces.
    • Envisagez de circuler à vélo, de voyager en train ou en bus, et aussi de marcher, puisque ces moyens de transport n’exigent pas de permis de conduire. Mais si vous choisissez les transports en commun, soyez conscient qu’on peut vous voir, on peut vouloir contrôler votre identité et on pourrait vous prendre si vous ne faites pas attention. Ne faites pas non plus du stop, ne prenez pas de taxi ou de navette en minibus, car les chauffeurs pourraient déjouer vos plans et vous signaler à la police.
  4. Mentez. Il n’y a pas trente-six solutions – vous devrez mentir aux personnes de votre entourage. C’est une vérité cruelle, mais qui en vaut heureusement la peine.
    • Créez de faux liens avec des entreprises. Changez votre adresse, épelez votre nom autrement, réservez un vol pour le Chili sans intention de vous y rendre. Créez un passé qui sèmera la confusion auprès de tous ceux qui seront sur vos traces. Restez fidèle à une seule fausse identité ; si vous en avez plusieurs, cela pourrait devenir suspect.
    • Vous devrez mentir à vos amis et à votre famille. Si vous les voyez de moins en moins, il est inévitable qu’ils se posent des questions. Si vous ne voulez pas couper les ponts avec eux, établissez à l’avance des moyens de rester en contact avec eux. Il existe des moyens de les contacter sans qu’ils sachent où vous êtes : des comptes Internet provisoires sur des ordinateurs publics, des cartes de téléphone prépayées et anonymes. Ils ne pourront pas vous joindre, mais vous pourrez le faire de votre côté.
    • Ne dites rien à personne, si c’est nécessaire. Même vos amis les plus intimes n’ont pas le droit de savoir. Les circonstances peuvent changer et ils pourraient se sentir obligés de contacter votre entourage.
    • Rusez. Faites un plan à long terme. Si vous avez suffisamment de liquide pour vivre pendant quatre semaines, que ferez-vous ensuite ? Comment allez-vous faire pour garder cette fausse identité pendant que vous dégusterez cette noix de coco cueillie par vos soins pendant votre bronzette sur une plage de Belize ?
    • Une disparition en bonne et due forme exige de la préparation. Si vous avez les moyens, trouvez un intermédiaire discret qui paiera vos factures. Les liens seront très relâchés et ne serviront qu’à couvrir vos frais.
    • Plusieurs mois avant votre disparition, retirez progressivement des espèces de votre compte et trouvez un moyen d’avoir des liquidités. Vous n’avez pas envie de vous retrouver dans une situation périlleuse qui pourrait provoquer de la suspicion.
    • Il vaut mieux ne pas payer (ou voler) une fausse carte de sécurité sociale ou un faux passeport. Vous pourriez porter le nom d’un détenu ou celui d’une personne décédée, ou les papiers pourraient être des faux (et l’on pourrait vous retenir à l’aéroport et vous faire passer des contrôles très durs). Réduisez au minimum la possibilité de faire de la prison.

Votre nouvelle identité

  1. Faites-vous un pécule. Avant de disparaître, assurez-vous d’avoir de quoi survivre. Faites progressivement des liquidités à partir de vos avoirs et entreposer les sommes dans un endroit sûr jusqu’à ce que vous soyez prêt à partir. Achetez tout ce dont vous avez besoin en espèces, avant et après votre départ.
    • Si vous envisagez un mode itinérant, vous aurez besoin d’un grand sac à dos, des vêtements chauds et imperméables, de bonnes chaussures de marche, une tente, un sac de couchage, des cartes routières, une boussole et un couteau de poche.
    • Si vous optez pour un moyen plus luxueux de disparaître, rassemblez des espèces, les papiers nécessaires et quelques pièces de vêtements de base. N’emportez pas avec vous des objets de valeur ou des souvenirs ; les objets coûteux peuvent être volés ou peuvent servir à vous retrouver ; si quelqu’un remarque qu’un objet qui vous est cher a disparu avec vous, on pourrait remonter jusqu’à vous.
  2. Quittez la ville. Maintenant que vous êtes prêt, où voulez-vous aller ? Prenez le temps de décider. Le monde est à vous. La seule chose qui peut vous arrêter ce sont les douanes.
    • Si vous envisagez de partir loin, faites des recherches sur les visas ou conventions auxquels vous devez vous soumettre. Bien des pays sont très bon marché, on peut y vivre assez longtemps, mais si vous voulez vous y rendre légalement, vous aurez besoin d’un permis de séjour et d’une identité valable à présenter.
    • Si vous restez dans votre pays, soupesez vos chances d’être retrouvé. Assurez-vous de ne connaître personne dans un périmètre de cent kilomètres de l’endroit choisi et ne fréquentez évidemment pas une villégiature où vous aviez vos habitudes.
    • Planifiez. Si vous ne prenez pas le temps de planifier votre disparition, si vous achetez de faux papiers sur un site web véreux ou auprès de la petite frappe locale, si vous faites du stop jusqu’à Concarneau, vous avez tous les ingrédients pour provoquer un désastre encore bien pire que celui que vous étiez en train de fuir. Faites-vous à l’idée de disparaître proprement et prenez le temps de bien tout planifier.
    • Votre disparition aura des répercussions sur le plan physique, mental, spirituel et émotionnel. Prenez le temps de peser le pour et le contre d’une disparition et déterminez si vous êtes prêt ou non à relever ce défi.
  3. Cultivez de nouvelles habitudes. Si vous ne développez pas une nouvelle personnalité, vous revivrez les mêmes problèmes que ceux qui vous tentez de fuir.
    • On reconnaît souvent des personnes à leur démarche ; si vous avez l’habitude de traîner des pieds, adoptez un pas plus décidé, ou vice versa.
    • Achetez des vêtements que vous n’auriez jamais portés. Si vous êtes du genre jeans et ticheurtes, devenez M. Costume Cravate. Si vous êtes la fille abonnée au pantalon taille basse et bottes country, changez pour le bon chic bon genre. Une nouvelle allure vous fera entrer plus facilement dans une nouvelle personnalité.
    • Coupez et teignez vos cheveux de telle sorte qu’ils n’attirent pas l’attention.
    • Mangez autre chose. Si vous êtes accro à certaines enseignes de restauration rapide, il faudra vous désintoxiquer vite fait. Oubliez vos habitudes alimentaires et payez en espèces toutes sortes d’aliments. Ne fréquentez pas de restaurants (surtout pas ceux où vous aviez vos habitudes) ; il sera plus difficile de vous retrouver et plus facile de vous faire oublier.
    • Faites en sorte que l’on ne retrouve pas votre trace. Même après votre disparition, on pourrait toujours vouloir vous retrouver. Cela demande pas mal de précautions à prendre mais la tranquillité d’esprit est à ce prix-là.
    • Portez toujours un chapeau. La plupart des lieux publics possèdent des caméras de vidéosurveillance ; si l’on est à votre recherche, on va visionner ces vidéos.
    • Quittez les lieux en effaçant vos traces. Si vous laissez une chambre d’hôtel pleine d’empreintes et de marques corporelles, on pourrait faire une enquête sur votre compte. Où que vous alliez, faites comme si vous n’aviez jamais vécu à cet endroit.
    • Gardez-vous de tous courriers par la poste. Si l’on apprend que vous êtes à un endroit précis, cela peut très vite réduire vos chances de disparaître. Ne vous servez d’envois postaux que pour lancer sur de fausses pistes ceux que vous voulez semer.

Conseils

  • Supprimez cette page de votre historique de recherches, ou effacez vos traces sur un ordinateur public, comme ceux que l’on trouve dans une bibliothèque.
  • Le fait de disparaître devrait être un dernier recours. Assurez-vous qu’il s’agisse bien de la meilleure solution possible avant de procéder à une mesure aussi drastique.
  • Soyez parfaitement précis dans votre organisation. Ne laissez pas de place à l’erreur.
  • N’essayez pas de simuler votre décès. C’est difficile et très dangereux à assumer.
  • Si vous songez au suicide, sachez qu’il existe d’autres alternatives. Il existe des numéros d’appel gratuits qui peuvent vous venir en aide.
  • Si vous voulez vous nomadiser, voyagez dans des régions désolées où il n’y a personne. Vous n’allez pas poser votre tente sous l’Arc de Triomphe ou au Bois de Boulogne, n’est-ce pas ?

Avertissements

  • Si vous choisissez de revenir après votre disparition, sachez qu’il s’agit d’une procédure assez chaotique. Votre famille et vos amis pourraient être profondément blessés par votre trahison et l’on ne pourrait jamais vous pardonner votre geste. N’espérez pas reprendre votre vie d’avant comme si de rien n’était.
  • Songez d’abord à votre sécurité. Ne vous mettez jamais dans une situation qui pourrait vous blesser physiquement dans le but d’effacer vos traces.
  • Votre disparition pourrait détruire votre famille et vos amis. Avant de partir, demandez-vous si vous pourriez supporter cette éventualité sans vous sentir coupable.
Information
Les membres de Guests ne peuvent laisser de commentaires.