Comment identifier et traiter les taches dans une piscine

Piquer une tête dans une piscine bien propre par temps de canicule, quoi de plus rafraichissant ! Par contre, nager dans une piscine dont le fond ou les bords sont tachés n'est guère ragoutant. Vous avez beau prendre toutes les précautions, des taches finissent toujours par se former. Si vous entretenez régulièrement votre piscine, vous vous êtes surement aperçu que certaines taches partaient facilement, ce qui n'est pas le cas d'autres. Les taches ont de multiples origines : elles sont dues à la présence de certains ions métalliques dans l'eau du bain ou à des débris, animaux ou végétaux, venus des environs de la piscine. Avant de passer à l'action, vous devez vous intéresser à la couleur des taches présentes.

Poser un diagnostic

  1. Commencez par repérer la couleur des taches de votre piscine. En effet, les taches sur les parois d"une piscine présente des couleurs variées. La couleur va vous aider à trouver le traitement qui s'impose. Chaque type de taches doit être traité d'une façon unique .
    • Il y a deux grandes familles de taches : celles dues aux ions métalliques dans l'eau du bain et celles issues de la décomposition ou de la prolifération d'animaux ou végétaux. La couleur des taches aide à faire la différence entre les deux.
    • Parmi ces couleurs, on a les associations suivantes : vert brun, rouge-bleu, bleu-vert-noir, vert-brun-rouge, rosé-rouge ou brun noir-violet. Dans le cas de votre piscine, essayez de déterminer précisément les couleurs que vous vous voyez .
  2. Repérez d'éventuelles taches d'origine organique sur le fond. Elles ont de multiples causes : feuilles des environs, de petites baies, des vers, des algues, de petits animaux morts… Si vous ne les enlevez pas rapidement, tous ces éléments finissent par couler et laisser des taches sur le fond du bassin. Fort heureusement, ce sont en général des taches assez faciles à enlever.
    • Ces taches organiques sont le plus souvent vertes, brunes ou bleu-violet. Indice supplémentaire : il reste souvent des débris au milieu des taches, comme des morceaux de feuilles.
    • Si vous pensez qu'il y a une tache d'origine organique, essayez de la traiter en lui appliquant directement un peu de chlore pur avec une petite brosse à poils souples. Autant la tache organique s'en ira vite, autant une tache d'origine métallique résistera.
  3. Identifiez les taches d'origine métallique ou non organique. Ces substances proviennent en général de la corrosion des installations périphériques de la piscine (réchauffeurs, canalisations en cuivre…). Elles peuvent également provenir de l'eau qui vous sert à remplir la piscine (par exemple, l'eau d'une nappe). Il suffit qu'il y ait, par exemple, une petite tache d'oxyde de cuivre au départ, pour la voir se développer ailleurs dans la piscine. Parmi les métaux qui peuvent se retrouver et s'oxyder dans une piscine, il y a le fer, le manganèse et le cuivre. Souvent, on constate des traces de rouille sous les échelles des piscines. Il arrive que le chrome qui les recouvre s'altère (sous les chocs) et le fer sous-jacent rouille alors rapidement. Observez attentivement les marches, autour des orifices d'évacuation, sur les rebords. Les taches dues à des métaux sont de couleur plutôt foncée, dans les tons de brun rouge .
    • Les métaux qui, le plus souvent, laissent des taches dans une piscine sont le fer, le manganèse et le cuivre. Ce dernier provient le plus souvent de la corrosion des canalisations en cuivre et en laiton, mais aussi de l'ioniseur. Les taches qui en résultent sont généralement bleues, vertes, bleu sarcelle, noires ou violet foncé. Le fer peut provenir de votre eau de puisage, de la corrosion de canalisations ou d'appareils en fer. Les taches résultantes sont plutôt brun rouille, grises ou verdâtre-brun. Le manganèse peut provenir également de votre eau de puisage, mais les taches sont roses, brunâtres tirant sur le noir ou encore dans les tons de violet. Quant au tartre qui se présente sous la forme d'un ciment blanc, il provient de la décomposition du plâtre, du ciment ou de l'hypochlorite de sodium, un agent désinfectant utilisé fréquemment dans les piscines .
    • Assez logiquement et afin de traiter correctement la tache, il vous faut identifier le métal qui l'a causée.
    • Des taches dans les tons de bleu vert cuivre indiquent un problème de pH de l'eau. Les taches de cuivre sont souvent issues d'une attaque de l'échangeur thermique par une eau dont le pH est acide (< 7) ou dont le taux de chlore est trop élevé. Si, sur ces deux aspects, vous respectez les normes, vous ne devriez plus connaitre ce genre de corrosion .
  4. Demandez l'aide d'un professionnel. Contactez la société qui vous a posé la piscine ou consultez les Pages jaunes à la recherche d'un spécialiste. Apportez-lui un échantillon de votre eau et il vous dira quel métal est fautif et dans quelle proportion. Ce faisant, il sera à même de vous conseiller et de vous vendre un produit nettoyant adapté.
  5. Prélevez l'échantillon au bon endroit. Prenez un récipient qui ferme, une bouteille ou un flacon. Plongez-le entièrement dans l'eau, le goulot orienté vers le bas, puis basculez-le sur le côté avant de le remonter à la surface. Prenez votre eau plutôt au centre de la piscine, loin des jets d'alimentation ou des orifices. Les résultats seront alors plus fiables .
  6. Utilisez des bandelettes réactives pour tester votre eau. Prenez un échantillon au milieu de la piscine. Plongez rapidement dans votre échantillon une de ces bandelettes réactives. Ne secouez pas la bandelette. Laissez-la à l'air libre pendant 15 secondes environ. La bandelette change alors de couleur. Comparez cette couleur au nuancier présent dans ou sur l'emballage. Il existe des bandelettes pour mesurer de nombreux phénomènes. Dans votre cas, il en faut qui mesurent le pH, l'alcalinité et la concentration en chlore libre .
    • Utilisez ces bandelettes au moins une fois par semaine. Si vous faites appel à un professionnel, apportez-lui un échantillon d'eau une fois par mois, spécialement lors de l'ouverture (printemps) et de la fermeture (automne) de votre piscine.
  7. Testez votre eau avec des réactifs liquides. Ce sont des produits qui, grâce à des dosages savants, sont très sensibles. Ils sont régulièrement utilisés dans les piscines publiques, mais pour une piscine privée, vous pouvez utiliser des kits de mesure prêts à l'emploi. Les plus vendus sont ceux à base d'orthotoluidine et de rouge de phénol. Ces tests réactifs liquides sont très précis, à condition de déterminer la bonne couleur. Ainsi, après avoir versé le réactif dans votre échantillon, l'eau va changer de couleur (c'est le principe du réactif). Il vous faudra et c'est là le plus dur, trouver la bonne couleur sur le nuancier afin de trouver le traitement approprié. Il est souvent très difficile de trancher entre deux couleurs ou deux nuances .
    • L'orthotoluidine (OTO) est un réactif jaune qui permet de mesurer le chlore total. Après réaction, plus l'eau est jaune foncé, plus la teneur en chlore est élevée.
    • Le rouge de phénol est utilisé pour contrôler le pH (acidité ou alcalinité) des eaux de piscine. On verse quelques gouttes du réactif dans l'échantillon et on constate la couleur. Plus l'eau est rouge, plus le pH est élevé (basique).
    • Le problème avec les réactifs liquides, c'est qu'on hésite toujours entre deux ou trois nuances, certes proches. Pour déterminer finement la couleur finale, on mettra la solution sur un arrière-fond blanc.
  8. Voyez si le problème provient de votre eau d'alimentation. Si vous prenez votre eau dans une nappe, testez l'eau avant de remplir la piscine. Si elle contient beaucoup d'ions métalliques et si vous avez déjà rempli votre bassin, videz ce dernier d'un quart ou de la moitié pour ensuite compléter avec une eau plus neutre. Attendez au moins 48 heures, pompe en marche, pour tester à nouveau votre eau. Si la teneur est toujours trop forte, recommencez l'opération .
    • Si votre eau n'est pas sujette à caution, la présence de métaux dans l'eau du bain est due à de la corrosion. Pour cela, vérifiez tous les équipements métalliques et voyez, dans la mesure du possible, lesquels sont cause de cette présence d'ions métalliques.

Traiter les taches d'origine organique

  1. Retirez les déchets organiques flottant à la surface de la piscine. Les taches verdâtres ou brunes ont souvent une cause organique, ce peuvent être des algues ou des résidus de feuilles tombées au fond de la piscine. Le fait de les retirer est déjà une étape du traitement. Fort heureusement, ces taches ne sont pas très difficiles à enlever, à condition que vous ne les laissiez pas trop longtemps. Vous obtiendrez alors une eau peu ragoutante. L'apparition (et l'extension) de ces taches brunes est assez lente, ce qui explique souvent un traitement tardif et donc, un peu plus difficile.
    • Si votre piscine est proche d'arbres, veillez à ce que les feuilles, les brindilles ou des fruits ne finissent pas dans l'eau. Comme on ne peut pas tout empêcher, enlevez régulièrement en saison les débris qui flottent en surface avec une large épuisette à mailles fines.
    • Enlevez les débris d'origine organique qui sont tombés sur le fond de la piscine avec un aspirateur. Ce dernier peut être manuel (manche, flexible) ou automatique (déclenché par une cellule).
  2. Nettoyez vos parois à l'acide. Si des taches ont tendance à être là en permanence, il faut songer à traiter votre liner à l'acide. Cela ne marche que sur les piscines dont les parois sont enduites et encore est-ce un traitement à ne faire qu'exceptionnellement (tous les cinq ans), car il est très agressif. Après traitement, vos parois seront comme neuves .
  3. Essayez aussi un choc enzymatique. Il faudra quand même frotter avec une brosse à poils durs. Les taches, brunes ou verdâtres, d'origine organique devraient disparaitre rapidement. Il existe aussi des nettoyants à base d'enzymes spécialement adaptés aux piscines. Avec eux, il est vrai que le brossage est très limité, voire inutile, tant ils sont efficaces. L'avantage des enzymes sur les produits chimiques, c'est qu'ils ne s'attaquent pas aux liners. Pour nettoyer la surface des bords qui est alternativement couverte et découverte par le mouvement de l'eau en surface, les produits enzymatiques sont très faciles d'emploi. Ils dissolvent les taches et l'huile toujours présentes en ces endroits. Pour parfaire le nettoyage, il faut passer un bon coup de brosse .
  4. Faites un traitement-choc au chlore. La chloration-choc consiste à diffuser une forte dose de chlore dans l'eau. Il ne reste plus qu'à brosser les parois de votre piscine. L'usage d'une brosse à poils durs emmanchée sur un bras télescopique est plus que recommandé. Pour une tache d'origine organique, versez directement un peu de chlore dessus et elle disparaitra. Cette méthode est parfaite pour les piscines enduites, mais elle est à proscrire pour celles possédant un liner .
    • Testez régulièrement le pH et l'alcalinité de votre eau. Le pH de l'eau doit se situer entre 7,4 et 7,6 (légèrement basique) et l'alcalinité, entre 100 et 150 ppm (parts par million).
  5. Nettoyez les taches bien délimitées. Nettoyez-les avec de l'acide chlorhydrique et une brosse. Versez très précautionneusement un peu d'acide à travers un tube de PVC (de bonne longueur) pour atteindre la tache. Cette méthode n'est valable que sur les taches peu nombreuses et surtout très localisées. Si la piscine est tachetée, vous allez avoir des décolorations par endroits et tout autour, des taches plus sombres, car non traitées .
    • Après usage d'un produit nettoyant, il faut une chloration-choc pour rétablir rapidement le bon niveau de chlore afin de prévenir l'apparition des algues.
  6. Remplacez les produits chimiques par un bon brossage. Achetez une brosse qui permet de déloger la saleté dans les microfissures. Il en existe deux types : celles destinées au revêtement en béton (ou enduit) et celles conçues pour les liners en feuilles de PVC. Demandez conseil avant d'acheter. Cette brosse doit pouvoir se fixer sur un grand manche afin d'atteindre les parties profondes ou éloignées du bord.

Traiter les taches d'origine métallique

  1. Suivez scrupuleusement les étapes du traitement de ces taches. La première d'entre elles consiste à glisser pendant plusieurs jours un produit fixateur de métaux (on dit aussi « séquestrant ») dans la poche filtrante de votre piscine. C'est une étape indispensable si vous voulez vous faciliter le nettoyage. Il existe de très nombreux produits, aussi le plus simple est-il de demander conseil à un professionnel qui vous indiquera le bon produit en fonction de votre piscine .
  2. Arrêtez tous les équipements électriques de la piscine. Parmi ceux-ci, il y a le chlorateur, l'ioniseur cuivre/argent, les pompes, le désinfecteur UV, l'ozonateur… Durant le nettoyage, il vaut mieux éviter que l'eau traitée n'entre en contact avec le réchauffeur, le diffuseur de chlore et tous les appareils autres que ceux de filtration .
  3. Abaissez le niveau de chlore. Vous devez avoir entre 1 à 2 parts par million. Plus le taux sera bas, moins vous aurez besoin d'acide ascorbique pour le nettoyage. Si c'est possible, vous pouvez attendre que ce taux baisse tout seul, sous l'action de la pluie ou du temps. Si vous êtes pressé, il faudra verser du thiosulfate de sodium dans l'eau, en suivant scrupuleusement les recommandations du fabricant .
    • Versez un produit algicide dans votre piscine. Lisez bien le mode d'emploi et les précautions d'utilisation sur l'emballage ou la notice, les quantités à verser sont également indiquées. Ce genre de produit empêche les algues de proliférer dans une eau ayant perdu son chlore.
  4. Utilisez de l'acide ascorbique. Enlevez les taches dues aux métaux avec cet acide. En effet, ce genre de taches nécessitent l'emploi de produits chimiques. Si vous pensiez que certaines taches étaient organiques et qu'elles ne sont pas parties, alors c'est qu'elles sont dues aux ions métalliques. Testez un produit pour piscine à base d'acide ascorbique. On trouve ce dernier à l'état naturel dans les agrumes (d'où le gout piquant) et quand il est concentré, c'est un redoutable détachant. Essayez aussi cette préparation maison qui consiste à mettre des comprimés solubles de vitamine C dans une chaussette, à bien les écraser, puis à frotter la tache avec ce « filet » improvisé. Après quelques minutes, les taches devraient s'éclaircir .
    • Pour traiter de grandes taches, il faut saupoudrer, de façon homogène, de l'acide ascorbique sur la totalité de la surface de la piscine. Le dosage est d'environ 250 g d'acide ascorbique pour 40 000 litres d'eau.
    • Mettez en route la filtration. Laissez l'acide ascorbique agir pendant une demi-heure.
    • Voyez si le traitement fait effet. Si les taches sont toujours présentes, versez un peu plus d'acide ascorbique, tout en laissant la filtration en marche pour bien mélanger le produit. Laissez à nouveau agir une demi-heure. Recommencez l'opération autant de fois que nécessaire.
  5. Rétablissez l'équilibre chimique de votre eau. À tout moment, l'eau de votre piscine doit respecter, compte tenu du volume du bassin, les normes de pH, d'alcalinité et de dureté. Mettez en route tous vos appareils : le chlorateur, le diffuseur de chlore, l'ioniseur cuivre/argent, les pompes, le désinfecteur UV, l'ozonateur. Introduisez un séquestrant de métaux dans la poche filtrante pour capter les ions métalliques et maintenir ainsi un niveau acceptable qui empêche la formation de taches durant tout l'été .

Prévenir la formation des taches

  1. Entretenez régulièrement votre piscine. Comme souvent, il vaut mieux prévenir que guérir : c'est vrai aussi pour une piscine ! Faites ou faites faire par un professionnel des analyses au moins une fois par semaine. Si vous emplissez votre piscine avec une eau provenant d'une nappe et non du circuit de la ville, il se peut que vous ayez une eau chargée en métaux, en particulier en fer, ce qui expliquerait la présence de taches de rouille dans votre bassin .
    • Une fois par semaine, faites un petit chlore-choc pour prévenir la survenue d'algues.
    • À titre de prévention, frottez le fond de la piscine deux ou trois fois par semaine.
  2. Empêchez le retour des taches dues aux métaux. Faites régulièrement des analyses des teneurs en métaux de votre eau et agissez en cas de dépassement des normes, sinon les taches reviendront. Les ions métalliques, rappelons-le, sont présents soit dans l'eau de remplissage soit après corrosion des composants métalliques de votre piscine. C'est pourquoi il faut évaluer leur quantité une fois par semaine .
    • Si besoin était, utilisez un produit séquestrant (chélateur). Ce dernier sert à lier les atomes métalliques et les empêche ainsi de se déposer n'importe où dans la piscine.
    • Il existe des sachets qui absorbent les métaux. Ils doivent être remplacés quand ils sont saturés. Mettez-en un dans votre poche filtrante. La plupart des métaux sont retenus, comme le cuivre, le fer, le manganèse, le cobalt, l'argent ou le nickel.
  3. Nettoyez les parois du bassin. Retirez tout ce qui a pu tomber sur l'eau, insectes, feuilles, brindilles…. Utilisez pour cela soit une grande épuisette légère soit un robot de piscine automatique. Investissez dans un bon système de couverture de votre piscine (bâche, volet…) : cette dernière sera couverte chaque fois que vous ne vous en servirez pas.
    • Il n'est pas jusqu'aux parois qui, au fil du temps, se dégradent et font des taches. Dans ce cas, il n'est pas d'autre solution que de refaire l'enduit ou de poser un liner. C'est la condition indispensable pour avoir une piscine parfaite.

Conseils

  • Testez le pH et l'alcalinité de l'eau de la piscine une fois par semaine, sa dureté une fois par mois ou par trimestre.
  • Vous trouverez tous les produits chimiques, les différentes solutions et les tests en vente dans les magasins spécialisés dans les piscines, certaines grandes enseignes de bricolage ou sur Internet.
  • Si vous comptez utiliser un produit détachant, votre eau de piscine doit impérativement avoir un taux de chlore inférieur à 1 ppm (=1 mg/l) si vous voulez que le produit soit efficace.
  • Ceux qui possèdent une piscine protégée par un enduit doivent être particulièrement vigilants sur le pH, l'alcalinité et la dureté de leur eau s'ils ne veulent pas avoir de problèmes avec leur revêtement.
  • Si vous traitez des taches métalliques avec de l'acide ascorbique, pensez à l'utiliser juste après un séquestrant afin de rétablir l'équilibre de l'eau.
  • L'acide ascorbique nettoie certaines taches. Mettez des comprimés solubles de vitamine C dans une fine chaussette, écrasez-les bien, puis frottez la tache avec cet « outil » improvisé. Le simple positionnement sur la tache suffit à la faire disparaitre, même si parfois il faut frotter un peu.

Avertissements

  • Si votre piscine est équipée d'un réchauffeur et que vous remarquez des taches dues au cuivre ou un taux anormalement élevé de cuivre dans l'eau, faites des tests de pH et d'alcalinité, puis traitez pour ne dépasser les normes. En effet, il est fort possible, sinon certain, que ce cuivre provienne de l'échangeur thermique (situé à l'intérieur du réchauffeur) qui se trouve être en cuivre. Si le pH de votre eau est acide ou si l'alcalinité est trop faible, l'échangeur subit une forte corrosion, d'où les taches dans la piscine. Inutile de vous dire que votre échangeur ne fonctionnera pas très longtemps dans de telles conditions !

Éléments nécessaires

  • Du thiosulfate de sodium
  • De l'algicide
  • Des comprimés de vitamine C
  • De l'acide ascorbique
  • De l'antirouille enzymatique (vendu dans le commerce)
Information
Les membres de Guests ne peuvent laisser de commentaires.