Comment identifier le sumac de l'Ouest

Les randonnées dans la nature procurent beaucoup de plaisir, mais un contact avec du sumac de l'Ouest peut provoquer des démangeaisons et des ampoules qui vont rapidement vous faire perdre tout plaisir. Les feuilles de cette plante ont une forme facilement reconnaissable si vous savez les reconnaître. Si vous n'avez pas encore été en contact avec du sumac de l'Ouest, il est possible d'éviter d'y être exposé en sachant le reconnaître.

Trouver le sumac de l'Ouest

  1. Renseignez-vous sur le sumac de l'Ouest. Le sumac de l'Ouest est similaire à d'autres formes de sumac vénéneux, car ils font tous partie de la même famille botanique. Le type de sumac vénéneux le plus commun, le sumac de l'Ouest, pousse en général le long de la côte pacifique de l'Oregon, de l'état de Washington et de la Californie. Il pousse en petits buissons dans des espaces ouverts ou sous forme de plante grimpante dans les zones boisées.
    • Il existe d'autres variétés de sumac vénéneux qui poussent dans le Sud-Est des États-Unis. Elles sont cependant moins communes que le sumac de l'Ouest.
  2. Faites attention en examinant la plante. Une bonne façon d'éviter le contact avec le sumac de l'Ouest est de ne jamais toucher de plante que vous suspectez être du sumac de l'Ouest. Pour pouvoir vous rapprocher suffisamment pour identifier la plante, utilisez un bâton ou un gant pour l'examiner de plus près.
    • Si la plante s'avère être du sumac de l'Ouest, assurez-vous que tout ce qui a touché la plante est bien lavé avec du savon et de l'eau.
  3. Regardez les feuilles. Le sumac de l'Ouest, qu'il pousse sous forme de buisson ou de plante grimpante, possède une structure de feuilles trifoliée. Cela signifie que les feuilles poussent par trois sur la tige. Les bords de la feuille pourraient sembler ondulés.
    • Les feuilles ressemblent un peu à celles du chêne.
  4. Vérifiez la couleur. Le dessus des feuilles va généralement être d'un vert brillant. Elles peuvent aussi être jaunâtres, rougeâtres ou brunâtres selon la santé de la plante et la saison. De l'autre côté de la feuille, elle est moins verte, moins brillante et possède une apparence de velours.
  5. Examinez les tiges. Les tiges ont tendance à avoir une couleur grisâtre, mais à cause de la lumière dans certaines zones boisées, cela peut être difficile à voir. Les tiges seront aussi couvertes de petits poils ou d'épines.
  6. Observez les fleurs ou les baies. Le sumac de l'Ouest possède de petites fleurs jaunes vertes qui apparaissent au printemps. La plante va aussi produire des baies d'un vert clair pendant tout l'été jusqu'à l'automne.
    • Cela vous permettra d'écarter d'autres plantes en remarquant des caractéristiques qu'elles ne possèdent pas. Si la plante n'a pas de feuilles pointues et pas d'épines, ce n'est pas du sumac de l'Ouest.
  7. Renseignez-vous sur les autres espèces de sumacs vénéneux.
    • En hiver, il perd ses feuilles et ressemble à des bâtons rouge brun (parfois quelques-uns sortent de terre, parfois un petit buisson).
    • Vous pourriez aussi trouver une plante grimpante touffue sur un arbre, parfois (selon la saison), de petites feuilles pourraient se trouver sur les tiges.

Savoir reconnaître des rougeurs provoquées par un sumac de l'Ouest

  1. Renseignez-vous sur ce qui a provoqué les rougeurs. Autant les feuilles que les branches du sumac de l'Ouest contiennent de l'urushiol, une substance végétale huileuse qui déclenche la réaction allergique sous la forme de rougeurs. On retrouve de l'urushiol aussi dans les racines et dans les plantes mortes.
    • En plus, l'urushiol peut se retrouver dans l'air si la plante est brûlée et il se transmet facilement d'un objet à l'autre.
    • Les rougeurs provoquées par le sumac de l'Ouest ne sont pas contagieuses au sens commun du terme, mais si une personne présente de l'urushiol sur ses mains et touche une autre personne, cette seconde personne peut aussi présenter une réaction.
    • Toutes les parties du sumac de l'Ouest contiennent de l'urushiol. Même lorsque les feuilles tombent en hiver, vous ne devez pas toucher à la plante.
  2. Sachez reconnaître les rougeurs. Les rougeurs provoquées par une exposition au sumac de l'Ouest dépendent d'une personne à l'autre, car certaines personnes sont plus sensibles à l'urushiol que d'autres. En général, les rougeurs démangent beaucoup, deviennent rouges et pourraient présenter des boutons rouges qui peuvent se transformer en cloques et laisser s'écouler des sécrétions. Les rougeurs peuvent présenter des stries et des patchs et peuvent être relativement légères ou très graves.
  3. Lavez votre peau et vos vêtements. Lorsque vous êtes exposé au sumac de l'Ouest, commencez par vous rincer la zone exposée avec du savon et de l'eau chaude le plus tôt possible, de préférence pendant les 30 premières minutes. Lavez aussi les vêtements et les outils qui ont été exposés à la plante.
  4. Soulagez les démangeaisons. Pour vous aider à soulager les démangeaisons provoquées par les rougeurs, appliquez une lotion à la calamine. Vous pouvez aussi appliquer une pommade aux stéroïdes comme du clobétasol ou des stéroïdes systémiques et des antihistaminiques. Essayez aussi une compresse froide ou un bain d'avoine.
    • Pour préparer le bain d'avoine, versez deux tasses de flocons d'avoine dans un bas en nylon et fixez-le au robinet de la baignoire pour que l'eau passe au travers des flocons. Trempez-vous dans le bain ou faites tremper les zones affectées pendant au moins 30 minutes.
    • Vous pouvez aussi mettre du bicarbonate de soude dans un bain chaud.
  5. Évitez que les rougeurs ne contaminent les autres. Sachez que l'urushiol peut facilement se passer d'une personne, d'un animal ou d'un objet à une autre personne. Assurez-vous que tous les objets ou toutes les personnes qui ont été en contact avec la plante soient bien lavés avec du savon et de l'eau.
    • La plupart des rougeurs vont guérir sous 12 jours, mais elles peuvent aussi prendre jusqu'à un mois voire plus.
  6. Demandez de l'aide à un médecin. Appelez les urgences si la réaction au sumac de l'Ouest est grave. Vous devriez aussi les appeler si la personne atteinte a du mal à déglutir, à respirer ou si l'inflammation sur le site de contact ou autre part sur le corps est grave.

Conseils

  • La meilleure façon d'éviter le contact avec le sumac de l'Ouest est de porter des pantalons longs et des manches longues pendant que vous vous promenez dans la nature.
  • Le liquide vaisselle est excellent pour rincer les résidus d'urushiol laissés par le sumac de l'Ouest, surtout si vous pouvez l'utiliser tout de suite. Amenez-en avec vous, en plus d'eau et de papier essuie-tout si vous sortez dans une zone où vous pourriez être en contact avec cette plante.
Information
Les membres de Guests ne peuvent laisser de commentaires.