Comment pratiquer une injection intramusculaire

Si vous ou quelqu'un de votre famille souffrez d'une maladie qui nécessite des injections médicamenteuses, vous aurez peut-être besoin d'apprendre à réaliser une injection intramusculaire (IM). C'est votre médecin qui prendra cette décision, car c'est lui qui est en charge de vous apporter vos soins médicaux. Si vous êtes la personne qui s'occupe des soins, l'infirmière vous expliquera comment réaliser une injection intramusculaire. Vous pourrez en parallèle vous servir des conseils ci-dessous.

Réaliser l'injection intramusculaire

  1. Lavez vos mains avant de commencer la procédure. Il est important d'avoir une bonne hygiène afin de minimiser les risques d'infection .
  2. Rassurez le patient et expliquez-lui comment va se dérouler l'injection. Dites-lui à quel endroit vous allez la réaliser et si le patient ne le connait pas déjà, décrivez-lui l'effet que va avoir le médicament une fois injecté. Certains médicaments pourraient occasionner des douleurs indépendamment de l'injection, même si ce n'est pas le cas pour la plupart. Toutefois, si c'est le cas, il est important que le patient en soit conscient afin qu'il ne se stresse pas parce qu'il ne comprend pas ce qu'il lui arrive .
  3. Aseptisez la zone avec un coton imbibé d'alcool. Avant de réaliser l'injection, il faut que le morceau de peau au-dessus du muscle dans lequel vous allez réaliser l'injection soit propre et stérilisé. Cela permet de minimiser les risques d'une infection après l'injection .
    • Laissez sécher l'alcool. Ne touchez pas la zone jusqu'à ce que vous effectuiez l'injection. Si vous la touchez, vous devrez à nouveau la nettoyer.
  4. Encouragez le patient à se détendre . Si le muscle qui reçoit l'injection est noué, celle-ci sera plus douloureuse. Il est donc important que le muscle soit aussi décontracté que possible afin que le patient ait le moins mal possible durant l'injection.
    • Il est parfois utile de distraire le patient avant de réaliser l'injection, par exemple en lui posant des questions sur sa vie. Lorsque l'attention du patient est détournée, son muscle est probablement plus détendu.
    • Certaines personnes préfèrent également être positionnées de façon à ne pas voir la piqure. Chez certains, le fait de voir l'aiguille s'approcher cause du stress et de l'inquiétude, ce qui a pour conséquence d'augmenter leur anxiété et la tension dans leur muscle. Pour aider le patient à se détendre, permettez-lui de regarder ailleurs si c'est ce qu'il désire.
  5. Plantez l'aiguille dans la zone spécifique. Commencez par retirer le couvercle, puis injectez le liquide de façon rapide et fluide, avec un angle de 90° par rapport à la peau. Plus vous planterez rapidement l'aiguille dans la peau, moins le patient aura mal. Cependant, si c'est la première fois que vous réalisez une telle procédure, faites attention à ne pas aller trop vite, car vous risqueriez soit de rater la zone à piquer, soit d'abimer la peau plus que nécessaire .
    • Si c'est votre première fois, réalisez l'action avec prudence. Sachez tout de même que si vous plantez l'aiguille plus rapidement, ce sera plus agréable pour le patient.
    • Il pourrait s'avérer utile de tendre la peau environnante au moyen de votre main non dominante (votre main dominante étant celle qui réalise l'injection) avant de piquer la zone. Le fait de tendre la peau peut tout d'abord vous aider à garder la zone à piquer bien en vue, mais aussi à rendre l'entrée de l'aiguille dans la peau moins douloureuse pour le patient.
  6. Retirez le piston avant d'injecter le médicament. Vous devez retirer le piston une fois que vous avez planté l'aiguille, mais avant d'injecter le médicament. Cela semble peut-être contre-intuitif, pourtant c'est très important, car si du sang entre dans la seringue lorsque vous la retirez, cela signifie que l'aiguille est plantée dans un vaisseau sanguin et non dans le muscle .
    • Le médicament est destiné à être injecté dans un muscle et non dans un vaisseau sanguin. Si vous remarquez une couleur rouge lorsque vous retirez le piston, vous devrez positionner votre aiguille à un autre endroit avant de procéder à l'injection.
    • Du moment que vous remarquez la présence du sang avant l'injection, ce n'est pas un problème, car vous pouvez repositionner l'aiguille.
    • La plupart du temps, l'aiguille atterrit dans le muscle lui-même. Elle se plante rarement dans un vaisseau sanguin, mais mieux vaut prévenir que guérir et y faire attention avant de procéder à l'injection elle-même.
  7. Injectez lentement le médicament . S'il est préférable de planter rapidement l'aiguille dans la peau pour minimiser la douleur, le fait d'injecter la substance lentement permet également de minimiser la douleur. En fait, le médicament prend de l'espace dans le muscle et les tissus environnants doivent s'étirer pour s'accommoder de la présence du nouveau fluide. Le fait de réaliser l'injection lentement permet à ce phénomène de se produire et cause moins de douleur.
  8. Retirez l'aiguille avec le même angle avec lequel vous l'avez insérée. Ne retirez l'aiguille que lorsque vous êtes certain que tout le liquide a été injecté.
    • Pressez délicatement la zone de l'injection avec un carré de gaze . Le patient pourrait ressentir une légère gêne et c'est normal.
  9. Débarrassez-vous de l'aiguille dans un endroit adapté. Ne jetez pas les aiguilles à la poubelle. Vous recevrez peut-être un contenant plastique rigide spécialement conçu pour accueillir les seringues et les aiguilles usagées. Vous pourriez également utiliser une bouteille de soda ou toute autre bouteille en plastique équipée d'un couvercle à visser. Assurez-vous que la seringue comme l'aiguille rentrent totalement dans le contenant et n'en percent pas un des deux côtés.
    • Demandez à votre personnel soignant ou à votre pharmacien ce que disent les dispositions nationales à propos des seringues et des aiguilles usagées .

Connaitre les bases

  1. Apprenez quelles sont les différentes parties d'une seringue. Il vous sera beaucoup plus facile de réaliser une piqure si vous comprenez le mécanisme qui se cache derrière l'action que vous effectuez.
    • Les seringues sont constituées de 3 parties principales : l'aiguille, le corps cylindrique et le piston. L'aiguille rentre dans le muscle. Le cylindre comporte les marques (soit en cm3, soit en mL), les nombres associés aux marques, ainsi que la substance médicamenteuse. Le piston est utilisé pour faire rentrer ou sortir la substance dans la seringue .
    • Les médicaments que l'on injecte par injection intraveineuse sont mesurés en 'cm3' ou en 'mL'. La quantité est la même en cm3 ou en mL.
  2. Sachez où vous devez pratiquer l'injection. Un certain nombre de zones du corps humain sont plus réceptives que d'autres.
    • Le muscle vaste externe (la cuisse) : examinez votre cuisse et divisez-la en trois parties égales. Le tiers du milieu est celui qui doit recevoir l'injection. La cuisse est une zone idéale lorsque l'on s'administre soi-même une injection, car on la voit facilement. C'est aussi un bon endroit pour faire une injection à un enfant de moins de 3 ans .
    • Le muscle moyen glutéal (la hanche) : pour trouver le bon endroit, placez la paume de votre main sur la partie externe en haut de la cuisse, à l'endroit où elle rencontre le fessier. Pointez votre pouce vers l'aine et vos doigts vers la tête de la personne. Formez un V avec vos doigts en séparant votre premier doigt des trois suivants. Vous sentirez le bord d'un os au bout du petit doigt et de l'annulaire. Il faut effectuer l'injection au milieu du V. La hanche est un endroit adapté pour une injection intramusculaire chez les adultes et les enfants de plus de 7 mois .
    • Le muscle deltoïde (le muscle du bras) : exposez complètement le haut de votre bras. Ressentez l'os qui traverse le haut de votre bras. Il s'agit de l'os acromion. Le bas de cet os forme la base du triangle. Le sommet du triangle se situe directement en dessous du milieu de la base, à peu près au niveau de l'aisselle. La zone où il faut administrer l'injection est le centre du triangle, environ 5 cm en dessous de l'acromion. On ne devrait pas utiliser cette zone si la personne est très mince ou si le muscle est très petit .
    • Le muscle grand glutéal (le fessier) : exposez l'une de vos fesses. Au moyen d'un chiffon imbibé d'alcool, dessinez une ligne allant du sommet du coccyx jusque qu'à la hanche. Trouvez le milieu de cette ligne et montez de 7 cm. Depuis ce point, dessinez une autre ligne vers le bas qui traverse la première et qui se termine à peu près à la moitié des fesses. Vous devriez avoir dessiné une croix. Dans le quart supéro-externe, vous devriez sentir un os incurvé (la crête iliaque). L'injection devra être réalisée dans ce carré, en dessous de l'os incurvé. Ne réalisez pas l'injection dans cet endroit du corps chez les nourrissons ou les enfants de moins de 3 ans, car leurs muscles ne sont pas assez développés.
  3. Déterminez les caractéristiques de la personne à qui vous administrez l'injection. Chaque personne a un endroit privilégié pour recevoir l'injection. Avant de vous lancer, vous devriez considérer plusieurs facteurs.
    • L'âge de la personne. Pour les enfants de moins de 2 ans, le mieux est d'utiliser le muscle de la cuisse. Pour les enfants de 3 ans et plus, la cuisse et le deltoïde sont deux options viables. Vous devriez utiliser une aiguille de calibre compris entre 22 et 25 .
      • Remarque : pour les enfants très petits, il faut utiliser une aiguille plus petite. La cuisse pourra tolérer une aiguille plus grosse que le bras .
    • Considérez chacune des zones d'injection précédemment décrites. Si la personne a récemment reçu une injection dans une zone donnée, vous devriez administrer cette injection à un autre endroit de son corps. Cela permet d'éviter les cicatrices et les réactions cutanées .

Conseils

  • Il faut de la pratique avant d'être accoutumé à administrer des injections intramusculaires. Dans les premiers temps, vous vous sentirez probablement hésitant et malhabile. Souvenez-vous que la perfection vient avec la pratique et que la procédure deviendra plus facile avec le temps.
  • Votre médecin ou votre pharmacien pourra vous expliquer comment vous débarrasser des aiguilles et des seringues utilisées. Pour des raisons sanitaires, il est important de les jeter aux endroits adéquats. Ne les jetez pas à la poubelle après les avoir utilisées, car ce serait très dangereux.
Cet article contient des informations médicales ou des conseils pouvant affecter votre santé. Avant de mettre en pratique les conseils de ce wikiHow, parlez-en de préférence à votre médecin ou à un spécialiste. Si les symptômes persistent plus de quelques jours, allez voir un professionnel de la santé. Lui seul est apte à vous fournir un avis médical, quelle que soit votre condition. S'il s'agit d'un jeune enfant, consultez un pédiatre sans attendre.Le numéro des urgences médicales européen est le : 112Vous retrouverez les autres numéros des urgences médicales pour de nombreux pays en cliquant ici.
Information
Les membres de Guests ne peuvent laisser de commentaires.