Comment soigner le mal d’épaule

Le mal d'épaule est très répandu et provient de plusieurs causes, allant de simples tractions musculaires aux fractures ou luxations. La raison pour laquelle l'épaule est très susceptible réside dans le fait que l'épaule est l'articulation impliquée dans la plupart des mouvements du corps humain, comparée aux autres articulations. En outre, le mal d'épaule provient souvent d'autres maux localisés dans d'autres parties du corps humain comme le cou, le milieu du dos ou même le cœur. Dans la plupart des cas, on peut soigner le mal d'épaule simplement en faisant appel au bon sens et en appliquant certaines solutions naturelles simples. Mais aussi, dans certains cas, l'intervention d'un professionnel médical est nécessaire.

Utiliser les remèdes maison

  1. Laissez reposer votre épaule. Très souvent, mais pas toujours, la cause profonde des douleurs d'épaule est l'usage excessif, le fait de soulever de lourdes charges ou même des charges modérées trop souvent. Arrêtez ce type d'activités aggravantes pendant quelques jours. Si votre mal d'épaule est causé par l'usage excessif de l'épaule au travail, essayez de parler à votre patron de la possibilité de changer d'activité. S'il est causé par des exercices de musculation, cela signifie que vous les effectuez mal ou avec trop de force. Dans ce cas, discutez avec un entraineur personnel.
    • Le repos excessif au lit n'est pas conseillé pour soulager des lésions musculosquelettiques de n'importe quel type, car il faut une certaine dose de mouvements pour stimuler le flux sanguin et la guérison. Ainsi donc, un peu de repos est suffisant, mais une inactivité complète peut s'avérer contreproductive.
    • Réexaminez votre environnement de sommeil. Des matelas très souples ou des oreillers trop épais peuvent favoriser le mal d'épaule. Dormir sur le dos pendant quelques jours pourrait permettre de réduire les douleurs.
    • Les douleurs articulaires de l'épaule (par opposition aux douleurs musculaires) s'aggravent habituellement durant la nuit lorsque l'on est allongé sur son lit.
  2. Appliquez la glace sur votre épaule. L'application de la glace est un traitement efficace pour les inflammations sévères, y compris les tensions et les entorses, car la glace resserre les vaisseaux sanguins (réduisant le flux sanguin) et engourdit les fibres nerveuses. Le traitement avec la glace doit être appliqué sur la partie la plus tendre de l'épaule pour réduire le gonflement des tissus et la douleur. Appliquez la glace pendant 10-15 minutes par heure, ensuite réduisez la fréquence au fur et à mesure que le gonflement et la douleur diminuent.
    • En comprimant la glace sur l'épaule avec un bandage ou une bande élastique, vous pourrez mieux contrôler l'inflammation.
    • Enveloppez toujours la glace ou les sachets de glace dans une serviette fine pour éviter l'apparition d'une gelure sur votre peau.
  3. Prenez des médicaments en vente libre. Les anti-inflammatoires non stéroïdiens (AINS) comme l'ibuprofène, le naproxène et l'aspirine peuvent constituer des solutions à court terme pour soulager la douleur ou l'inflammation de l'épaule. On peut les trouver dans toutes les pharmacies et les supermarchés. Sachez que ces médicaments peuvent irriter l'estomac, les reins et le foie et par conséquent, il n'est pas conseillé de les prendre pendant plus de deux semaines, et de plus, il faut les ingérer pendant les repas.
    • Parlez à votre médecin de vos problèmes de santé ainsi que des médicaments que vous avez déjà pris ou êtes en train de prendre avant de commencer à ingérer ces anti-inflammatoires.
    • Suivez les instructions marquées sur l'emballage ou celles de votre médecin concernant le dosage.
    • Vous pouvez aussi opter pour des analgésiques en vente libre comme le paracétamol (le tylenol et paracétamol) ou prendre des relaxants musculaires (comme la cyclobenzaprine) pour soulager vos douleurs d'épaule, mais ne les prenez pas simultanément avec les AINS.
  4. Faites quelques étirements d'épaule. Si la douleur que vous ressentez à l'épaule est simple et non aigüe, lancinante et accompagnée de luxation, c'est qu'il s'agit d'une tension musculaire. Les tensions musculaires modérées peuvent réagir positivement aux étirements légers, car ceux-ci soulagent la tension musculaire, favorisent le flux sanguin et améliorent la flexibilité. En général, il s'agit de maintenir l'étirement pour 30 secondes sans rebondir et le faire 3 fois par jour jusqu'à ce que l'inconfort disparaisse.
    • Essayer de trop protéger l'épaule douloureuse en évitant tout mouvement ou en la portant dans une écharpe peut accroitre les risques d'une capsulite rétractile ou « épaule gelée », laquelle se caractérise par la formation d'un tissu cicatriciel, une raideur chronique et des mouvements restreints.
    • Mettez-vous en position assise ou debout et essayez d'attraper le coude du côté opposé. Poussez doucement sur le bas du coude jusqu'à ce que vous ressentiez un étirement de l'épaule correspondante.
    • Toujours en position assise ou debout, essayez de toucher votre dos en passant par l'omoplate et faites imbriquer les mains entre elles (comme sur l'image présentée ci-dessus). Poussez doucement sur le bras de l'épaule douloureuse jusqu'à ce que vous ressentiez un bon étirement.
  5. Renforcez votre épaule. Si votre mal d'épaule est causé par l'usage excessif (par exemple au travail), des exercices de renforcement musculaire peuvent vous être utiles, en supposant que vous savez les faire prudemment et correctement. Si la douleur initiale diminue, essayez d'introduire dans votre programme des exercices à faible intensité et impact. Les muscles durs comme les deltoïdes et la coiffe des rotateurs peuvent facilement retenir la pression et les mouvements qui entrainent le mal d'épaule et réduire le risque que la pression revienne.
    • Faites vos exercices de musculation avec un entraineur personnel ou un physiothérapeute pour être sûr de les faire correctement.
    • Réchauffez d'abord les muscles de votre épaule avant de les exercer. Vous pouvez le faire en prenant un bain chaud ou en appliquant la chaleur humide ou en faisant de la gymnastique suédoise avant de commencer les exercices de musculation. Cela est recommandé en premier lieu pour que les muscles soient plus souples.
  6. Sachez différencier les douleurs chroniques des douleurs sévères. S'il est vrai que le repos, l'application de la glace et les médicaments en vente libre soulagent les inflammations sévères de l'épaule (passagères), il faut cependant savoir que les douleurs chroniques (prolongées) causées par l'arthrite ou d'autres maladies dégénératives requièrent une approche thérapeutique différente. Par exemple, pour ce qui est de l'arthrose non inflammatoire de l'épaule (le type causé par l'usure), l'application de la chaleur humide en premier lieu le matin peut apporter du soulagement, réduire la raideur et accroitre la mobilité.
    • Les sources de chaleur humide comprennent les sachets d'herbes chauffés au microonde qui sont souvent infusés avec l'aromathérapie (comme la lavande) et comportent des propriétés relaxantes.
    • Les suppléments comme la glucosamine, le chondroïtine, le Méthyl-Sulfonyl-Méthane ou MSM ainsi que certaines huiles de poisson peuvent lubrifier et atténuer l'arthrite articulaire.

Rechercher des traitements alternatifs

  1. Faites-vous masser l'épaule. Les muscles se tendent lorsque les fibres musculaires sont utilisées au-delà de leur limite et se déchirent, ce qui entraine les douleurs et l'inflammation. Les spasmes musculaires se produisent comme mesure de protection dans le but de prévenir des dommages plus graves. Un massage du tissu conjonctif ou dépresso-massage est bénéfique pour les tensions légères ou modérées parce qu'il permet de réduire les spasmes musculaires, combattre l'inflammation et favoriser la relaxation. Commencez par des massages de 30 minutes, en insistant sur l'épaule, la partie inférieure du cou et le milieu du dos. En évitant de faire des grimaces de douleur, vous permettrez au thérapeute de masser bien en profondeur.
    • Buvez toujours beaucoup d'eau immédiatement après le massage pour éviter une inflammation provenant des produits et de l'acide lactique utilisés sur votre corps. Si vous ne faites pas, vous pourrez souffrir de maux de tête ou de légères nausées.
    • Votre thérapeute peut vous appliquer la thérapie « des points trigger », qui consiste à se concentrer sur les zones de votre épaule où les fibres musculaires sont tendues après un choc ou suite à un usage excessif.
  2. Envisagez de faire l'acuponcture. L'acuponcture est une ancienne thérapie qui consiste à introduire de fines aiguilles sur des points spécifiques de la peau ou des muscles dans le but de réduire la douleur et l'inflammation. L'acuponcture peut être efficace pour les douleurs d'épaule causées par un traumatisme ou une arthrite, surtout si elle est appliquée dès l'apparition des premiers symptômes. Cette thérapie est basée sur des principes de la médecine traditionnelle chinoise et fonctionne en libérant une variété de substances hormonales notamment des endorphines et de la sérotonine, lesquelles permettent de réduire les douleurs.
    • L'acuponcture est pratiquée par bon nombre de professionnels médicaux notamment les médecins, les chiropraticiens, naturopathes, physiothérapeutes et les massothérapeutes. Quel que soit le professionnel que vous choisissez, assurez-vous qu'il est certifié par un organisme agréé.
    • Les points d'acuponcture qui peuvent soulager votre épaule ne sont pas toujours tous localisés près de la zone douloureuse. Ils peuvent aussi être un peu loin de cette zone.
  3. Consultez un chiropraticien. Les chiropraticiens sont les spécialistes des articulations dont le rôle est d'établir l'amplitude normale de mouvements et de fonctionnalités de la colonne vertébrale et des articulations périphériques comme l'épaule. Le mal d'épaule est causé non seulement par les articulations acromioclaviculaires et glènohumérales, mais aussi par des problèmes au cou ou au milieu du dos. Votre chiropraticien est qualifié pour diagnostiquer ces problèmes articulaires et les soigner, si possible en utilisant la manipulation articulaire encore appelée ajustement chiropratique. Cette manipulation suscite souvent un « claquement » ou « craquement ».
    • Même si l'ajustement articulaire peut parfois soigner complètement le mal d'épaule, il faut habituellement effectuer entre 3 à 5 traitements pour ressentir vraiment des effets significatifs.
    • La manipulation articulaire n'est pas appropriée pour les cas d'arthrite inflammatoire.
    • Bien d'autres professionnels médicaux utilisent également la manipulation articulaire. Il s'agit de certains médecins et physiothérapeutes.

Rechercher des traitements médicaux

  1. Consultez votre médecin. Si votre mal d'épaule est particulièrement sévère, prolongé (plusieurs semaines) ou invalidant et que vous ne trouvez aucune amélioration même après avoir utilisé les remèdes maison, prenez rendez-vous avec votre médecin. Votre mal peut avoir une cause plus sérieuse comme une déchirure du tendon, un cartilage endommagé, une luxation, fracture ou de l'arthrite inflammatoire. Votre médecin pourra vous recommander un orthopédiste, neurologue ou rhumatologue, lequel saura diagnostiquer et traiter votre problème d'épaule.
    • Ces spécialistes pourront utiliser les rayons X, les scintigraphies osseuses, l'imagerie par résonance magnétique (IRM), le scanner CT et l' analyse de la conduction nerveuse pour diagnostiquer votre mal d'épaule.
    • Selon la nature du diagnostic établi, vous recevrez un traitement médical intense (surtout si vos douleurs sont causées par l'arthrite) ou vous serez tenu de porter une écharpe pendant une courte période, ce qui est très probable avec les entorses graves et les luxations. Le médecin discutera avec vous du mode de traitement adapté à votre diagnostic.
  2. Consultez un physiothérapeute. Si votre mal d'épaule est récurrent (chronique) et que vos exercices habituels ne réussissent pas à le soulager, vous devez envisager certaines formes de rééducation sous la supervision d'un professionnel. Votre médecin peut vous recommander un physiothérapeute qui vous montrera des exercices d'étirements et de renforcement spécifiques et adaptés pour rééduquer votre épaule. Vous aurez besoin d'au moins 2-3 séances de physiothérapie par semaine pendant 4-8 semaines pour ressentir un effet positif, surtout pour un mal d'épaule chronique.
    • Si cela s'avère nécessaire, un physiothérapeute peut traiter les muscles de votre épaule douloureuse en utilisant des méthodes telles que les ultrasons thérapeutiques ou la stimulation musculaire électronique.
    • Les pompes, tractions, la natation et l'aviron constituent de bons exercices de renforcement pour votre épaule, mais assurez-vous d'abord que votre problème d'inflammation a été résolu en premier lieu.
  3. Faites-vous administrer une injection de cortisone. La cortisone est une hormone qui est généralement administrée en médecine pour traiter les inflammations et diverses formes d'arthrite, comme la polyarthrite rhumatoïde et l'arthrose. Une injection de stéroïdes à proximité ou dans un muscle, un tendon ou un ligament peut rapidement réduire l'inflammation et permettre à votre épaule d'effectuer de nouveau des mouvements normaux et cela sans restriction. La cortisone, comparée aux autres anti-inflammatoires non stéroïdiens (AINS), a une durée d'action plus longue et un effet plus intense. Les formes de cortisone les plus couramment utilisées sont la prednisolone, la dexaméthasone et la triamcinolone.
    • Les injections de corticostéroïdes entrainent souvent des complications éventuelles notamment une infection, des saignements, l'affaiblissement des tendons, l'atrophie musculaire locale, l'irritation des nerfs ou l'endommagement et diminution du système immunitaire.
    • Si les injections de corticostéroïdes ne parviennent pas à résoudre votre mal d'épaule, la chirurgie peut être envisagée, mais avant, vous devez en parler avec votre médecin.
  4. Envisagez la chirurgie en dernier recours. Pour les maux d'épaule chroniques, la chirurgie est souvent le dernier recours (après que des approches médicales plus conservatrices ont été essayées), même si parfois la chirurgie peut être justifiée immédiatement dans le cas d'une luxation ou une fracturation de l'épaule due à un traumatisme grave subi à la suite d'un accident de voiture ou des blessures sportives par exemple.
    • L'arthrose de l'épaule peut conduire à la formation des épines osseuses ou la désintégration du cartilage, mais cela peut être corrigée par la chirurgie arthroscopique.
    • La déchirure de la coiffe des rotateurs, un groupe de quatre muscles entourant l'articulation orbiculaire de l'épaule, est l'une des causes les plus fréquentes des douleurs et de l'invalidité et requiert le plus souvent une intervention chirurgicale pour y remédier.
    • Pour pratiquer la chirurgie de l'épaule, les professionnels utilisent généralement des tiges métalliques, épingles ou d'autres dispositifs de support structurel.
    • Les complications éventuelles provoquées par la chirurgie de l'épaule comprennent une infection locale, réaction allergique à l'anesthésie, des lésions nerveuses et une douleur chronique.
    • Sachez que vous aurez besoin d'assez de temps de repos après la chirurgie pour vous remettre sur pied. Il peut s'avérer nécessaire pour vous de faire des étirements, des exercices ou la kinésithérapie pendant la période de récupération.

Conseils

  • Plonger votre corps dans un bain chaud contenant du sel d'Epsom peut réduire considérablement la douleur et l'enflure de votre épaule, surtout si la douleur est causée par un spasme musculaire ou l'arthrose. Le magnésium contenu dans le sel d'Epsom permet de relaxer les muscles.
  • Une autre alternative aux sachets de glace est l'utilisation des sachets de légumes congelés, comme les petits pois et le maïs.
  • Évitez de porter des sacs qui répartissent inégalement le poids sur vos épaules comme les sacs ou sacoches bandoulières ou à une seule bretelle. Au lieu de cela, utilisez un sac à roulettes ou un sac à dos à deux bretelles rembourrées.
Cet article contient des informations médicales ou des conseils pouvant affecter votre santé. Avant de mettre en pratique les conseils de ce wikiHow, parlez-en de préférence à votre médecin ou à un spécialiste. Si les symptômes persistent plus de quelques jours, allez voir un professionnel de la santé. Lui seul est apte à vous fournir un avis médical, quelle que soit votre condition. S'il s'agit d'un jeune enfant, consultez un pédiatre sans attendre.Le numéro des urgences médicales européen est le : 112Vous retrouverez les autres numéros des urgences médicales pour de nombreux pays en cliquant ici.
Information
Les membres de Guests ne peuvent laisser de commentaires.