Comment conduire un tracteur

Il existe des tracteurs de toutes tailles, dotés de moteurs de puissances différentes. On les utilise généralement dans les fermes ou pour réaliser plus facilement certains travaux chez soi. On peut par exemple y atteler une charrue afin de labourer une parcelle, une soufflante pour éliminer la neige, un godet pour déplacer du bois, des pierres ou du lisier, mais aussi utiliser une fourche pour soulever des grosses souches, de petits arbres morts ou tout autre objet de poids. Plus simplement, un tracteur peut encore servir à tondre votre pelouse. C’est donc un outil essentiel et polyvalent, notamment dans un environnement rural. Reportez-vous à la première étape pour apprendre à utiliser un tracteur.

Effectuer les vérifications nécessaires sur le tracteur

  1. Vérifiez que le tracteur ne présente aucun risque pour la sécurité générale. Faites le tour de votre tracteur, à la recherche d’éventuels problèmes avant d’y monter. Certains boulons ou écrous, notamment au niveau des roues, pourraient par exemple avoir besoin d’un petit tour de clé de temps en temps.
  2. Vérifiez la pression des pneus de votre tracteur. En effet, si un ou plusieurs pneus sont dégonflés, le tracteur perd de sa stabilité et cela comporte un risque important quant à la sécurité du conducteur et des personnes aux alentours. Si vous ne conduisez pas votre tracteur tous les jours, prenez l’habitude de jeter un coup d’œil à vos pneus pour vérifier qu’ils sont en bon état avant de sillonner votre domaine.
  3. Inspectez également les chaînes stabilisatrices, afin de vous assurer qu’elles sont correctement installées. Attendez pour cela d’avoir attelé quelque chose à votre tracteur.
  4. Soulevez le capot de votre tracteur. Vérifiez que le système de refroidissement, le radiateur et la batterie sont en bon état de marche. Assurez-vous aussi d’avoir assez d’huile et de carburant pour le travail que vous vous proposez d’effectuer.
  5. Jouez la sécurité. Portez des bottes à semelles antidérapantes et nouez les cheveux longs à l’arrière de votre tête. Retirez les bijoux qui pourraient être entraînés par les différents axes mobiles et évitez de porter des vêtements larges pour les mêmes raisons. Enfin, grimpez dans votre tracteur en utilisant les poignées prévues à cet effet.

Conduire le tracteur

  1. Prenez place sur le siège du tracteur. Familiarisez-vous avec les différentes manettes et tâchez de trouver l’embrayage. N’oubliez pas de régler votre siège afin de pouvoir atteindre confortablement le volant, l’accélérateur et toutes les manettes dont vous avez besoin.
    • Bouclez votre ceinture dès le moment où d’autres véhicules se trouvent autour du tracteur. L’on remarque que la plupart des agriculteurs négligent d’attacher leur ceinture, bien que cela semble pourtant relever du bon sens. Cependant, il est bien plus probable qu’ils aient besoin de couper le moteur et de sauter rapidement du tracteur pour faire quelque chose, que de se protéger d’un accident de la route. La barre de sécurité sert justement à éviter les blessures graves. Faites attention à suivre toutes les consignes de sécurité et à conduire prudemment votre tracteur.
  2. Appuyez sur l’embrayage avec votre pied gauche. Avant de démarrer votre tracteur, il est en effet nécessaire que le moteur soit au point mort.
  3. Freinez du pied droit avant de tourner la clé pour démarrer le moteur. Une fois que votre tracteur est démarré, appuyez légèrement sur l’accélérateur afin de faire chauffer le moteur. Si vous commencez à conduire juste après avoir démarré votre tracteur, il y a de fortes chances pour que vous caliez.
  4. Relâchez le frein à main pour commencer à conduire. Enclenchez alors la première vitesse en conservant la pédale d’embrayage au plancher.
  5. Relevez lentement le pied qui se trouve sur la pédale d’embrayage. De la même manière qu’avec tous les autres véhicules munis d’un boîtier de vitesses manuelle, vous devrez laisser remonter la pédale d’embrayage doucement. Notez qu’il est plus facile d’embrayer sur un tracteur, car il n’est pas nécessaire d’appuyer en même temps sur l’accélérateur. Commencez à appuyer légèrement sur l’accélérateur pendant que vous retirez le pied gauche du frein.
  6. Maintenez une vitesse régulière et assez lente. Les tracteurs, loin d’être faits pour la vitesse, sont plutôt conçus pour être résistants et puissants. Ne poussez pas le moteur d’un tracteur. Roulez doucement, soignez vos virages et vos manœuvres et prenez chaque bosse ou chaque côte avec la plus grande attention.
    • Si vous utilisez une remorque ou tout autre matériel, il est important de prêter une attention particulière à la vitesse, aux virages et aux manœuvres.
  7. Pour arrêter votre tracteur, appuyez à fond sur la pédale d’embrayage. Mettez votre moteur au point mort et tirez le frein à main. Relâchez également l’accélérateur. Enfin, tournez la clé pour arrêter le moteur.

Utiliser un tracteur

  1. Faites en sorte que tous les utilisateurs du tracteur soient formés en conséquence et que celui-ci leur soit familier. Renseignez-vous à propos de la législation du travail pour tous les employés ou les ouvriers temporaires âgés de moins de 16 ans. N’hésitez pas à consulter les standards de l’OSHA (Occupational Safety and Health Administration) ou toute autre référence légale valable dans votre région. En effet, certains travaux nécessitant l’emploi de machinerie lourde doivent être expressément effectués par des personnes expérimentées, du fait des risques que cela implique.
    • Par exemple, le FLSA (Fair Labor Standard Act) interdit aux mineurs de moins de 16 ans d’utiliser un tracteur doté d’une prise de force de plus de 20 CV aux États-Unis. De même, les jeunes ne doivent jamais installer ou retirer du matériel d’un tracteur de cette puissance.
    • Remarquez qu’il est nécessaire de présenter une déclaration spécifique pour pouvoir conduire un tracteur sur la route dans certains pays, tels que le Royaume-Uni et l’Australie par exemple. Dans d’autres zones, nul besoin d’autorisation de ce genre, du moment que le tracteur est clairement visible, grâce à des réflecteurs de lumière réglementaires.
  2. Équipez votre tracteur avec du matériel de tonte. Ce type d’équipement se révèle particulièrement utile dans le cas où vous devez entretenir de grandes parcelles peu praticables, couvertes d’herbes et de broussailles en tous genres.
  3. Installez un godet sur votre tracteur et apprenez à vous en servir correctement. Une large gamme de matériel est généralement fournie avec la plupart des Kubotas, ainsi qu’avec les tracteurs de taille plus modeste. Vous pourrez par exemple transformer le vôtre en une sorte de tractopelle miniature en y installant un godet, ce qui vous permettra de transporter facilement les broussailles, les déchets ou les gravats traînant dans les coins de votre propriété.
    • Lorsque votre tracteur est équipé d’un godet, faites spécialement attention à votre conduite. N’oubliez jamais de placer le godet dans la position appropriée lorsque vous roulez, c’est-à-dire pas complètement levé pour éviter les lignes à haute tension, ni complètement baissé pour éviter qu’il ne racle le sol.
  4. Il est possible d’atteler une charrue sur les tracteurs les plus puissants, ce qui vous permettra de labourer des parcelles avant d’y semer votre future récolte. En effet, le travail de semis sera bien plus aisé et efficace si vous avez remué la terre à l’aide d’une charrue au préalable.
  5. Vérifiez que les attelages plus lourds que le tracteur lui-même possèdent un frein indépendant. Pour chaque équipement, attelage ou autre matériel, vous devrez lire attentivement les instructions du manuel d’utilisation, afin d’être en mesure de conduire l’ensemble dans des conditions de sécurité parfaites. La sécurité est justement la raison qui doit vous pousser à vérifier que les attelages particulièrement lourds possèdent leur propre frein, que celui-ci est en bon état de marche et que vous maîtrisez son utilisation.
  6. Attelez correctement toute remorque ou tout matériel agricole à votre tracteur. Suivez à la lettre les instructions de sécurité lorsque vous attelez une remorque ou n’importe quel autre matériel :
    • Menez ces opérations dans un endroit ouvert et libre. Vérifiez particulièrement que personne ne se trouve devant et encore moins derrière le tracteur.
    • Reculez lentement le tracteur.
    • Arrêtez-vous doucement au plus proche de la remorque ou de l’attelage, en utilisant le système de freinage assisté.
    • Mettez votre moteur au point mort.
    • Descendez du tracteur et installez l’attelage.

Conseils

  • Maintenez une vitesse réduite avec votre tracteur.
  • Faites attention aux bosses et aux côtes. Ralentissez pour effectuer vos virages.
  • Les tracteurs sont tout, sauf des jouets. Mettez les enfants à une bonne distance de votre tracteur.
  • Faites preuve de prudence lorsque vous attelez ou retirez une remorque ou tout autre matériel.

Avertissements

  • Ne laissez jamais sans surveillance un tracteur dont le moteur est en marche, même à l’arrêt.
  • N’allumez jamais le moteur de votre tracteur dans un garage ou un abri fermé. Le gaz d’échappement contient en effet du monoxyde de carbone, qui peut se révéler mortel.
  • Ne laissez jamais le moteur d’un tracteur en marche si vous n’êtes pas sur le siège conducteur. On a déjà enregistré des accidents graves, à cause de tracteurs qui ont roulé accidentellement sur leurs propriétaires.
  • Ne prenez jamais de risques lorsque vous utilisez votre tracteur. De même, prenez votre temps et évitez toute précipitation.
Information
Les membres de Guests ne peuvent laisser de commentaires.