Comment atteindre le détachement émotionnel

Lorsqu'une situation devient trop difficile à gérer, vous pourriez avoir besoin de vous en détacher émotionnellement. Le détachement émotionnel n'est pas recommandé pour fuir les problèmes ou supporter un mauvais traitement. Il ne doit pas être utilisé comme une arme dirigée contre les autres ou comme un remplacement à la communication. Cependant, si vous passez un mauvais moment au sein d'une relation, un détachement temporaire pourrait vous aider à vous calmer et à prendre du recul vis-à-vis de vos problèmes. De la même façon, vous pourriez arriver à garder votre sang-froid en vous détachant émotionnellement pendant une dispute. Pour terminer, si vous avez mis fin à une relation, vous devez vous détacher complètement, petit à petit.

Mettre en place des limites

  1. Vérifiez vos limites. Les limites sont des restrictions que vous mettez en place pour vous protéger. Vous avez des limites émotionnelles, mentales, physiques et sexuelles. Vous avez pu les apprendre de vos parents pendant que vous grandissiez ou vous avez pu les apprendre au contact de personnes qui ont leurs propres limites. Si vous avez du mal à gérer votre temps, vos habitudes ou vos émotions, c'est peut-être parce que vous avez des limites mal définies .
    • Si vous vous sentez accablé par les émotions des autres ou si vous sentez que l'image que vous avez de vous-même dépend complètement des autres, vous devez vous occuper de vos limites .
    • Si vous dites souvent oui à des choses que vous ne voulez pas faire, mettez en place des limites.
    • Faites attention à vos sens. Sentez-vous que quelque chose ne va pas ? Ressentez-vous quelque chose de désagréable au niveau de votre estomac ou de votre poitrine ? Cela pourrait signifier que vous devez mettre en place une limite.
  2. Renforcez vos limites. Lorsque vous savez ce que vous voulez et ce que vous ne voulez pas, agissez. Mettez en place des limites pour vous-même : un emploi du temps quotidien, un refus d'accepter les insultes. Mettez en place des limites vis-à-vis des autres, donnez-vous de l'espace pendant une dispute, refusez d'accepter la pression ou de laisser les autres vous infuser de leurs propres émotions. Dites non lorsqu'on vous demande de faire quelque chose que vous ne voulez pas faire .
    • Choisissez les personnes avec lesquelles vous parlez de votre vie. Si vous avez un parent, un ami ou un partenaire qui essaye de vous contrôler, ne l'encouragez pas en partageant des informations avec lui. Dites-lui que vous ne discuterez du sujet que s'il ne vous donne pas son avis (ou des ordres).

Se détacher d'une situation

  1. Sachez reconnaitre les moments qui peuvent empirer facilement. Si vous vous rendez compte que vous vous disputez toujours lorsque vous êtes d'une certaine humeur ou lorsque certaines choses sont dites, détachez-vous émotionnellement avant de vous mettre en colère. Pour ce faire, vous devez reconnaitre les éléments déclencheurs et vous préparer aux moments où ils pourraient apparaitre. Souvenez-vous de disputes dans le passé et isolez les choses qui vous ont vraiment mis en colère ou qui ont mis l'autre en colère.
    • Vous pourriez vous rendre compte que votre partenaire se dispute toujours avec vous lorsqu'il est stressé à cause de son travail. Les jours où il se rend au travail, vous pouvez vous préparer à vous détacher émotionnellement en avance en vous souvenant qu'il pourrait être de mauvaise humeur en rentrant.
    • Si le problème ne se situe pas entre vous et cette personne, mais plutôt entre vous et une situation, sachez reconnaitre cette situation.
    • Par exemple, vous pourriez toujours être pris de panique lorsque vous êtes coincé dans les bouchons. Prenez conscience que c'est quelque chose qui vous stresse beaucoup.
  2. Restez calme. Lorsque la situation empire ou lorsqu'un élément déclencheur est présent, prenez un moment pour vous calmer. Souvenez-vous de ce qu'il se passe et prenez deux grandes inspirations . Souvenez-vous que dans ces moments-là, vous ne pouvez vous contrôler que vous-même, pas les autres.
  3. Revenez lorsque vous êtes calme. Prenez autant de temps que nécessaire pour vous éloigner de la confrontation. Passez du temps à prendre conscience de ce que vous ressentez. Dites : « je me sens en colère parce que ma mère a essayé de me dire ce que je dois faire et je me sens frustré parce qu'elle s'est mise en colère lorsque je le lui ai expliqué et qu'elle m'a crié dessus ». En donnant un nom à ce que vous ressentez, vous arriverez à prendre vos distances de ces émotions.
    • Revenez à la situation seulement lorsque vous avez pu mettre un nom sur ce que vous ressentez sans ressentir d'autres émotions .
  4. Utilisez des phrases avec « je ». Dites ce que vous ressentez et ce que vous voulez. Évitez la tentation de critiquer ou d'accuser. Vous pouvez dire : « j'aimerais beaucoup que tu m'expliques ce que tu ressens, mais je crois que nous allons nous disputer. Est-il possible de prendre une minute avant que tu me l'expliques ? » Vous pouvez dire aussi : « je me rends compte que je m'inquiète beaucoup de l'état de la maison. Je me sentirais beaucoup mieux s'il était possible de mettre en place un plan » .
  5. Partez si cela est possible. Si vous sentez que vous pourriez apaiser la situation en faisant une pause physique, faites-le. Vous pourriez arriver à vous calmer en marchant autour de votre pâté de maisons ou en prenant un peu de temps seul dans la pièce d'à côté. Pendant cette pause, concentrez-vous sur ce que vous ressentez. Essayez de lui donner un nom si vous le pouvez. Oubliez votre partenaire pendant un moment et prenez soin de ce que vous ressentez .
    • Vous pouvez revenir lorsque vous êtes prêt à discuter de nouveau. Revenez calmement en sachant que votre partenaire pourrait toujours être en colère.

Se détacher temporairement d'une relation

  1. Demandez-vous s'il est approprié de vous détacher. Si vous n'êtes pas heureux dans une relation, vous pourriez ne pas arriver à trouver la source du problème en y mettant fin précipitamment. Il faut des mois avant de savoir si une relation peut s'améliorer ou non. Dans certains cas, il pourrait être plus judicieux de se détacher émotionnellement pendant une période courte tout en conservant cette relation .
    • Par exemple, vous pourriez vous détacher émotionnellement si la relation s'est détériorée à cause d'un changement d'habitudes chez vous ou chez votre partenaire. Vous avez peut-être besoin tous les deux de temps pour vous ajuster.
    • Si vous et votre partenaire êtes toujours en désaccord ou si votre relation est chaotique, vous devriez envisager de vous détacher émotionnellement.
    • Lorsque les tensions se dissipent, vous pouvez tous les deux prendre une meilleure décision, à savoir si vous devez ou non continuer votre relation.
    • Ne vous détachez pas avant d'avoir essayé sérieusement de réparer les problèmes dans votre relation. Vous ne devez vous détacher émotionnellement que si vous vous trouvez au bord de la rupture .
  2. Détachez-vous sans négliger vos responsabilités en commun. Si vous habitez ensemble, si vous avez un enfant, un animal de compagnie, une maison ou un commerce, vous devez rester physiquement présent et actif. Le détachement émotionnel vous permet de vous éloigner émotionnellement de la relation pendant un moment, mais vous pouvez toujours partager votre travail et vos activités ordinaires avec votre partenaire .
  3. Prenez de l'espace physique. Si vous et votre partenaire ne partagez pas de responsabilités, si vous n'avez pas d'enfant, de personne à charge, d'animal domestique, de maison ou de commerce en commun, vous pouvez prendre du temps et vous séparer physiquement. Partez seul en voyage d'affaires ou en vacance ou bien avec un groupe de personne avec lesquelles vous n'avez pas de liens intimes, par exemple un groupe de randonnée.
  4. S'il vous pose des questions, expliquez à votre partenaire que vous avez besoin de vous concentrer sur vous-même pendant un moment. Ne lui dites pas que vous allez vous détacher émotionnellement, mais s'il vous le demande, dites-lui que vous avez besoin de réfléchir à votre relation et de vous concentrer sur vous-même pendant un moment. Vous pourriez ne pas vouloir utiliser le mot « détachement » ou « espace » à moins que ce soit des mots que vous utilisiez déjà avec votre partenaire. Dites-lui plutôt que vous avez besoin de temps pour vous concentrer sur un projet, pour vous sentir bien avec vous-même ou pour le travail .
  5. Demandez le soutien de vos amis. Il n'est pas juste de demander à votre partenaire de vous soutenir émotionnellement tout en vous retirant émotionnellement de lui. Il vous sera aussi difficile de ne pas vous impliquer. Faites confiance à vos amis et aux membres de votre famille pour obtenir des conseils et avoir des contacts sociaux. Confiez-vous à vos amis et aux membres de votre famille qui n'ont pas de liens avec votre partenaire .
  6. Concentrez-vous pour entrer en contact avec vous-même. Pendant que vous vous détachez, concentrez-vous sur les émotions que vous ressentez. Quelles sont les choses que vous devez changer dans votre relation ? Quels sont les besoins que vous n'arrivez pas à assouvir ? Il pourrait aussi être utile de discuter avec un thérapeute. C'est le moment de faire le tri parmi vos émotions, pas de critiquer votre partenaire.
    • Abstenez-vous de rapports sexuels pendant cette période.
  7. Décidez de l'étape suivante. Si vous avez réalisé que vous voulez garder cette relation, vous allez devoir reconquérir votre partenaire. Il pourrait se sentir blessé et abandonné à cause de votre détachement. Expliquez-lui que vous aviez peur de le perdre et que vous essayiez de vous calmer et de ne pas prendre de décision hâtive. Essayez sincèrement de lui expliquer vos besoins et d'écouter les besoins de votre partenaire.
    • Si vous avez décidé que la relation est terminée, utilisez le point de vue que vous avez acquis pendant votre période de détachement pour mettre fin de manière compatissante à votre relation .

Se détacher de façon permanente de la relation

  1. Faites une pause dans les contacts avec votre ex. Si vous essayez d'oublier quelqu'un, même quelqu'un avec qui vous êtes resté en bons termes, évitez de lui envoyer des textos ou de discuter avec lui. Si vous n'êtes plus en contact, faites en sorte que cela ne change pas. Si vous êtes encore en contact, dites-lui lors de votre prochaine conversation que vous avez besoin de temps pour vous. Dites-lui que vous espérez pouvoir rester amis, mais que cela n'est pas possible pour l'instant, car vous avez besoin de temps pour traiter ces nouvelles informations .
    • Passez du temps avec d'autres personnes. Profitez de la compagnie de vos proches et de vos amis.
    • Si vous avez perdu des amis au moment de la séparation ou si vous n'êtes pas sûr de pouvoir contacter des amis en commun, essayez de le comprendre petit à petit. Essayez de contacter vos amis les plus proches en premier et observez ce qu'il se passe.
  2. Faites une pause des réseaux sociaux. Vous devez avoir du mal à vous rappeler la personne dont vous essayez de vous détacher émotionnellement. Mettez en place des limites externes en vous détachant des réseaux sociaux. Si vous êtes resté en bons termes avec votre ex, mais si vous essayez de prendre de la distance, vous pouvez fermer temporairement votre compte sur le site que vous utilisez tous les deux. Cela peut être utile pour éviter les photos de votre ex et pendant que vous vous remettez de vos blessures, il pourrait aussi être utile de passer du temps sans voir les photos de la vie des autres.
    • Si vous n'êtes pas restés en bons termes, vous pouvez simplement le bloquer ou arrêter de le suivre.
    • Selon le site Internet, vous pourriez avoir la possibilité de bloquer temporairement les notifications que vous recevez de cette personne sans changer le statut de votre relation. Cependant, si vous vous inquiétez de vérifier de manière obsédante ce qu'il poste, vous devriez fermer votre compte ou supprimer le lien d'amitié.
  3. Souvenez-vous pourquoi la relation en est arrivée à sa fin. Tout le monde fantasme sur sa relation avec l'autre. Si la relation s'est terminée, il existe probablement de bonnes raisons. Une fois que vous avez rompu, vous pourriez vous souvenir des bons moments et de ce qui aurait pu se passer. Passez aussi un peu de temps à vous souvenir des disputes, des obstacles et des choses que vous ne pouviez pas faire et que vous pouvez faire maintenant .
    • Il n'est pas nécessaire de haïr votre partenaire. Vous devez simplement vous souvenir que vous ne passiez pas de si bons moments que cela et que si la relation avait continué, elle aurait pu prendre un tour beaucoup plus dramatique.
    • Si vous avez du mal à vous souvenir de ce qui n'allait pas, essayez d'écrire toutes les mauvaises passes de votre relation. Relisez-vous et donnez-vous du temps pour faire le deuil de la relation .
  4. Sachez pardonner. Une fois que vous avez pris le temps de ressentir de la colère et de la douleur après la rupture, choisissez de passer à autre chose. Laissez partir votre colère. Donnez-vous le droit de ressentir de la compassion pour votre ex et pour vous-même. Lorsque vous vous prenez à vous sentir en colère ou rancunier, mettez un nom sur les émotions que vous ressentez.
    • Dites-vous : « je lui en veux parce que c'est toujours moi qui payais lorsque nous sortions manger », « je suis encore en colère qu'il ne m'ait jamais demandé ce que je veux » ou alors « j'ai honte d'avoir perdu mon calme au lieu d'essayer de l'écouter » .
    • Écrivez une lettre. Il n'est pas nécessaire de l'envoyer à votre ex, mais vous pouvez le faire si vous le voulez. Écrivez-y ce que vous avez ressenti et ce que vous ressentez maintenant.
    • Pardonner ne signifie pas cautionner ce qui a pu se produire dans la relation. Cela signifie plutôt laisser partir la colère qui gâche votre humeur et nuit à votre santé .
  5. Prenez soin de vous. Pendant les mois ou même les années qui suivent une rupture, vous devez vous concentrer à apprendre à bien vivre sans votre partenaire. Une fois que vous avez fait votre deuil, que vous avez été en colère et que vous avez fait des efforts pour lui pardonner, vous pouvez commencer à reprofiter de la vie. Faites des choses qui vous apportent un certain équilibre. Prenez soin de votre santé, passez du temps avec vos amis, faites du bon travail au bureau et profitez d'activités en extérieur.
    • Si vous vous sentez mal, essayez de consulter un thérapeute. Cela ne doit pas durer pour toujours, mais si votre rupture vous a plongé dans une dépression ou si vous avez des envies de vous faire du mal, consultez un thérapeute .
  6. Dites-vous que c'est une transition, pas une perte. Vous avez le droit de faire le deuil d'une relation qui s'est terminée, mais vous ne devez pas regretter ce qui aurait pu se passer. Pensez plutôt aux choses que vous avez apprises en tombant amoureux, que ce soit les compromis dans une relation ou les modalités de la rupture. Souvenez-vous qu'une relation qui se termine n'est pas une mauvaise relation, une relation peut être courte et belle .
  7. Sortez de nouveau lorsque vous vous sentez prêt. Lorsque vous vous sentez mieux avec vous-même, vous êtes prêt à sortir de nouveau. Pour savoir si vous êtes prêt, demandez-vous si vous êtes encore en colère contre votre ex, si vous voulez encore être avec votre ex, si vous vous sentez peu attirant ou si vous vous sentez encore triste et en déséquilibre permanent. Si vous ne ressentez pas ce genre d'émotions, vous êtes probablement prêt à sortir de nouveau avec quelqu'un .

Concentrez-vous sur vous-même

  1. Prenez conscience que vous ne pouvez contrôler personne d'autre que vous. Vous pouvez essayer de guider les actions et les réactions des personnes autour de vous, mais au bout du compte, tout le monde prend ses propres décisions. La seule personne dont vous pouvez contrôler le comportement, les pensées et les émotions, c'est vous.
    • Tout comme vous ne pouvez pas contrôler un autre être humain, un autre être humain ne peut pas vous contrôler.
    • Prenez conscience que le seul pouvoir que les autres ont sur vous est le pouvoir que vous leur donnez.
  2. Utilisez des phrases avec « je ». Prenez l'habitude de parler de circonstances négatives en prenant le point de vue de vos émotions. Au lieu de dire que quelqu'un ou quelque chose vous a rendu malheureux, tournez votre plainte de la façon suivante : « je me sens malheureux parce que ... » ou bien « cela me rend malheureux ».
    • Vous pourriez arriver à changer de point de vue en parlant à la première personne, ce qui vous permet de vous séparer en tant qu'individu de la situation. Cette séparation peut vous aider à vous détacher émotionnellement des autres personnes impliquées dans la situation.
    • Ces phrases à la première personne peuvent aussi vous aider à désamorcer des situations tendues, car elles vous permettent d'exprimer vos émotions et vos pensées sans donner l'impression à l'autre de l'accuser.
  3. Prenez du recul. Le détachement physique peut entrainer un détachement émotionnel. Éloignez-vous de la personne ou de la situation qui vous provoque de l'anxiété le plus tôt possible. Cela ne doit pas nécessairement être une séparation permanente, mais la séparation doit durer suffisamment longtemps pour que vous puissiez vous calmer de votre état émotionnel tendu.
  4. Prenez régulièrement du temps pour vous-même. Lorsque vous êtes confronté à une relation à problèmes ou à une situation dont vous ne voyez pas la fin, prenez l'habitude de prendre du temps pour vous-même afin de décompresser après vous être occupé de la source du problème. Prenez toujours ce temps pour vous même lorsque vous ressentez que vos émotions sont sous contrôle.
    • Par exemple, si vous avez besoin de vous détacher du stress émotionnel du travail, prenez quelques minutes pour méditer ou pour souffler dès que vous arrivez à la maison.
    • Autrement, vous pouvez prendre quelques minutes pendant votre pause déjeuner pour faire quelque chose que vous aimez vraiment faire, pendant lire ou faire une promenade.
    • En entrant dans votre bulle privée, même pendant quelques minutes, vous regagnerez en équilibre et en constance pour votre retour.
  5. Apprenez à vous aimer. Vous êtes tout aussi important que n'importe qui d'autre. Comprenez que vos besoins sont importants, qu'il est important de vous aimer et que vous avez la responsabilité de maintenir vos propres limites et votre propre bienêtre. Vous allez devoir faire des compromis avec les autres de temps en temps, mais vous devez aussi vous assurer de ne pas être le seul à faire des sacrifices.
    • Pour vous aimer vous-même, vous devez prendre soin de vos besoins et de vos objectifs. Si vous vous êtes fixé de poursuivre vos études, vous allez devoir passer par les étapes nécessaires même si vos proches (votre partenaire ou vos parents) ne sont pas d'accord avec cette décision. Cependant, vous devez vous préparer à le faire seul.
    • Pour vous aimer vous-même, vous allez aussi devoir trouver vos propres sources de bonheur. Vous ne devez jamais dépendre d'une seule personne pour être heureux.
    • Si vous sentez que votre partenaire ou une autre personne est la seule source de votre bonheur, prenez conscience que vous devez mettre en place de meilleures limites.
Information
Les membres de Guests ne peuvent laisser de commentaires.