Comment faire face à la dépression dans une relation

Lorsque l'un des partenaires dans une relation est dépressif, l'attention des autres a tendance à se focaliser sur ce qu'il ressent. Bien qu'il y ait un besoin évident de soutien du partenaire dépressif, il est important de ne pas ignorer les besoins de l'autre. Les relations, tout comme les individus, peuvent survivre à la dépression grâce au soutien. Identifiez certains symptômes majeurs qui pourraient être en train de mettre à rude épreuve votre relation et familiarisez-vous avec les méthodes pour contrer leurs effets.

Reconnaitre les symptômes

  1. Recherchez les symptômes de la dépression. Beaucoup de gens confondent la dépression avec se sentir déprimé, mais elle est plus grave que le simple fait de se sentir triste ou contrarié. La dépression peut se manifester de plusieurs manières en fonction de la personne qui la subit et l'on ne retrouve pas chacun des symptômes chez tout le monde. Cependant, vous devriez surveiller de façon générale n'importe lequel des signes suivants  :
    • des sentiments de tristesse constants et fréquents, d'anxiété ou de vide (c'est-à-dire humeur dépressive),
    • des sentiments de désespoir ou de pessimisme,
    • des sentiments de culpabilité, de nullité ou d'impuissance,
    • la perte d'intérêt pour les activités et les choses que la personne aimait,
    • de la fatigue ou de l'épuisement, se sentir en général plus lent (c'est-à-dire un retard psychomoteur),
    • des changements dans les habitudes de sommeil (soit trop dormir ou dormir trop peu ou l'insomnie),
    • des changements dans les habitudes alimentaires, de l'appétit ou de la prise de poids,
    • de la nervosité ou de l'irritabilité, le sentiment d'être surexcité (c'est-à-dire de l'agitation psychomotrice),
    • des symptômes physiques inexpliqués (par exemple, des douleurs musculaires sans cause médicale),
    • des pensées suicidaires ou de mort.
  2. Prenez en compte la durée d'apparition des symptômes. Il existe de multiples formes de dépression clinique qui varient en fonction de la gravité et de la persistance des symptômes. Pour être considérée comme ayant un épisode dépressif majeur, la personne doit présenter au moins 5 symptômes pendant une période de deux semaines et l'un d'entre eux doit être soit l'humeur dépressive ou la perte d'intérêt ou de plaisir .
    • La dépression légère : les symptômes peuvent être moins graves et peuvent s'étendre sur une courte période.
    • La dysthymie ou le trouble dysthymique : les symptômes sont moins graves, mais durent beaucoup plus longtemps (au moins deux ans).
    • La dépression sévère : les symptômes sont graves et altèrent votre capacité quotidienne à fonctionner et à profiter de la vie.
    • La dépression postpartum : cela peut se produire chez une femme peu après l'accouchement. Il est normal de sentir le baby blues pendant quelques semaines, mais si les symptômes persistent plus longtemps, il s'agit probablement d'une dépression postpartum .
  3. Recherchez des changements dans les habitudes de sommeil. L'hypersomnie, l'envie de beaucoup dormir et l'insomnie, la difficulté à s'endormir ou à rester endormie, peuvent toutes être des symptômes de la dépression . Ces signes peuvent avoir d'importantes répercussions sur les relations amoureuses. Dans le cas de l'hypersomnie, le désir excessif d'un partenaire de dormir peut laisser croire qu'il vous évite ou vous rejette. Pour les partenaires qui vivent ensemble, l'insomnie peut également indiquer l'évitement ou le rejet, étant donné que dormir ensemble est sans doute un moyen d'exprimer de l'intimité.
    • Si votre partenaire a l'un de ces problèmes, ne le prenez pas mal. Demandez-lui ce que vous pouvez faire pour l'aider et à part cela, maintenez vos propres habitudes de sommeil.
    • Si vous souffrez de l'un de ces maux, soyez conscient de la façon dont cela peut affecter votre partenaire. Rassurez-le que votre besoin ou votre incapacité à dormir n'est pas lié aux sentiments que vous avez pour lui.
    • Si les habitudes de sommeil de votre partenaire ont changé, mais qu'il n'en connait pas la raison et que vous avez observé d'autres symptômes, essayez de lui suggérer gentiment qu'il pourrait s'agir de la dépression. Dites-lui Je sais que tu as subi beaucoup de pression dernièrement, ce qui peut être accablant. Penses-tu donc que tes troubles de sommeil pourraient être le signe de la dépression ?
  4. Posez-lui des questions sur les sentiments de désespoir. Si vous remarquez que vous ou votre partenaire semblez réagir négativement à la plupart des choses et manquez de motivation, renseignez-vous sur les sentiments associés. Le désespoir peut saper votre motivation et tout semble sans importance lorsque vous n'avez plus aucun espoir que les choses puissent s'améliorer un jour . Cela peut conduire à un manque d'intérêt pour la plupart des activités.
    • Votre partenaire peut interpréter cela comme un manque d'intérêt pour lui. Pensez à prendre part à des activités avec votre partenaire, même si elles semblent futiles. Vous pourriez au moins apprécier la distraction de vos sentiments.
    • Si vous remarquez que votre partenaire ne montre plus de l'intérêt pour des choses que vous aimez faire d'habitude et surtout si vous remarquez une tendance, demandez-lui la raison pour laquelle il n'a pas envie d'y prendre part. S'il donne une réponse valable ou évite la conversation, essayez de dire Je m'inquiète vraiment pour toi. Tu ne sembles plus vouloir faire des choses que tu aimais faire. S'il te plait, parle-moi pour que je puisse comprendre ce qui se passe. Je veux t'aider.
  5. Voyez la façon dont la personne s'en sort à l'école ou au travail. Une façon de reconnaitre quelqu'un qui pourrait souffrir de la dépression est d'examiner la manière dont elle travaille à l'école ou au travail. Si vous voyez que ses notes ou la qualité de son rendement au travail chute ou que vous remarquez une augmentation du stress chez la personne au sujet de l'école ou du travail ou si elle semble déployer moins d'effort que d'habitude, parlez-lui .
    • Une dépression plus grave peut rendre impossible le bon rendement à l'école et au travail. Si la personne ne semble pas se soucier de sa mauvaise performance, manque le travail, fait l'école buissonnière ou s'enflamme lorsque vous lui posez des questions sur l'école ou le travail, suggérez-lui de chercher l'aide d'un professionnel.
  6. Examinez votre vie sexuelle. La dépression tue souvent le désir sexuel d'une personne, ainsi que le plaisir pour les autres activités auxquelles elle avait l'habitude de prendre plaisir . Si votre vie sexuelle avec votre partenaire a radicalement changé par rapport à ce qu'elle était, cela pourrait être un signe de la dépression.
    • Certains médicaments antidépresseurs peuvent également contribuer à une baisse de la libido. Il est donc important d'encourager votre partenaire à parler au médecin de son désir sexuel .
  7. Évitez l'isolement, qui contribue à la solitude. Le manque d'énergie et de motivation fait souvent que les personnes dépressives se sentent seules et isolées. Avec moins d'énergie et la diminution des expériences de plaisir, les personnes dépressives ont tendance à se retirer de la société . Les amis et la famille commencent par s'éloigner, par crainte d'être rejetés. Cela devient un cercle vicieux .
    • Si votre partenaire souffre de la dépression, il est important que vous l'encouragiez à créer des relations avec ses parents et ses amis afin d'éviter l'isolement.
    • Si votre partenaire semble éviter les autres, essayez d'entamer un dialogue sur la raison pour laquelle il évite de socialiser. Dites-lui, J'ai remarqué que cela fait un bon moment que tu n'es pas sorti avec tes amis. Il répondra certainement que c'est juste qu'il n'a pas eu envie de sortir. Dans ce cas, dites-lui Je me fais du souci pour toi et je pense qu'il est important d'entretenir les relations sociales. Je vais faire le ménage et me trouver quelque chose à faire, au cas tu voudrais inviter des amis ici.
    • Ne vous mettez pas en colère et ne devenez pas agressif. Essayez de ne pas utiliser un langage accusateur comme Qu'est-ce qui te prend ? ou C'est quoi ton problème  ?

Parler aux autres de la dépression

  1. Décidez à qui parler de la dépression. Vous pouvez ne pas être à l'aise avec le fait de partager des informations concernant votre propre santé mentale ou celle de votre partenaire. Tout le monde n'a pas besoin de les savoir. Pensez à la façon dont une personne réagira à l'information avant de lui en faire part. Par exemple, vous ne devriez peut-être pas en parler à un employeur qui n'a pas été d'un grand soutien pour vous par le passé. Partagez uniquement lorsque vous vous sentez en sécurité et soutenu.
    • Commencez avec les personnes que vous pensez qu'ils pourront vous soutenir. Cela augmentera votre confiance et créera un tampon si vous deviez éventuellement vous confier à des personnes qui ne vous apportent pas un grand soutien. Parlez à votre partenaire et prenez des décisions concernant celui qui devrait être au courant, avant de vous confier à quelqu'un d'autre que votre médecin ou votre thérapeute.
    • Si votre partenaire souffre de dépression, il est très important que vous n'en parliez pas sans son consentement. Le faire pourrait entrainer des sentiments d'impuissance et d'inutilité.
  2. Soyez prêt à répondre à des questions. Beaucoup de gens ne comprennent pas la dépression et pour cela, vous devrez peut-être leur donner des informations à ce sujet. Vous pouvez trouver des ressources en ligne ou demander à votre médecin des brochures qui pourront vous aider à expliquer ce que vous vivez. Votre famille et vos amis voudront probablement une description de vos symptômes afin de mieux comprendre ce que vous ou votre partenaire éprouvez. Ils pourraient également avoir des questions quant à ce qui aurait pu causer la dépression et la façon de la traiter . Vous pourriez essayer de trouver des réponses à ces questions courantes, de manière à vous sentir prêt au moment où vous divulguez les informations aux autres.
    • Vos amis et vos proches voudront aussi probablement savoir ce qu'ils peuvent faire pour aider. Profitez donc de cette occasion pour demander un soutien émotionnel.
  3. Sollicitez l'aide de votre thérapeute ou de votre médecin. Si vous avez du mal à parler de la dépression à vos amis et à votre famille, demandez l'aide d'un professionnel. Les thérapeutes et les docteurs expliquent tout le temps les diagnostics aux gens, ils comprennent donc beaucoup mieux les implications. Étant donné que votre médecin est plus au courant de votre cas spécifique, il pourrait avoir de très bonnes suggestions. Vous pourriez même envisager d'inviter un ami ou un membre de la famille à votre rendez-vous afin qu'il puisse poser des questions dans un environnement qui vous rassure.
    • Si votre partenaire souffre de la dépression et n'en parle pas, pensez à demander à votre médecin ou clinicien de parler avec lui. Le fait de savoir que vous faites confiance à la personne peut l'aider à s'ouvrir.

Développer des habitudes saines

  1. Profitez des grands espaces. Le fait d'être dans la nature peut améliorer votre humeur et rompre la routine quotidienne qui joue un rôle dans votre dépression. En plus des effets d'améliorer votre humeur par le simple fait de contempler la beauté de la nature, les composés libérés par les plantes peuvent chimiquement modifier votre humeur .
    • Si votre partenaire est dépressif, planifiez des sorties comme les piqueniques, afin de le sortir de la maison.
    • La randonnée est un excellent moyen pour combiner les avantages d'être dans la nature et faire de l'exercice.
  2. Adoptez un régime alimentaire sain. Les changements d'appétit associés aux autres changements peuvent affecter les habitudes alimentaires des deux partenaires, étant donné que les couples mangent souvent ensemble. Mettez en place un régime alimentaire riche en nutriments dont vous pourrez profiter tous les deux. Certains nutriments peuvent vous aider à améliorer votre humeur, comme les vitamines B. Consommez donc suffisamment de fruits et de légumes .
    • Essayez de préparer des repas sains ensemble. Cela peut être une activité créative à laquelle vous prendrez tous deux du plaisir.
  3. Faites de l'exercice pour améliorer votre humeur. L'activité physique augmente les endorphines qui améliorent l'humeur et il a été prouvé qu'elle améliore la capacité d'adaptation au fil du temps . Focalisez-vous sur les activités physiques que vous pouvez faire ensemble pour apporter du soutien et de la motivation les uns pour les autres.
    • Pensez à des activités qui impliquent également d'autres techniques d'amélioration de l'humeur et qui offrent de meilleurs avantages. Par exemple, jouer au football avec vos amis du lycée vous permettra non seulement de faire de l'exercice et de vous socialiser, mais cela vous aidera aussi à passer du temps dehors à vous amuser.
    • Si les activités hautement structurées sont trop épuisantes pour vous ou votre partenaire, essayez de faire une promenade ensemble. Ceci est un moyen facile pour commencer à augmenter l'activité physique et pour sortir de la maison.
  4. Amusez-vous ensemble. Cela tient lieu de distraction et améliore rapidement l'humeur. Une personne dépressive hésite souvent à mener des activités intéressantes.
    • Si votre partenaire souffre de la dépression, prenez les devants et planifiez quelques activités amusantes chaque semaine.
    • Si c'est vous qui souffrez de la dépression, acceptez de prendre part à des activités, même si l'idée ne vous excite pas tellement. Comprenez que votre partenaire s'est donné beaucoup de mal pour planifier l'activité, car il tient à vous.

Socialiser avec les autres

  1. Entretenez des relations externes. Que ce soit vous ou votre partenaire qui souffrez de dépression, il importe que vous entreteniez tous les deux des amitiés en plus de votre relation. Le partenaire dépressif peut se sentir comme un fardeau sans des pauses régulières et l'autre peut commencer par se sentir piégé. Quelques pauses de temps à autre permettront aux partenaires de se rafraichir .
    • Le fait de planifier des activités sociales chaque semaine peut vous obliger à vous engager socialement. Essayez de fixer un rendez-vous chaque semaine pour diner avec votre meilleur ami. Cela vous fera sortir de la maison, favorisera une relation de soutien et vous aidera à prendre une pause loin de votre partenaire.
  2. Participez à des activités de groupe. C'est un bon moyen pour vous et votre partenaire de motiver socialement les autres. Organisez des rencontres régulières avec votre famille et des amis pour entretenir les relations et vous focaliser sur quelque chose d'autre que la dépression.
    • Envisagez de rejoindre ensemble un club ou de faire du bénévolat dans une organisation locale. Cela vous donnera d'excellentes occasions pour passer du temps ensemble, sans vous focaliser sur la dépression et vous faire de nouveaux amis tout en renforçant votre système de soutien.
  3. Passez du temps dans les places publiques. Le fait de voir d'autres personnes heureuses peut effectivement améliorer votre humeur . Tout au moins, d'autres usagers vous distrairont et vous donneront de quoi discuter.
    • Les cafés ont tendance à être un excellent emplacement pour observer les gens. Les endroits en plein air peuvent également vous procurer d'autres effets d'amélioration de l'humeur de la nature.

Obtenir de l'aide

  1. Suivez les instructions de votre médecin. Dans certains cas de dépression, un médecin peut prescrire des médicaments. Vous et votre partenaire devez discuter de toutes les options de traitement avec un médecin ou un professionnel de la santé mentale. Si vous décidez que les médicaments vous conviennent, suivez toutes les instructions et consultez votre médecin avant de cesser de les prendre. L'arrêt soudain de certains médicaments peut être dangereux et augmenter le risque de suicide .
    • Si l'on prescrit des médicaments à votre partenaire, encouragez-le à les prendre régulièrement et évitez de désapprouver l'utilisation des médicaments prescrits. Si vous créez chez votre partenaire un sentiment de honte envers les médicaments, il sera moins susceptible de suivre le traitement.
  2. Parlez à un thérapeute. La thérapie de couple et la thérapie individuelle seraient toutes deux avantageuses. La thérapie de couple vous aidera à résoudre ensemble les problèmes de la relation. La thérapie individuelle sera bénéfique pour le partenaire dépressif en lui permettant de se concentrer sur la guérison, sans une préoccupation immédiate à l'égard de l'autre et aider le partenaire qui n'est pas dépressif à développer des stratégies d'adaptation saines pour faire face à la dépression de l'autre.
    • Si vous avez souscrit une assurance, consultez votre fournisseur pour trouver des options de traitement abordables. Vous pouvez également rechercher les cliniciens en ligne .
    • La plupart des communautés disposent des hôpitaux qui offrent des services à moindre cout ou à des tarifs dégressifs aux personnes à faible revenu. Demandez à votre médecin, infirmière ou même à votre prêtre s'il connait des services de ce genre dans votre région.
  3. Rejoignez un groupe de soutien. Cela vous dotera d'un système de soutien social, ainsi qu'un endroit sécurisé pour discuter de votre relation et de votre expérience avec la dépression. Les autres membres pourront vous donner des idées et vous encourager.
    • Si vous n'avez pas été capable de vous joindre à un groupe en personne, envisagez de le faire en ligne .

Conseils

  • Le sport et une alimentation saine aident à améliorer l'humeur.
  • Un professionnel de la santé mentale peut fournir une orientation individualisée.

Avertissements

  • Si vous pensez pouvoir vous faire du mal ou que votre partenaire peut se faire du mal, cherchez de l'aide sur-le-champ.
  • Le fait de cesser soudainement de prendre certains médicaments peut augmenter le risque de suicide. Consultez votre médecin avant d'arrêter la prise des médicaments.
  • Évitez les drogues et l'alcool, car ils peuvent aggraver la dépression.
Information
Les membres de Guests ne peuvent laisser de commentaires.