Comment être une dominatrice

Une dominatrice est une femme qui tient un rôle directif dans une relation sexuelle ou sensuelle avec son partenaire. Celui-ci doit se conformer à tous les ordres et les volontés de sa maitresse. Une dominatrice prend le contrôle de la situation, en respectant les limites posées par son compagnon et en apportant du nouveau à la relation. Pour être une dominatrice parfaite, vous devrez veiller à la sécurité de votre partenaire et connaitre au préalable ses envies avant de commencer un jeu de bondage.

Comprendre la signification du consentement et de la sécurité

  1. Ne croyez jamais que le consentement de votre partenaire est acquis d'avance. Ce consentement doit être exprimé librement. Une personne inconsciente ou en état d'ébriété ne peut pas être consentante. Il est préférable de vérifier régulièrement que votre partenaire est d'accord sur ce que vous faites. Bien sûr, si vous pratiquez le bondage, il est plus difficile de vérifier. C'est pourquoi il est important de déterminer des limites à l'avance .
  2. Fixez des limites avant de commencer à jouer. Si vous voulez être une dominatrice performante, vous devrez identifier avec votre partenaire les actes défendus ou ceux qui pourraient l'être. Vous devrez prendre en compte un certain nombre de critères, comme la douleur, le stress ou la gêne psychologique . Il serait utile d'établir une liste des actes souhaités, interdits ou obligatoires, afin d'encadrer le comportement de votre partenaire et le vôtre. Cette liste contient les actes que vous aimez, ceux que vous ferez sur demande et ceux que vous ne ferez pas .
    • La mise en place d'un contrat peut être une solution amusante de faire cette liste. Ce contrat n'a pas de valeur juridique, mais il a l'avantage de préciser les limites du jeu lui-même .
  3. Veillez à bien communiquer pendant toute l'expérience. Il est important d'observer le langage corporel de votre partenaire. Dans une relation de bondage, il y a presque toujours une victime. Normalement, vous devrez être capable de noter un refus lors de relation de ce type, surtout si votre partenaire est bâillonné. Observez ses yeux et son corps pour relever une raideur ou un début d'évanouissement. Ce sont des indices qui indiquent que votre partenaire n'apprécie pas la situation. Dans tous les cas, vous devrez fixer d'avance les composantes du jeu .
  4. Fixez un mot ou un geste de sécurité et un mot ou un geste de prudence. Pour s'assurer du consentement pendant le jeu, les partenaires devraient se mettre d'accord sur deux mots ou gestes, un mot de sécurité et un mot de prudence. Le mot de prudence leur servira à exprimer un doute ou la crainte d'un danger. Le mot de sécurité signifie un retrait total et immédiat du consentement. Voici quelques exemples de mots de sécurité ou de prudence .
    • Les mots de sécurité peuvent inclure des termes comme stop, doucement, rouge et jaune.
    • La définition d'un geste dépend de certaines choses, notamment du visage, s'il est visible ou non et des parties du corps qui peuvent se mouvoir. Toutefois, des gestes pour inciter à la prudence peuvent inclure le clignement des yeux, les hochements et les mouvements de la tête.
  5. Ayez toujours des ciseaux à portée de main. Il arrive que pendant le jeu, les cordes se serrent ou glissent vers des endroits dangereux. C'est pourquoi il est essentiel d'avoir ces ciseaux, lorsque vous vous servez d'une corde. Même s'ils ne serviront à rien, ils aideront votre partenaire à se détendre et profiter du moment, au lieu de s'inquiéter à propos d'une asphyxie éventuelle .
  6. Ayez de l'eau près de vous. Comme dans tout exercice intense, il est nécessaire de s'hydrater. Cela est particulièrement important si vous portez des vêtements épais ou des accessoires en cuir. L'eau peut aussi faire partie du jeu et servir à taquiner votre partenaire .
  7. Suivez une formation. C'est une excellente méthode pour se familiariser avec la complexité de ce jeu, dont de nombreux accessoires présentent des risques. Par conséquent, apprendre à manier les cordes ou savoir être une dominatrice peut vous aider à pratiquer surement, lorsque vous serez dans votre donjon. Renseignez-vous auprès de votre sexshop pour vous inscrire à un cours, mais vous devrez vérifier au préalable qu'il est constructif et qu'il met l'accent sur le consentement et la sécurité .

Provoquer des sensations corporelles

  1. Choisissez un jouet sexuel. Dans un jeu de bondage, un tel jouet devrait permettre de frapper certaines parties du corps, comme les fesses. Ces objets peuvent inclure des cannes, des fouets et des raquettes. La nature du jouet dépendra du confort souhaité par le partenaire. Il existe toute une gamme de produits allant du traditionnel fouet de style « Indiana Jones » à la raquette légère .
  2. Servez-vous d'un instrument pour chatouiller votre esclave. Souvent, on ne fait pas de lien direct entre le chatouillement et les jeux de bondage. Pourtant, un grattoir peut être utilisé de la même manière qu'une raquette, mais pour créer un chatouillement désagréable plutôt qu'une douleur directe. Vous pouvez aussi exciter votre partenaire en glissant l'accessoire sur des zones sensibles comme le cou ou les tétons .
  3. Utilisez des pinces à tétons. Ces accessoires peuvent servir à soumettre la peau à une pression douloureuse. Ils sont habituellement utilisés sur les tétons. Pour les débutants, il vaut mieux se fixer une limite d'emploi n'excédant pas dix minutes, car ces accessoires entravent la circulation sanguine .
  4. Employez une sonde anale ou un godemichet. Ces accessoires sont utilisables dans de nombreux jeux sexuels et plus particulièrement en bondage, où ils peuvent être très amusants. En achetant un godemichet ou une sonde, assurez-vous que l'accessoire n'est pas toxique. Vérifiez aussi que vous avez le lubrifiant approprié. Un lubrifiant à base d'eau peut servir avec presque tous les jouets et les préservatifs. Les lubrifiants à base d'huile sont à proscrire, si vous employez des préservatifs ou un article en caoutchouc, en latex ou en PVC. Vous devrez aussi éviter les lubrifiants au silicone avec un jouet en silicone .
    • Les vibromasseurs ou les sondes peuvent apporter une excitation supplémentaire à vos jeux de domination.

Utiliser des articles de bondage

  1. Choisissez une corde appropriée. Les produits disponibles sur le marché sont nombreux et diffèrent selon la couleur et le matériau de fabrication. Du nylon à la soie, vous pourrez choisir une corde plus ou moins sure et confortable. Cependant, si vous avez des doutes, il est préférable de vous renseigner auprès d'un sexshop .
  2. Soyez prudent en jouant avec une corde. Cet accessoire risque d'être très dangereux dans un jeu de bondage. En effet, si une corde est utilisée incorrectement, elle peut causer des lésions aux nerfs, une asphyxie ou même la mort. À titre d'exemple, ne serrez jamais une corde autour de la gorge de votre partenaire. Voici un certain nombre de choses à prendre en compte pendant un jeu avec une corde .
    • Vous ne devrez jamais laisser une personne attachée seule.
    • Évitez les positions qui empêchent une respiration normale.
    • Vérifiez que la corde est placée de manière à ne pas gêner la circulation sanguine. Il doit y avoir au moins un doigt de jeu entre la corde et la peau du partenaire.
  3. Ajoutez des menottes au jeu. Vous pouvez immobiliser les membres de votre partenaire avec des menottes pour les poignets, des entraves pour les pieds ou même les parties génitales. Ces accessoires sont plus pratiques qu'une corde et permettent de limiter les mouvements de votre partenaire dans de meilleures conditions de sécurité. Ils sont variés et peuvent être fabriqués en velcro mou ou en métal avec un dispositif de fermeture. Parlez à votre partenaire pour déterminer la nature des accessoires à utiliser .
  4. Choisissez un bâillon qui plait à votre partenaire. Un certain nombre de modèles sont disponibles sur le marché et vous devrez discuter de la question avec votre esclave pour choisir celui qui lui convient le mieux. Un bâillon-boule peut créer un sentiment de vulnérabilité très intense, gêner la respiration et déformer la mâchoire. Un bâillon-mors serait moins gênant pour la mâchoire et la respiration. Quel que soit le bâillon choisi, vous devrez fixer un geste ou un signal pour attirer l'attention en cas de danger .
    • Ne gardez pas le bâillon en position au-delà de vingt minutes, surtout si votre partenaire manque d'habitude.
  5. Utilisez une laisse. Cet accessoire peut contribuer à créer des situations amusantes, car il accentue le rapport de domination et conforte votre partenaire dans son rôle d'esclave. Pour utiliser la laisse en toute sécurité, il suffit de ne pas tirer dessus très fort. Vérifiez que l'accessoire est installé correctement avec un doigt de jeu entre le collier et la peau .

Donner le ton

  1. Choisissez un décor. Vous pouvez lancer le fantasme, en imaginant une tanière futuriste ou les donjons aristocratiques du 18e siècle du marquis de Sade. Cependant, si vous ne souhaitez pas modifier l'intégralité de votre chambre à coucher pour reproduire votre décor, vous pouvez créer l'ambiance souhaitée en utilisant des accessoires .
  2. Portez des vêtements qui mettent en valeur votre rôle. Pour renforcer votre puissance ou le mystère à votre jeu, vous pouvez choisir du cuir ou du brocart, un masque, un manteau, etc. Vous pouvez assortir vos habits au décor pour favoriser le fantasme, par exemple en portant un déguisement de vampire du 18e siècle ou en ayant une allure « steampunk ». Tout dépend de votre fantasme et de votre personnage dans le jeu .
  3. Choisissez des vêtements pour votre esclave. Cela peut faire partie du jeu. Autrement, vous pouvez lui proposer de choisir ensemble les vêtements qu'il portera, par exemple une capuche, une veste et même une ceinture de chasteté. L'essentiel est qu'avant de se lancer dans le jeu, l'esclave soit à l'aise dans ses vêtements et ses accessoires .
    • Essayez un bandeau. Le suspense est un moyen qui vous aidera à asservir votre esclave et renforcer votre rôle de dominatrice. Ainsi, il sera dans l'ignorance de ce que vous projetez de lui faire. Vous pouvez choisir un bandeau en soie ou en cuir souple selon vos préférences. Les articles sont très variés .
  4. Ajoutez des accessoires à votre donjon. Les objets sexuels ou les accessoires de bondage peuvent donner du mystère à votre rôle. En cette matière, le choix est plutôt bien fourni, par exemple un « sling » de bondage ou une cage, mais il est possible de retenir d'autres accessoires pour garnir votre donjon ou votre chambre à coucher. Vous pouvez utiliser ces accessoires pour améliorer votre décor .
  5. Choisissez une musique pour accompagner votre jeu. Il se peut que vous aimiez la toccata en do mineur de Bach ou un extrait de Mozart, l'opéra rock. Dans ce cas, vous pouvez l'inclure dans votre jeu pour ajouter une touche de sensualité, de puissance ou d'excentricité. La musique peut favoriser les émotions et la sensualité au fur et à mesure du déroulement du jeu. Par conséquent, vous devrez éviter de choisir une musique hors de propos .

Jouer le rôle de dominatrice

  1. Contrôlez le temps de parole de votre partenaire. Cette méthode peut remplacer ou accompagner le bâillon. Une autorisation pour prendre la parole après un temps de silence peut susciter le plaisir des deux côtés .
  2. Dictez-lui ce qu'il doit dire. Vous pouvez le faire en tenant un rôle, si vous jouez une pièce fantastique ou même réutiliser les mots d'une conversation précédente. Dans les deux cas, le contrôle peut être utile pour créer de l'intensité. Par exemple : « dis-moi que je suis ta reine » ou « dis-moi exactement ce que tu désires » .
  3. Donnez des ordres à votre partenaire. C'est souvent une caractéristique d'une relation entre une maitresse et un esclave, mais elle peut certainement renforcer votre puissance. En ordonnant à votre partenaire de vous embrasser ou de vous toucher, vous pouvez créer de nouvelles ententes sexuelles. Par exemple, vous pouvez encourager votre partenaire à vous embrasser sur les lèvres. Vérifiez seulement que vous ne lui ordonnez pas de faire quelque chose qui lui déplait. S'il utilise le mot de sécurité, stoppez l'action ou renoncez à votre demande. Cela ne veut pas dire que vous devrez arrêter tout le jeu, mais il suffit de changer de tactique. Essayez aussi d'offrir une alternative à votre partenaire. Vous pouvez dire : « si vous ne désirez pas m'embrasser sur les lèvres, pouvez-vous le faire sur la joue ? » .
  4. Créez des rôles. Un jeu de rôle peut augmenter la tension d'une scène d'une façon amusante. Par exemple, vous pouvez choisir n'importe quel jeu basé sur un rapport de force, comme la reine et son sujet, la maitresse et son esclave ou un autre jeu de votre choix. L'ajout de costumes peut accentuer la réalité du fantasme pour vous et votre partenaire .
  5. Appliquez des sanctions pendant le jeu. Parfois, la dominatrice fixe une échelle des punitions pour des infractions commises par l'esclave. Cette question devrait être discutée en détail avant de commencer le jeu, en particulier si vous n'avez pas l'habitude du bondage. Par exemple, vous pouvez utiliser un fouet pour punir votre esclave. Vous pouvez aussi lui imposer une période de silence ou l'obliger à présenter des excuses. En tout cas, la formule ne devrait pas déranger votre partenaire .

Conseils

  • Apprenez à connaitre les adeptes de ces pratiques, car même une dominatrice a besoin d'un mentor. Demandez à l'un de vos proches de vous aider à maitriser ce jeu et adopter des pratiques sures et saines.
  • Si votre relation sexuelle rencontre des problèmes sexuels, demandez l'assistance d'un sexologue ou un conseiller conjugal.
  • Faites toujours des recherches et prenez des précautions supplémentaires quand vous pratiquez des actes potentiellement dangereux comme la suspension, l'asservissement ou le bâillonnement. N'oubliez pas que si vous faites un faux pas, votre partenaire risque de subir des blessures graves ! Avant de vous lancer, parlez à un professionnel.
Information
Les membres de Guests ne peuvent laisser de commentaires.