Comment soigner la constipation chez les nouveau nés

Tous les parents qui ont vu leur minuscule nouveau-né souffrir d’un épisode de constipation peuvent dire à quel point le sentiment d’impuissance ressenti est accablant. Généralement, cette situation suit son cours. Il y a éventuellement quelques petites choses très simples que vous pouvez faire pour aider votre bébé à traverser ce moment difficile et peut-être même prévenir les futures crises de constipation.

Détectez les signes avant-coureurs

  1. Familiarisez-vous avec les symptômes qui précèdent la constipation du nouveau-né. Les flexions nerveuses de jambes, le visage rouge et des grognements signifient que bébé essaie de pousser et qu’il est sans doute constipé. Les signes d’inconfort et de douleurs lors du passage de la selle indiquent une possible constipation.
  2. Examinez les selles de votre nouveau-né. Les petites billes ou les tas de selle très compacts, durs et secs sont les signes de constipation.
  3. Déterminez le moment où votre bébé a poussé pour la dernière fois. Généralement, les nouveau-nés vont à la selle au moins une fois par jour. Cela varie d’un bébé à un autre, il n’y a pas d’une règle fixe. Si 3 jours se sont écoulés sans que bébé soit allé à la selle, il est très probable qu’il souffre de constipation.
  4. Surveillez la présence de sang dans les selles ou la couche. Il suffit que bébé pousse fort afin d’évacuer une selle dure pour que survienne une petite coupure anale.

Connaissez les risques

  1. Il faut comprendre que les crises de constipation à répétition peuvent provoquer des complications. Le fait que les muscles du sphincter soient aussi souvent et violemment sollicités augmente le risque de formation d’hémorroïdes. Les fissures anales font également partie des risques potentiels dans ce cas de figure. Si les adultes sont généralement les plus touchés par ces désagréments, les petits bébés ne sont pas préservés, du moins, ceux sujets à la constipation chronique.
  2. Sachez également que les fortes poussées répétitives peuvent provoquer ce que l’on appelle un prolapsus rectal. Cela signifie la descente puis la sortie d’une petite partie de la muqueuse intestinale par l’anus, à la suite de poussées et contractions répétées.
  3. Prenez en compte les différentes complications qui peuvent résulter de la constipation infantile à répétition, à savoir : l’incontinence anale, la hernie rectale ou la rectorragie. Ces pathologies sont caractéristiques de la constipation chronique.
  4. Comprenez que les cas les plus sévères peuvent dériver sur le fécalome ou le bouchon fécal. Le médecin administrera une préparation minérale pour ramollir la selle. Cela fait, il introduira un doigt dans l’anus pour retirer manuellement les matières fécales coincées.

Renseignez-vous sur les causes

  1. Observez les mouvements de jambes de votre bébé, cela, pendant plusieurs jours après sa naissance. Ces flexions nerveuses devraient s’arrêter à peu près trois jours après la naissance, une fois le méconium évacué. Si votre bébé continue d’évacuer du méconium ou s’il continue de fléchir ses jambes de manière irrégulière, cela signifie qu’il ne mange pas suffisamment.
  2. Soyez attentif lorsque vous changez son lait. Soyez conscient que lorsque bébé passe du lait maternel à la version maternisée, cela peut perturber son système digestif pour le moins fragile et provoquer des constipations.
  3. Vérifiez le lait que vous donnez à votre bébé. Certains laits maternisés sont plus faciles à digérer que d’autres. Proposez différentes marques de lait à votre bébé, s’il présente des problèmes de digestion avec celui qu’il a l’habitude de boire. Demandez conseil au pédiatre, afin de choisir le lait adéquat pour votre bébé.
  4. Vérifiez soigneusement les ingrédients qui composent le lait maternisé que vous avez choisi. Certains laits contiennent un supplément en fer, qui peut provoquer la constipation de bébé. Vous pouvez ainsi passer à un lait pauvre en fer, en attendant que votre bébé soit assez solide pour recevoir un traitement qui ramollira ses selles. Néanmoins, il est essentiel que votre bébé reçoive une certaine quantité de fer pour ne pas développer d’anémie. C’est dans cette optique qu’il faut impérativement parler à votre pédiatre avant de changer la marque de lait maternisé que vous donnez à votre bébé.

Comprendre le fonctionnement de bébé

  1. Commencez par augmenter la quantité de liquide ingéré par votre bébé. Essayez de lui proposer de l’eau de source plusieurs fois par jour, entre les repas et avec l’accord du pédiatre. Cependant, l’eau ne doit jamais remplacer un repas.
  2. Fractionnez les repas. Proposez plusieurs petits repas à votre bébé dans la journée, ce qui augmente la fréquence des biberons ou des tétées. En fractionnant les repas de cette manière, cela laisse le temps au système digestif de bébé de digérer le lait qu’il a bu la fois précédente.
  3. Tenez un carnet de bord pour bébé. Gardez une trace écrite du nombre de repas pris par bébé en 24 heures, ainsi que le nombre de couches mouillées que vous avez changées. Essayez de chiffrer le taux d’humidité de chaque couche. Votre pédiatre pourrait demander la fréquence et la quantité des urines de bébé, par rapport à la quantité de lait qu’il a ingéré.
  4. Prévenez les irritations de l’anus. Appliquez une petite noisette de gel lubrifiant sur l’anus de bébé afin de protéger cette zone sensible et de permettre à la selle dure de passer un peu plus facilement. Il est fortement déconseillé d’utiliser les huiles minérales comme lubrifiant.
  5. Utilisez des suppositoires de glycérine. Demandez conseil à votre pédiatre quant à l’utilisation des suppositoires de glycérine pour les nouveau-nés. En insérant l’un de ces suppositoires dans l’anus de votre bébé, cela lubrifiera les selles dures, facilitant ainsi leur passage. Les suppositoires de glycérine doivent rester une solution temporaire et occasionnelle.
  6. Utilisez de l’huile de lin. Demandez conseil à votre pédiatre sur l’utilisation de l’huile de lin comme remède à la constipation. Dans bien des cas, une cuillère à café d’huile de lin mélangée au lait maternisé peut aider à soulager la constipation de bébé.
  7. Essayez de masser votre bébé. Essayez de masser son ventre en faisant des mouvements circulaires près du nombril de bébé. Cela le soulagera peut-être, en l’aidant à pousser.
  8. Donnez un bain chaud, dont vous aurez vérifié la température avec un thermomètre spécial. Cela l’aidera peut-être de se détendre suffisamment, pour faire passer les selles coincées. Essayez également de mettre un linge chaud sur le ventre de bébé.
  9. Placez bébé sur le dos et tenez-le par la plante de ses pieds. Ainsi, faites faire des mouvements de pédalage à votre bébé, comme s’il était sur un vélo. Cela pourra soulager bébé de certains inconforts tels que les gaz.

Avertissements

  • Abstenez-vous de traiter la constipation de votre bébé en utilisant des laxatifs ou des lavements sans l’accord de votre pédiatre.
  • Emmenez votre bébé en consultation chez son pédiatre, si malgré tous vos efforts, la constipation persiste ou qu’elle est accompagnée de vomissements et de mauvaise humeur. Cela peut être le signe d’un problème sous-jacent qu’il faut également traiter.
  • Demandez l’avis de votre pédiatre si vos tentatives de soulager la constipation de bébé sont restées vaines. Ne laissez jamais votre bébé dans cet état plus de trois jours.
Information
Les membres de Guests ne peuvent laisser de commentaires.