Comment calculer le remboursement d'un prêt

Si vous arrivez à déterminer le montant des remboursements de votre prêt, vous pourrez planifier votre budget afin d'éviter des surprises. Il est préférable d'utiliser une calculatrice de prêt en ligne, car si vous faites vos opérations avec une calculatrice normale, vous risquerez de vous tromper en résolvant des formules compliquées.

Utiliser une calculatrice en ligne

  1. Accédez à une calculatrice de prêt en ligne. Il suffit de cliquer sur la calculatrice disponible ici. Ouvrez la calculatrice avec Google Drive, ou téléchargez-la pour l'ouvrir avec Excel ou un logiciel similaire. Vous pouvez également accéder à une calculatrice en ligne, en visitant l'un des liens ci-après.
    • Bankrate.com et MLCalc proposent des calculatrices simples qui permettent d'obtenir aussi un tableau complet de votre calendrier de paiement ainsi que la dette restante.
    • CalculatorSoup est utile pour les prêts à remboursement inusité ou à intérêts composés. Par exemple, les intérêts des prêts hypothécaires canadiens sont généralement calculés semestriellement, soit deux fois par an.Les calculatrices proposées précédemment supposent que les intérêts sont calculés mensuellement, et que les versements sont effectués chaque mois.
    • Vous avez la possibilité de faire votre calcul en utilisant Excel, qui est similaire à la calculatrice proposée par « wikiHow » ci-dessus.
  2. Saisissez le montant du prêt. Il s'agit de la totalité de la somme que vous avez empruntée. Si vous avez déjà remboursé une partie de votre prêt, n'entrez que le montant de votre dette restante.
    • Ce champ est souvent appelé « montant de l'hypothèque ».
  3. Entrez le taux d'intérêt. C'est le taux d'intérêt annuel applicable à votre prêt, sous la forme d'un pourcentage. Par exemple, si votre taux d'intérêt est de 6%, tapez 6.
    • À ce stade, la période d'amortissement n'a pas d'importance. Le taux d'intérêt à prendre en compte doit correspondre au taux d'intérêt annuel nominal, même si ce taux est variable.
  4. Saisissez la durée du prêt. C'est la période qui vous est allouée pour rembourser l'emprunt. Pour calculer le paiement mensuel minimal requis, utilisez la période indiquée dans les conditions du prêt. Adoptez une période plus courte pour calculer un versement mensuel supérieur qui servira à rembourser le prêt plus rapidement.
    • Si vous payez le prêt plus tôt, le montant total que vous dépenserez sera moins élevé.
    • Lisez le libellé du champ suivant pour savoir si la durée sera exprimée en nombre de mois ou en années.
  5. Saisissez la date de départ. Elle sert à trouver la date à laquelle vous aurez fini de rembourser le prêt.
  6. Appuyez sur la touche calculer. Plusieurs calculatrices affichent automatiquement les données du champ réservé au « versement mensuel » dès la saisie des données. Sur d'autres calculatrices, vous devez appuyer sur la touche calculer, pour afficher votre calendrier de paiement sous la forme d'un tableau ou d'un graphique.
    • Le principal est le montant restant du prêt initial, tandis que le champ « intérêt » indique les charges financières restantes.
    • Ces calculatrices vous donnent un calendrier de paiement relatif à un emprunt entièrement amorti, ce qui se traduit par le règlement de versements mensuels ayant exactement un même montant.
    • Si vos versements sont inférieurs à la valeur trouvée, vous paierez plus à la fin de la durée du prêt, et donc le montant total de vos remboursements sera plus important.

Calculer manuellement le remboursement d'un emprunt

  1. Écrivez la formule. La formule qui sert à calculer le remboursement d'un prêt a la forme suivante : M = P × [J / (1 – (1 + J) )].. Familiarisez-vous avec l'utilisation de cette formule en suivant les étapes indiquées ci-dessous. Pour connaître la signification des variables, lisez les explications succinctes suivantes :
    • M = le montant du paiement.
    • P = le principal, qui correspond à la somme empruntée.
    • J = le taux d'intérêt effectif. Notez que généralement, ce taux ne correspond pas au taux d'intérêt annuel. Lisez l'explication donnée ci-dessous.
    • N = nombre total de versements.
  2. Soyez prudents en arrondissant les résultats intermédiaires pendant le calcul. Il est préférable d'employer une calculatrice graphique ou un logiciel de calcul pour résoudre toute la formule directement. Si vous utilisez une calculatrice qui ne peut réaliser qu'une étape à la fois, ou si vous voulez suivre les étapes détaillées ci-après, n'arrondissez pas à moins de quatre chiffres significatifs avant de passer à l'étape suivante. Si vous arrondissez à un nombre inférieur de décimales, vous risquerez de faire une erreur importante sur le résultat final.
    • Même de simples calculatrices ont généralement une touche Ans qui sert à rappeler le dernier résultat obtenu et éventuellement de le réutiliser pour effectuer d’autres opérations. Cette possibilité est plus précise que refaire un autre calcul.
    • Les exemples suivants ont été arrondis après chaque opération, mais la réponse correspond à un calcul sans interruption, ce qui vous donne la possibilité de contrôler votre travail.
  3. Calculez votre intérêt effectif J. La majorité des emprunts mentionnent le taux d'intérêt annuel nominal, mais vous n'allez probablement pas rembourser le vôtre en effectuant des versements annuels. Pour obtenir le taux d'intérêt effectif, divisez le taux d'intérêt annuel par 100 pour le mettre sous une forme décimale, puis divisez-le encore par le nombre de versements que vous devez effectuer chaque année.
    • Dans le cas où votre taux d'intérêt annuel est de 5 %, et que vous devez payer 12 versements mensuels par an, faites la division 5/100 pour obtenir 0,05. Ensuite, calculez J = 0,05/12 = 0,004167.
    • Dans des cas inusités, les taux d'intérêt sont fixés sur la base d'un intervalle différent de celui du calendrier de paiement. Plus particulièrement au Canada, les hypothèques sont calculées deux fois par an, bien que l'emprunteur rembourse son emprunt à raison de douze versements par an. Dans ce cas, vous devez diviser l'intérêt annuel par deux.
  4. Notez le nombre total de versements N. Un prêt à long terme peut déjà préciser ce nombre, sinon vous devrez peut-être le déterminer vous-même. Supposez que la durée du prêt est de 5 ans et que vous versez douze tranches mensuelles chaque année, dans ce cas le nombre total de versements sera : N = 5 × 12 = 60.
  5. Calculez (1 + J). Veillez à tenir compte du signe négatif placé avant N. Si votre calculatrice n'accepte pas les exposants négatifs, tapez plutôt 1/(1 + J).
    • Dans cet exemple : (1 + J) = (1,004167 ) = 0,7792.
  6. Calculez J/(1– votre réponse). Sur une simple calculatrice, calculez d'abord la différence entre 1 et la réponse que vous avez trouvée à l'étape précédente. Ensuite, divisez J par le résultat, en affectant à J la valeur du taux d'intérêt effectif que vous avez calculée précédemment.
    • Dans l'exemple précédent, J/(1– réponse) = 0,004167/(1 – 0,7792) = 0,01887
  7. Trouvez le montant de votre versement mensuel. Dans ce but, vous devez multiplier le dernier résultat obtenu par le montant du prêt P. Le résultat sera le montant exact de la somme que vous devez payer chaque mois afin de rembourser votre prêt à temps.
    • Par exemple, si votre emprunt s'élève à 30 000 €, multipliez le résultat de votre dernière opération par 30 000. Si vous continuez l'exemple ci-dessus, vous aurez : 0,01887 × 30 000 = 566,1 €/mois, ou 566 € et 10 centimes.
    • Cette formule fonctionne pour n'importe quelle monnaie, même si elle est différente de l'euro.
    • Si vous avez fait l'opération d'une seule traite en utilisant une calculatrice sophistiquée, vous obtiendrez un résultat plus précis qui est 566,137 €, soit un versement mensuel de 566 € et 14 centimes. Si au lieu de payer cette somme, vous réglez le montant mensuel de 566 € et 10 centimes, que vous avez calculé avec une calculatrice moins précise, vous aurez besoin de rembourser quelques euros supplémentaires à la fin de la période pour compenser la différence, qui est inférieure 5 € dans ce cas.

Se familiariser avec les mécanismes d'emprunt

  1. Apprenez à différencier entre un prêt à taux fixe et un prêt à taux variable. Chaque prêt relève de l'une ou l'autre de ces deux catégories. Déterminez celle qui s'applique au vôtre.
    • Un prêt à taux fixe a un taux d'intérêt invariable. Le remboursement de ce prêt est réalisé avec des versements mensuels dont le montant est constant, dans la mesure où vous payez à temps.
    • Un prêt à taux variable est un prêt dont le taux est ajusté périodiquement pour correspondre à la norme en vigueur, de sorte que votre dette peut soit augmenter ou diminuer au gré des fluctuations du taux d'intérêt. Ce taux est recalculé au cours des périodes d'ajustement mentionnées sur votre contrat de prêt. Si vous anticipez l'évolution du taux d'intérêt quelques mois avant le prochain ajustement, vous aurez la possibilité de planifier vos dépenses.
  2. Familiarisez-vous avec l'amortissement. L'amortissement correspond à la différence entre la partie du montant initial emprunté et le principal qui est remboursée à chaque échéance périodique, et donc au taux de réduction de la dette. Il existe deux calendriers de remboursement de prêt.
    • Les remboursements d'un prêt entièrement amorti sont fixés de façon à vous permettre de payer exactement le même montant chaque mois pendant toute la durée du prêt, afin de rembourser le principal et les intérêts. Les calculatrices et les formules indiquées précédemment supposent que votre convention de prêt tombe sous cette catégorie.
    • Les conventions de prêt avec une option de paiements des intérêts seulement, vous permettent d'avoir un remboursement initial plus faible pendant une période de grâce précisée par la convention. Pendant cette période, vous ne rembourserez que les intérêts de votre dette. Après cette période, le montant de vos remboursements subira une forte hausse, car en plus des intérêts, vous paierez le principal de votre emprunt. De plus, votre prêt vous reviendra plus cher à long terme.
  3. Faites des versements élevés dès le début pour économiser de l'argent à long terme. Si vous ajoutez un versement supplémentaire, vous réduirez les charges afférentes à votre emprunt à long terme, étant donné que les intérêts porteront sur un montant plus faible. Plus tôt vous appliquerez cette technique, plus payante elle s’avérera pour vous, et vous gagnerez plus d'argent.
    • Mais si vos versements sont inférieurs au montant calculé, vous paierez plus cher à long terme. Notez aussi que certains prêts requièrent un versement mensuel minimum, et vous serez peut-être obligé de payer des frais supplémentaires, si vous ne parvenez pas à respecter cette disposition.

Conseils

  • Vous pouvez appliquer d'autres formules pour calculer vos versements. Elles sont toutes équivalentes et devraient vous donner le même résultat.

Avertissements

  • Les prêts ou les hypothèques à taux variable sont également appelés à taux flottant . Les versements peuvent enregistrer des modifications sensibles au niveau du montant des versements, si le taux d'intérêt fluctue notablement. Généralement, la période d'ajustement sur ces prêts mentionne le nombre de fois où le taux d'intérêt est recalculé. Pour vérifier que vous pourrez gérer le pire des cas, calculez le montant du versement qui correspond au taux d'intérêt cap . Ce taux correspond à un taux d'intérêt « plafonné ».
Information
Les membres de Guests ne peuvent laisser de commentaires.