Comment traiter les ulcères

Les ulcères (parfois appelés ulcères d'estomac, ulcères gastroduodénaux, ulcères gastriques ou duodénaux) sont des plaies ou des lésions de l'estomac ou de la partie supérieure de l'intestin grêle. Les ulcères se développent lorsque les acides, qui aident à la digestion, attaquent les parois de l'estomac ou l'intestin. On pensait qu'ils pouvaient être causés par le stress, par une alimentation déséquilibrée et par un certain mode de vie. Aujourd'hui, les scientifiques savent que la plupart des ulcères sont causés par un type de bactérie appelée Helicobacter pylori ou H. pylori. Sans traitement, la plupart des ulcères vont continuer à s'aggraver.

Étapes

  1. Consommez certaines plantes fortement aromatisées comme le chou Brassica, un chou rouge très actif. Mangez-en régulièrement soit sous forme de jus, soit consommé en son entier.
  2. Consultez votre médecin si vous avez des douleurs persistantes ou récurrentes à l'estomac ou dans la région abdominale, ce sont généralement là les premiers symptômes de l'ulcère. D'autres symptômes peuvent exister comme des nausées, des vomissements, des gaz, des ballonnements, une perte d'appétit et une perte de poids.
    • Votre médecin vous fera raconter l'histoire de vos symptômes et examinera votre abdomen lors d'une palpation.
    • Si vos symptômes sont bénins, le médecin vous prescrira un médicament pour réduire l'acidité de l'estomac avant de faire d'autres tests.
  3. Retournez consulter votre médecin si du sang est présent dans les selles ou dans votre vomi ou si vos symptômes s'aggravent ou ne disparaissent pas avec les médicaments. Votre médecin vous prescrira alors un des tests suivants :
    • un examen gastro-intestinal supérieur (GI) : après avoir bu une substance crayeuse appelée baryum, on prendra des radios prises pour rechercher les ulcères.
    • une endoscopie : pendant que vous êtes sous anesthésie, le médecin insère un tube mince, avec une petite caméra au bout, dans votre estomac en passant par la gorge et l'œsophage. L'appareil photo permet au médecin de voir l'intérieur de votre tube digestif et de prélever un échantillon de tissu.
    • un test sanguin pour vérifier les anticorps à H. pylori.
    • un examen des selles pour rechercher la présence de H. pylori.
    • un alcootest, qui vérifie votre souffle après avoir bu une substance appelée urée.
  4. Suivez le traitement recommandé par votre médecin si vos tests confirment la présence d'un ulcère. La plupart des traitements impliquent soit l'élimination de la cause de l'ulcère en espérant qu'il va disparaître, soit l'intervention chirurgicale.
    • Habituellement, une infection à H. pylori est à soupçonner. Dans ce cas, le médecin vous prescrira un antibiotique.
    • L'aspirine et les médicaments anti-inflammatoires non stéroïdiens (AINS) peuvent aussi causer des ulcères. Évitez de prendre des, AINS alors que vous souffrez déjà d'un ulcère actif et même d'en prendre tout court. Si vous avez besoin de prendre un, AINS, demandez l'avis de votre médecin, il vous prescrira un, AINS avec un réducteur d'acide.
    • La chirurgie peut être nécessaire en cas de complications graves ou mortelles, lesquelles apparaissent en cas d'ulcères trop longtemps non traités.
  5. Ayez une alimentation riche en fibres. Mangez beaucoup de fruits et de légumes frais afin de réduire vos risques d'attraper un ulcère et cela vous aidera même à guérir vos ulcères existants.
  6. Mangez et buvez beaucoup d'aliments qui contiennent des flavonoïdes. Parmi ces aliments, il y a : les pommes, le céleri, les cranberries, l'ail et l'oignon, les jus de ces fruits et légumes, ainsi que certains thés.
  7. Éliminez les aliments épicés de votre alimentation si vous trouvez que la douleur d'ulcère s'aggrave après leur ingestion. Bien que les médecins affirment maintenant que les aliments épicés ne provoquent pas les ulcères, certaines personnes souffrant d'ulcères font un rapprochement entre la consommation de ces aliments et leur pathologie.
  8. Réduisez ou éliminez le café, même décaféiné et les boissons gazeuses. Toutes ces boissons contribuent à augmenter l'acidité de l'estomac et à aggraver les symptômes de l'ulcère.
  9. Évitez tout alcool jusqu'à ce que l'ulcère soit complètement guéri. Une fois le traitement terminé, il est possible de reboire modérément, mais parlez-en d'abord avec votre médecin.
  10. Utilisez des antiacides sur ordonnance pour réguler certains symptômes de l'ulcère comme la mauvaise digestion et les brûlures d'estomac. Voici quelques-uns de ces antiacides (les médicaments cités ici sont vendus aux États-Unis, mais ils existent dans votre pays sous d'autres noms) :
    • l'hydroxyde d'aluminium, vendu entre autres sous les marques AlternaGEL et Amphojel.
    • l'hydroxyde de magnésium, commercialisé sous forme de lait de magnésie (Phillips).
    • un mélange d'hydroxyde d'aluminium et d'hydroxyde de magnésium, comme le Maalox, le Mylanta et d'autres marques.
    • le carbonate de calcium avec des produits comme Tums et Rolaids.
    • du bicarbonate de soude comme l'Alka-Seltzer, que vous mélangez avec de l'eau pour obtenir une solution effervescente.
    • Il existe un autre type de médicament qui soulage les maux d'estomac, le salicylate de bismuth (Pepto Bismol) qui protège la muqueuse de l'estomac.

Avertissements

  • Les antiacides ne soulagent que temporairement les ulcères, ils ne les guérissent pas. Certains de ces antiacides peuvent interférer avec d'autres médicaments, aussi parlez-en à votre médecin avant de les prendre.
  • Arrêtez de fumer. Fumer augmente les risques de développer des ulcères et rend plus difficile la guérison des ulcères déjà installés.
Information
Les membres de Guests ne peuvent laisser de commentaires.